Un cauchemar qui est en fait la réalité

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateurs : Dom3, Sans Prétention, Nas

Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2530
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par Sans Prétention » sam. 11 août 2018 16:31

Mr Pomme a écrit :
sam. 11 août 2018 09:04
C'est encore une gamine ta femme. J'ai pas trop de peine a croire que l'addition sera salée pour elle. Pas demain mais dans quelques années. Et crois moi, elle sera bien contente de t'avoir encore.
J'aurais pas mieux dit.
Remarque toutefois : ça peut être elle ou une autre.
Ne lui laisse pas le choix. Laisse toi le choix.
(Je précise que dans le cas d'un couple "équilibré" je dirais "laissez-vous le choix"... )


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
soleilcontinue
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 32
Enregistré le : dim. 29 juil. 2018 18:14

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par soleilcontinue » lun. 13 août 2018 15:16

Salut,

Merci Mr Pomme pour ton message, je viens de le relire et je l'ai mieux compris (pas encore pris d’anxiolytique aujourd'hui).
Il est plein de bon sens.

Pour te répondre elle n'était pas enfant unique ni pourrie gâtée. Mais elle a toujours été encensée comme la grande fille modèle et sage à son papa et surtout à sa maman. Ses 2 petits frères et sœur en ont pâti / en pâtissent. Sa petite sœur a fait une thérapie il y a quelques années et elle m'en a parlé. Cette fille, elle prend toute la place. Elle ne laisse rien aux autres (frère, sœur, conjoint, collègues (hormis l'autre c.......)).

Le doc ce matin m'a prescrit des antidépresseurs. Le psy, vu dans la foulée, avec beaucoup de pincettes, m'a déconseillé. Et c'est mon avis aussi. Je crois que je préfère digérer/accepter la réalité même si c'est dur plutôt que m'endormir, je ne suis pas sûr que cela m'aidera à guérir. Après, des fois quand je suis au fond du trou c'est vraiment dur...

Moi qui était sportif (3 /4 sorties running par semaine, entre midi et deux, ou le week-end (c'étaient les seuls moments où je pouvais)), j'ai tout stoppé depuis ce fameux 26 Juin et je tourne à 2 paquets de clopes par jour, je n'arrive plus trop à manger, j'ai perdu 7 kg, (sur 67 à l'origine) et j'ai pas mal picolé.

Avant hier j'ai refait une sortie running de 30 minutes sans montre, et là j'y retourne de suite après ce message (sans montre non plus, je suis dans un état... je veux juste reprendre gentiment sans me faire mal).
Quoique je dise, l’appétit revient un peu, doucement mais il revient. Et j'arrête de picoler seul à la maison. (De toute façon j'ai fait les fonds de placards et je ne vais plus faire les courses)

Maintenant le salace:
Je me suis inscrit sur internet et j'ai rencontré une nana. On a discuté toute la nuit et hop à 5 heures du matin rdv dans un hôtel et voilà. Vous imaginez la suite.
Super bizarre comme expérience. Je ne la reverrai pas je crois. J'ai pas trop accroché au personnage. Et le cul pour le cul si tu n'accroches pas avec la nana, c'est quand même moins sympa. Et puis cela ne me correspond pas.
Je me suis dit que faire cela désacraliserait l'acte en lui-même et peut-être que j'arriverai à pardonner plus facilement.
C'est bête mais ça m'a redonné confiance en moi aussi.
Le soir même je suis sorti boire un verre avec un de mes frères et ses potes et j'ai échangé 2 ou 3 vrais sourires avec une jolie nana, une inconnue (enfin presque). Ça m'a fait du bien.
Puis j'ai fini en boîte (sans la nana qui était partie), j'ai dansé picolé, picolé et picolé (Pas loin d'une bouteille de whisky). C'était sympa. Mais bon vers les 5 heures avec le whisky et la fatigue j'ai fini par chialer dans les bras de mon frère lol. Ça m'a fait du bien quand même et je garde un bon souvenir de cette soirée.

