Le plus perturbant

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateurs : Dom3, Sans Prétention, Nas

Répondre
Avatar du membre

naive28
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 76
Enregistré le : mer. 21 sept. 2016 18:09

Re: Le plus perturbant

Message par naive28 » lun. 4 déc. 2017 08:44

merci d'être là....
je ne serai plus jamais celle que j'étais avant tout cela mais il n'y a pas forcément que du négatif
les épreuves nous renforcent toujours
je pense que quoi qu'il arrive cela m'aura fait grandir...malgré les degâts émotionnels
vos expériences, vos réflexions, m'auront apporté bcp sur ce chemin
je vois une psy de nouveau, avec qui j'espère avancer de manière très concrète
et le plus important, ma colère s'estompe peu à peu...



Avatar du membre

Ananké
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 63
Enregistré le : dim. 14 mai 2017 00:51

Re: Le plus perturbant

Message par Ananké » mer. 28 févr. 2018 12:22

Bonjour Naïve,
J'étais allée voir un psy aussi, au début j'ai été orientée vers un psychothérapeute, mais ça n'allait pas du tout.
J'avais l'impression que ça ne servait à rien. Aucune avancée. Le psychiatre m'a demandé si je voulais faire un essais avec lui et là je dois dire que ça s'est bien passé.
Pour ce qui est de la colère, c'est vrai qu'elle met longtemps à disparaitre mais ça fini par arriver! Le tout est de savoir et de comprendre sur quoi elle est dirigée, sur qui, et pourquoi. C'est ce qui fait de l'ombre pendant que l'on avance. Je n'ai revu la lumière réellement que milieu 2016 (découverte mi 2010).
Petit mot en passant, juste pour te dire qu'il faut t'armer de patience pour traverser ce champ de bataille ; et surtout écoute toi et prend soin de toi !

:fleur


Le plus difficile c'est de décider d'agir, le reste ne tient qu'à la persévérance.

Avatar du membre

naive28
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 76
Enregistré le : mer. 21 sept. 2016 18:09

Re: Le plus perturbant

Message par naive28 » lun. 11 juin 2018 23:22

je suis partie

après avoir touché le fond en novembre 2017, vécu des scènes dignes de tous les cauchemars où j'ai vraiment eu l'impression d'avoir affaire à un déséquilbré risquant de mettre en péril sa vie, la mienne et celle de nos enfants, j'ai dû prendre la décision impensable de quitter le navire
je sais qu'il lira ce message tôt ou tard, mais j'ai besoin de laisser une trace de ce qui s'est vraiment passé avant que je ne parte. Et aussi dire que j'ai déposé une main courante à la gendarmerie sur les conseils de plusieurs personnes.

fini de vivre dans la terreur psychologique avec un conjoint qui s'étrangle quotidiennement avec un câble
qui saisit mon portable et tente de le déverrouiller dès que j'ai le dos tourné
qui force mon pc de la même manière
qui lit mes mails
qui surveille mes horaires
qui me dit qu'il m'a dit toute la vérite alors que je sais que c'est faux
qui m'appelle en pleine nuit des dizaines de fois alors qu'il est en voyage d'affaires pour savoir si je suis à la maison et me fait tellement peur que je l'imagine se flinguer à 5 000 km de chez nous
qui fait même peur à notre psy de couple lorsqu'il lui raconte ses accès d'automutilation
qui me dit qu'il a pensé "s'immoler" ou "sauter par la mezzanine"...entre autres
qui me dit qu'il en a fini avec l'adultère alors que je ne peux plus croire une seule de ses promesses

je vis ou plutot j'essaie de survivre à ce traumatisme dans un endroit à moi, à côté de notre ancienne maison mais je n'ai pas eu le choix sur ce point, l'essentiel étant d'avoir mon chez moi

