Besoin d'en parler

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Répondre
Avatar du membre

Topic author
jero75
Nouvel Utilisateur
Messages : 2
Enregistré le : lun. 8 avr. 2019 18:03

Besoin d'en parler

Message par jero75 » lun. 8 avr. 2019 18:56

Bonjour à tous,

Très difficile pour moi de savoir par quoi commencer, cette histoire m'a tellement bouleversé que j'ai du mal à la rédiger. C'est la première fois que j'en parle, j'ai trop honte d'en parler à mes amis ou de me confier à d'autres hommes sous peine d'être durement jugé et moqué.

Il y a environ deux ans (fin 2017) ma femme m'a avoué m'avoir trompé pendant que nous étions en vacances, trois ans avant ça (donc 2014) et je ne m'en suis toujours pas remis, ça m'a bouleversé de fond en combles et m'obsède tous les jours depuis, mais elle ne le sait pas. J'explose tous les 6 mois et on a une grosse dispute à ce sujet mais pas plus, tout rentre sur les rails quelques jours après.

Nous sortons ensemble depuis 2009, mariés depuis 2011 et parents d'un petit garçon de de 7 ans, donc déjà né à l'époque des faits. Donc février 2014, premières vacances en famille sans le petit, destination caraïbes en allinclusive pour 12 jours de repos bien mérités. A l'époque j'avais 29 ans et elle 26, beaucoup d'ambiance dans l’hôtel avec plein de jeunes, on a tout de suite sympathisé avec un groupe d'espagnols avec qui on a passé le reste des vacances (activités ensemble : surf, plage, repas, etc.).

Durant ce séjour, elle m'a trompé avec deux de ces mecs, oui DEUX ! J'ai creusé et l'ai obligé à tout me raconter, j'ai voulu avoir tous les détails, j'ai pété un plomb et l'ai forcé à tout me raconter. Au début, elle m'a juste dit "je me souviens pas j'étais trop bourrée" et puis en insistant l'histoire s'est affiné, et c'était de pire en pire : embrassades, doitage, fellation et sodomie ... J'aurai presque préféré ne rien savoir.

En gros un soir on avait pas mal picolé et je jouais au billard avec un des mecs et du coup je faisait pas attention à ma femme et je savais pas ou elle était. Ma chère et tendre était partie sur la plage avec ce fils de **** pour lui tailler une pipe (complète au passage hein.... pourquoi faire mal quand on peut faire bien hein ?), puis revenue au billard pour une partie de la soirée comme si de rien n'était. 30 minutes plus tard re-belote elle se barre mais pas avec le même cette fois-ci (et moi qui ne capte rien du tout comme un con trop emballé par cette connerie de billard) Sur la plage aussi, elle l'a sucé aussi, même traitement que le premier fils de **** sauf qu'il n'arrivait pas à jouir donc elle lui a proposé de baiser et là attention cerise sur le gâteau : madame lui demande de lui mettre par derrière, pourquoi ? Parce-ce que "c'était pas hygiénique dans le vagin avec le sable sur la plage". Bien sûr pas de préservatif non plus.

En écrivant ça ça me fait presque rire tellement c'est absurde et invraisemblable, quand elle m'a raconté ça, j'ai cru que j'allais mourir, je voulais partir, la faire souffrir le plus possible, mais je suis resté pour notre fils et j'essaie encore de lui pardonner. Elle me dit qu'elle était jeune, que la maternité lui avait perdre confiance en elle, qu'elle m'aimait que c'était une erreur, qu'elle avait retrouvé ses 16 ans pendant ces vacances bla bla bla. Pourquoi pas.

