Tenter de comprendre...

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Répondre
Avatar du membre

Topic author
ohmygod53
Cornu
Cornu
Messages : 3
Enregistré le : mer. 20 févr. 2019 20:07

Tenter de comprendre...

Message par ohmygod53 » mer. 20 févr. 2019 20:14

Bonsoir,

Je viens ici pour conter ma dernière relation sentimentale et avoir en retour des avis objectifs, neutres, des vues de l'extérieur...
Je pose le tableau:

Moi, 48 ans, séparé depuis un peu plus de 3 ans, 2 enfants en garde alternée, bonne situation pro, une famille proche, quelques amis, des activités (sport), de l'intérêt pour pas mal de choses

Elle, 32 ans, rencontrée il y a un peu plus d'un an alors qu'elle était au plus mal, après avoir vécu un épisode de crises d'angoisses, obligée de démissionner de son boulot et venir se réfugier chez sa mère pour se refaire une santé. Elle était à l'époque avec quelqu'un, mais leur relation ne tenait plus à grand-chose à ce moment là, lui absent, elle tentant de refaire surface seule.

Nous nous rapprochons, il y a une attirance mutuelle. Je la sens un peu hésitante quand même (différence d'âge et surtout situation "en suspens" avec son ex...)

Nous démarrons notre relation, je lui fais beaucoup de bien, elle aussi me fait beaucoup de bien, des émotions, de la tendresse, de l'attention, de l'amour, quelque chose qu'elle n'avait jamais vraiment vécu jusque là...Je me dis que son histoire d'avant même si elle ne savait pas si elle l'aimait encore (je lui avais qd même posé la question), cela serait relégué au rayon des souvenirs...Erreur

Les semaines et mois passent...Premières interrogations où elle me dit qu'elle part une semaine en vacances en Auvergne avec des ami(e)s en mars, la même en mai pour 10 jours, en juillet pour 3 semaines. Mon intuition veut me dire quelque chose, je sens une insécurité et cela réveille en moi un sentiment d'abandon/de dépendance affective, je ne comprends pas, il y a des incohérences...Il y a avait du non sens à être ce qu'elle était avec moi et partir comme cela sans me donner vraiment de détails, de date de retour. Plus le fait qu'au fil des semaines et des mois, elle ne m'ait présenté personne de son entourage, aucun(e) ami(e) proche, alors que moi oui, je trouvais cela bizarre. J'évoquais, sans faire de plans sur la comète, un avenir avec elle, j'avais envie de me projeter car nous étions vraiment bien ensemble. Lui proposant de venir habiter à la maison, cela se passant très bien avec mes 2 filles par ailleurs.

Elle préfère prendre son petit appart début novembre, après avoir retrouvé un job, je comprends, je n'insiste pas, je me dis qu'il faut lui laisser du temps, d'abord qu'elle retrouve son intimité, son petit chez soi, et on verra ensuite.

Les semaines suivantes passent, nous passons les fêtes de fin d'année ensemble, mais elle va de moins en moins bien et moi aussi quelque part. Elle est souvent absente, je mets ça sur le compte de son indépendance que je dois respecter (même si cela m'a été difficile parfois), je me dis que je ne revivrais pas de toute façon une année comme cela, avec quelqu'un qui ne sait pas, qui n'a pas de véritable projet avec moi, qui n'arrive pas à avancer. Elle est complètement perdue, tient à moi, je lui manque énormément lorsque nous sommes séparés pourtant mais ça bloque...

Epilogue: elle m'apprend il y a un mois maintenant qu'elle avait une double vie, qu'elle aimait aussi toujours l'autre, et qu'elle n'avait plus d'autre choix que de tout avouer car c'est lui qui a tout découvert (il m'a d'ailleurs envoyé un mail le soir même). Elle a nié, menti jusqu'au bout alors qu'il avait les preuves sous les yeux...Elle aimait 2 hommes et ne voulait en perdre aucun...

La première question qui me vient à l'esprit, c'est comment est-ce possible ?