Hier soir ma femme (ex-femme ?) m'appelle, on discute, on pleure parce que on se rend bien compte que c'est fini, que je ne pourrai jamais oublier ce qu'elle m'a fait, surtout qu'elle me dit qu'elle éprouve encore des sentiments pour l'autre et que de mon côté je lui dis que ce n'est pas possible qu'elle me demande de reconstruire quelque chose avec elle sachant que dans un coin de son cœur (cul ?) il y en a un autre que moi ne serait-ce qu'à 1%. Il y a un moment c'est bien beau les sentiments mais il faut être logique quand même. Puis on reparle de sa relation avec l'autre con, elle me raconte son idylle, le compare à nos débuts en les mettant au même niveau d'intensité (c'est moi, maso qui lui ai demandé des précisions).
Du coup ça me blesse, je raccroche, pas au nez, mais je raccroche quand même. Je me bouffe un comprimé entier d'anxiolytique pour encaisser et enlever ce putain de poignard dans le ventre qui revenait: Même nos tous débuts qui étaient délicieux se sont envolés en fumée. Aïe, ça fait mal. (D'un autre côté en étant purement logique, ça veut dire que moi aussi je peux trouver quelqu'un de mieux et revivre cela voire mieux encore. Par contre je ne le ferai pas dans la trahison, j'aime bien être tranquille et détendu)

Je réfléchis 10 minutes et comme je suis un gars honnête et que je n'aurais pas pu la regarder dans les yeux à son retour dans 2 semaines suite à mon aventure "coup d'un soir" (Je suis faible, je n'arrive pas à mentir, je ne sais pas comment font les cocufieurs, moi je n'y arrive pas), je me dis il faut que je lui dise maintenant. De toute façon, il n'y pas de bon moment pour annoncer un truc comme ça et comme là c'est foutu et qu'elle l'aime encore et que j'ai putain de mal, je la rappelle et lui raconte mon aventure.

Résultats:
Madame pleure, tremble, me dit qu'elle n'est pas bien, contractée, qu'elle a mal au ventre. (Tiens bizarre je connais ces sensations)
Et ce matin elle me rappelle: "J'ai mal dormi je me suis réveillée 10 fois" (Ah bah toi tu as réussi à dormir au moins, c'est déjà pas mal)
Puis pour en savoir davantage sur la fille, est-ce que je vais la revoir, est-ce que ceci, est-ce que cela, je veux savoir qui c'est, et patati et patata
(Tiens bizarre ça me rappelle quelque chose ça, une enquête ? Mais enfin, tu n'as rien compris ma chérie, ce n'est pas cette fille le problème, c'est notre relation entre toi et moi. Ce n'est pas de ma faute, j'ai cru que tu ne m'aimais plus!)

Je ne pensais pas qu'elle réagirait comme cela, elle me disait avant "nan mais attends, toi c'est juste le cul qui te blesse ?, mais tu ne comprends pas c'est plus profond que ça". Ses copines et sa mère la rassuraient "ton mec il se met dans tel un état pour ça, attends il a un problème à régler chez le psy!"

Franchement je n'ai pas fait ça pour me venger. J'ai fait cela pour moi avant tout. Pour ma vie, pour m'en sortir, pour essayer de retrouver de la confiance et me rendre compte que je peux séduire et plaire aussi. Et puis foutu pour foutu, j'avance là où j'ai envie et on verra la suite ! C'est fini de réfléchir en tenant compte d'elle et de ses sentiments pas clairs.

C'est un sentiment mauvais je le sais, que je ne désirais pas parce que c'est moche, mais ça m'a plu (c'est horrible d'écrire cela, mais je le pense, c'est comme ça) de la savoir souffrir enfin. Je me suis dit, enfin ça y est elle partage un tout petit morceau de ma douleur. (Un tout petit hein, parce que entre un coup d'un soir et une idylle cachée de plusieurs mois...)

Voilà pour la suite de mes avanture, par conséquent je suis un peu crevé. Mais j'ai passé des bons moments en pensant à ma gueule.
Mr Pomme tu as raison il faut que je reprenne possession de mon corps. Et oui ça fait du bien de reprendre confiance en soi.
Je vais essayer d'oublier ma femme, continuer de voir du monde (juste un sourire d'une jolie fille ça n'a pas de prix quand même), et m'occuper de moi ! Point barre.

