Enfer, purgatoire ou paradis (ou l'après chemin de croix...)

Il n'existe pas une infidélité, mais des infidélités Vous trouverez dans cette rubrique une compilation à expériences... Un verbatim, de témoignages choisis

Modérateur : Sans Prétention

Répondre
Avatar du membre

Auteur du sujet
Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3126
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Enfer, purgatoire ou paradis (ou l'après chemin de croix...)

Message par Sans Prétention »

Ceux qui "restent" (ou ce qui reste)
Aldebaran a écrit : J'ai fini par comprendre que la solution n'était pas chez mon épouse mais chez moi.L'adultère n'est pas un terme à la vie, on peut vivre avec. Comment la croire et lui faire confiance... pourquoi voudrais tu la croire et lui faire confiance, puisqu'elle t'a prouvé qu'elle pouvait te mentir et te manipuler. Pourquoi elle ne recraquera pas... pourquoi ne craquerait-elle plus si elle aime craquer...
Personnellement j'ai deux enfants. Lorsque j'ai appris qu'elle me trompait, ça faisait 8 ans qu'elle le sur les 13 ans de mariage ! Notre fille n'en avait 7. Nous venions d'acheter un pavillon, ça faisait 4 ans que sur insistance de mon épouse nous étions en recherche immobilière.
Bref, ça a été un vrai cauchemar surtout qu'lle ne voulait pas le quiter, elle l'aimait plus que moi et le voyait tous les jours (s'est son boss) !
Pourtant cette découverte a été un point d'inflexion dans ma vie. Je me suis rendu compte que j'étais enfermé dans une prison que je m'étais forgé à l'image de la famille ricorée. J'ai redécouvert ma famille, mes amis, boosté ma carrière, assumé des loisirs et découvert de nouvelles sources d'affection. Je vis très bien et mes enfants aussi. J'ai trouvé de nouveaux points d'équilibres et j'en suis heureux. Tout le temps où j'ai tenté de la reconquérir et de faire changer mon épouse étaient de l'énergie gaspillée. S'était de moi dont il fallait que je m'occupe. Mon épouse fait ce qu'elle veut, mon bonheur ne dépend plus ni de de son cul ni de ses sentiments à mon égard...
http://www.soscocu.org/viewtopic.php?p=2288#p10939
alimande a écrit :Voilà plus d'un an que je porte mes cornes... Il est temps de faire un petit bilan.
(...)
Aujourd'hui je suis encore avec Monsieur.
Monsieur fait tout- et a tout fait- pour que je me sente mieux, pour me prouver son amour, que je reprenne confiance... TOUT.
Oui, mais notre couple a été mis à rude épreuve.
C'est un peu comme lorsqu' on apprend qu' on est gravement malade. Avant cela, on vivait sa vie tranquillement, sans trop se poser de question. Ensuite, la vie est ,certes, plus intense, parce qu'on sait qu'on peut la perdre; bon, mais, est elle plus belle?
Elle est très différente, on éprouve tellement de sentiments: colère, peine, humiliation...
Et on a tellement perdu aussi: sérénité, sécurité affective, confiance...
Les conséquences sont lourdes.
(...)
Je me sens moins proche de lui maintenant, et j' avoue que lorsque je regarde vers l'avenir, je ne sais pas du tout si c'est avec lui que je le partagerai.
Ce qui m'importe aujourd'hui, ceux sont toujours en priorité mes enfants.
Mais je prends aussi plus soins de moi maintenant: sport, coiffeur, fringues...Et j'ai des projet pour mon avenir (formation, association).
Car je ne souhaite plus être dépendante, que ce soit affectivement ou autre, de quiconque.
J'ai relevé la tête et je souhaite encore avancer, à mon rythme.
C'est très important dans nos situations de respecter son rythme: on a pas tous les mêmes capacités d'endurance, et on en est pas tous au même point.
Il a coupé des liens, et moi j' ai besoin d' en créer d'autres en dehors de notre famille pour me retrouver, pour me reconstruire, et faire encore et encore le point.
J' en ai assez de chercher à comprendre ce qui s'est passé, ce que je n'ai pas fait. Assez de culpabiliser, de me morfondre ou de m'inquiéter.
Advienne que pourra...Quoi qu'il en soit, je me sens prête.
Et quoi qu'il en soit, il a fait ce qu'il a fait et tout ce qu'il pourra faire aujourd'hui n'y changera rien.
Je me sens moins responsable de ça maintenant. Plus détachée. Plus libre.
Moins heureuse, mais plus lucide, et peut être moins fragile aussi.
http://www.soscocu.org/viewtopic.php?f=21&t=3226#p51251
beryl a écrit :C'est dans les rangs des gens fidéles, fidéles à leur parole, à l'engagement qu'ils ont pris un jour, que se recrutent les plus beaux cocus.
Il y a un avant et un après la tromperie
Quelque chose c'est cassé ce jour-là
Treize ans après, elle culpabilise encore. C'est son problème.
Nous nous aimons et lorsque je la regarde dormir, je me dis que nous nous en sommes pas trop mal sorti.
Si vous pensez que malgré la m... que vous vivez en ce moment, la femme que vous aimez le mérite encore, tenez bon, ça en vaut la peine.
http://www.soscocu.org/viewtopic.php?f=21&t=1467#p16712
cocudu38 a écrit : voila, 6 années sont passées depuis mon cocufiage.
Nous avons maintenant une maison, 2 petites filles et nous partageons la même envie du sexe.
Mme rencontre de sont coté ses "amants" et moi garde les petites.
J'espère que d'autres personnes arriveront à ne pas se prendre la tete sur un ecart de leur moitié.
Nous ne sommes pas la chose de l'autre et nous avons le droit de vivre notre vie pleinement.
http://www.soscocu.org/viewtopic.php?f= ... =30#p52786
corsaire a écrit : En ce qui me concerne, je pensais que nous étions heureux et à l'abri de ce genre de catastrophe, comme quoi... Sur le coup on reste sonné, on n'y croit pas !!! D'une réaction de colère évidente, on s'interroge, on communique, on cherche à comprendre... Et puis viens le temps des responsabilités partagées ; je sais que cela va faire grinçer quelques dents, mais tromper son prochain que pour le plaisir du Q, n'était pas la motivation première de beaucoup (mais ceci est un long débat... :wink: ).