Elle n'a jamais voulu me faire de mal, ses sentiments étaient vrais, pour l'un et pour l'autre, elle est rentrée dans un engrenage, pour ne jamais réussir à en sortir...jusqu'à ce que la vérité éclate. Je me dis qu'il ne faut pas être dans un état normal pour faire cela, elle pourtant si discrète, respectueuse, attentionnée, gentille, tendre.

"Ne fais pas à autrui ce que tu n'aimerais pas que l'on te fasse" lui ai-je dit. Elle sait me répond-elle...Alors pourquoi ?

Si paumée, pour se raccrocher à moi (qui ait peut-être voulu jouer au sauveur), mais à lui aussi.

Je lui ai dit de se faire aider, d'engager une thérapie pour tenter de comprendre tout cela parce que ce n'est pas elle, je sais que ce n'est pas elle, elle a complètement perdu pied.

Nous nous sommes vus et quittés le surlendemain, après qu'elle soit venue récupérer les quelques affaires qu'elle avait à la maison. Nous étions en larmes, les sentiments toujours présents mais il faut de toute façon qu'elle sorte de cela et moi aussi.

De mon côté, un mois après, toujours de la colère, ce sentiment de trahison, cela me mine même si je ne me laisse pas abattre, une forme d'apaisement aussi car je comprends maintenant le sens de mes inquiétudes, mon intuition voulait me faire comprendre quelque chose que je niais. Je sais que j'aurais du mal à la pardonner quoi qu'il en soit et que je ne dois pas en faire une affaire personnelle. Je dois aussi comprendre pourquoi j'en suis arrivé là.
De son côté, plus de nouvelles, j'étais au final l'amant, l'illégitime. Elle m'a redit qu'elle aimait toujours l'autre et le paradoxe, c'est qu'il y a eu une prise de conscience chez lui... Qu'en sera t-il de leur relation, si elle existe encore? Je n'en sais rien, mais je leur souhaite bon courage parce que cela ne sera pas facile pour eux quoi qu'il en soit....

Voilà, histoire éprouvante, mais la vie reste belle...



Avatar du membre

jaguarboy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 3590
Enregistré le : mer. 7 janv. 2009 20:43
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Tenter de comprendre...

Message par jaguarboy » jeu. 21 févr. 2019 15:46

La vie reste belle... Belles paroles d'espoir. C'est la fin d'un monde, pas la fin du monde !

Salut Ohmygod53, bienvenue à bord.

Pour les explications du pourquoi... que dire... vaste problème. Enfance, expériences, exemples divers et variés. Chercher l'explication, c'est se heurter à bien des suppositions. Le côté positif, c'est que tu sembles avoir le tête sur les épaules et être lucide sur la situation.

Bon courage à toi.


Les 200 chevaux parqués sous le capot sont bien moins dangereux que l'âne derrière le volant.

Avatar du membre

Topic author
ohmygod53
Cornu
Cornu
Messages : 3
Enregistré le : mer. 20 févr. 2019 20:07

Re: Tenter de comprendre...

Message par ohmygod53 » jeu. 21 févr. 2019 23:57

Bonsoir,

merci jaguarboy pour ton retour.
Je voudrais délivrer un message positif pour tous ceux et celles qui sont en pleine tourmente, un extrait d'un article lu par ailleurs, ce sur quoi je tends aujourd'hui et que je comprends :

