Mon histoire

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Répondre
Avatar du membre

Topic author
Steelhuman
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 426
Enregistré le : jeu. 26 nov. 2015 17:38

Mon histoire

Message par Steelhuman » dim. 26 juin 2016 00:17

Bonjour à vous amis cornus,

Voici mon histoire :

J'ai 44 ans, je suis un québécois vivant en Suisse depuis 10 ans.

Ce qui m'a amené en Suisse est l'amour pour une suissesse, j'avais alors 34 ans, en mars 2006, dès nos débuts, nos premier contacts par internet (pas un site de rencontre, mais un forum purement amicale) j'avais déjà des petits doutes sur nos chances ensemble. Parce que madame était la maîtresse d'un homme marier, déjà à l'époque et flirtait beaucoup avec la gente masculine, ce qui m'avais refroidis à l'époque... mais pas assez (surtout que je sortait de mon premier divorce… une autre histoire, que je vous raconterais plus tard).

Finalement appelons-là "C" a cessé de voir son amant et de flirter avec d'autre mecs, suite à mon précédent échec, c'était ma demande pour avoir une histoire sérieuse, sinon elle devait continuer ces petits jeux seule, ce qu'elle a accepté en me promettant être prête pour quelqu chose de sérieux, je suis venue la voir en Suisse 3 semaines et retourné travaillé chez moi pour économiser et pouvoir retourner en Suisse.

Ayant déjà tout perdu après un précédent divorce, les biens matériels sont très peu important pour moi maintenant, j'ai tout liquidé après un voyage de 2 semaines avec C au Québec (pour moi c'était important ce voyage, pour qu'elle comprenne mon environnement et nos coutumes), j'ai pris un billet aller simple et 3 valises et je me suis envolé pour m'installer en Suisse avec C.

J'ai toujours été une personne intègre, respectueux, mettant beaucoup l'emphase sur l'importance de l'honneur. J'ai un estime de soi et en confiance en moi assez haute, sans être prétentieux ou arrogant, juste savoir ce que je vaut véritablement. Ce qui fait que j'ai quand même du caractère, pas un mauvais caractère, ayant une morale et des valeurs souvent décriés (parce qu'aujourd'hui ouverture d'esprit est souvent synonyme de tout accepter!). Vous allez voir c'est assez important pour comprendre le reste.

Donc, en Suisse, pays inconnu, gens inconnu et tout ce que ça implique, marché du travail différent, us et coutumes différents etc. Des obstacles sont vite apparues, c'est pas parce que tu aime profondément une personne et que tu es remplis d'espoir que la vie te la fera facile, ho non. Sans permis de séjour : impossible de travailler, le Canada étant pays tiers et n'ayant aucun accord de libre passage et qui ne fait pas partie de l'espace Schengen… j’étais dans un impasse et mes économie fondaient comme neige au soleil.

Finalement, devant un choix à faire : soit retourner ensemble au Québec et essayer depuis là, ou se marier et recevoir un permis de séjour valable par rassemblement familiale. Pour moi se marier de nouveau était vraiment pas attirant, surtout que je venais de divorcer d'un mariage précédent. Mais, encore rempli d'espoir et avec confiance, j'ai dit oui une 2ème fois ! Et puis on s'aimait comme des fous ! Oui je sais, lancez vos pommes et dites-vous quel con : je vous tend des pommes et vous répond : - "Oui, vachement con !"

J'ai donc, trouvé du travail, rien d’extraordinaire, mais dans mon domaine et je suis un étranger après tout ! Mais avant de trouver ce travail, j'ai quand même eu bien du temps chez C, seul pendant qu'elle travaillait, et C tenais un journal intime depuis son adolescence… m'ayant brûlé sévèrement les ailes avec ma précédente épouse (qui m'a trompé et laissé pour un autre homme) et parfois pensant à l'amant que C avait avant… j'ai tout lu, au diable les bonnes manières et les âmes bien pensantes, pense à ta gueule et à ton cul, mon vieux !

Il est important ici, de bien vous faire comprendre mon point de vu : je suis une personne très cartésienne et ayant peu d'empathie en général, je suis peu diplomate. Je suis une personne sans filtre et très franche, je dis très et trop souvent les choses comme je les penses, sans prendre le temps de les enrober. En société j'ai appris à me défendre et à me protéger, parce que plus jeune j’étais hypersensible et pleurait pour un rien, une visite chez le directeur et je pleurais... impossible de répondre ou d'argumenter tellement l’émotion et l'envie de pleurer m'envahissait, n'importe qui pleurait et je pleurait avec elle… c'était handicapant et impossible de vivre normalement. Donc, j'ai construit et érigé des mécanismes de défense et d'attaque qui fonctionnent très bien.

Mes plus grands mécanismes sont les suivants : ne jamais faire totalement confiance aux proche et carrément pas aux étrangers, la fin justifie les moyens rien n'est mal pour savoir ou avoir ce qu'il faut pour sa protection (donc de lire un journal intime d'autrui ou trifouiller son pc, téléphone, e-mail etc). Tirer de la brillante série Dr House : tout le monde ment.

Ceci dit, j'ai appris beaucoup dans ces nombreux journaux intime, le genre de personne qu'est vraiment C, les amourettes, les flirtes, qui elle trouve mignon au boulot (et beaucoup de choses insignifiantes… heureusement que je sais lire en diagonale), mais aussi important : son mal-être, son manque d'estime de soi, son manque de confiance en elle, les pensées tortueuses envers maman et papa, et comme vous en parlez souvent ici, les antécédents qui révèlent beaucoup et sur lesquels je me suis beaucoup penché et médité. Finalement, ces journaux sont devenu un guide pour orienter mes discussions et un thermomètre pour savoir le pouls et la température de notre relation.

Ce qui m’agaçait, c'était de voir comme elle pouvait écrire sur un tel ou un tel (toujours des mecs sur qui elle flashait), comme elle tombait facilement en amour et fantasmait sur eux… c'était troublant et je ne m'y voyait pas très souvent dans ces journaux… sauf quand ça n'allait pas !

Vers la fin, j'ai bien lu qu'elle est tombé amoureuse d'un collègue de travail, connaissant bien ses collègues et les ayant souvent côtoyé, je pouvais facilement amener le sujet sur chacun de ses collègues. Une fois à Barcelone, C travaillait et moi je visitait, le soir on se retrouvait tous ensemble avec ses collègues et leur conjoints, j'ai dit une fois seul à l’hôtel que j'avais remarquer comme elle réagissait et regardait untel (bien sur lu dans son journal, mais ayant observé quand même une bonne différence), elle a rougit, pas du tout nié et discuté.

Finalement ce "béguin" est resté petit et inoffensif, mais je veillais et lisait régulièrement son journal pour m'en assurer, parce que souvent entre ce qui est dit et ce qu'on chie il n'y a pas grand différence souvent ! Par contre j'ai lu qu'elle avait repris contact avec son ancien amant, le même de 2006… là c'était plus compliqué. J'ai souvent sondé le terrain en lui demandant son opinion sur : la fidélité, les amants et relations entre homme et femme, lui réitérant ma position et ma fermeté à ce sujet que je partirais si tromperie il y avait (vous savez une conversation suite à la vision d'un de ces films d'amour pour femme, qui vous laissent lobotomisé et la bave coulante après le générique).