la vie quotidienne reste difficile, je n'ai pas surmonté, ni l'adultère, ni le chantage psychologique, ni la séparation
la colère que je disais sentir refluer continue à remonter parfois par vagues, la haine aussi
l'amour lui je ne sais plus où il est, peut etre qu'en fait il était parti depuis longtemps et que je ne voulais pas le (sa)voir
je n'ai plus confiance en aucun homme, pour longtemps, peut-être pour toujours
je vis des relations "pansements" avec des hommes, jeunes voire beaucoup plus jeunes, avec qui rien d'autre n'est possible que de l'éphémère, et c'est mieux ainsi car la seule chose envisageable à ce stade
lui bien sûr a tenté de me retenir, avant, et de me faire revenir, après
mais je ne peux pas ou plus me projeter avec lui
du coup devinez quoi ?? il a trouvé son pansement lui aussi, une nouvelle victime comme dirait ma psychiatre
une fille qui ressemble tellement à celle que j'ai pu être au début...qui a tellement envie de croire au prince charmant, et tellement envie de soigner ce pauvre coeur esseulé !!!
je n'ose imaginer ce qu'il lui a raconté et d'ailleurs ça ne me regarde pas
je note juste, que ce n'était pas moi dont il avait besoin, mais d'un regard pour combler sa faille narcissique. Enfin ça je l'avais déja deviné meme avant de partir. Les faits le confirment, hélas ou non. Finalement mon choix serait le bon.
Avec tout cela il continue à m'épier, de près ou de loin. Mais c'est lui qui se fait du mal.
Les enfants essaient de s'adapter...d'oublier les scènes traumatisantes qu'ils ont vues de près ou de loin. De ne pas prendre parti. Evidemment il les manipule...consciemment ou pas mais peu importe. Pauvre papa quittée par cette vilaine maman alors q'uil voulait lui dérouler un tapis de roses et de diamants hein..
Le champs de ruines est encore fumant, ma vie en miettes. Reconstruire, oui mais seule maintenant. Merci de m'avoir lue...



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2534
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Le plus perturbant

Message par Sans Prétention » mer. 13 juin 2018 20:25

Non, merci à toi Naïve (que tu n'es plus) de nous avoir permis de te suivre jusqu'aux premières marches de ta libération... Même si le chemin est long encore.

Il t'a fallu surmonter mille problèmes et tu n'as pas baissé les bras...

Je sais que monsieur Guillaume me lit et sans doute me déteste 😯 mais je l'avais invité il y a longtemps déjà à se faire vraiment soigner (pas à faire semblant, ça ne fonctionne pas)... Que d'amour perdu... Pour lui. 😓

Quant à toi, Naïve ; ) reçois tous nos encouragements dans cette nouvelle vie. Des épreuves, tu en auras. Mais des victoires aussi.

N'hésite pas à revenir nous voir, ce site est tiens. Et puis un jour, tu oublieras même notre existence... Et nous en serons heureux 😊

Toute mon amitié.


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

naive28
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 76
Enregistré le : mer. 21 sept. 2016 18:09

Re: Le plus perturbant

Message par naive28 » jeu. 14 juin 2018 20:49

merci SP
tes ecrits mon't aidée à faire une partie de ce chemin même si je les ai rejetés en bloc au départ
quant à monsieur...effectivement il te déteste, comme tous ceux qui l'ont mis -froidement- face à ses manipulations et contradictions
j'en fais partie aussi à l'occasion ne t'inquiète pas :-)

amitiés



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2534
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Le plus perturbant

Message par Sans Prétention » sam. 16 juin 2018 13:29

naive28 a écrit :
jeu. 14 juin 2018 20:49
effectivement il te déteste, comme tous ceux qui l'ont mis -froidement- face à ses manipulations et contradictions
j'en fais partie aussi à l'occasion ne t'inquiète pas :-)
Prendre son destin en main...


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

guillaumev
Cornu
Cornu
Messages : 7
Enregistré le : lun. 3 oct. 2016 01:36

Re: Le plus perturbant

Message par guillaumev » lun. 18 juin 2018 13:09

Bonjour
je ne déteste personne vous savez ....personne...... encore moins toi Alex tu le sais aussi....

Je me suis pris en main ... j'ai essayé qu'on avance ensemble ... j'ai tout essayé durant presque 2 ans pour reconstruire ...