"Lui ou elle ne veut pas ou ne veut plus être avec vous.
S'il/elle ne veut pas être avec vous et que vous restez focalisé(e) sur lui/elle, vous perdez votre temps à regarder dans la mauvaise direction.
Vous cherchez quelque chose chez cet homme/femme, quelque chose qu'il/elle ne vous donnera pas.
C'est une perte de temps et d'énergie. Pire, vous alimentez inutilement votre tristesse et une énergie négative qui vous affaiblit au quotidien. Et surtout, qui vous empêche d'avancer.
Mais ce n'est pas à cause de lui/elle que vous n'avancez pas. C'est à cause de votre comportement.
Aujourd'hui, vous ne vivez pas votre vie. Vous vivez à travers cet homme/femme qui vit sa vie à lui/elle, pour lui/elle.
Arrêtez d'aller sur les réseaux sociaux voir ce qu'il/elle fait.
Arrêtez de perdre votre temps avec quelqu'un qui ne veut pas ou plus de vous.
Une minute de donnée à votre ex, c'est une minute de perdue pour vous.
Vous êtes en train de donner votre attention et votre amour à la mauvaise personne.
Recentrez-vous sur la personne la plus importante de votre vie : vous.
Quand on est trop dans le besoin d'amour, on regarde dans la mauvaise direction. On cherche à être rassuré(e), apprécié(e), reconnu(e), aimé(e) par les autres.
Mais vous cherchez au mauvais endroit.
Regardez en vous, cherchez en vous, tout est déjà là.
S'il y a des blessures affectives, il faut les traiter. Si vous devez faire un travail sur vous, faites-le, même si c'est difficile, même si ça prend du temps.
Mais arrêtez de regarder ce que font vos ex. Vous vous détournez de vous et de ce que vous avez à faire : aimer la belle personne que vous êtes et prendre soin de vous.
C'est en changeant de comportement et en prenant soin de vous que vous trouverez un partenaire qui apprécie la belle personne que vous êtes et qui a envie d'une réelle vie de couple avec vous.
Ne perdez pas des années à cherchez l'amour chez la mauvaise personne, celle qui ne veut pas ou plus de vous."

Mon histoire est ou était ce qu'elle était, particulière, un triangle amoureux avec 2 hommes pour une femme, nous étions quelque part les 2 victimes de ses tourments, nous répondions chacun à des besoins psychologiques différents. C'était son secret à elle, révélé au grand jour...
Je n'en fais pas une affaire personnelle et même si cela me poursuit, occupe mes pensées chaque jour, je ne me laisserais pas abattre.

Non, bien au contraire, je reprends ma vie en main, sûr et conscient de mes forces, de mes faiblesses, de mes qualités. Je me focalise là-dessus en me concentrant sur l'essentiel, ma vie et ceux ou celles qui en font partie. Mes 2 filles, ma famille, mes ami(e)s, je suis bien entouré.
J'ai des occupations, un lifestyle, des passions, comme le sport, en tant que triathlète amateur.
Le sport est un bon remède, un très puissant médicament naturel, pour se retrouver, se découvrir, se dépasser, s'aimer.

Et comme tu le dis si bien jaguarboy, ce n'est pas la fin du monde, mais la fin d'un monde, je dirais d'un chapitre mais il en reste d'autres à découvrir et parcourir, le livre de la vie doit se poursuivre, jusqu'au bout.

Bien à vous tous, S.



Avatar du membre

jaguarboy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 3590
Enregistré le : mer. 7 janv. 2009 20:43
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Tenter de comprendre...

Message par jaguarboy » ven. 22 févr. 2019 09:28

ohmygod53 a écrit :
jeu. 21 févr. 2019 23:57
S'il/elle ne veut pas être avec vous et que vous restez focalisé(e) sur lui/elle, vous perdez votre temps à regarder dans la mauvaise direction.
Vous cherchez quelque chose chez cet homme/femme, quelque chose qu'il/elle ne vous donnera pas.
C'est une perte de temps et d'énergie. Pire, vous alimentez inutilement votre tristesse et une énergie négative qui vous affaiblit au quotidien. Et surtout, qui vous empêche d'avancer.
Je suis bien d'accord ! Mais pour beaucoup d'entre nous ( à commencer par moi ), le fonctionnement premier n'est pas celui-ci. On cherche à comprendre, à réparer, se disant qu'on passera dessus, que la vie n'est pas un long fleuve tranquille...

C'est lorsqu'on fini par comprendre que c'est peine perdue que l'on redresse la tête. Vivre pour soi. La vie est courte, très courte.

Bonne intervention, ohmygod53


Les 200 chevaux parqués sous le capot sont bien moins dangereux que l'âne derrière le volant.

Avatar du membre

Topic author
ohmygod53
Cornu
Cornu
Messages : 3
Enregistré le : mer. 20 févr. 2019 20:07

Re: Tenter de comprendre...