Je lisais dans son journal, que son ancien amant avait adopté 2 petites vietnamiennes avec sont épouse, et qu'elles étaient vraiment trop mignonnes… donc nouveau contact. Je lui est clairement et explicitement dit une semaine plus tard : -"Est-ce qu'il t'arrive de contacter ton ancien amant ? Ou d'avoir envie de le faire ?" et demandé : -"Vous êtes-vous reparlé ?" Ses réponses : Non.
Je me suis mis à partir de ce jour à faire mon deuil de notre couple. Plus tard, ses réponses sur une relation exclusive et le flirt on changé… il faut s'ouvrir l'esprit et il faut arrêter d'être aussi catégorique… Je savais que les carottes était cuites et que le navire prenait sérieusement l'eau. Je lui est carrément demandé : -"Est-ce que tu me trompe ? Te viendrait-il le fantasme d'essayer de me tromper ?" Non, -"Parce qu'il suffit de le dire et de se séparer, rien ne sert de me jouer dans le dos, je vais pas te faire de scène ou essayer de te retenir, et tu pourras faire tout ce que tu désir, mais rien dans le dos s'il te plaît, tu connais mon histoire avec mon ex femme, ne soit pas aussi médiocre !"

C a toujours nié, même quand je lui disais que je savais, un jour je l'ai clairement lu dans son journal, j'ai tout pris en photos, lui est dis qu'on se séparait. Elle a nié en bloc et dis que si c'était comme ça elle partait maintenant, qu'elle chercherait un appartement pour le plus tôt possible et on s'est mis à faire chambre à part. Ça c'était en novembre 2015, je ne lui ai jamais dit que je lisais son journal, jamais griller ses armes furtives… Une chose m'inquiétait c'était de trouver un appartement seul, rapidement, de tout liquider, faire les cartons et de faire ça en Suisse (je n'avais jamais fait et c'est très différent), j'avais clairement besoin de gagner du temps.

L'inquiétude, la peur et quand même une certaine nostalgie et regain d'amour, m'ont poussé a chialer et lui demander de nous donner une 2ème chance… elle a accepté sous condition d'aller voir une thérapeute ensemble pour notre couple… j'ai dit oui. Une semaine après je regrettais ce retour en arrière et d'avoir été faible. Et la lecture de son journal n'aidait en rien : elle mentionnait qu'elle ne regrettait absolument rien de son aventure et qu'elle s’ennuyait de son corps, qu'elle rêvais de redevenir célibataire, pour baiser avec qui elle voulait, sans restriction et sans attache sentimentale, je suis rapidement revenu sur terre !

J'ai trouvé le bouton de mon cœur et je l'ai mis sur off, j'ai pris mon masque de mari voulant se retrouver (merci cours d'art dramatique, merci parties d'improvisations au lycée, merci tout ces livres lu sur la manipulation et mentaliste), et dans l'ombre j'ai fait mes plans et activé la machine de guerre, on est fin novembre 2015.

Nous sommes allez voir une psychothérapeute même si pour moi c'était fini et définitif dans ma tête, j'ai joué le jeu et fait faire beaucoup de gymnastique intellectuelle à la psychothérapeute, la dame a avouée que c'était la première fois qu'elle n'avait pas d'idée devant mon discours… un 2ème rendez-vous à été pris pour après les fêtes de fins d'année, en janvier 2016, nous n'irons jamais ! En décembre 2016 j'ai visité des appartements secrètement. J'ai signé le bail de l'un d'eux, pour avril 2016 (ça laissait suffisamment de temps pour tout finaliser), j'ai réservé des déménageurs, loué une petite camionnette et loué un garde-meuble, le tout début décembre 2016. J'ai sagement été fêter Noël dans sa famille et secrètement fait mes adieux à chacun.

Milieu janvier 2016 je provoque une discussion finale, la discussion Therminator : je lui dit que je sais tout et que je n'ai jamais cru ses réfutations et je n'ai jamais eu confiance en elle depuis bien des années, que c'est définitif on se quitte, on déménage chacun de notre côté et on divorcera par la suite. Elle essais de nouveau son manège, de vouloir partir de suite et prendre un appartement dans les jours qui suivent… je lui répond : -"D'accord, comme tu veux, tu es libre et responsable de tes actes, le bail est à nos deux nom tu dois aussi payer ta part, je ne vais pas me foutre dans la merde pour toi et encore moins me stresser pour toi. Fait comme tu veux mais tu paieras ta part, point final. " Et je suis aller me coucher seul et satisfait.

Les jours suivants, elle m'a fait la vie dur, plus parler et faire la gueule, enfin du silence et de la sérénité ! Elle est venu une fois dans mon bureau me faire une crise d'hystérie et me lancer des choses, je n'ai pas bronché. Les jours suivants je lui est expliqué qu'on pouvais faire les choses sans se haïr et ni être en guerre, que nous étions des adultes, qu'en dix ans nous avions eu du bonheur, de bons moments que ce n'étais pas obliger de tout gâcher. Que je sais que ça traumatise quand c'est la guerre en plus… expérience de mon dernier divorce, mais que si c'est la voie dur et la guerre qu'elle voulait : elle avait un sacré guerrier devant elle, prêt à reprendre son épée sans sourciller.

Elle a compris et fais les choses gentiment et dans un esprit d'entraide, de mon côté j'ai fait semblant de chercher des appartements. Elle a trouvé pour la même date que moi avril 2016, les dieux sont avec moi ! Les choses se font et finissent par se terminer. Je suis même aller lui installer son internet et sa tv… ensuite elle m'envoyait chaque jour des sms avec des photos de ci ou de ça de son nouvel appartement. Moi rien, silence total et finalement milieu avril 2016, j'ai fini par lui dire de ne plus me contacter, que je n'avais plus envie d'avoir de ses nouvelles, qu'elle me contacte uniquement pour des questions importantes : impôts, dernières factures commune et pour notre divorce.

Depuis je revis, j'ai cessé de fumer depuis bientôt 5 mois, l'eczéma sur mes main est presque partie. J'apprécie mes moments de solitudes, je suis enfin serein et en paix avec moi-même.

Voilà vous savez tout, merci, parce que durant ces années de soupçons et de doute, je vous lisais et j’apprenais beaucoup, je rigolais et parfois laissais des larmes couler, je me sentais moins seul et compris. Merci.


"Ils s'efforcent de réduire leur malheur plutôt que de construire leur bonheur."
Nous, les dieux, Bernard Werber

Avatar du membre

Ricochette
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 2747
Enregistré le : mar. 24 avr. 2012 18:02

Re: Mon histoire

Message par Ricochette » dim. 26 juin 2016 08:20

Voici le voile levé sur toi Steelhuman, toi qui nous a lu des années incognito.
Bienvenue parmi nous.

A l'état brut, voici à chaud ma réaction après ta lecture.
Ce gars là, il est parti dans la vie comme on dirait dans le sport, avec un handicap: sa fragilité. Une première union lui a scié une patte, la seconde sa 2e jambe. Ne serais-tu pas Oscar Pistorius? 2 moignons et 2 prothèses pour avancer...

Certes, tu t'es construit une armure au fil du temps pour te protéger mais elle peut aussi te desservir tant que tu n'auras pas rééquilibré ton tempérament entre le "trop sensible" et le "trop intègre". Je pense que ce sera l'étape suivante.

Tu es bien avec toi-même et ça, c'est déjà un point très positif pour ton avancée. Cette liberté, tu en es conscient et tu la savoures après les croche-pattes que tu as subis. Tu aspires à une relation saine et détendue mais après un tel parcours, je doute qu'un jour tu puisses réaccorder une confiance absolue à quelqu'un. Ce qui va se passer dans ta vie sentimentale dans ces prochains mois ne sera pas significatif car tu vas passer par différentes phases obligatoires de reconstruction.
Ne pas te mettre la pression ni d'obligation de résultat ou d'avenir, ce serait entacher ta liberté d'esprit. Vivre au présent, ne pas se moquer des personnes qui vont partager un bout de chemin avec toi, s'impliquer mais sans challenge, toujours garder en mémoire que tu es libre d'agir ou non, que tu ne dois le faire que par rapport à ton bien-être et non par rapport à la tierce personne.

Je ne sais pas si mon message est très clair car j'ai écrit tels que les mots me venaient, une petite synthèse sur mon parcours d'après et les caps franchis.