ça a été impossible pour toi. Je comprends aussi.

pour la violence ....
on recouvre avec ce qu'on peut quand on est pas suivi ou que c'est difficile .... moi ça a été la violence sur moi même avoir plus mal .... c'est une conduite dissociante faisant appel a la mémoire traumatique
le but malheureux et inévitable quand on ne connait pas le phénomène et que l'on est pas suivi à l’époque ou que l'on a pas de "mode d'emploi" pour en sortir....est de créer un état dissociatif avec anesthésie émotionnelle pour échapper à la mémoire traumatique

Ces conduites dissociantes permettent d'obtenir une anesthésie émotionnelle et physique grâce à une disjonction provoquée du circuit émotionnel par un stress extrême ou une douleur extrême de mon coté . Cette anesthésie émotionnelle et physique brutale (avec un effet de shoot) est efficace sur l'état de tension insupportable générée par la mémoire traumatique des violences et les faits qui se passent sous vos yeux.

trouver qqchose de plus violent que ce qu'on subit ou que ce qu'on ressent ....pour anesthésier le présent instantanément.
je ne le souhaite a personne.

c'est le passé maintenant...j'ai eu la possibilité d'avancer et de sortir ce cela....
le passé restera toujours présent.... TOUJOURS... mais dans un fût fermé que j'ai décidé d'ouvrir le moins possible...


votre site est top vraiment...

Évitez quand même de faire questions et réponses... les préjugés .... les jugements ....
je pense qu'il est important d’éviter de juger le choix des un des des autres pour avancer.


Bonne continuation.
Guillaume



Avatar du membre

Ananké
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 63
Enregistré le : dim. 14 mai 2017 00:51

Re: Le plus perturbant

Message par Ananké » lun. 18 juin 2018 15:34

guillaumev a écrit :
lun. 18 juin 2018 13:09
votre site est top vraiment...

Évitez quand même de faire questions et réponses... les préjugés .... les jugements ....
je pense qu'il est important d’éviter de juger le choix des un des des autres pour avancer.

Bonne continuation.
Guillaume
Je ne pense pas qu'il y ait de jugements ici, ni même de préjugés, surtout en ce qui concerne le choix des personnes.
Ici, on trouve de l'empathie, et des réponses à un questionnement.
En venant ici on cherche un éclairage différent sur sa situation, le fait d'avoir été mis à mal par la personne qui partage notre vie est très destructeur, on en vient à douter de soi, de notre façon de penser, de notre façon de percevoir l'autre et même la vie en général. C'est très perturbant.
En acceptant le regard extérieur on accepte en même temps une vision globale, et le champs des possibles s'élargit !
Au moment où on se sent comme enterré, cette bouffée d'oxygène fait un bien fou ! On se sent revivre peu à peu et l'assurance revient, elle aussi, petit à petit.

J'espère que toi aussi tu as pu trouver cette aide.
:fleur


Le plus difficile c'est de décider d'agir, le reste ne tient qu'à la persévérance.

Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2534
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Le plus perturbant

Message par Sans Prétention » mar. 19 juin 2018 08:47

Bonsoir

Désolé de donner le sentiment de faire les questions et les réponses mais il y a le mur de la réalité qu'on a du mal à éviter... (Un bon gros mur, pas un petit trottoir...)

Mais je vais quand même faire un effort.
Que des questions (et je ne vais pas relever les accusations cachées indiquant le report de responsabilité de l'échec du couple sur Naïve, mais elles sont pour moi manifestes).
Et pour finir une réponse à une incompréhension.


guillaumev a écrit :
lun. 18 juin 2018 13:09
je ne déteste personne vous savez ....personne...... encore moins toi Alex tu le sais aussi....
Ben visiblement, elle ne le sait pas.
naive28 a écrit :
jeu. 14 juin 2018 20:49
quant à monsieur...effectivement il te déteste
Question 1 : Comment expliquer un tel décalage entre vous ?


guillaumev a écrit :
lun. 18 juin 2018 13:09
Je me suis pris en main ... j'ai essayé qu'on avance ensemble ... j'ai tout essayé durant presque 2 ans pour reconstruire ...