(Je sais bien que tout n'est pas réglé non plus que je l'aime encore un peu, mais là tout de suite à 15h09 en vous écrivant j'ai un peu d'optimisme et ça fait vraiment du bien)

Merci à vous tous qui intervenez ici, je prends toujours plaisir à vous lire. Ça m'aide à avancer.

A plus pour de prochains épisodes.



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2530
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par Sans Prétention » lun. 13 août 2018 18:06

soleilcontinue a écrit :
lun. 13 août 2018 15:16

elle n'était pas enfant unique ni pourrie gâtée. Mais elle a toujours été encensée comme la grande fille modèle et sage à son papa et surtout à sa maman. Ses 2 petits frères et sœur en ont pâti / en pâtissent. Sa petite sœur a fait une thérapie il y a quelques années et elle m'en a parlé. Cette fille, elle prend toute la place. Elle ne laisse rien aux autres (frère, sœur, conjoint, collègues (hormis l'autre c.......)).
:bonk: :bonk: :bonk:

Heureusement tu es venu ici... Tu vas apprendre à avoir un raisonnement plus pointu...

Sinon pour le reste, très bien : tu commences à comprendre la mécanique (lol) générale de la chose. Étrange qu'elle te dise que tu en fais trop dans ta souffrance et lorsque que tu fais pareil, c'est la catastrophe...

N'importe quoi. Mais tout cela est très logique malgré les apparences.


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
soleilcontinue
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 32
Enregistré le : dim. 29 juil. 2018 18:14

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par soleilcontinue » lun. 13 août 2018 19:29

Oui c'est cool d'être venu ici.
Je progresse j'ai l'impression.

Grâce à vous tous.

Merci



Avatar du membre

jaguarboy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 3566
Enregistré le : mer. 7 janv. 2009 20:43
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par jaguarboy » mar. 14 août 2018 09:58

Salut, Soleilcontinue, bienvenue à bord.

Tout d'abord, je suis un vieux routier de ce forum : mes salades datent de fin 2008 ! Bientôt dix ans. Je ne regrette pas la route que j'ai suivi depuis. Mais je garde un œil ici.

Dans les grandes lignes, c'est un peu la même histoire... pour le plus récent à l'époque. Comme souvent, la trame est identique.

Un autre vieux routier m'avait posé la question suivante : "comment te vois tu dans deux ans ? Cinq ans ? Dix ans ? " Du mal à répondre... mais je ne me voyais plus avec elle. L'idée de ne plus avoir la moindre confiance en elle et de vivre ainsi, ce n'était pas envisageable. Je vaux plus que ça. Je n'ai pas cherché à contacter les amants... ou alors, je prenais le bottin ! Celui qui a collé le feu aux poudres ( 22 ans de plus qu'elle ), je le laisse mariner dans son jus.

Divorce, solitude, reconstruction avec une autre femme... Mes filles, qui sont restées avec moi, prennent aujourd'hui leur envol. Mon ex a disparue depuis longtemps des écrans radar, partie à Nouméa en suivant... une femme, le stock de caleçons à explorer sur cette planète devait être épuisé. Quant à moi, je ne me suis jamais senti aussi léger qu'aujourd'hui.

Bon courage à toi. Mais dis toi que le ciel redeviendra bleu et que le soleil continuera de briller.


Les 200 chevaux parqués sous le capot sont bien moins dangereux que l'âne derrière le volant.

Avatar du membre

Topic author
soleilcontinue
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 32
Enregistré le : dim. 29 juil. 2018 18:14

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par soleilcontinue » mar. 14 août 2018 13:16

Salut Jaguarboy,

Merci pour ton message. L'optimisme de ta dernière phrase m'a ému. Merci.

Même si mon ciel se dégage un peu de temps en temps, et se ré-obscurcit aussi (de moins en moins je crois)
Il me tarde de le revoir ce ciel si bleu. (Bon ça sera pas à Nouméa à ce que j'ai compris)



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2530
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par Sans Prétention » mar. 14 août 2018 14:37

soleilcontinue a écrit :
mar. 14 août 2018 13:16
Il me tarde de le revoir ce ciel si bleu. (Bon ça sera pas à Nouméa à ce que j'ai compris)
:mdr1:
Tu gardes le sens de l'humour, c'est bon signe !
:cocu:


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

jaguarboy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 3566
Enregistré le : mer. 7 janv. 2009 20:43
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par jaguarboy » mer. 15 août 2018 20:02

Effectivement, et c'est un excellent moteur !