Le rire c'est une poussière de joie qui fait éternuer le coeur.

Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2583
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Mon histoire

Message par Sans Prétention » dim. 26 juin 2016 16:25

Steelhuman a écrit :Bonjour à vous amis cornus,
Bonjour Steel et au passage merci à Ricochette, je pense qu'elle t'a bien aiguillé pour la suite... :jap:
Steelhuman a écrit : j'avais déjà des petits doutes sur nos chances ensemble. Parce que madame était la maîtresse d'un homme marier, déjà à l'époque et flirtait beaucoup avec la gente masculine, ce qui m'avais refroidis à l'époque... mais pas assez
Pressentiments... On ne s'écoute jamais quand on est "c"... Un gros défaut à corriger.
http://www.soscocu.org/viewtopic.php?f=40&t=3730#p58017

L'histoire de la petite souris orgueilleuse... http://www.soscocu.org/viewtopic.php?f=38&t=3785#p58712
Steelhuman a écrit :Finalement appelons-là "C" a cessé de voir son amant et de flirter avec d'autre mecs
En même temps ?
Steelhuman a écrit : ma demande pour avoir une histoire sérieuse,
T'es pas fun toi ma parole !
Steelhuman a écrit : sinon elle devait continuer ces petits jeux seule,
Ah tiens... une autre "joueuse"... Bizarre.
Steelhuman a écrit : ce qu'elle a accepté en me promettant être prête pour quelqu chose de sérieux,
Promesse non tenue. Deux solutions : soit c'est une ado qui se connait pas (et donc qui fait des promesses qui tiennent pas la route) soit c'est une perverse car elle savait très bien où elle mettait les pieds. A vue de nez je penche pour la solution 1.
Steelhuman a écrit :J'ai toujours été une personne intègre, respectueux, mettant beaucoup l'emphase sur l'importance de l'honneur. (...) Mais, encore rempli d'espoir et avec confiance, j'ai dit oui une 2ème fois ! Et puis on s'aimait comme des fous ! Oui je sais, lancez vos pommes et dites-vous quel con : je vous tend des pommes et vous répond : - "Oui, vachement con !"
Tiens donc. Un profil "c"... http://www.soscocu.org/viewtopic.php?f=40&t=3724
Steelhuman a écrit : J'ai un estime de soi et en confiance en moi assez haute, sans être prétentieux ou arrogant, juste savoir ce que je vaut véritablement. Ce qui fait que j'ai quand même du caractère, pas un mauvais caractère, ayant une morale et des valeurs souvent décriés (parce qu'aujourd'hui ouverture d'esprit est souvent synonyme de tout accepter!). Vous allez voir c'est assez important pour comprendre le reste. (...) Il est important ici, de bien vous faire comprendre mon point de vu : je suis une personne très cartésienne et ayant peu d'empathie en général, je suis peu diplomate. Je suis une personne sans filtre et très franche, je dis très et trop souvent les choses comme je les penses, sans prendre le temps de les enrober. En société j'ai appris à me défendre et à me protéger, parce que plus jeune j’étais hypersensible et pleurait pour un rien, une visite chez le directeur et je pleurais... impossible de répondre ou d'argumenter tellement l’émotion et l'envie de pleurer m'envahissait, n'importe qui pleurait et je pleurait avec elle… c'était handicapant et impossible de vivre normalement. Donc, j'ai construit et érigé des mécanismes de défense et d'attaque qui fonctionnent très bien.
Mes plus grands mécanismes sont les suivants : ne jamais faire totalement confiance aux proche et carrément pas aux étrangers, la fin justifie les moyens rien n'est mal pour savoir ou avoir ce qu'il faut pour sa protection (donc de lire un journal intime d'autrui ou trifouiller son pc, téléphone, e-mail etc). Tirer de la brillante série Dr House : tout le monde ment.
La dernière phrase est importante. Tu sais ou pas ?
Steelhuman a écrit : C tenais un journal intime depuis son adolescence… (...) j'ai appris beaucoup dans ces nombreux journaux intime, le genre de personne qu'est vraiment C
Je dois avouer que j'ai lu aussi, non pas son journal intime, elle n'en tient pas mais un carnet de voyage de jeunesse (décidément les voyages et elle...). C'est là que j'ai compris.
Steelhuman a écrit :Ce qui m’agaçait, c'était de voir comme elle pouvait écrire sur un tel ou un tel (toujours des mecs sur qui elle flashait), comme elle tombait facilement en amour et fantasmait sur eux… c'était troublant et je ne m'y voyait pas très souvent dans ces journaux… sauf quand ça n'allait pas !
Profil "cf" caractérisé.
Steelhuman a écrit : Par contre j'ai lu qu'elle avait repris contact avec son ancien amant, le même de 2006… là c'était plus compliqué.
Des "hommes jouets" et... un ancien amant... Ca revient souvent.
A part ça, nooooooon pas de schémaaaaaaaa....
Steelhuman a écrit : J'ai souvent sondé le terrain en lui demandant son opinion sur : la fidélité, les amants et relations entre homme et femme, lui réitérant ma position et ma fermeté à ce sujet que je partirais si tromperie il y avait (vous savez une conversation suite à la vision d'un de ces films d'amour pour femme, qui vous laissent lobotomisé et la bave coulante après le générique).
J'ai presque honte de dire que ma femme m'a affirmé, en regardant un épisode de "Violetta" avec la petite : "Tu vois, on en fait des films sur les hésitations et les relations hommes / femmes sont pas toujours évidentes". Un soap pour ado en guise de modèle amoureux. Nooooooooon pas d'immaturité affective... Tsss tsss tsss...
Steelhuman a écrit : son ancien amant avait adopté 2 petites vietnamiennes avec sont épouse, et qu'elles étaient vraiment trop mignonnes… donc nouveau contact.
Désir de posséder ce qu'elle n'a pas. Maladivement. Quitte à foutre la merde dans un autre foyer. Quête d'ailleurs. Toujours. Ne se content pas de ce qu'elle a. Nooooooooon pas de schéma "cf"... Une vue de l'esprit tout ça...
Steelhuman a écrit : Je lui est clairement et explicitement dit une semaine plus tard : -"Est-ce qu'il t'arrive de contacter ton ancien amant ? Ou d'avoir envie de le faire ?" et demandé : -"Vous êtes-vous reparlé ?" Ses réponses : Non.
Alors que tu savais. Un classique : http://www.soscocu.org/viewtopic.php?f=40&t=3733#p58025