Je me suis rendu compte alors que par mon travail, mon manque de disponibilité et souvent l'absence d'échange entre nous, cela avait perturbé ma chère et tendre. Elle a trouvé de l'écoute et du réconfort auprès de celui qui allait devenir son amant ; il avait tout simplement, pour un temps pris ma place...

Depuis, nous avons parcouru un long chemin semé d'embûches et de doutes, mais l'amour a été plus fort ! On s'est retrouvé, découvert un peu plus ; ce fût un grand mal pour un grand bien !!! Certes la sanction est disproportionnée, mais quand on y réfléchit, si il n'y avait pas eu cet "électrochoc", notre histoire aurait peut être finie dans un mur...
http://www.soscocu.org/viewtopic.php?t=2594#p39405
franck57 a écrit : jeu. 28 mai 2020 15:48 Et hop me revoila.

3 ans on passé et je ne sait pas pourquoi, mais j'avais envie de donner quelques nouvelles.

A l'heure actuelle, je suis toujours en couple et marié avec ma femme de l'époque, et je pense qu'on a réussi a sauver notre couple. Les choses se sont arrangées avec le temps et nous avons repris notre petite vie.

j'ai longtemps surveillé madame, mais je n'ai jamais retrouvé aucune trace d'une quelconque tentative ou infidélité depuis.

Nous sommes toujours libertins, mais notre pratique a changée, c'est moins fréquent et nous pratiquons uniquement en couple.

Le cocufieur travaille toujours pour moi, finalement c'est un bon élément, ais il ne fait plus du tout partie de notre vie.

Bref tout semble rouler et de mon coté j'ai tourné la page, mais je pense que madame s'en veut encore de son incartade et cela reste un sujet tabou chez nous. (en même temps, nous en avions beaucoup parlé a l'époque et je ne pense pas qu'il ai encore quelque chose a dire sur le sujet....)