Message par ohmygod53 » ven. 22 févr. 2019 10:29

Ce n'était pas mon fonctionnement premier non plus. Mais avec le temps, la maturité, de l'introspection, des recherches, des lectures, on finit par avancer, relativiser et comprendre des choses. Tout cela pour dire, notamment pour ceux ou celles, qui n'en sont pas encore là, que l'espoir ou la lumière est au bout du chemin...Croyez en vous avant tout



Avatar du membre

hugo
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 157
Enregistré le : mar. 29 nov. 2016 11:16

Re: Tenter de comprendre...

Message par hugo » lun. 4 mars 2019 09:19

Oui c'est exactement ça, on confond dépendance à l'autre comme une marque éternelle d'amour, que sans lui ou elle on ne pourra pas s'en sortir.

Il y a des gens qui passent à autre chose rapidement, le temps de disséquer les raisons, de comprendre le sens, alors que bêtement il n'y a pas grand chose à comprendre, et finalement que l'on reconstruise un truc ou que l'on se sépare, dans notre tête c'est très clair, la dépendance fait place à quelque chose que l'on croyait passionnelle mais qui ne l'était pas finalement, et les rapports de couple s'équilibrent plus objectivement, tu as vécu une fois la chose avec la brève déchéance ou la méga dépression qui l'accompagne, mais pas deux, on n'a plus la même vison de la vie à deux, ce n'est pas moins bien, ce n'est pas l'euphorie, c'est juste plus mature et plus adulte. On idolâtre moins l'autre.

Et puis il a ceux qui s'enlisent pour différentes raisons : situation familiale, fragilité sociale ou professionnelle, précarité pécuniaire, bref fragilité psychologique à l'instant T ou il découvre être cocu, alors bien souvent ils s'accrochent à une illusion, celle d'oublier et de prendre sur soi, sauf que ça ne marche pas, il faut qu'il y ait une prise de conscience collective, une vraie remise en question de part et d'autre pour enfin trouver les réponses aux bonnes questions, et si l'un des eux se morfond dans le déni, c'est pas bon du tout.

Bref ce n'était pas mon fonctionnement premier non plus.



Avatar du membre

jaguarboy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 3590
Enregistré le : mer. 7 janv. 2009 20:43
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Tenter de comprendre...

Message par jaguarboy » lun. 25 mars 2019 09:48

On se trouve des facettes que l'on ignorait jusque là. C'est troublant. J'ai eu l'impression que le mec qui parlait pour tenter de recoller, ce n'était pas moi, ça ne pouvait être moi.

Et pourtant...


Les 200 chevaux parqués sous le capot sont bien moins dangereux que l'âne derrière le volant.

Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2617
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Tenter de comprendre...

Message par Sans Prétention » mer. 17 avr. 2019 04:15

Yop !

Permettez-moi de dissoner joyeusement au milieu de la discussion.
:fleur
Ce que nous dit de croire notre cerveau pour rendre les choses plus faciles sont deux pièges diamétralement opposés et de force égale : il n'y a pas d'explication ou on se perd dans un milliard de modèles explicatifs tous plus inopérants les uns que les autres.

Et si l'on se posait 10 secondes pour rencontrer le réel ?

Les choses ont été dites milles fois, mais très peu entendues... Alors je vais tenter de les synthétiser, au risque de la carricature. Par respect pour les personnes différentes, celles qui ne tombent pas dans des schémas un peu trop faciles et pour celles aussi, nombreuses, qui tombent justement dans des schémas destructeurs, car non tous les cocufiages ne se valent pas et la première des choses à déterminer est "est-on oui ou non dans une relation destructrice ?".
Selon la réponse, il faut fuir sans se retourner ou tenter de reconstruire, si l'amour est toujours présent, et partagé par les deux, mais avec une "nature amoureuse" égale (voir le concept de "mal amour" plus bas).
Sorti de là, ce n'est pas la fin du couple qui est à redouter, mais la destruction de la personne bien réelle que l'on nomme le "cocu".

Il y a deux cas principaux. Dire que tout est égal, c'est tout simplement faux.

Les témoignages rapportent qu'il y a des cocufieurs pathologiques et des cocufieurs accidentels.
Sur le site, les plus nombreux sont les pathologiques.