Steelhuman a écrit : Je me suis mis à partir de ce jour à faire mon deuil de notre couple. Plus tard, ses réponses sur une relation exclusive et le flirt on changé… il faut s'ouvrir l'esprit et il faut arrêter d'être aussi catégorique…
Ah tiens... Je sais pas pourquoi je suis pas surpris.
Steelhuman a écrit : Je savais que les carottes était cuites et que le navire prenait sérieusement l'eau. Je lui est carrément demandé : -"Est-ce que tu me trompe ? Te viendrait-il le fantasme d'essayer de me tromper ?" Non, -"Parce qu'il suffit de le dire et de se séparer, rien ne sert de me jouer dans le dos, je vais pas te faire de scène ou essayer de te retenir, et tu pourras faire tout ce que tu désir, mais rien dans le dos s'il te plaît, tu connais mon histoire avec mon ex femme, ne soit pas aussi médiocre !"
Un de mes thérapeutes a sous-entendu que le contrat n'était pas suffisamment clair. A partir de quand est-ce tromper, etc...
Ben je vois que même quand on en parle...
Steelhuman a écrit : C a toujours nié, même quand je lui disais que je savais, un jour je l'ai clairement lu dans son journal, j'ai tout pris en photos, lui est dis qu'on se séparait. Elle a nié en bloc
Même avec les preuves sous les yeux ? Laisse-moi deviner... C'était un défi, une blague, un fantasme...
Si la personne à laquelle je pense me lit...
Steelhuman a écrit : L'inquiétude, la peur et quand même une certaine nostalgie et regain d'amour, m'ont poussé a chialer et lui demander de nous donner une 2ème chance…
Ca arrive souvent, ce regain. C'est après que le soufflet retombe. Quand y a eu massacre... Si quelqu'un à qui je pense me lit...
Steelhuman a écrit : la lecture de son journal n'aidait en rien : elle mentionnait qu'elle ne regrettait absolument rien de son aventure et qu'elle s’ennuyait de son corps, qu'elle rêvais de redevenir célibataire, pour baiser avec qui elle voulait, sans restriction et sans attache sentimentale, je suis rapidement revenu sur terre !
Ne regrette rien... Je connais. Lu une trentaine de fois sur le site.
Profil "cf" ? Non ? Nooooooooon. Un cas unique.
Steelhuman a écrit :J'ai trouvé le bouton de mon cœur et je l'ai mis sur off, j'ai pris mon masque de mari voulant se retrouver (merci cours d'art dramatique, merci parties d'improvisations au lycée, merci tout ces livres lu sur la manipulation et mentaliste), et dans l'ombre j'ai fait mes plans et activé la machine de guerre
Il y avait pas d'autre solution. Tu t'es épargné une coûteuse descente aux enfers.
Steelhuman a écrit :Nous sommes allez voir une psychothérapeute même si pour moi c'était fini et définitif dans ma tête, j'ai joué le jeu et fait faire beaucoup de gymnastique intellectuelle à la psychothérapeute, la dame a avouée que c'était la première fois qu'elle n'avait pas d'idée devant mon discours…
Toi c'était pour sauver ta peau mais il faut savoir que l'échec des thérapies de couple repose en grande partie sur le manque de sincérité de "cf". Tu as inversé la machine. Bravo.
Steelhuman a écrit :Les jours suivants, elle m'a fait la vie dur, plus parler et faire la gueule, enfin du silence et de la sérénité ! Elle est venu une fois dans mon bureau me faire une crise d'hystérie et me lancer des choses, je n'ai pas bronché. Les jours suivants je lui est expliqué qu'on pouvais faire les choses sans se haïr et ni être en guerre, que nous étions des adultes, qu'en dix ans nous avions eu du bonheur, de bons moments que ce n'étais pas obliger de tout gâcher. Que je sais que ça traumatise quand c'est la guerre en plus… expérience de mon dernier divorce, mais que si c'est la voie dur et la guerre qu'elle voulait : elle avait un sacré guerrier devant elle, prêt à reprendre son épée sans sourciller.
Tu as repris la main.
Steelhuman a écrit :Depuis je revis, j'ai cessé de fumer depuis bientôt 5 mois, l'eczéma sur mes main est presque partie. J'apprécie mes moments de solitudes, je suis enfin serein et en paix avec moi-même.
A la bonne heure !!!! :biere:
Steelhuman a écrit :Voilà vous savez tout, merci, parce que durant ces années de soupçons et de doute, je vous lisais et j’apprenais beaucoup, je rigolais et parfois laissais des larmes couler, je me sentais moins seul et compris. Merci.
Comme quoi, ça sert...
Merci à TOI de ton retour alors que tu es "sorti de l'auberge"... Sincèrement.


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
Steelhuman
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 426
Enregistré le : jeu. 26 nov. 2015 17:38

Re: Mon histoire

Message par Steelhuman » dim. 26 juin 2016 18:26

Ricochette a écrit :Voici le voile levé sur toi Steelhuman, toi qui nous a lu des années incognito.
Bienvenue parmi nous.
Merci chère Ricochette, oui et tu as été bien courageuse et patiente avec ton histoire.
Ricochette a écrit :A l'état brut, voici à chaud ma réaction après ta lecture.
Ce gars là, il est parti dans la vie comme on dirait dans le sport, avec un handicap: sa fragilité. Une première union lui a scié une patte, la seconde sa 2e jambe. Ne serais-tu pas Oscar Pistorius? 2 moignons et 2 prothèses pour avancer...
:lol: Tu m'as mise une drôle d'image dans la tête et en même temps ouah ! :kelkon: ...j'ai été opérés des 2 genoux !
Ricochette a écrit :Certes, tu t'es construit une armure au fil du temps pour te protéger mais elle peut aussi te desservir tant que tu n'auras pas rééquilibré ton tempérament entre le "trop sensible" et le "trop intègre". Je pense que ce sera l'étape suivante.
Hé bien oui, c'est le travail de ma vie, ma philosophie de vie et hygiène de vie, si je peux m'exprimer ainsi.
Le résultat est pas mal pour l'instant, mais il reste beaucoup à faire aussi :wink:
Ricochette a écrit :Tu es bien avec toi-même et ça, c'est déjà un point très positif pour ton avancée. Cette liberté, tu en es conscient et tu la savoures après les croche-pattes que tu as subis. Tu aspires à une relation saine et détendue mais après un tel parcours, je doute qu'un jour tu puisses réaccorder une confiance absolue à quelqu'un. Ce qui va se passer dans ta vie sentimentale dans ces prochains mois ne sera pas significatif car tu vas passer par différentes phases obligatoires de reconstruction.
Tu sais, ça fais quand même plus de 10 ans que je suis bien avec moi-même et de mieux en mieux aussi, c'est avec les autres le soucis.

Par contre tu as bien compris, plus de relations amoureuses standards pour mon avenir, et faut pas venir me dire : mais tu verras... ce fut la même chose pour les enfants et j'en n'ai toujours pas et en aurais jamais.

Je n'ai jamais donné une confiance absolue à personne (probablement que oui dans mon jeune âge étant enfant envers mes parents, mais même ça c'est disparu). Personne n'est digne d'une confiance absolue, c'est de toute façon impossible, tout est relatif... même la confiance, chacun dose selon un savant calcul de réciprocité, sinon ils sont malade !
Ricochette a écrit :Ne pas te mettre la pression ni d'obligation de résultat ou d'avenir, ce serait entacher ta liberté d'esprit. Vivre au présent, ne pas se moquer des personnes qui vont partager un bout de chemin avec toi, s'impliquer mais sans challenge, toujours garder en mémoire que tu es libre d'agir ou non, que tu ne dois le faire que par rapport à ton bien-être et non par rapport à la tierce personne.
Exactement, lors de mon premier divorce, j'ai bien compris et assimulé qu'on ne contrôle pas tout et surtout une infime partie qui est uniquement la sienne, et que le chaos fait partie intégralement de l'ordre et du "parfait".

Que veux-tu dire par "ne pas se moquer des personnes qui vont partager un bout de chemin avec toi" ?

