Faire contre mauvaise fortune bon coeur...

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateurs : Sans Prétention, Nas, Dom3

Répondre
Avatar du membre

Topic author
Gilles
Nouvel Utilisateur
Messages : 2
Enregistré le : sam. 8 déc. 2018 12:23
Localisation : Belgique

Faire contre mauvaise fortune bon coeur...

Message par Gilles » sam. 8 déc. 2018 13:29

Bonjour à tous et à toutes,

Je suis tombé par hasard sur ce site et je me suis rendu compte que je n'étais pas seul au monde

Voici mon histoire :

Mon épouse et moi avons la trentaine et sommes mariés depuis 8 ans, nous avons une petite fille de 4 ans et nous travaillons tous les 2.
Nous avions tout pour être heureux: sexe épanouissant, complicité, communication, et des projets pleins la tête...

Cependant, il y a deux ans, en nettoyant l'intérieur de sa voiture, j'ai découvert un boîte de préservatifs dans la boîte à gants.
Comme vous pouvez l'imaginer, le ciel m'est tombé sur la tête. C'est vrai que mon épouse est magnifique et attire tous les regards masculins (et féminins ) sur elle mais je la croyais fidèle. Pour être certain de ne pas me faire baratiner, j'ai commencer à la surveiller pour accumuler d'autres preuves. J'ai donc fouillé son GSM, sa tablette, son ordinateur : rien !

Ayant un boulot où j'organise mon temps comme je veux, je me suis résolu à la suivre.
Pendant plusieurs semaines, nada, puis finalement, bingo, je la vois sortir du boulot vers 14H alors qu'elle termine à 17H, fait une vingtaine de km et se gare devant un hôtel de passe. J'étais pris entre un sentiment d'intense jalousie et l'excitation d'être en train de résoudre l'énigme...
Vers 17H, elle sort de l'hôtel, je la laisse partir(près l'avoir prise en photo) et 3 minutes après, un type sort à son tour et je décide de le suivre. Au bout d'une heure de filature, il se gare puis entre dans une maison. Sur sa sonnette, son nom, prénom( et celui de sa femme), j'avais tout ce qu'il me fallait!
Le soir venu, notre fille au lit, j'ai tout déballé, j'étais le plus triste des hommes mais je devait savoir, quitte à avoir mal.

Elle a été sincère, elle me trompait depuis déjà avec plusieurs hommes( et femmes) avant notre mariage parce que chez elle, le besoin de changement était impossible à réprimer. Il lui fallait d'autres sensations, peut être pas plus fortes, parce qu'elle dit que malgré tout je reste son meilleur coup, mais des sensation, des odeurs, des contacts différents
Malgré ma tolérance, elle n'a jamais oser m'en parler.

J'ai compris directement qu'elle n'envisageait pas d'arrêter. Je l'aime d'un amour infini et elle aussi m'aime, je le sais. Mais je ne peux pas passer ma vie à pleurer et à déprimer.

Nous sommes allés voir une thérapeute, et nous avons pu parler tous les 2, preuve que la communication n'était pas parfaite.
Puis à la troisième séance, la dame a dit, en s'adressant à mon épouse : "M'enfin, que diriez vous si votre mari agissait comme vous" et mon épouse a répondu " Rien, ça simplifierait bien des choses"

La thérapeute nous a alors parlé de libertinage, ensemble ou séparément. Je n'étais pas super emballé, mais je l'aime comme un dingue prêt à tout pour sauver notre couple. Par contre, je ne me sentais pas capable de la voir se faire prendre par un autre devant mes yeux, du coup nous avons décidé que je le rencontrerais séparément.

N'étant pas un grand dragueur, j'ai rencontré une demoiselle via un site de rencontre, ça s'est mal passé la première fois (pas d'érection) mais à la deuxième, c'était déjà beaucoup mieux... On s'est revus plusieurs fois et j'ai enfin compris ce que ma femme voulait dire : du sexe, de la tendresse, du partage mais pas d'amour...Du coup, toute ma jalousie s'est envolée, je lui racontais mes rencontres, elle me racontais les siennes Même, quand la demoiselle m'a largué, ça m'en a touché une sans secouer l'autre, c'était juste l'occasion pour moi de faire d'autres rencontres.

On est ensuite passé à du libertinage ensemble, c'est elle qui le souhaitait. Des hommes seuls, des couples, des visites en club échangistes.. Je ne vous cache pas que la première fois que j'ai vu un gars la pénétrer, j'ai eu une montée de jalousie intense. Mais ça s'est complètement estompé et depuis, nous sommes plus heureux et plus soudés que jamais.

Je n'ai pas la prétention ici de vous dire que c'est LA solution. Chaque histoire, chaque couple est différent, les sensibilités sont propres à chacun.
Mais de grâce, du moins si vous vous aimez, envisagez toutes les hypothèse et surtout, surtout, n'hésitez pas à consulter?

Gilles



Avatar du membre

jaguarboy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 3572
Enregistré le : mer. 7 janv. 2009 20:43
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Faire contre mauvaise fortune bon coeur...

Message par jaguarboy » lun. 10 déc. 2018 09:57

Salut Gilles, Bienvenue à bord.

Il n'y a pas de recette miracle pour s'en sortir. Le libertinage en est peut-être une, mais j'ai un doute sur la durée de l'affaire. Mais de toute façon, la construction d'origine était bancale.

Quant au passage "consultation", ça dépend aussi du thérapeute. Certains sont valables, d'autres... beaucoup moins.


Les 200 chevaux parqués sous le capot sont bien moins dangereux que l'âne derrière le volant.

Avatar du membre

Topic author
Gilles
Nouvel Utilisateur
Messages : 2
Enregistré le : sam. 8 déc. 2018 12:23
Localisation : Belgique

Re: Faire contre mauvaise fortune bon coeur...

Message par Gilles » lun. 10 déc. 2018 11:30

Tout d'abord, merci pour ton commentaire !

Disons qu'on est est à 2 ans, donc on va dire que c'est un bon début..je ne vois aucun nuage à l'horizon, nos vies sont claires et notre complicité meilleure qu'avant.
Maintenant on ne va pas se le cacher, ce genre de vie comporte des risques, chaque rencontre est un danger, mais la vie "non libertine" est-elle moins dangereuse? Et quand commence la tromperie, un simple regard partagé, n'est-ce pas déjà tromper?
A la limite, avant de connaître mon infortune, j'étais plus anxieux et beaucoup moins sûr de moi que maintenant, au point que ça m'a permis de littéralement décoller dans ma vie professionnelle.
De nouveau, je ne conseille ça à personne, la plupart des couples libertins sont de faux libertins, du fait de la jalousie d'un des 2 (bizarrement toujours l'homme)
Pour ce qui est des thérapeutes, c'est comme dans tous les métiers, il y a des bons et des moins bons, juste, dans mon cas, elle n'a pas trouvé de solution mais en nous faisant parler, nous a amenés à en trouver une, mais je pense que ça vaut toujours la peine d'essayer des sauver son couple quand c'est possible



Répondre