Et le pire dans tout ça c'est que je n'ai rien vu (même pas l'ombre d'un doute) et que je me suis coltiné ces types toutes les vacances (le soir en question tombant en plein milieu du séjour), faisant copain-copain avec eux. Je me sent tellement humilié je lui en voudrait toute ma vie, surtout qu'avec le recul je commence à me souvenir de certains détails horribles, leur sourires qui se croisent, qui me croisent. Je ne sais même pas si c'est ma mémoire ou mon imagination, mais je me torture sans cesse avec cette histoire. Je me fait même des films de ces deux fils de ***** en train de me dire : "Salut, ta meuf ma taillé une grosse pipe et bien tout avalé :D " ... "Hé, moi je l'ai encu**** et j'ai joui dans son cul :wink: " ..."On a bien rigolé quand on l'a vu se coller à toi en revenant de la plage ". Et ça me fou dans un état complétement hors de moi, mais je n'arrive pas à ne pas y penser, je suis aliéné par cette histoire.

C'est la première fois que j'en parle ça me fait beaucoup de bien, je cherche des conseils et solutions pour exorciser tout ça, je veux être en paix avec moi même, je veux arriver à lui pardonner et à tirer profit de cette histoire, c'est très dur mais je suis prêt à tout essayer (même raconter ma vie sur un forum apparemment)

A ceux qui auront tout lu, merci.



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2655
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Besoin d'en parler

Message par Sans Prétention » lun. 8 avr. 2019 20:13

jero75 a écrit :
lun. 8 avr. 2019 18:56
Bonjour à tous,
BOnsoir Jéro...

J'ai lu attentivement ton message. J'aimerais revenir sur 2 ou 3 points si tu permets (hahaha deux ou trois... Non, il y en aura plus...).

jero75 a écrit :
lun. 8 avr. 2019 18:56
Très difficile pour moi de savoir par quoi commencer, cette histoire m'a tellement bouleversé que j'ai du mal à la rédiger. C'est la première fois que j'en parle, j'ai trop honte d'en parler à mes amis ou de me confier à d'autres hommes sous peine d'être durement jugé et moqué.
Deux ans pour se décider à en parler... C'est long. Très long.
Pour surmonter, il faut, comme le dirait Boris Cyrulnik, SE raconter ou, plus précisément, pour employer ses mots, faire le récit de soi. Visiblement ça n'a pas été fait... Un premier pas.
J'imagine que tu pensais pouvoir digérer une telle infamie sans la vomir : mauvaise (ou bonne) nouvelle, il faut que ça sorte.


jero75 a écrit :
lun. 8 avr. 2019 18:56
Il y a environ deux ans (fin 2017) ma femme m'a avoué m'avoir trompé pendant que nous étions en vacances, trois ans avant ça (donc 2014) et je ne m'en suis toujours pas remis,
1) Dans quelles circonstances ? Pourquoi ? C'est sorti dans quel contexte ?


jero75 a écrit :
lun. 8 avr. 2019 18:56
ça m'a bouleversé de fond en combles et m'obsède tous les jours depuis,
Stress post traumatique. Ca y ressemble ou pas ?


jero75 a écrit :
lun. 8 avr. 2019 18:56
mais elle ne le sait pas.
Pas sûr.


jero75 a écrit :
lun. 8 avr. 2019 18:56
J'explose tous les 6 mois et on a une grosse dispute à ce sujet
Voilà pourquoi c'est pas sûr.
Après c'est une "autruche" ou pas...


jero75 a écrit :
lun. 8 avr. 2019 18:56
Nous sortons ensemble depuis 2009, mariés depuis 2011 et parents d'un petit garçon de de 7 ans, donc déjà né à l'époque des faits. Donc février 2014, premières vacances en famille sans le petit, destination caraïbes en allinclusive pour 12 jours de repos bien mérités. A l'époque j'avais 29 ans et elle 26, beaucoup d'ambiance dans l’hôtel avec plein de jeunes, on a tout de suite sympathisé avec un groupe d'espagnols avec qui on a passé le reste des vacances (activités ensemble : surf, plage, repas, etc.).
2) Des garçons et filles ?