Je suis un épicurien qui vis l'instant présent, en oubliant le passé fugace et sachant que le futur est un mystère absolu. Carpe diem, mais une carpe diem rempli de conscience, pas celui qui donne tout les droits :wink:
Ricochette a écrit :Je ne sais pas si mon message est très clair car j'ai écrit tels que les mots me venaient, une petite synthèse sur mon parcours d'après et les caps franchis.
Limpide, mis à part de l'histoire de se moquer. J'adores les écris à froid et les gens qui donnent généreusement sans rien attendre, merci de ta vision et de ton intervention, j'apprécie :)


"Ils s'efforcent de réduire leur malheur plutôt que de construire leur bonheur."
Nous, les dieux, Bernard Werber

Avatar du membre

Topic author
Steelhuman
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 426
Enregistré le : jeu. 26 nov. 2015 17:38

Re: Mon histoire

Message par Steelhuman » dim. 26 juin 2016 19:25

Sans Prétention a écrit :
Steelhuman a écrit :Bonjour à vous amis cornus,
Bonjour Steel et au passage merci à Ricochette, je pense qu'elle t'a bien aiguillé pour la suite... :jap:
Ho oui.
Sans Prétention a écrit :
Steelhuman a écrit : j'avais déjà des petits doutes sur nos chances ensemble. Parce que madame était la maîtresse d'un homme marier, déjà à l'époque et flirtait beaucoup avec la gente masculine, ce qui m'avais refroidis à l'époque... mais pas assez
Pressentiments... On ne s'écoute jamais quand on est "c"... Un gros défaut à corriger.
http://www.soscocu.org/viewtopic.php?f=40&t=3730#p58017
Oui, défaut partiellement corrigé depuis un moment et qui est maintenant rendu aussi dans la sphère "amoureuse" moins cartésienne et plus abstraite :lol:

Sans Prétention a écrit :
Steelhuman a écrit :Finalement appelons-là "C" a cessé de voir son amant et de flirter avec d'autre mecs
En même temps ?
Oui, en même temps, voyons ce n'est pas amusant sinon, et son amant il doit avoir 4-5 maîtresses !
Sans Prétention a écrit :
Steelhuman a écrit : ma demande pour avoir une histoire sérieuse,
T'es pas fun toi ma parole !
Au contraire sérieusement fun et rigolo, mais quand je ne rie plus... vaut mieux pas essayer de se foutre de ma gueule :lol:

Sans Prétention a écrit :
Steelhuman a écrit : ce qu'elle a accepté en me promettant être prête pour quelque chose de sérieux,
Promesse non tenue. Deux solutions : soit c'est une ado qui se connait pas (et donc qui fait des promesses qui tiennent pas la route) soit c'est une perverse car elle savait très bien où elle mettait les pieds. A vue de nez je penche pour la solution 1.
C'est bien sûr la 1 mon cher Sans Prétention, mais aussi un peu de la 2 insconsciemment au début du tout beau tout nouveau (elle n'avait jamais eu de vrai relation sérieuse avant moi et n'avait jamais été en couple, que des aventures...), que des hommes qui ne l'avaient pas respecté et considéré, j'ai fait l'erreur de croire qu'en ayant un homme qui la respecterait et l'aimerait vraiment qu'elle saurait voir la différence et l'apprécier (d'autant plus que mon épouse précédente n'avait eu aucune expérience avec d'autres homme avant moi et c'est une des excuses qui l'avait pousser vers la tromperie !), comme quoi l'inverse n'est pas un gage de succès !

Sans Prétention a écrit :
Steelhuman a écrit :(...) Tirer de la brillante série Dr House : tout le monde ment.
La dernière phrase est importante. Tu sais ou pas ?
Mais oui, tout le monde ment :wink:

Sans Prétention a écrit :
Steelhuman a écrit : J'ai souvent sondé le terrain en lui demandant son opinion sur : la fidélité, les amants et relations entre homme et femme, lui réitérant ma position et ma fermeté à ce sujet que je partirais si tromperie il y avait (vous savez une conversation suite à la vision d'un de ces films d'amour pour femme, qui vous laissent lobotomisé et la bave coulante après le générique).
J'ai presque honte de dire que ma femme m'a affirmé, en regardant un épisode de "Violetta" avec la petite : "Tu vois, on en fait des films sur les hésitations et les relations hommes / femmes sont pas toujours évidentes". Un soap pour ado en guise de modèle amoureux. Nooooooooon pas d'immaturité affective... Tsss tsss tsss...
Elles trouveront toujours des tas d'exemples et de faux raisonnements plus tortueux les uns que les autres : pour se permettre ces actions, qui vont contre eux-même avant tout et qui est malsain au possible, sinon elles sombreraient tout simplement dans la folie !

C'est pour ça qu'ils tiennent tous un discours aussi incohérent et à cent mille lieux du bon sens, il est futile de chercher à comprendre parce que c'est uniquement ça la raison derrière tout cette fumée immonde et nauséabonde !


Sans Prétention a écrit :
Steelhuman a écrit : son ancien amant avait adopté 2 petites vietnamiennes avec sont épouse, et qu'elles étaient vraiment trop mignonnes… donc nouveau contact.
Désir de posséder ce qu'elle n'a pas. Maladivement. Quitte à foutre la merde dans un autre foyer. Quête d'ailleurs. Toujours. Ne se content pas de ce qu'elle a. Nooooooooon pas de schéma "cf"... Une vue de l'esprit tout ça...
Ma femme était une éternelle insatisfaite, malgré qu'elle avait tout pour être heureuse, souvent des crises de larmes imcompréhensible !
Plus fort encore elle avait vaincu une cancer foudroyant, après plusieurs années de combats acharnés, moi à ses côté étant selon ses dires "un pilier innébranlable, qui est resté là où les autres aurait pris leur jambes à leur cou" !

Sans Prétention a écrit :
Steelhuman a écrit : Je me suis mis à partir de ce jour à faire mon deuil de notre couple. Plus tard, ses réponses sur une relation exclusive et le flirt on changé… il faut s'ouvrir l'esprit et il faut arrêter d'être aussi catégorique…
Ah tiens... Je sais pas pourquoi je suis pas surpris.
Normal, tu ne peux pas soutenir des valeurs ou principes qui te condamnent, ça serait un suicide moral, invivable, qui ferait sombrer dans la folie et éventuellement mènerait à la mort !
C'est tout bonnement l'instinct de survie du cerveau reptilien qui s'enclenche, c'est pour ça qu'ils sont autant perdu et ne comprennent rien de qu'ils font eux-même ! C'est un réflexe insconcient de survie, tout comme de retirer sa main du feu avant que son cerveau comprenne qu'il faudrait faire cette action et l'ordonne !

Sans Prétention a écrit :
Steelhuman a écrit : Je savais que les carottes était cuites et que le navire prenait sérieusement l'eau. Je lui est carrément demandé : -"Est-ce que tu me trompe ? Te viendrait-il le fantasme d'essayer de me tromper ?" Non, -"Parce qu'il suffit de le dire et de se séparer, rien ne sert de me jouer dans le dos, je vais pas te faire de scène ou essayer de te retenir, et tu pourras faire tout ce que tu désir, mais rien dans le dos s'il te plaît, tu connais mon histoire avec mon ex femme, ne soit pas aussi médiocre !"
Un de mes thérapeutes a sous-entendu que le contrat n'était pas suffisamment clair. A partir de quand est-ce tromper, etc...
Ben je vois que même quand on en parle...
Bien sûr, tu crois que nos conjoints n'ont jamais eu d'idéal d'honnêteté, soif de confiance et fantasmer sur une fidélité inconditionnelle ?
Rien à voir avec le fait d'être clair et d'en avoir discuter, je te rassure ce n'est pas un élément de sécurité qui préservera quiconque l'utiliant.

Sans Prétention a écrit :
Steelhuman a écrit : C a toujours nié, même quand je lui disais que je savais, un jour je l'ai clairement lu dans son journal, j'ai tout pris en photos, lui est dis qu'on se séparait. Elle a nié en bloc
Même avec les preuves sous les yeux ? Laisse-moi deviner... C'était un défi, une blague, un fantasme...
Si la personne à laquelle je pense me lit...
Elle n'a jamais eu de preuve sous les yeux, je n'ai jamais grillé mes armes, nul besoin, c'est inutile, peu importe elle aurait nié. Elle ne sait toujours pas comment j'ai su et ne le saura jamais concrètement de ma part :wink:


Sans Prétention a écrit :
Steelhuman a écrit :J'ai trouvé le bouton de mon cœur et je l'ai mis sur off, j'ai pris mon masque de mari voulant se retrouver (merci cours d'art dramatique, merci parties d'improvisations au lycée, merci tout ces livres lu sur la manipulation et mentaliste), et dans l'ombre j'ai fait mes plans et activé la machine de guerre
Il y avait pas d'autre solution. Tu t'es épargné une coûteuse descente aux enfers.
Oui encore une protection et une défense, lors de mon premier divorce, lors de la rupture, j'ai été dévasté, complètement meurtri, en détresse... au point d'avoir besoin d'être pris en charge, le voyage et la calvaire en moi fut long... mais payant à la longue.
Je me suis promis que plus jamais je ne descendrais aussi bas, surtout seul ici en Suisse... promesse tenu :wink:
Modifié en dernier par Steelhuman le dim. 26 juin 2016 23:21, modifié 1 fois.


