J'avance vers mon passé

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateurs : Dom3, Sans Prétention, Nas

Avatar du membre

Topic author
Ananké
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 50
Enregistré le : dim. 14 mai 2017 00:51

J'avance vers mon passé

Message par Ananké » lun. 28 mai 2018 10:54

Il va sans dire que je n'ai pas envie de lui tendre les bras à ce passé douloureux, mais force est de constater que je vais bientôt l'embrasser de nouveau.

Pour mémoire, mon mari m'a trompé il y a 8 ans, avec une fille de son boulot. La même qu'il y a 20 ans, ou là il n'y avait eu qu'un échange de baiser (un seul, de ce qu'il m'a dit).

On s'est donc disputé la semaine dernière, et avons discuté du pourquoi de son pétage de plomb subit...
Forcément, cémafote est de retour...
Je ne suis pas suffisamment intéressée par le devoir conjugal, d'où son insatisfaction et le fait qu'il pense que je ne l'aime peut-être plus.
Je dis devoir conjugal, parce que ça fait un an que je suis malade, que les traitements m'ont abimée.. douleurs physiques, perte de libido et du coup image de moi plus que négative... :pleure:

Je sais toujours qui je suis (du moins pour l'instant) mais je ne sais plus du tout ou je vais ni comment.

J'étais pour le sauvetage de couple, si cela est possible et voulu par les 2 parties concernées, et là, je suis en train de me dire que je me suis bernée, toute seule comme une grande, et d'avoir été la seule à me dire que ça pouvait marcher... :D

Il a tout du mec d'il y a 8 ans qui fait un régime, va dès demain changer une partie de sa garde robe, et me regarde comme si j'étais le truc génant actuellement.

Je ne suis pas sûre d'avoir encore envie de me battre, ni surtout d'en avoir la force.
Et quand il n'y a d'amour que d'un côté, ce serait inutile et risible n'est-il pas ?

Voilà... Merci de m'avoir lue et si quelqu'un a de bons conseils à me prodiguer, je prends volontiers.



Avatar du membre

jaguarboy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 3542
Enregistré le : mer. 7 janv. 2009 20:43
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: J'avance vers mon passé

Message par jaguarboy » lun. 28 mai 2018 14:33

Salut, Anaké, bienvenue à bord.

Nombreux ont été celles et ceux qui ont tenté la reconstruction... avant de se rendre compte qu'on est seul dans la démarche. Dans ce cas, tous se sont cassés les dents. Ça ne peut aller que dans le mur, j'en fais parti !

Pas envie de te battre ? Le ver est dans le fruit. Ce n'est pas risible, juste inutile. Les projets, à toi de les construire seule. Pense à toi avant tout, déleste toi de ce fardeau. Bien entendu, c'est plus facile à dire qu'à faire, mais une fois la décision prise et de rester sur cette ligne de conduite, crois-en l'expérience d'un vieux routier de ce forum, l'avenir apparait plus serein.

Tu t'évitera ainsi bien des tracs, des attentes, des inquiétudes. C'est douloureux sur le moment, mais inutile de porter des poids morts.

Courage à toi.


Les 200 chevaux parqués sous le capot sont bien moins dangereux que l'âne derrière le volant.

Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2485
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: J'avance vers mon passé

Message par Sans Prétention » lun. 28 mai 2018 16:03

Ananké a écrit :
lun. 28 mai 2018 10:54
Voilà... Merci de m'avoir lue et si quelqu'un a de bons conseils à me prodiguer, je prends volontiers.
Dans ton cas précis Ananké je dirais que tu es de bons conseils pour les autres.
Alors faisons ensemble un petit "jeu" si tu veux bien...