jero75 a écrit :
lun. 8 avr. 2019 18:56
Durant ce séjour, elle m'a trompé avec deux de ces mecs, oui DEUX ! J'ai creusé et l'ai obligé à tout me raconter, j'ai voulu avoir tous les détails, j'ai pété un plomb et l'ai forcé à tout me raconter. Au début, elle m'a juste dit "je me souviens pas j'étais trop bourrée" et puis en insistant l'histoire s'est affiné, et c'était de pire en pire : embrassades, doitage, fellation et sodomie ... J'aurai presque préféré ne rien savoir.
3) Quel est son passif amoureux ?


jero75 a écrit :
lun. 8 avr. 2019 18:56
En gros un soir on avait pas mal picolé et je jouais au billard avec un des mecs et du coup je faisait pas attention à ma femme et je savais pas ou elle était. Ma chère et tendre était partie sur la plage avec ce fils de **** pour lui tailler une pipe (complète au passage hein.... pourquoi faire mal quand on peut faire bien hein ?), puis revenue au billard pour une partie de la soirée comme si de rien n'était. 30 minutes plus tard re-belote elle se barre mais pas avec le même cette fois-ci (et moi qui ne capte rien du tout comme un con trop emballé par cette connerie de billard) Sur la plage aussi, elle l'a sucé aussi, même traitement que le premier fils de **** sauf qu'il n'arrivait pas à jouir donc elle lui a proposé de baiser et là attention cerise sur le gâteau : madame lui demande de lui mettre par derrière, pourquoi ? Parce-ce que "c'était pas hygiénique dans le vagin avec le sable sur la plage". Bien sûr pas de préservatif non plus.
4) Quel est son passif familial ?
Je peux... "comprendre" en effet qu'on puisse avoir des pétages de plomb" pour des raisons diverses et variées.
J'arrive encore à conceptualiser une forme "d'auto destruction" dans le "plaisir", une forme de mise sur off du cerveau (cf. Circuit de la récompense). Ce qui est plus difficile à "avaler" en revanche, c'est ta mise en danger via une pratique non sexuelle non protégée... Elle t'en veux de quoi ?


jero75 a écrit :
lun. 8 avr. 2019 18:56
En écrivant ça ça me fait presque rire tellement c'est absurde et invraisemblable, quand elle m'a raconté ça, j'ai cru que j'allais mourir,
Voir question 1 : dans quel contexte t'a-telle raconté cela ?
De quelle manière ?
Pourquoi selon toi ?
Quand au fait de croire que tu allais mourir, avec un VIH qui plane au-dessus de votre tête, le mot est bien choisi je trouve...


jero75 a écrit :
lun. 8 avr. 2019 18:56
je voulais partir, la faire souffrir le plus possible, mais je suis resté pour notre fils et j'essaie encore de lui pardonner.
Le pardon vient bien plus tard (parfois même il ne vient pas. Et on s'en fout tant qu'il n'y a pas de haine...).
Là, c'est le trauma qu'il faut d'abord soigner.
Dans l'ordre.
Faire les choses dans l'ordre : soin, analyse, pardon éventuel.


jero75 a écrit :
lun. 8 avr. 2019 18:56
Elle me dit qu'elle était jeune, que la maternité lui avait perdre confiance en elle, qu'elle m'aimait que c'était une erreur, qu'elle avait retrouvé ses 16 ans pendant ces vacances bla bla bla. Pourquoi pas.
5) Pourquoi ?
Mon petit doigt me dit que cette "rupture de contrat" a eu un précédent. Dans son passé, avec un ex ou ...
La crise de la quarantaine qui n'existe pas (en tant sur telle) aurait donc une petite soeur : la crise de la trentaine...
Pas de méprise : c'est pas que je ne la crois pas, c'est que je connais ce qu'en sciences on appelle "le circuit de la récompense"...
Toutes les femmes qui perdent confiance en elles ne font pas des fellations à des presque inconnus sous les yeux de son mari... C'est ça que je veux dire : vous étiez jeunes (elle le dit aussi) et la maternité, selon la règle générale, valorise c'est-à-dire que la plupart du temps, on gagne en confiance. C'est en général (encore) le poids des ans qui fait venir le diable au corps... A moins d'une perte de confianve en sa séduction particulièrement aiguë... Et maladive... Ou un refus larvé de sa condition de mère, ce qui est encore possible.