"Ils s'efforcent de réduire leur malheur plutôt que de construire leur bonheur."
Nous, les dieux, Bernard Werber

Avatar du membre

Elemiah

Re: Mon histoire

Message par Elemiah » dim. 26 juin 2016 19:52

une bonne dose de courage, de sang froid et de persévérance.
Merci pour ce retour.

j'ai cependant une question qui me taraude : elle avait repris contact avec son ex amant, avec lequel elle entretenait une relation avant d'être avec toi.
Cependant, as-tu vu des messages à tendance explicites? dans son journal est-ce qu'il y avait des commentaires qui montrent qu'elle voulait + qu'une simple amitié avec lui ou qu'elle gardait des liens ambigus?

Mais bon, si ce n'était pas encore arrivé au niveau physique, cela n'aurait été qu'une question de temps de toute facon.
Quand on commence à mentir... à cacher des trucs, on commence à franchir les limites du respect du couple, et c'est la porte ouverte à toutes les fenêtres.
je connais que très peu de flirts "virtuels" avec collègue/ex qui ne passent pas au concret un jour où l'autre.
tu as sauvé ta peau à temps !



Avatar du membre

Topic author
Steelhuman
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 426
Enregistré le : jeu. 26 nov. 2015 17:38

Re: Mon histoire

Message par Steelhuman » dim. 26 juin 2016 21:08

Non Elemiah, elle avait explicitement inscrit avoir couché avec lui avec assez (trop) de détails, ensuite plus tard mentionnait que son corps, ses main et sa bouche etc, lui manquaient :beurk:


"Ils s'efforcent de réduire leur malheur plutôt que de construire leur bonheur."
Nous, les dieux, Bernard Werber

Avatar du membre

Topic author
Steelhuman
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 426
Enregistré le : jeu. 26 nov. 2015 17:38

Re: Mon histoire

Message par Steelhuman » dim. 26 juin 2016 21:16

Elemiah a écrit :tu as sauvé ta peau à temps !
Je n'ai pas sauvé ma peau, j'ai mis fin à un contrat rendu invalide pour cause de bris de plusieurs clauses du dit contrat... :deal: j'ai mis fin à une relation devenu toxique, qui ne me convenait plus et rendu malsaine, pourrie jusqu'au trognon.

Ma peau ou ma vie n'ont rien à voir là-dedans, au final tout simplement un choix, un choix qui impliquait cette fois un peu mes sentiments et mes émotions. Je me suis respecté avant tout, je suis resté digne et intègre, je ne fait jamais de concession depuis mon premier divorce, je laisse ça aussi aux autres qui aiment se bercer d’illusions :bonk:

Merci pour ton accueil mon cher :jap:


"Ils s'efforcent de réduire leur malheur plutôt que de construire leur bonheur."
Nous, les dieux, Bernard Werber

Avatar du membre

Fishbone
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 269
Enregistré le : dim. 14 déc. 2014 19:31

Re: Mon histoire

Message par Fishbone » dim. 26 juin 2016 21:19

Salut,

Déjà, un grand merci pour ton témoignage. Il donne des idées et permet aux jeunes padawan comme moi, de voir "plus loin". Merci aussi car, cartésien comme tu es, tu arrives à nous (me, en tout cas) donner un récit "brut de décoffrage", très utile à lire quand les sentiments nous dévorent.
ayant peu d'empathie en général,
Je dois revoir ma notion d'empathie pour le coup, marde, qu'est-ce que tu fous là alors. Désolé mais tes mots transpirent d'empathie. :mdr1:
Ce qui m'a amené en Suisse est l'amour pour une suissesse,
Pas besoin d'en dire plus :D les Suissesses sont bel et bien les plus belles femmes du monde mais comme elles ont souvent eu une vie "à faire des envieux", difficile de les satisfaire. Je rigole bien sûr.
Donc, en Suisse, pays inconnu, gens inconnu et tout ce que ça implique, marché du travail différent, us et coutumes différents etc. Des obstacles sont vite apparues, c'est pas parce que tu aime profondément une personne et que tu es remplis d'espoir que la vie te la fera facile, ho non. Sans permis de séjour : impossible de travailler, le Canada étant pays tiers et n'ayant aucun accord de libre passage et qui ne fait pas partie de l'espace Schengen… j’étais dans un impasse et mes économie fondaient comme neige au soleil.
T'en as rien à battre mais mon meilleur pote fait en ce moment l'expérience inverse et c'est aussi la marde dans l'autre sens. Incroyable pour des pays "civilisés".

Tu vas rester en Suisse? (dsl si j'ai loupé ce passage).
En décembre 2016 j'ai visité des appartements secrètement. J'ai signé le bail de l'un d'eux, pour avril 2016
Dommage, on habite pas la même ville, vu que tu as trouvé un appart. :wink:
Tirer de la brillante série Dr House : tout le monde ment.
J'ai presque honte de dire que ma femme m'a affirmé, en regardant un épisode de "Violetta" avec la petite : "Tu vois, on en fait des films sur les hésitations et les relations hommes / femmes sont pas toujours évidentes".
Moi c'était Desperete housewife sa série..... :mdr

Bref, merci encore d'instiller du courage de part ton témoignage à ceux qui en ont besoin.

Si t'as éventuellement besoin de quelque chose en Suisse ou envie de te boire une bière, MP.


« On a deux vies, et la deuxième commence quand on se rend compte qu’on n’en a qu’une », Confucius.

Avatar du membre

Topic author
Steelhuman
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 426
Enregistré le : jeu. 26 nov. 2015 17:38

Re: Mon histoire

Message par Steelhuman » dim. 26 juin 2016 21:52

Fishbone a écrit :
ayant peu d'empathie en général,
Je dois revoir ma notion d'empathie pour le coup, marde, qu'est-ce que tu fous là alors. Désolé mais tes mots transpirent d'empathie. :mdr1:
J'ai peu de sentiments réel, ou pas toujours démontré comme c'est habituellement attendu si tu veux, donc j'ai appris à formuler les choses comme elles devraient être entendu... sinon impossible de vivre dans cette société de gens susceptible et soupe au lait ! :lol: (tu vois le lol c'est pour descendre d'un cran et pour que ça passe un peu mieux :wink:)
Fishbone a écrit :
Donc, en Suisse, pays inconnu, gens inconnu et tout ce que ça implique, marché du travail différent, us et coutumes différents etc. Des obstacles sont vite apparues, c'est pas parce que tu aime profondément une personne et que tu es remplis d'espoir que la vie te la fera facile, ho non. Sans permis de séjour : impossible de travailler, le Canada étant pays tiers et n'ayant aucun accord de libre passage et qui ne fait pas partie de l'espace Schengen… j’étais dans un impasse et mes économie fondaient comme neige au soleil.
T'en as rien à battre mais mon meilleur pote fait en ce moment l'expérience inverse et c'est aussi la marde dans l'autre sens. Incroyable pour des pays "civilisés".
Héhéhé oui, mais plus facile du côté du Québec, faut juste passer par le Québec et NON le Canada là c'est déjà plus compliqué, mais les critères se sont quand même un peu durcit depuis les attentats et tutti quanti.
Fishbone a écrit :Tu vas rester en Suisse? (dsl si j'ai loupé ce passage).
En décembre 2016 j'ai visité des appartements secrètement. J'ai signé le bail de l'un d'eux, pour avril 2016
Dommage, on habite pas la même ville, vu que tu as trouvé un appart. :wink:
Oui je reste en Suisse, j'arrives de 2 demaines aux Québec pour me changer les idées et me reposer hors contexte et je ne me vois pas du tout retourner là-bas.
Ma maison c'est la Suisse, j'en suis aussi tombé amoureux, ma vie est ici, je me sens chez moi et bien. J'ai adopté la Suisse et elle m'a aussi adopté, heureusement sinon je serait malheureux de ne plus voir ces magnifiques montagnes :)
Mon appartement c'est en Suisse, près de Lausanne :wink:
Fishbone a écrit :Moi c'était Desperete housewife sa série..... :mdr

Bref, merci encore d'instiller du courage de part ton témoignage à ceux qui en ont besoin.

