Infidélité : qui sont les femmes qui trompent leur partenaire ?

Quel comportement adopter face à l’adultère, comment réagir? Beaucoup de questions, quelques débuts de réponses. Ne pas poster de témoignage dans cette rubrique.

Modérateur : Eugene

Règles du forum
Forum ouvert aux invités. il est possible d'envoyer un nouveau sujet ou de répondre sans être inscrit. Votre message sera posté, mais requierera l’approbation d’un modérateur avant d’être rendu visible publiquement. Merci de votre compréhension.
Répondre
Avatar du membre

Auteur du sujet
Eugene
Cocu de garde
Cocu de garde
Messages : 708
Enregistré le : mer. 10 mai 2006 13:47

Infidélité : qui sont les femmes qui trompent leur partenaire ?

Message par Eugene »

37 % des femmes ont déjà trompé un de leurs compagnons et 14 % leur partenaire actuel. Mais qui sont celles qui admettent avoir cédé à la tentation ? Portrait-robot de la femme infidèle moyenne, d’après une étude récente réalisée par l’Ifop .

Les femmes trompent de plus en plus…

En 2019, 37 % des femmes disent avoir déjà trompé un partenaire en ayant eu des rapports sexuels avec un autre que lui. Un chiffre en augmentation depuis 50 ans : en 1970, elles n’étaient que 10 % à la déclarer**, 24 % en 2001***, 32 % en 2014**** et 33 % en 2016***** Des chiffres à nuancer toutefois, seules les études de 2014 et de 2019 ayant été réalisées en ligne (les autres l’ont été par questionnaire auto administré et par téléphone).

L'infidélité féminine, moins bien perçue que celle des hommes

Alors que les femmes déclarent moins que les hommes avoir déjà trompé un partenaire (33 % des premières contre 49 % des seconds en 2016), l'infidélité féminine choque encore bien davantage que celle de la gent masculine. Ainsi, les trois quarts des Françaises se dissent plus choquées quand l'adultère est commis par une femme plutôt que par un homme. Seule exception à ce jugement en défaveur des Dames ? Lorsque le partenaire prend du poids. Dans ce cas, et dans ce cas uniquement, c'est l'infidélité de l'homme qui choque davantage les Françaises, à une faible majorité cependant (53 %).

…mais moins que les hommes !

Les femmes n’ont pas l’apanage de l’adultère. Bien au contraire ! Quelle que soit la date observée, les hommes sont davantage infidèles. Ainsi, ils étaient 30% à déclarer avoir déjà fait l’amour avec une autre personne que leur conjointe en 1970**, 39 % en 2001***, 45 % en 2014**** et 49 % en 2016*****.

Le regret post-tromperie, un sentiment à géographie variable

Si seules 36 % des Européennes disent regretter leur(s) adultère(s), les Britanniques ont davantage de remord : près d'une sur deux aurait préféré rester fidèle. A l'inverse, elles ne sont que 30 % à s'en attrister en Italie et dans l'Hexagone.

Quand l'amant devient partenaire

Pour 4 Européennes sur 10 et 1 Française sur 4 qui ont déjà été infidèles, l'amant est devenu leur compagnon officiel. L'amour triompherait-il toujours ?

*Étude Ifop réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 11 au 15 avril 2019 auprès d’un échantillon de 5 026 femmes, représentatif de la population féminine âgée de 18 ans et plus résidant en Italie, en Espagne, en France, en Allemagne et au Royaume-Uni.

Source


Those who talk behind my back, my ass contemplates
Répondre