Les 200 chevaux parqués sous le capot sont bien moins dangereux que l'âne derrière le volant.

Avatar du membre

Topic author
soleilcontinue
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 32
Enregistré le : dim. 29 juil. 2018 18:14

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par soleilcontinue » dim. 19 août 2018 08:29

Salut tout le monde,

Ça ne va plus trop fort ces derniers jours...
J'ai pourtant compris beaucoup de choses sur moi et sur elle.
Je ne lui en veux pas et à moi non plus. C'est la réalité, c'est tout. On fait chacun ce que l'on peut avec ce que l'on a. Nous étions en souffrance tous les 2 individuellement. J'ai bien compris qu'il fallait que je m'occupe de moi. Que c'était à moi de résoudre mon mal-être et de diriger ma vie seul avant tout.

J'ai fait du sport, suis sorti, vu un psy, rencontré du monde, épuisé mes 2 ou 3 amis qui me soutiennent (ils ont leur vie aussi à gérer). Et malgré tout j'ai toujours aussi mal. La douleur est toujours aussi vive et ne me quitte plus du tout. Elle s'intensifie même j'ai l'impression.
Cela fait bientôt 2 mois que je vis avec au quotidien. Je n'en peux plus. Je suis épuisé. A bout de force.

Voilà je craque, j'abdique. Je commence à avoir des idées pas claires.
Alors je pense à mes enfants et avant de craquer complètement je vais me prendre les antidépresseurs. C'est un moindre mal finalement. Je ne pense plus qu'à l'essentiel. C'est à dire rester pour eux.

Demain j'ai de nouveau rdv avec le psy et je vais essayer de retourner voir mon médecin pour qu'ils m'aident.



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2530
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par Sans Prétention » dim. 19 août 2018 10:56

soleilcontinue a écrit :
dim. 19 août 2018 08:29

Cela fait bientôt 2 mois que je vis avec au quotidien. Je n'en peux plus. Je suis épuisé. A bout de force.

Ce que tu décris, beaucoup sont passés par cette phase (je n'ai pas de statistique fiable mais à vue de nez je dirais 90% de ceux qui expriment leurs souffrances).
Ça ne te rassurera peut-être pas mais sache que les " symptômes" énoncés sont malheureusement l'apanage de tous ceux qui sont venus s'échouer sur ce site (très peu d'exception et je ne fais pas non plus exception...)

Prends courage, on est là.
Cet épuisement nerveux ne va pas durer toute la vie fort heureusement. Je constate que tu prends les choses dans l'ordre qu'il faut et c'est tant mieux.

Je t'invite à continuer à prendre soin de toi et aussi à te raccrocher à tout ce qui compte vraiment (toi, tes enfants).

Tu commences tout juste un chemin. Il sera de moins en moins douloureux avec le temps. Maintenant, plus ta compagne se montrera compatissante, plus il y a un gain final pour votre couple qui devra de toutes façons se transformer : un nouvel équilibre est à renégocier.

Sur le site, on constate globalement un mieux dans l'état des personnes (c'est variable mais tu sembles être plein de ressources et prêt à avancer rapidement malgré ton état) environ un an après le bordel. Au bout de deux ans, c'est cicatrice. Mais encore une fois, le processus de mieux ne commence vraiment qu'avec le soutien de la personne qui a trompé...

Pour ma part je conseille de ne pas attendre "l'autre" car il y a urgence à vivre. Et bien vivre. Seulement, plus l'autre traîne la savate, plus la reconstruction est "individuelle". Et parfois c'est pas plus mal.

La question n'est donc pas de savoir si tu vas y arriver... Tu as tous les atouts pour y arriver. Je te fais confiance ... Tu as des écrits qui sentent la souffrance mais l'espérance aussi. Tu me sembles être quelqu'un d'ouvert et de fort à l'intérieur.
La question est de savoir si madame montera dans le même train que toi. Et dans un premier temps tu t'en fous. Achète ton billet 🙂

Avec toute ma sympathie.

SP


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
soleilcontinue
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 32
Enregistré le : dim. 29 juil. 2018 18:14

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par soleilcontinue » lun. 20 août 2018 00:00

Merci Sans Prétention pour ton soutien.