Que dirait Ananké à Ananké, sans filtre ? 🙂


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
Ananké
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 50
Enregistré le : dim. 14 mai 2017 00:51

Re: J'avance vers mon passé

Message par Ananké » lun. 28 mai 2018 16:56

:)
Je lui dirais que, rien que par le choix de son pseudo elle devait s'attendre à ce qui arrive.
Mais peut-être était-ce une pointe de pessimisme...
Je lui dirais qu'elle n'a pas su garder le cap.
Mais ça c'est parce que je me sens faible...
Je lui demanderais "si tout était à refaire, ferais-tu la même chose ?"
Elle me répondrait que oui, certainement, car il y a quand même de bons moments et que ça vaut la peine de s'impliquer quand on y croit, à fond même ! Sinon à quoi le reste pourrait-il bien servir? Tant d'investissement mérite que l'on s'attarde un peu, non?
Mais là, c'est de l'optimisme...

A osciller toujours entre optimisme et pessimisme, je me retrouve avec le mal de mer, le vague à l'âme, l'envie de tout poser en attendant que M. Madeleine arrive pour porter mes seaux... pleins de larmes...
J'ai l'impression d'être engluée, lourde, à l'étroit dans mon corps, dans ma tête ; clouée au sol par une force sans nom... si, en fait elle s'appellerait Connerie. Avec majuscule parce qu'elle est bien grande, qu'elle est mienne et m'accompagne à chaque instant.

En fait je ne me suis d'aucun secours. Mes conseils ne me valent rien et à force de tourner en rond dans ma pauvre petite tête, j'en viens à ne plus rien voir de ce qui est bon dans toute situation. Pour l'instant je n'ai pas assez de recul, c'est pour ça que j'attends une aide extérieure, un oeil neuf, qui me permettrait de me voir, même de loin, pour pouvoir juger si c'est la cata ou si ça va le devenir.

Bref, suis paumée comme jamais ! :D



Avatar du membre

brassens
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 347
Enregistré le : jeu. 1 sept. 2016 03:18

Re: J'avance vers mon passé

Message par brassens » lun. 28 mai 2018 23:09

Bonsoir Ananké,

Ananké a écrit :
lun. 28 mai 2018 16:56
Je lui demanderais "si tout était à refaire, ferais-tu la même chose ?"
Elle me répondrait que oui, certainement,
Donc, le passé, on n'en parle plus, c'est ce qui a construit la "belle" Ananké de Sos. Arrêtes de le ressasser et surtout d'émettre des doutes.

Et Maintenant? Cela fait huit ans, tu mérites mieux...tu as essayé, lui par intermittence. Tu as besoin de toute ton énergie pour toi. Tu le sais, tu le dis, tu n'as plus les forces de tout affronter.
Rester est une torture, il faut que toute cette souffrance soit justifiée; cela ne me semble plus le cas, votre cas.

Je deviens plus tranché sur mes positions et je n'ai pas de choix à faire pour toi, ce n'est que mon avis avec le plus grand respect que j'ai pour toi.

Excellente soirée.



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2485
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: J'avance vers mon passé

Message par Sans Prétention » mar. 29 mai 2018 01:06

Ananké a écrit :
lun. 28 mai 2018 16:56

A osciller toujours entre optimisme et pessimisme, je me retrouve avec le mal de mer, le vague à l'âme, l'envie de tout poser en attendant que M. Madeleine arrive pour porter mes seaux... pleins de larmes...
J'ai l'impression d'être engluée, lourde, à l'étroit dans mon corps, dans ma tête ; clouée au sol par une force sans nom... si, en fait elle s'appellerait Connerie. Avec majuscule parce qu'elle est bien grande, qu'elle est mienne et m'accompagne à chaque instant.
Il y a ce qui fut (qui est une jolie manière de voir le verre à moitié plein) et ce qui est (ce que tu ressens fortement, objectivement, rationnellement au bout de ce chemin... N'es-tu pas ... Vidée ?).
Tourne toi vers ce qui sera.

Étant donné ta façon d'envisager la vie, tu ne le regretteras pas.