Cas n°1 : la personne trompe parce que le malaise vient du couple, c'est un accident.
Le "cf" n'est pas structurellement trompeur : il/elle regrette, demande pardon, aime son /sa partenaire de la même manière qu'il/elle est aimé(e)
Sur le site, on peut lire l'exemple de Thunderette ou de lap80 par exemple. Elle ont un langage caractéristique, une façon de voir le couple particulière qui s'accorde avec la vie à 2. Par respect pour ces personnes qui existent, merci de ne pas mettre tout le monde dans le même panier...


Cas n°2 : la personne trompe de manière pathologique, quelque soit ce qui arrive dans le couple. Ce n'est pas un accident, mais une nature qui s'exprime.
Quoiqu'il arrive, l'autre sera toujours la source du problème et le concept de fidélité n'a pas beaucoup de sens dans sa bouche. Son but est alors de pouvoir vivre sa fièvre polygame, non pas en en devenant "officiellement" un lui-même (trop risqué pour son ego fragile) mais en jouant en permanence sur deux tableaux.
Au niveau personnalité, on est dans la famille des phobiques de l'engagement.
Portrait robot ici. Les contours de cette description ne sont pas scientifiques mais ils permettent de déterminer si oui ou non la reconstruction est possible. Et reconstruire avec ce genre d'individu plonge dans des abimes dont on ne revient pas.
Leur construction psychique a bien été perturbée et cela remonte souvent à l'enfance (peut-on contester l'existence de ces témoignages ci ?)
Il dit aimer son/sa partenaire. Ce qui est vrai mais il s'agit alors d'un "mal amour".

Quand à leur fonctionnement, voir ici (et cela est scientifiquement étayé)
Le danger est multiplié quand deux schémas opposés s'affrontent.

Entre les deux schémas (finalement assez simples), il existe une multitude de colorations et des cas légers ou des cas extrêmes mais :
En psychologie, on dit toujours que rien n'est pathologique tant qu'on ne souffre pas et qu'on ne fait pas souffrir les autres. C'est donc pour moi une preuve que ce ne sont pas les personnes qui sont forcément malades dans leurs orientations sexuelles mais la relation. Ainsi deux mentalités cf, dès lors qu'elles choisissent le libertinage comme option de vie n'ont pas, à proprement parler, de "pathologie", ils connaissent et respectent leur contrat. Le problème survient lorsque l'un ment et l'autre est sincère. Pas plus compliqué.

Quelques exemples tirés du réel .

Il serait intéressant de ne pas rabaisser tous les cas au même niveau.
En effet, il y a des reconstructions réelles possibles.
Et il y a des cas où non seulement la reconstruction n'est pas possible, mais elle n'est pas souhaitable car elle perpétuerait une routine viciée qui n'est jamais à l'avantage du cocu. Là aussi, affirmer qu'il n'y a "pas de raison" à tout cela est dangereux : cela empêche l'introspection et celle-ci mène bien souvent à des failles narcissique internes profondes qui signifient une dépendance affective maladive. Et qui est donc à soigner. Par respect pour les personnes prisonnières de ces cas...

Mais, bien sûr la nature humaine est changeante, c'est ce qui nous distingue des animaux. Les fluctuations sont possibles. Cependant, on ne devient pas par exemple PN du jour au lendemain ou un dévot chaste en une expérience. Tout se fait dans le temps et les fluctuations limitées qu'il impose.

Pour les intervenants plus hauts, Jaguarboy était dans le cas 2 et Hugo probablement dans le cas 1.
Pour la petite histoire, ma femme était plus proche du cas 2 :beurk: , sans tout à fait :kelkon: . Et l'absence de thérapie nous aurait menés au chaos. Reconstruction ou pas.

:jap:


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

jaguarboy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 3590
Enregistré le : mer. 7 janv. 2009 20:43
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Tenter de comprendre...

Message par jaguarboy » mer. 17 avr. 2019 09:54

Je confirme les propos de SP. :ala: :ala: :ala:


Les 200 chevaux parqués sous le capot sont bien moins dangereux que l'âne derrière le volant.

Répondre