Si t'as éventuellement besoin de quelque chose en Suisse ou envie de te boire une bière, MP.
Merci de ton chaleureux accueil, de rien pour mon témoignage et merci à toi pour tes nombreuses piste : "Dans la multitude des conseillers il y a réalisation"

Ha la bière, ça par contre je n'y suis pas insensible :wink:


"Ils s'efforcent de réduire leur malheur plutôt que de construire leur bonheur."
Nous, les dieux, Bernard Werber

Avatar du membre

Ricochette
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 2747
Enregistré le : mar. 24 avr. 2012 18:02

Re: Mon histoire

Message par Ricochette » lun. 27 juin 2016 00:03

Ta singularité, c'est d'avoir débarqué non pas en plein marasme mais une fois que tu avais plié ton histoire. Révélateur sur ta force de caractère!
Je n'ai pas pu m'exprimer sur tes étapes passées, que tu as su gérer avec "brio".
Spontanément j'ai évoqué le présent et le futur qui te concernent davantage, malgré ta musette bien lestée.

Mon histoire a été assez lourde en effet (et les formalités judiciaires, encore d'actualité, au reflet de ma vie d'avant!). Pour reprendre ma formule d'approche, mes "handicaps" ont été non pas mes genoux mais mes talons d'Achille, mes 2 enfants.

Lorsque je te disais qu'il ne fallait pas se moquer des personnes qui vont partager un bout de chemin avec toi, j'entendais qu'il faut toujours être sincère, ne pas leurrer la tierce personne en lui faisant miroiter des choses improbables ou en lui faisant croire que tu as des sentiments pour elle si tel n'est pas le cas. Rien n'empêche de vivre une relation agréable, d'avoir de l'affection ou de l'amour, d'être respectueux. Ou d'annoncer la couleur si tu ne veux partager qu'un moment de tendresse. Vivre le présent, en s'impliquant comme tu en éprouves le désir, sans projection. Rien que cette notion de projet à terme retire ce sentiment de liberté bénéfique mentalement pour la reconstruction. Ca sclérose d'emblée et retire toute forme de spontanéité. Enfin, c'est ainsi que je vis les choses et bizarrement, c'est ce qui donne le plus de relief...Mais je n'ai pas passé tous les caps encore.
Tu t'es davantage révélé depuis et je crois que ces précisions te sont inutiles car ton caractère semble forgé sur ce moule.

Pour ce qui est de la confiance, j'aurais personnellement toutes les raisons d'être parano. Et non! Je n'ai jamais fliqué et je ne le ferai pas. Les signes avant-coureurs, je les connais en partie et ça valsera recta dans ce cas. La suspicion ne fait et ne fera pas partie de mon attitude mais la méfiance sourde, forcément. Pas envie d'être sur le qui-vive permanent ni de perdre du temps en étant sur mes gardes, peut-être inutilement. Je vis sereine sans être aveugle. Tout signal d'alerte siffle la fin de la partie et même pas mal.

Tu as été en sous-marin pendant quelques années alors je trouve ton arrivée flatteuse car mûrement réfléchie. En plus, tu as géré "le lourd" tout seul donc moins de travail pour les anciens :thx: Plaisanterie bien-sûr.


Le rire c'est une poussière de joie qui fait éternuer le coeur.

Avatar du membre

Elemiah

Re: Mon histoire

Message par Elemiah » lun. 27 juin 2016 00:10

Steelhuman a écrit :Non Elemiah, elle avait explicitement inscrit avoir couché avec lui avec assez (trop) de détails, ensuite plus tard mentionnait que son corps, ses main et sa bouche etc, lui manquaient :beurk:

Ouch...
Pour un hypersensible c'est dur d'encaisser la trahison et de le vivre tout seul dans un pays étranger.....
Mais bon on sent une certaine force dans tes écrits, d'avoir pu gérer le truc dignement.
C'est triste mais tu as bien fait.
Après comme disait SP il y a des détails communs avec d'autre histoires concernant ton ex femme qui ment devant les preuves et son immaturité...

Tiens la partie sur "il faut s'ouvrir l'esprit et être moins catégorique" quand on aborde le sujet sur l'exclusivité quand on commence à avoir des doutes, ça me parle....
Warning à mettre dans les indices inquiétants ???
A la periode ou mon ex me trompait et qu'il provoquait beaucoup de disputes juste après m'avoir offert une bague de fiançailles , je lui avais innocemment fait part de ces deux amies sur Facebook mariées il y a plus ou moins deux ans, et toutes les deux en deux ans ont supprimé les photos de leurs mariages et s'affichent avec de nouveaux copains.
L'ex d'une la clairement trompé. L'autre à disparu mais c'est une fille chouette. Je lui avais dit que c'était un peu bête d'investir énormément d'argent dans un mariage qui tombe à l'eau pour un coup de bistouquette et que je comprenais pas la réaction des gens. D'investir dans un mariage et tout foutre en l'air en moins de deux ans ... J'attendais un retour du genre : an ouai ils sont trop bêtes ! Quand on se marie c'est sacré etc. C'est pour durer. Moi je t'aime etc ça ne nous arrivera pas...
Bah non. Idem. "tu sais, de nos jours il ne faut plus trop juger... Tout est relatif... Tout n'est pas tout blanc ou noir.... C'est banal..." j'étais scotchée... Ils banalisent leurs actions et leurs conséquences de manière indirectes en faisant un transfert....
Ca reste mon avis hein mais c'était vraiment mal barré à partir du moment où le cocufieur te fais revoir ta copie sur la définition de la monogamie et l'exclusivité en rajoutabt que tout est relatif. Ça pue :p



Avatar du membre

Topic author
Steelhuman
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 426
Enregistré le : jeu. 26 nov. 2015 17:38

Re: Mon histoire

Message par Steelhuman » lun. 27 juin 2016 08:23

Ricochette a écrit : Lorsque je te disais qu'il ne fallait pas se moquer des personnes qui vont partager un bout de chemin avec toi, j'entendais qu'il faut toujours être sincère, ne pas leurrer la tierce personne en lui faisant miroiter des choses improbables ou en lui faisant croire que tu as des sentiments pour elle si tel n'est pas le cas. Rien n'empêche de vivre une relation agréable, d'avoir de l'affection ou de l'amour, d'être respectueux. Ou d'annoncer la couleur si tu ne veux partager qu'un moment de tendresse. Vivre le présent, en s'impliquant comme tu en éprouves le désir, sans projection. Rien que cette notion de projet à terme retire ce sentiment de liberté bénéfique mentalement pour la reconstruction. Ca sclérose d'emblée et retire toute forme de spontanéité. Enfin, c'est ainsi que je vis les choses et bizarrement, c'est ce qui donne le plus de relief...Mais je n'ai pas passé tous les caps encore.
Tu t'es davantage révélé depuis et je crois que ces précisions te sont inutiles car ton caractère semble forgé sur ce moule.
Ok je comprend ce que tu veux m'expliquer, oui j'essais de faire ce que j'aimerais qu'on me fasse. Tu as raison d'émettre cette mise en garde, parfois on peut facilement glisser vers une relation pansement, mais je ne recherche pas ça, merci de la précision et rappel :)
La principale chose pour moi est d'être entier et de pouvoir me regarder dans une glace droit dans les yeux, sans avoir rien à rougir, comme Jaguarboy l'a si bien exprimé et fait :wink:
Ricochette a écrit : Pour ce qui est de la confiance, j'aurais personnellement toutes les raisons d'être parano. Et non! Je n'ai jamais fliqué et je ne le ferai pas. Les signes avant-coureurs, je les connais en partie et ça valsera recta dans ce cas. La suspicion ne fait et ne fera pas partie de mon attitude mais la méfiance sourde, forcément. Pas envie d'être sur le qui-vive permanent ni de perdre du temps en étant sur mes gardes, peut-être inutilement. Je vis sereine sans être aveugle. Tout signal d'alerte siffle la fin de la partie et même pas mal.
Je comprend, tu fonctionne comme ça. Moi la confiance est un luxe que je n'ai pas les moyens de me payer, sans être parano et ni sur le qui-vive en permanence, c'est une seconde nature de vérifier les choses, de tout observer, de ne rien prendre pour acquis et de valider la justesse dans le moment présent, des genres de checks réflexes.