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
Ananké
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 50
Enregistré le : dim. 14 mai 2017 00:51

Re: J'avance vers mon passé

Message par Ananké » mar. 29 mai 2018 11:43

Tout le monde sait ici combien il est difficile d'avoir une vue objective dans les moments de doute.
Actuellement, je ne suis sûre de rien ; je vois, j'observe simplement les changements dans son comportement. J'y vois des similitudes avec celui qu'il avait il y a 8 ans. J'ai l'impression que lui se prépare à une transformation, au grand chamboulement dans sa vie, bref à accueillir autre chose, à en accueillir une autre... Mais ce n'est qu'une impression. Pour l'instant il est comme en "mutation" !

On fait et on a toujours tout fait ensemble, d'où cette impression d'être mise à l'écart.
Je me sens insuffisante, pour lui et pour moi.
Pour moi, justement, c'est comme de ne plus oser respirer à plein poumons, de ne pouvoir être qu'une partie de moi, et en plus jamais la meilleure ! :sad:

Je me demandais, puisque lui n'a pas totalement perdu sa tête de cocufieur à mes yeux, si je ne garderais pas pour lui, ma tête de cocu ? avec tout ce que ce mot peut comprendre...

Ananké représente la fatalité, celle contre laquelle il est inutile de se dresser.
Je me dis qu'effectivement, quoi que je fasse, je me retrouve toujours au même point. Un jour sans fin... ?
Me reste à trouver Logos ? :)

Vous allez me dire que je suis ici pour vider un autre de mes seaux, celui de l'amertume, vous n'avez pas tout à fait tord :D

Merci à vous, pour tout ce que vous avez déjà fait pour moi!
Ecrire ici, me permet de remettre un peu d'ordre dans mon esprit embrouillé. Mettre des mots sur les maux, les coucher ensemble est un réel apaisement.

:fleur elle est pour vous !



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2485
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: J'avance vers mon passé

Message par Sans Prétention » mar. 29 mai 2018 13:56

Ananké a écrit :
mar. 29 mai 2018 11:43

Je me sens insuffisante, pour lui et pour moi.
(...)
Je me dis qu'effectivement, quoi que je fasse, je me retrouve toujours au même point. Un jour sans fin... ?
Ce sont des signes forts...


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
Ananké
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 50
Enregistré le : dim. 14 mai 2017 00:51

Re: J'avance vers mon passé

Message par Ananké » ven. 1 juin 2018 16:59

Oui, les signes sont forts, mais je les connais bien, ils m'accompagnent souvent.
Je m'explique :
J'ai déjà dit que j'avais eu une enfance et une adolescence difficile. Il m'en reste quelque chose...
A chaque fois qu'il y a un problème dans le couple, j'ai l'impression d'être happée par le passé, et forcément aux heures les plus noires.
Tout me revient, père, mère, lutte quotidienne, bref je me démoralise moi-même.
Je me dis que je n'arrive pas a avancer et qu'ils avaient raison, ça me met en colère et m'attriste en même temps. (Du coup j'en veux à Freud, parce qu'il faut bien un responsable ! :) )

Si je fais le point, je me rends compte que je suis lasse de tout ça, et que peut-être, sûrement d'ailleurs, lui aussi.
Mais j'arrive à me dire aussi que le fait d'avoir passé la cinquantaine lui fait peut-être peur... Mais bon... je ne vais pas essuyer les plâtres à chaque dizaine... Ils devraient être sec depuis longtemps !



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2485
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: J'avance vers mon passé

Message par Sans Prétention » sam. 2 juin 2018 11:19

Ananké a écrit :
ven. 1 juin 2018 16:59
A chaque fois qu'il y a un problème dans le couple, j'ai l'impression d'être happée par le passé, et forcément aux heures les plus noires.
Tout me revient, père, mère, lutte quotidienne, bref je me démoralise moi-même.
Je me dis que je n'arrive pas a avancer et qu'ils avaient raison, ça me met en colère et m'attriste en même temps. (Du coup j'en veux à Freud, parce qu'il faut bien un responsable ! :) )
Freud n'a pas dit que des choses intelligentes...
Il a même fait plus de mal que de bien dans certaines circonstances. Même si certains de ses concepts restent sans doute valides.