ça a été impossible pour toi. Je comprends aussi.
Ben visiblement pour toi aussi... A cause d'un petit "détail"...
guillaumev a écrit :
lun. 18 juin 2018 13:09
moi ça a été la violence sur moi même avoir plus mal ....
Question 2 : Pourquoi ne pas avoir pris nos avertissements au sérieux pour ce qui concerne ta santé mentale ?
Question 2 bis : Pensais-tu la reconstruction réellement possible dans ces conditions là ?


guillaumev a écrit :
lun. 18 juin 2018 13:09
on recouvre avec ce qu'on peut quand on est pas suivi ou que c'est difficile ....
Question 3 : tu pensais pouvoir t'en sortir seul ?
Question 3 bis : narcissisme déplacé, inconscience ou autre chose ?


guillaumev a écrit :
lun. 18 juin 2018 13:09
c'est une conduite dissociante faisant appel a la mémoire traumatique
le but malheureux et inévitable quand on ne connait pas le phénomène et que l'on est pas suivi à l’époque ou que l'on a pas de "mode d'emploi" pour en sortir....est de créer un état dissociatif avec anesthésie émotionnelle pour échapper à la mémoire traumatique

Ces conduites dissociantes permettent d'obtenir une anesthésie émotionnelle et physique grâce à une disjonction provoquée du circuit émotionnel par un stress extrême ou une douleur extrême de mon coté . Cette anesthésie émotionnelle et physique brutale (avec un effet de shoot) est efficace sur l'état de tension insupportable générée par la mémoire traumatique des violences et les faits qui se passent sous vos yeux.

trouver qqchose de plus violent que ce qu'on subit ou que ce qu'on ressent ....pour anesthésier le présent instantanément.
je ne le souhaite a personne.
Malheureusement, c'est ce qui arrive à beaucoup de personnes venues s'échouer sur le site (même si cela se manifeste d'une autre manière mais tu peux éplucher les témoignages et constater toutes les stratégies pour "calmer' la douleur...) à cause de problèmes dont tu arrives à saisir l'origine...

Question 4 : Comment, avec un telle intelligence, ne pas avoir anticipé tout cela ?


guillaumev a écrit :
lun. 18 juin 2018 13:09
Évitez quand même de faire questions et réponses... les préjugés .... les jugements ....
je pense qu'il est important d’éviter de juger le choix des un des des autres pour avancer.


Personnellement je ne crois pas le "non jugement" possible, du moins dans la configuration telle que présentée, selon des événements très factuel.
D'autres sites proposent des approches alternatives, l'espace internet est grand...

Je développerai peut-être un jour un peu plus longuement mais cette capacité (juger) est ce qui nous permet de distinguer tout de même ce qui correspond ou pas aux valeurs propres à chaque individu ("juger" est un mot qui a plusieurs sens :
- il peut signifier "condamner" - encore que... Lorsqu'on juge on cherche la vérité... À la fin, il y a condamnation ou non lieu... bref...
- il peut aussi vouloir dire "évaluer".

Merci de ne pas confondre...
https://www.larousse.fr/dictionnaires/f ... uger/45115)

Pas de caricature, de grâce : ce ne sont pas les "infidèles" qui sont ici en procès... C'est juste que nous avertissons quand les choses vont trop loin, lorsqu'elles mènent à la destruction de l'un ou de l'autre ou des deux. Et pour réaliser cela, oui, il faut "juger"... de la situation (et pas des personnes) avec des éléments tangibles.

J'ai toujours trouvé extraordinaire que les gens prétendant ne pas être dans un schéma, un carcan, un pattern, étaient justement ceux qui y étaient jusqu'au cou. Manque de "jugeote" ?
Les autres doutent, écoutent les avis. Et finissent par bien s'en sortir, même si personne n'a vraiment "raison".

Simplement, avec le temps, l'expérience, des appuis théoriques glanés hors des magazines à la lecture un peu trop facile, et beaucoup d'observations d'histoires de vies, on parvient assez facilement à faire la différence entre un gourmet et un boulimique, un amateur de spiritueux et un alcoolique, un libertin vraiment libre et un trompeur compulsif qui se cache, un névrosé et un psychotique, une passade et une structure...


En attendant, je dois être devin ou juste savoir lire entre les lignes, être attentif, mais j'avais un peu raison sur la suite des événements et sur ton passif.
Comment est-ce possible ?
Serais-je un gourou ?

Pas le moins du monde : c'est juste qu'il y a des récurrences, des régularités, dans certains types de tromperies qui ne sont au final que des symptômes de choses plus graves.
Dépend comment et combien de fois cela arrive. Les paroles dites aussi sont porteuses de sens, le comportement envers le conjoint trompé plus encore.