Effectivement souvent des lumières rouge s'allume dans ma tête, façon de parler pour les neuneus :lol: et ayant une acuité de sentir les choses, de voir leur résultats avant échéance, je valide toujours l'information... déformation professionnel. Et j'aime mieux savoir les choses, que l'incertitudes et le brouillard.
Ricochette a écrit : Tu as été en sous-marin pendant quelques années alors je trouve ton arrivée flatteuse car mûrement réfléchie. En plus, tu as géré "le lourd" tout seul donc moins de travail pour les anciens :thx: Plaisanterie bien-sûr.
Je n'ai rien géré tout seul, vous étiez-là et vous m'aidiez, sans le savoir et sans que je parle, mais vous m'aidiez quand même depuis longtemps :)
A la manière de Sans Prétention, je recoupais les histoires entre elles et croisais leur similitudes, pour en arriver à faire correspondre à mon histoire.
Il ne faut pas se leurrer toutes les histoires sont assez semblables et ont de nombreuses ressemblances, elles sont uniques de par l'identité des acteurs et le contexte du scénario, mais essentiellement à des détails près identiques !
L'équation est simple : 1 amant + 1 amant = 1 ou 2 cocus :wink:

Bonne journée


"Ils s'efforcent de réduire leur malheur plutôt que de construire leur bonheur."
Nous, les dieux, Bernard Werber

Avatar du membre

Topic author
Steelhuman
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 426
Enregistré le : jeu. 26 nov. 2015 17:38

Re: Mon histoire

Message par Steelhuman » lun. 27 juin 2016 08:57

Elemiah a écrit :
Steelhuman a écrit :Non Elemiah, elle avait explicitement inscrit avoir couché avec lui avec assez (trop) de détails, ensuite plus tard mentionnait que son corps, ses main et sa bouche etc, lui manquaient :beurk:
Pour un hypersensible c'est dur d'encaisser la trahison et de le vivre tout seul dans un pays étranger.....
Mais bon on sent une certaine force dans tes écrits, d'avoir pu gérer le truc dignement.
C'est triste mais tu as bien fait.
Je ne suis plus hypersensible, j'ai travaillé ce point et renforcis mes points faibles :wink:

La Suisse n'est plus un pays étranger, c'est ma maison et mon pays d'adoption, depuis plus de 10 ans ma maison. En fait je rentre d'un séjour de 2 semaines au Québec... je m'y sent plus vraiment chez moi et ne me verrais pas du tout y faire ma vie !

Ce n'est pas triste, c'est dommage sans plus, ce que nous avons vécu est passé et le présent (à l'époque je veux plutôt dire, c'est déjà du passé aujourd'hui et demain est un passé futur :lol:) peut me faire avoir une pensée que c'est dommage pour : ce que ça aurait pu être ou aurait dû être (tu me suis toujours ?).
Ce qui est triste, c'est quand des gens stagne dans cette situation malsaine et ou s'entredéchire au divorce... :roll:
Je vais plus facilement pleurer durant un film ou l'émotion ou la situation est triste, à cause de la mise en scène et de la mise en situation (au cinéma on sait faire monter la sauce), dans la vraie vie, c'est souvent criant de banalité malheureusement.
Elemiah a écrit :Tiens la partie sur "il faut s'ouvrir l'esprit et être moins catégorique" quand on aborde le sujet sur l'exclusivité quand on commence à avoir des doutes, ça me parle....
Warning à mettre dans les indices inquiétants ???
A la periode ou mon ex me trompait et qu'il provoquait beaucoup de disputes juste après m'avoir offert une bague de fiançailles , je lui avais innocemment fait part de ces deux amies sur Facebook mariées il y a plus ou moins deux ans, et toutes les deux en deux ans ont supprimé les photos de leurs mariages et s'affichent avec de nouveaux copains.
L'ex d'une la clairement trompé. L'autre à disparu mais c'est une fille chouette. Je lui avais dit que c'était un peu bête d'investir énormément d'argent dans un mariage qui tombe à l'eau pour un coup de bistouquette et que je comprenais pas la réaction des gens. D'investir dans un mariage et tout foutre en l'air en moins de deux ans ... J'attendais un retour du genre : an ouai ils sont trop bêtes ! Quand on se marie c'est sacré etc. C'est pour durer. Moi je t'aime etc ça ne nous arrivera pas...
Bah non. Idem. "tu sais, de nos jours il ne faut plus trop juger... Tout est relatif... Tout n'est pas tout blanc ou noir.... C'est banal..." j'étais scotchée... Ils banalisent leurs actions et leurs conséquences de manière indirectes en faisant un transfert....
C'est une réaction de survie leurs réponses et explications à deux balles qui ne tiennent jamais la route, c'est tout et rien d'autre.
C'est pour ça que c'est autant pathétique et incroyablement débiles (désolé pour les débiles).
Elemiah a écrit :Ca reste mon avis hein mais c'était vraiment mal barré à partir du moment où le cocufieur te fais revoir ta copie sur la définition de la monogamie et l'exclusivité en rajoutabt que tout est relatif. Ça pue :p
C'est vraie et c'est pour ça que c'est important de régulièrement prendre la température.
Tu essaie de corriger la barre un certain temps et si c'est peine perdu... les femmes et les enfants d'abords et tu quittes le navire, simple et efficace (mais dur pour beaucoup de personnes qui s'accrochent par peur et dépendance. Mais en réalité, c'est et ça restera toujours simple, c'est les humains tortueux qui compliquent les choses, avec des tas de détails plus insignifiants les uns et les autres et faux raisonnements aussi solides qu'un château de carte en pleine tornade :lol:).

Bonne journée


"Ils s'efforcent de réduire leur malheur plutôt que de construire leur bonheur."
Nous, les dieux, Bernard Werber

Avatar du membre

Ricochette
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 2747
Enregistré le : mar. 24 avr. 2012 18:02

Re: Mon histoire

Message par Ricochette » mar. 28 juin 2016 07:44

Steelhuman a écrit :on peut facilement glisser vers une relation pansement, mais je ne recherche pas ça, merci de la précision et rappel :)
Je ne faisais pas allusion à des relations pansement qui ont déjà une connotation légère et éphémère. Je voulais juste dire qu'il fallait prendre les choses comme elles se présentent, si elles sont en conformité avec tes aspirations du moment, mais sans aucune projection ni définition. Cela n'exclut pas les sentiments car il faut néanmoins le stimuler ce muscle qu'est le coeur!
Paradoxalement, sans se fixer de challenge, les choses se vivent plus simplement et parfois avec plus de profondeur car il n'y a pas de risque d'échec à la clé.


Le rire c'est une poussière de joie qui fait éternuer le coeur.

Répondre