En revanche, les saloperies des uns (ignorance, mépris, relégation...) même si elles rappellent des douleurs passées n'en sont pas moins réelles.
Tout cela explique sans doute ta souffrance "démesurée" mais en aucun cas ton passif ne doit constituer une circonstance atténuante pour les insuffisances d'un autre.

Ça me fait penser au débat "l'autre ne nous appartient pas".
Mais ce n'est pas "moi" qui interdit à l'autre de tromper, c'est lui-même : sa parole donnée est disqualifiée par ses actes. Je n'ai pas à porter seul ce changement d'accord fait à deux. Et à moins de renoncer à ma liberté, j'ai le droit d'évacuer la personne qui partage ma vie si elle continue dans la voie qu'il / elle a choisie.

Bref. Il y a à dire.
J'avais un prof de psycho qui résumait le problème en ces termes "quelque soit le modèle choisi si vous portez plus de 50% de la charge, c'est qu'il y a dysfonctionnement."


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

brassens
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 347
Enregistré le : jeu. 1 sept. 2016 03:18

Re: J'avance vers mon passé

Message par brassens » sam. 2 juin 2018 15:40

Sans Prétention a écrit :
sam. 2 juin 2018 11:19
En revanche, les saloperies des uns (ignorance, mépris, relégation...) même si elles rappellent des douleurs passées n'en sont pas moins réelles.
Tout cela explique sans doute ta souffrance "démesurée" mais en aucun cas ton passif ne doit constituer une circonstance atténuante pour les insuffisances d'un autre. Ça me fait penser au débat "l'autre ne nous appartient pas".
Mais ce n'est pas "moi" qui interdit à l'autre de tromper, c'est lui-même : sa parole donnée est disqualifiée par ses actes. Je n'ai pas à porter seul ce changement d'accord fait à deux. Et à moins de renoncer à ma liberté, j'ai le droit d'évacuer la personne qui partage ma vie si elle continue dans la voie qu'il / elle a choisie.
Je partage et j'irai même plus loin : j'ai le droit d'évacuer la personne qui partage ma vie qu'elle continue ou non. L'explication de la tromperie n'est pas une justification, c'est même pire. L'autre a profité d'une faiblesse de notre part. Je peux le ou la tromper, elle ne partira pas. La tromperie ne faisait pas partie du deal du couple mais la souffrance engendrée encore moins.



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2485
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: J'avance vers mon passé

Message par Sans Prétention » sam. 2 juin 2018 16:12

brassens a écrit :
sam. 2 juin 2018 15:40
j'irai même plus loin : j'ai le droit d'évacuer la personne qui partage ma vie qu'elle continue ou non.
Bien sûr.



D'ailleurs concernant Ananké, il est intéressant de constater

Ananké a écrit :
lun. 28 mai 2018 10:54
Pour mémoire, mon mari m'a trompé il y a 8 ans, avec une fille de son boulot. La même qu'il y a 20 ans, ou là il n'y avait eu qu'un échange de baiser (un seul, de ce qu'il m'a dit).
- Que la tromperie n'est pas le fruit d'un écart mais d'une récidive qui pourrait d'ailleurs bien se reproduire.
Cette "tendance" qui met en insécurité ne peut avoir qu'un effet insécurisant, quand bien même le "terrain affectif" d'Ananké est "favorable" à l'accueil de cette insécurité.
En sciences, on étudie les effets de variable : aurait-elle été aussi mal avec une personne plus sécurisante ?
Si oui, alors la pathologie peut être portée par elle et la responsabilité de l'échec du couple pencherait alors plutôt de son côté même si les deux participent de la dynamique.
Si non, pourquoi alors vouloir porter le fardeau de l'écart de conduite du conjoint trompeur ?
En l'absence de réponse sûre, c'est la prudence qui prévaut et celle-ci n'oblige nullement le trompé à porter le désarroi de l'échec du couple.
D'autant que :