Bizarrement, aujourd'hui ça allait mieux, la douleur au ventre (toujours présente) s'est estompée. Je ne sais pas pourquoi.
Peut-être parce que je commence à comprendre pourquoi elle m'a fait ça. Et qu'effectivement je ne l'aimais plus, que je l'avais délaissée.
Peut-être aussi que je m'accepte et que je ne suis pas parfait et capable d'être très chi... à vivre au quotidien.
Peut-être aussi qu'au fond de moi quand je prends la décision de rester avec elle j'ai moins mal. Je me suis rendu compte que je l'aimais vraiment je crois avec cette histoire.
Peut-être aussi que j'ai craqué et que je me suis payé la PS4 (pour mon fils en fait :roll: ?) et le jeu Gran Tourismo et que ça me vide vraiment la tête (20 ans que je n'avais plus joué à la console!)
Tout n'est pas résolu, elle me dit que ça lui fait plaisir que j'entende enfin ses arguments (je ne pouvais pas les entendre avant, j'avais trop mal). Par contre ça me chagrine, elle ne me montre pas trop de regrets et semble toujours s'en foutre un peu de ma souffrance. C'est comme si elle ne s'en voulait pas. Je crois qu'elle doute du futur et ne souhaite pas se lancer dans la reconstruction tête baissée (Elle souhaite tout de même continuer), elle se préserve. Je comprends. Je ne l'ai pas ménagée non plus ces 2 derniers mois...

Voilà un billet d'humeur plus positif !
Je suis en haut d'une montagne russe. Et comme à chaque fois je crois que ça ne va pas retomber. J'y crois.

à bientôt.



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2530
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par Sans Prétention » lun. 20 août 2018 08:29

soleilcontinue a écrit :
lun. 20 août 2018 00:00
Bizarrement, aujourd'hui ça allait mieux, la douleur au ventre (toujours présente) s'est estompée. Je ne sais pas pourquoi.
Peut-être parce que je commence à comprendre pourquoi elle m'a fait ça. Et qu'effectivement je ne l'aimais plus, que je l'avais délaissée.
Ah ?

Bof...

Tout le monde est chiant.
Pas sûr non plus que Madame ne t'ait pas délaissé (son boulot, son groupe... Et toi là dedans ?)

On est dans un monde ou tout est prétexte à tromperie. Si je ne m'abuse c'est bien toi qui a mis ta carrière entre parenthèses. Toi qui restais à la maison ... Te montrait elle du soutien ? De l'amour ?
Techniquement sur le papier c'était à toi de la tromper...

L'auto flagellation ne sert à rien. Tous les couples ont des down. Mais tous ne (se) trompent pas.

La réalité c'est que vous étiez tous les deux dans le creux de la vague. Mais que elle a cherché à s'en sortir en fuyant le noyau familial.
Le reste c'est du blabla. Elle ne montre pas de regret c'est donc une des options qu'elle avait depuis longtemps. C'est ça qu'il faut accepter : vous êtes différents. C'est tout.


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
soleilcontinue
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 32
Enregistré le : dim. 29 juil. 2018 18:14

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par soleilcontinue » lun. 20 août 2018 12:14

Salut SP,

Oui cela peut-être considéré comme de l’autoflagellation...
Je me suis peut-être mal exprimé.

Je dis juste que je comprends ce qu'elle a fait et pourquoi. Ça me fait du bien de répondre à la question: "mais pourquoi elle m'a fait ça ?".
En fait elle ne m'a pas fait ça pour me faire du mal, mais, dans sa souffrance qui existait quoi qu'on en dise et pour laquelle j'avais une part selon elle, elle a pensé à elle d'abord (elle l'envisageait sûrement depuis bien longtemps et est programmée pour).
J'admets petit à petit qui elle est. Elle n'est pas parfaite. Le conte de fées est bien terminé !

Après, je pense que tout n'est pas tout noir ou tout blanc.
J'ai bien compris que je n'avais rien à attendre d'elle.
Et que c'est moi seul qui traverse ce tunnel.