Et surtout : le "rendez-vous" avec les sandwichs a bien été pris à un moment... la question est posée : pro des "rendez-vous" secrets ou coup de grisou "inexpliqué" ?

jero75 a écrit :
lun. 8 avr. 2019 18:56
Et le pire dans tout ça c'est que je n'ai rien vu (même pas l'ombre d'un doute) et que je me suis coltiné ces types toutes les vacances (le soir en question tombant en plein milieu du séjour), faisant copain-copain avec eux.
En plus de la trahison...
6) J'imagine que tu n'as pas consulté ...


jero75 a écrit :
lun. 8 avr. 2019 18:56
C'est la première fois que j'en parle ça me fait beaucoup de bien, je cherche des conseils et solutions pour exorciser tout ça, je veux être en paix avec moi même, je veux arriver à lui pardonner et à tirer profit de cette histoire, c'est très dur mais je suis prêt à tout essayer (même raconter ma vie sur un forum apparemment)
Le chemin va être long... Tu as amorcé une première marche vers ce à quoi tu aspires.
En revanche, les voyages mènent souvent à des destinations incertaines. Parfois on lâche l'affaire parce que ça fait trop peur de guérir : on perd forcément quelque chose. Mais ce qu'on gagne est parfois plus précieux : une estime de soi. Pas mal pour repartir du bon pied dans la vie...


Bienvenue parmi nous et courage quelque soit l'option que tu choisis pour ton avenir. Mais surtout pour ton présent.

Tu mérites réparation, soin, attention. D'expérience, je peux affirmer que ces trois éléments viendront en grande partie de toi-même...

:fleur


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
jero75
Nouvel Utilisateur
Messages : 2
Enregistré le : lun. 8 avr. 2019 18:03

Re: Besoin d'en parler

Message par jero75 » mar. 9 avr. 2019 09:02

Merci Sans Prétention pour ton écoute,
Sans Prétention a écrit :
lun. 8 avr. 2019 20:13
1) Dans quelles circonstances ? Pourquoi ? C'est sorti dans quel contexte ?
Aucune idée, j'avais pourtant l'impression qu'on vivait très bien et très heureux. C'est d'autant plus choquant pour moi.
Sans Prétention a écrit :
lun. 8 avr. 2019 20:13
2) Des garçons et filles ?
Les deux, 5 mecs et 3 nanas. Un seul couple les autres célibataires.
Sans Prétention a écrit :
lun. 8 avr. 2019 20:13
3) Quel est son passif amoureux ?
Faible, pas eu beaucoup d'aventures avant moi (2 ou 3 mecs seulement). On s'est connu jeunes. Peut être trop jeunes.
Sans Prétention a écrit :
lun. 8 avr. 2019 20:13
4) Quel est son passif familial ?
Parents divorcés, mais famille aimante. Maintenant que tu m'en parle ca correspond plus ou moins au divorce de ses parents, son père trompait sa mère.
Sans Prétention a écrit :
lun. 8 avr. 2019 20:13
Voir question 1 : dans quel contexte t'a-telle raconté cela ?
De quelle manière ?
Pourquoi selon toi ?
Elle a voulu soulager sa conscience, elle n'arrivait plus à vivre avec. Je l'ai forcé à me raconter les détails elle ne voulait pas. Je pense qu'elle a cru faire ça par amour pour moi, elle a voulu être sincère alors qu'en fait c'est du pur individualisme. Je pense aussi qu'elle pensait que j'avais surement fait la même chose et que ça passerait comme une simple discussion de "Allez, on s'avoue nos petites bêtises ?"
Sans Prétention a écrit :
lun. 8 avr. 2019 20:13
Et surtout : le "rendez-vous" avec les sandwichs a bien été pris à un moment... la question est posée : pro des "rendez-vous" secrets ou coup de grisou "inexpliqué" ?
Qu'entends-tu par là ?
Sans Prétention a écrit :
lun. 8 avr. 2019 20:13
6) J'imagine que tu n'as pas consulté ...
Non, j'y ai souvent pensé puis toujours laissé tombé. Qui dois-je voir ? Un psy ? Sexologue ?
Sans Prétention a écrit :
lun. 8 avr. 2019 20:13
Bienvenue parmi nous et courage quelque soit l'option que tu choisis pour ton avenir. Mais surtout pour ton présent.
Merci encore, c'est vraiment dur pour moi d'en parler mais j'ai en effet besoin de "vomir" le truc.