Ananké a écrit :
lun. 28 mai 2018 10:54
Je ne suis pas suffisamment intéressée par le devoir conjugal, d'où son insatisfaction et le fait qu'il pense que je ne l'aime peut-être plus.
Je dis devoir conjugal, parce que ça fait un an que je suis malade, que les traitements m'ont abimée.. douleurs physiques, perte de libido et du coup image de moi plus que négative... :pleure:
- la maladie d'une des parties du couple n'est pas prétexte à partage, échange, rapprochement, mais à éloignement, disqualification, reproches.
Les dynamiques du couple nous sont inconnues, cachées. Peut-être y a-t-il coresponsabilité dans un fonctionnement qui aggrave le sentiment de désamour mais dans tous les cas, ce qui se joue ici n'est pas très moral.



Ananké a écrit :
lun. 28 mai 2018 10:54
J'étais pour le sauvetage de couple, si cela est possible et voulu par les 2 parties concernées, et là, je suis en train de me dire que je me suis bernée, toute seule comme une grande, et d'avoir été la seule à me dire que ça pouvait marcher... :D
- Le tout saupoudré d'un désinvestissement manifeste.


Ananké a écrit :
lun. 28 mai 2018 10:54
Il a tout du mec d'il y a 8 ans qui fait un régime, va dès demain changer une partie de sa garde robe, et me regarde comme si j'étais le truc génant actuellement.
- Voire d'une forme de dégoût larvé.



Dans ce cadre "idyllique" ma question est simple : qui possède qui ? :doute:

Désolé pour ma réponse froide et purement analytique Ananké, peut-être avais-tu besoin de quelque chose de plus affectif...

Tout mon soutien et mes pensées pour toi.
:heart: :heart: :heart: :heart:


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
Ananké
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 50
Enregistré le : dim. 14 mai 2017 00:51

Re: J'avance vers mon passé

Message par Ananké » sam. 2 juin 2018 23:51

Non non, j'ai surtout besoin d'entendre quelqu'un me dire ce que je pense actuellement.
Et tu fais très bien l'écho SP... :)

Je ne pense pas être dans la dépendance affective, quoi que...
Parfois je me pose la question tout de même.

Pour te répondre SP, effectivement, il n'a jamais été très sécurisant, (et c'est pour ça que j'en veux à Freud)
Et pour répondre à Brassens, je ne m'interdis pas de penser à tout arrêter si besoin et pour quelque raison que ce soit.

Mais voilà, actuellement j'ai l'impression de me regarder le nombril, je ne fais qu'analyser ma situation mais je ne prends plus de décision (du moins c'est l'impression que ça me laisse). Je me sens fatiguée et je ne supporte plus grand chose...

Merci pour le soutien, les pensées, vos réponses, je vous en remercie, j'en ai besoin en ce moment.


:thx:



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2485
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: J'avance vers mon passé

Message par Sans Prétention » dim. 3 juin 2018 22:17

C'est compréhensible...

Alors prends un peu d'avance sur ce que tu as déjà vécu, tu en as l'expérience...
Tout ce que tu n'as pas fait avant et que tu t'es dit : "si j'avais su..."

Oh, à moins que tu n'aies aucun regret...

Même si on ne regrette "rien" (vraiment ?), se condamner à rester coincé dans une boucle temporelle ne sert pas ...

Je crois l'être humain limité et ses regrets sont des transitions qui donnent l'envie de dépasser le présent ...

Sysiphe amoureux est pour moi signe de dépendance affective... Si rien ne change alors la dysfonction est aux commandes. Même la perfection qui n'est pas de ce monde a besoin de mouvement... Pourquoi pas l'amour (de soi) ?


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

hugo
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 141
Enregistré le : mar. 29 nov. 2016 11:16

Re: J'avance vers mon passé

Message par hugo » lun. 4 juin 2018 10:24

Juste une question pour mieux comprendre, pendant ces 8 ans après la découverte, comment ça se passait entre vous ?



Répondre