Il aurait été bon au moment des interrogations posées ici de faire un retour sur soi, c'est à dire "juger" de son état, de l'état du couple en flammes et de la destruction en cours (ce type de destruction est irréversible. Compte tenu de ton parcours tu as dû en faire les frais plus jeune... J'ai du mal à comprendre que Naïve ait dû porter cela et de cette manière... Mais bon... Qui suis-je pour "juger" ?) Simple conseil, pas d'obligation (même si c'est trop tard).

Soigne-toi bien.


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

naive28
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 76
Enregistré le : mer. 21 sept. 2016 18:09

Re: Le plus perturbant

Message par naive28 » mar. 19 juin 2018 09:23

Questions toujours intéressantes même si je comprends le sentiment de "jugement" que peut ressentir Guillaume en filigrane
mais celui-ci n'est il pas la conséquence logique de faits réels et suffisamment graves pour provoquer un ressenti négatif chez autrui ? Peut-on vraiment enmpêcher l'etre humain de réagir à certains faits et par la même d'avoir un biais ?
concernant ce qu'il écrit sur les conduites dissociantes je me permets juste de dire que cela provient d'un article que j'avais trouvé et lui avait transmis il y a qques mois...trop tard hélas...mais j'avais besoin de mettre un mot sur ses comportements que je ne comprenais pas
il l'a lu et y a trouvé effectivement bcp de points communs avec ses ressentis, ce qui l'a soulagé également
mais il n'y avait eu aucune analyse de ce genre auparavant. Par personne
la souffrance ressentie (réelle car je l'ai vue) n'écarte pas la thèse d'une manipulation plus ou moins consciente de ma personne lorsque ces faits se sont produits (me faire revenir à n'importe quel prix...y compris par la terreur)
d'ailleurs la violence a cessé du jour au lendemain lorsque j'ai affirmé mon intention de partir. CQFD ?

je reste persuadée que le problème de fond vient d'un passif familial non résolu, comme tant de personnes ici d'ailleurs
avec une oscillation permanente entre un sentiment de toute puissance et de dévalorisation, une quête effrénée de la reconnaissance d'autrui, notamment au féminin, un déni de la réalité (je peux mentir comme je veux pour parvenir à mes fins/si je m'excuse/si j'arrête/il ne se passera rien de grave), une peur panique de l'abandon , un instinct de propriété totalement exacerbé

je ne sais pas si cela peut être résolu après tant d'années, en tout cas, je ne peux prendre le risque, quand on a eu trop mal, trop peur, on ne peut plus. Certaines peuvent, je n'en doute pas, et je les admire pour cela.



Avatar du membre

sophit444
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 258
Enregistré le : mar. 21 juil. 2015 15:19

Re: Le plus perturbant

Message par sophit444 » mer. 20 juin 2018 10:07

Certains le peuvent... mais a quel prix ?
Au prix de leurs santé physique et psychique ,jusqu'à l' oublie d' eux mêmes et a sa propre destruction ...

Je te rejoins complètement sur le sentiment de toute puissance qui les anime,la quête d' une reconnaissance féminine ,une besoin permanent d' être admiré ,d être le centre de toute l attention de ces dames ...
un fort déni de la réalité ou leur plaisir est roi : mensonges pour parvenir a leurs fins ,tout les moyens sont bons ! Même les plus extrêmes ,rien mais rien ne peut les arrêter .
il y a un espèce de clivage ,une amnésie profonde par moment ...
Quand ils sont avec elles ,nous n existons plus ,nous ne sommes plus rien ,leurs plaisirs passe avant tout !!!
C' est que nous differons ,que nous ne sommes pas du tout câblé de la même manière ,nos façons d' aimer sont diamétralement opposé .

On ne peut pas juger dans le sens ou oui personne n est a l abris de faire une connerie ,personne ,ca serait tellement orgueilleux et présomptueux de penser le contraire ,je sais que Je ne serais pas a l abri d une connerie mais je sais au fond de mon coeur que si je lui avais fait le quart de ce que j' ai subi ,ça m aurait rongé ,je n aurais pas pu continuer ,je me serais senti sale ,je n ' aurais pas pu !!! Sur la continuité ...
C' est une notion primordial ,la continuité ,la longueur ,la répétition de ce genre de comportements .

Ça change la donne ,ça n ' est pas une erreur de passage ou la personne demande pardon ,fait un travail sur lui même , demande pardon et réinvesti son couple ...une erreur peut arriver ,oui ,nous sommes humain dans ce genre de cas oui nous n avons pas a juger .

