15 statistiques étonnantes sur l'infidélité

Quel comportement adopter face à l’adultère, comment réagir? Beaucoup de questions, quelques débuts de réponses. Ne pas poster de témoignage dans cette rubrique.

Modérateur : Eugene

Règles du forum
Forum ouvert aux invités. il est possible d'envoyer un nouveau sujet ou de répondre sans être inscrit. Votre message sera posté, mais requierera l’approbation d’un modérateur avant d’être rendu visible publiquement. Merci de votre compréhension.
Répondre
Avatar du membre

Topic author
Eugene
Cocu de garde
Cocu de garde
Messages : 686
Enregistré le : mer. 10 mai 2006 13:47

15 statistiques étonnantes sur l'infidélité

Message par Eugene » ven. 20 sept. 2019 08:34

Les hommes engagés dans une relation trompent et mentent plus, mais saviez-vous que les femmes de la jeune génération osent plus que les hommes en matière d’infidélité ?

Les hommes sont plus indulgents face à l’infidélité

Bien que tout le monde dénonce l’infidélité, un sondage mené par la firme General Social Survey révèle que les hommes sont plus indulgents face à l’infidélité. Environ 78 % des hommes condamnent l’infidélité, alors que 84 % des femmes considèrent que l’infidélité est inacceptable si on est en couple.

La génération actuelle est davantage engagée

Selon cette étude, on était plus infidèle autrefois qu’aujourd’hui. Dans les années 70, seulement 63 % des hommes et 73 % des femmes s’objectaient à l’infidélité.

Les aventures extra-conjugales

Selon l’American Association for Marriage and Family Therapy, environ 25 % des maris et 15 % des épouses ont eu une aventure extra-conjugale. Ces chiffres pourraient toutefois être plus élevés, les gens n’admettant pas toujours avoir trompé leur conjoint.

L’infidélité n’est pas qu’une question de sexe

Si vous croyez que l’infidélité ne vient qu’avec le sexe, vous faites erreur. Environ 92 % des hommes ont confié que ce sont leurs besoins émotionnels qui les avaient conduits à l’infidélité. Ils se sentaient déconnectés ou sous-estimés de leur conjointe.

Les femmes osent plus

Une étude du National Opinion Research Center publiée en 2010 a révélé que les femmes sont 40 % plus susceptibles de tromper leur conjoint qu’il y a quelques décennies. Les chercheurs attribuent généralement cette augmentation à l’indépendance financière des femmes et au fait qu’elles voyagent plus.

Le silence est d’or

Selon une étude du conseiller conjugal Gary Neuman, 55 % des hommes ont nié avoir trompé leur femme, même confrontés aux preuves, ou lui ont simplement caché leur infidélité.

Le pouvoir de la séduction

Le pouvoir et l’argent sont de puissants aimants. Les gens riches, bien éduqués ou puissants sont perçus comme plus attirants et sont plus susceptibles de tromper leur partenaire. La recherche de Neuman a aussi révélé que l’apparence physique n’est pas tout en matière d’infidélité : 88% des hommes qui ont trompé leur partenaire ne considéraient pas qu’ils l’avaient fait avec une personne plus attirante.

L’infidélité dans un couple heureux

Cela peut sembler étrange, mais plusieurs hommes qui ont admis avoir été infidèles se considéraient heureux en couple. Ainsi, 54 % des hommes infidèles ont dit que leur mariage n’était pas mal – et même heureux – quand ils ont débuté leur aventure extra-conjugale. Seulement 34 % des femmes mariées infidèles partageaient cet avis.

Tromper avec quelqu’un du même sexe

Environ 50 % des hommes disent qu’ils pardonneraient à leur conjointe si elle les trompait avec une femme, mais seulement 22 % ont dit qu’ils se montreraient indulgents si leur femme les trompait avec quelqu’un du sexe opposé, selon une étude de l’Université du Texas.

Embrasser n’est pas si grave

Dans un sondage YouGov, 60 % des hommes ont répondu qu’embrasser une autre personne que sa conjointe n’était pas si grave. Toutefois, seulement 34% des femmes partageaient cette opinion.

Les femmes pardonnent moins

Les femmes sont moins indulgentes en matière d’infidélité. Seulement 21 % d’entre elles pardonneraient à leur partenaire s’il commettait l’adultère avec un homme, contre 28 % si c’était avec une femme.

« Sexter », c’est tromper

Selon un sondage américain, 85 % des femmes et 74 % des hommes considèrent les « sextos » (des SMS avec des connotations sexuelles) comme de la tromperie. Les Américains considèrent les relations platoniques aussi dangereuses que les relations sexuelles.

Les jeunes femmes trompent-elles plus ?

Selon un sondage, les femmes entre 25 et 34 ans sont plus susceptibles de tromper leur conjoint. Environ 80 % d’entre elles citent une vie sexuelle insatisfaisante pour justifier leur infidélité.

Tomber amoureux

Un sondage mené au Royaume-Uni a révélé que 57 % des femmes infidèles croyaient qu’elles étaient amoureuses de leur amant. Pour les hommes infidèles, ce chiffre chutait à seulement 27 %.

Tension, attention

Une statistique sur l’infidélité révèle que 74 % des hommes auraient une aventure s’ils étaient certains de ne jamais se faire prendre; seulement 68 % des femmes partagent cet avis.

Source


Those who talk behind my back, my ass contemplates

Répondre