Pour revenir sur les maladies, c'est un point que n'ai même pas abordé tellement ça me rend fou de savoir qu'elle s'est mise en danger comme ça et moi de même, pas de protection avec des inconnus c'est de la folie mais je ne pense pas qu'elle l'ai vu comme ça, elle a juste pensé que c'était pas si grave que ça.



Avatar du membre

polpolp
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 62
Enregistré le : jeu. 5 déc. 2013 18:57

Re: Besoin d'en parler

Message par polpolp » ven. 12 avr. 2019 23:57

Bonjour jero,

Franchement ton histoire est terrible et assez différente de d'habitude.

Le pire c'est vraiment de t'avoir trompé alors que tu étais à côté, avec 2 mecs et de revenir vers toi juste après et j'imagine t'embrasser. En plus, suivant ton niveau d espagnol ils ont pu bien se foutre de ta gueule. C'est un niveau d humiliation très élevée. En plus pas de protection. Et des explications vaseuses comme souvent.

Je pense qu'il faut vraiment que tu lui dise à quel point cela te touche et t obséde. Sinon pour elle cela ne sera pas grand chose.

Essaye de lui demander de se mettre à ta place, si tu avais fait cela, si jamais tu te vengeai de tout cela ?

Bon courage



Avatar du membre

cocu33
Nouvel Utilisateur
Messages : 1
Enregistré le : dim. 24 mars 2019 03:19

Re: Besoin d'en parler

Message par cocu33 » sam. 13 avr. 2019 04:28

dur comme désillusion, surtout quand sa femme accumUle en 1 seule fois touteS les conneries( humiliation, pas de capote...).

MAIS NE T EN VEUX PAS DE N AVOIR RIEN VU.

si votre couple etait basé sur la confiance, tu ne pouvais même pas imaginer qu une telle situation pouvait arriver. Et d une maniere générale les hommes ne vois que rarement les signes du cocufiage.( j en ai fait moi aussi l'amère experience).

je te souhaite bien du courage ; parce que pour retrouver une vie de couple après ton histoire; ça me parait impossible.



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2655
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Besoin d'en parler

Message par Sans Prétention » sam. 13 avr. 2019 08:08

cocu33 a écrit :
sam. 13 avr. 2019 04:28
NE T EN VEUX PAS DE N AVOIR RIEN VU.

si votre couple etait basé sur la confiance, tu ne pouvais même pas imaginer qu une telle situation pouvait arriver.
Tout à fait.
C'est sans doute à cet endroit précis que se concentrent toutes les aspérités de la trahison (et son lot de déguelis "bassement humains" comme l'eut dit en son temps ma femme) et du trauma qui en découle.

cocu33 a écrit :
sam. 13 avr. 2019 04:28
Et d une maniere générale les hommes ne vois que rarement les signes du cocufiage.( j en ai fait moi aussi l'amère experience).
On peut tenter de faire des généralités, mais pas à la lumière de sa propre expérience... Il faut plutôt une somme d'expériences...

Ce que montrent les témoignages du site c'est que l'aveuglement amoureux est également partagé entre hommes et femmes. La distinction n'est pas sexuée.

La confiance totale en l'autre relève plus de profils de personnes qui ont en général des "valeurs"... Et qui ont plutôt plus confiance en leur con joint qu'en elles-mêmes...

A détailler bien sûr...


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Répondre