Mais malheureusement ,nous ne sommes pas du tout dans ce cas de figure ,la c' est structurel ,ça n a rien a voir ! Il y a répétitions ,mensonges éhonté pendant des mois voir des années !!!! Manipulations en tout genre ,le cocu entre en dépression profonde ,certains vont jusqu'à au suicide ...L' infidèle arrive a faire taire le cocu ,le fait entrer dans un mutisme et une douleur insupportable et bizarrement tout va très bien pour le cf ! Dissonance cognitive et tout le tralala !!!! Nous connaissons tous cela ici .

Et dans ce cas précis ,je pense que nous sommes en droit de " juger " que c' est inacceptable , que ces conduites entraine des dégâts irréversible ...

Ça me fait penser a ma mère qui faisait pleins de conneries et qui aretais pas de dire " c' est facile de juger ,tout ces gens moralisateurs ,qu ils regardent chez eux ,c est très difficile pour moi ,ils me jugent sans arrêt !!!! "

Je l ai entendu 1000 fois dans mon enfance et toute ma vie ce genre de discours !!!! Encore une façon de se victimiser pour échapper a ses responsabilités ...

J' ai envie de dire ...." ben heu ...aretez vos conneries en premiers lieu et arêtes de nous faire c... Avec vos histoires de jugements ...car justement tout ça n' est jamais réellement juger a la hauteur du préjudice ! Nous l avons dans l ' os quoiqu' il se passe ,sans possibilité d actions sur vos actes .

Ils ne supportent pas le jugement car il touche a leur image et celle ci est tellement importante a leurs yeux ...ils l a travail chaques jours ...



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2534
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Le plus perturbant

Message par Sans Prétention » mer. 20 juin 2018 20:38

naive28 a écrit :
mar. 19 juin 2018 09:23
Questions toujours intéressantes même si je comprends le sentiment de "jugement" que peut ressentir Guillaume en filigrane
mais celui-ci n'est il pas la conséquence logique de faits réels et suffisamment graves pour provoquer un ressenti négatif chez autrui ? Peut-on vraiment enmpêcher l'etre humain de réagir à certains faits et par la même d'avoir un biais ?
Ce n'est pas un biais. Ce sont des faits avérés.
On a le droit de les accepter pour soi ou pas...


naive28 a écrit :
mar. 19 juin 2018 09:23
concernant ce qu'il écrit sur les conduites dissociantes je me permets juste de dire que cela provient d'un article que j'avais trouvé et lui avait transmis il y a qques mois...trop tard hélas...mais j'avais besoin de mettre un mot sur ses comportements que je ne comprenais pas
il l'a lu et y a trouvé effectivement bcp de points communs avec ses ressentis, ce qui l'a soulagé également
Mettre des mots soulage.
Par contre, pour une fois que je ne "jugeais" pas, je me suis bien fait avoir :lol:
Je l'avais cru capable de cette démarche seul. Mais en fait non... Il est en plein dans un schéma quoi...



naive28 a écrit :
mar. 19 juin 2018 09:23

je reste persuadée que le problème de fond vient d'un passif familial non résolu, comme tant de personnes ici d'ailleurs
avec une oscillation permanente entre un sentiment de toute puissance et de dévalorisation, une quête effrénée de la reconnaissance d'autrui, notamment au féminin, un déni de la réalité (je peux mentir comme je veux pour parvenir à mes fins/si je m'excuse/si j'arrête/il ne se passera rien de grave), une peur panique de l'abandon , un instinct de propriété totalement exacerbé
Ah...
C'est un portrait robot de plusieurs personnes qu'on a déjà vu passer par ici...
J'en suis dépité. :doute:


naive28 a écrit :
mar. 19 juin 2018 09:23
je ne sais pas si cela peut être résolu après tant d'années, en tout cas, je ne peux prendre le risque, quand on a eu trop mal, trop peur, on ne peut plus. Certaines peuvent, je n'en doute pas, et je les admire pour cela.
Juste un avis personnel. Il vaut mieux ne pas pouvoir :
"La seule chose qui permet au mal de triompher est l'inaction des hommes de bien."
Edmond Burke.


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Répondre