J'essaie de partir du principe que c'est moi qui aies les clefs pour me reconstruire avec ou sans elle.
Et en partant de ce principe je dois analyser la situation en me regardant moi, qui je suis, ce que j'ai fait et quelle est ma part de responsabilité dans ce désastre.

Le point n'étant pas de m'accabler ni de lui pardonner mais juste essayer de comprendre pour progresser.

à bientôt.



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2530
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par Sans Prétention » lun. 20 août 2018 14:03

soleilcontinue a écrit :
lun. 20 août 2018 12:14
En fait elle ne m'a pas fait ça pour me faire du mal, mais, dans sa souffrance qui existait quoi qu'on en dise et pour laquelle j'avais une part selon elle, elle a pensé à elle d'abord (elle l'envisageait sûrement depuis bien longtemps et est programmée pour).
J'admets petit à petit qui elle est. Elle n'est pas parfaite. Le conte de fées est bien terminé !

Après, je pense que tout n'est pas tout noir ou tout blanc.
Tout noir ou tout blanc certes pas.

Mais je trouve que tu parles très bien de sa souffrance à elle (basée sur... Bref) mais tu ne parles pas de ta souffrance à toi (celle d'avant la découverte j'entends. Parce que l'actuelle est assez évidente...)

A peu près ok pour le reste. (Fais attention tout de même, parfois tromper relève d'un désir inconscient - je précise - de faire du mal... Il y a des cas.)

Ici on le dit souvent : co responsables du malaise dans le couple (mais comme on est tous différents, je ne prône pas le 50/50 non plus et ce pour une raison simple : ce qui est supportable pour les uns l'est moins pour les autres... Et comme je ne nie pas l'autre dans sa vérité... )
Mais pas du tout de co responsabilité pour les choix individuels dans la manière de se sortir du malaise (sinon le concept de liberté de chacun est un principe caduque). En d'autres termes, tromper est une bien mauvaise réponse à une très bonne question.

Et pour ceux chez qui c'est pathologique, il faut se faire soigner (de la tromperie et du mensonge permanent bien sûr. Pas du fait d'avoir plusieurs partenaires,
: on peut devenir libertin ou polyamoureux, y a des gens qui sont d'accord avec le principe.)

Désolé pour ce ton explicatif Soleil mais je voulais être compris...


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
soleilcontinue
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 32
Enregistré le : dim. 29 juil. 2018 18:14

Re: Un cauchemar qui est en fait la réalité

Message par soleilcontinue » lun. 20 août 2018 14:29

Salut SP,

Pas de problème j'ai bien compris. :wink:

Je suis d'accord sur ce que tu dis: elle n'a pas du tout compris ma souffrance d'avant ces événements. Peut-être est-elle en train ou alors ce sera pour plus tard.

Nous sommes co-responsables de cette souffrance dans notre couple. (et le ratio est forcément imprécisable)
En revanche elle est l'unique responsable de la solution qu'elle y a trouvée.

Et là-dessus je pense qu'elle a un réel problème qu'elle continue de se cacher et de nier. Mais ça, c'est son problème à elle maintenant ! Soit elle le résout et nous nous en sortirons à 2. Soit elle l'occulte et l'avenir ne se fera pas à deux. Je ne conçois pas le mensonge, le libertinage ou la polygamie. C'est comme ça, cela ne m'intéresse pas. J'ai besoin de vivre avec une personne unique et en qui avoir une entière confiance. L'avenir (quelques mois) nous dira dans quel sens le vent aura tourné.

En fait pour résumer à nouveau ma pensée, je ne pense pas avoir tant de problèmes que cela à résoudre quant à moi et ma personnalité. Du moins je reconnais que j'en ai, je m'y colle et j'essaie de m'analyser. Et je crois que c'est cela qui me fait du bien.

Elle de son côté ne semble pas prendre conscience de qui elle est réellement. Je crois que cela doit lui faire peur. C'est pour cela qu'elle est dans le déni je pense.

Je l'aime tout de même, et si dans ma propre reconstruction j'arrive un jour à retrouver de l'énergie et ma confiance en moi perdue, je l'aiderais.

Finalement, j'ai l'impression d'aller mieux quand je me dis que c'est moi qui suis normal et qui assume mes responsabilités et elle qui débloque et qui nie. Comme si les rôles étaient inversés maintenant.



Répondre