Bref, j'en profite pour remercier tous ceux qui m'on aidé a passer cette période difficile et je souhaite a tout le monde d'arriver a retrouver le bonheur.

Franck
Lactus Bifidus a écrit : sam. 13 mars 2021 16:28 Déception oui, c'est le mot, mais réalisation aussi, je n'étais pas avec la femme parfaite (existe-t'elle ?) mais avec une personne imparfaite, dont il me fallait aussi comprendre les failles. J'aurais préféré le comprendre moins violemment, juste. Parce que cette violence, aussi utile soit-elle (aurais-je changé sans la tromperie ? Je n'en suis pas certain) m'a profondément blessé et comme toi mon regard ne sera plus jamais le même.

Je ne crois pas que l'amour soit mort, mais quelque chose est mort le premier Septembre 2020. Mon moi d'avant pour commencer, et ensuite mon ancien couple, tout ce que je pensais solide comme du roc, toutes mes certitudes sur nous, sur son amour et sur sa vision de moi... Tout ça a disparu mais ce n'est plus le sujet. Nous sommes bel et bien en train de "reconstruire", ou même de construire autre chose, différemment : mais mon optique ce n'est ni le bonheur de ma moitié, ni le souhait de retrouver le couple d'avant. Ce n'est pas non plus de tout faire pour empêcher la récidive : car quand elle arrive c'est un symptôme, pas une fin en soi. Et je sais qu'aujourd'hui je n'hésiterai pas une seconde à partir si récidive il y a, parce que ce sera le symptôme de notre échec.
loc a écrit : Ca va mieux aujourd’hui, c’est pas rose tous les jours bien sur, mais j’avance, nous avançons ensemble.
La ou il y a qque temps encore je voyais tout en noir, j’aperçois un peu de lumière.
http://www.soscocu.org/viewtopic.php?p=11583#p11583
loulouu a écrit : Je n'ai jamais quitté ma femme depuis cette annonce et avons pris la désision de rester ensemble et de parcourir cette traversé du desert ensemble. Pas facile , je t assure, accompagné de toutes les phases que l on connait : a dent de scie et c'est à mon sens une des choses les plus dures à vivre... Comme tjs dit, ma femme m a fait du mal (inconsciente de son acte comme dans la plupart des posts), mais c est elle qui m a aidé à reprendre confiance via ses gestes au quotidien (discussion, respect, changer de boulot...) Pour finir (...), oui ca va bcps mieux, j aime ma femme et c est réciproque, nous ne le prouvons au quotidien. la cicatrice se referme et la douleur s'éfface au profit d'une joie de vie de famille, mais avec bcps de sacrifices et d'efforts de part et d'autres , à ne pas oublier.
http://www.soscocu.org/viewtopic.php?f=21&t=3384#p53559
Pasodobla a écrit : jeu. 4 mars 2021 23:45 Pour ma part ça fait deux ans que je sais mais la tromperie date de trois ans.
J'ai "pardonné".
Notre histoire est redevenue jolie, on s'est pacse car je lui fais confiance à nouveau
Il m'a demandée en mariage devant les enfants et j'ai dit oui.

Mais...

Il n'y a pas un jour où je ne pense pas à ce qu'il a fait.
Et je sais très bien que je n'oublierai jamais.
J'ai demandé beaucoup de détails, à elle, à lui. Il regrette et je le sais sincere
Je sais qu'il n'y avait pas de sentiments, comme pour le deuxième de ta femme.
Je peux presque comprendre ses raisons (difficultés de couple)

Ça n'empêche Il est comme sali et rame pour me sortir ça de la pensée.

Franchement je sais qu'il m'aime parce que c'est difficile même pour lui. Il paie réellement son erreur en me voyant ainsi torturée.

Deux estropies mais un qui est responsable et l'autre qui n'a pu que subir.
ptitcoeur a écrit :Fait un gros travail sur moi meme mais je n arrivais pas à passer au dessus. Meme si je ne le lui exprimais pas je gardais un mauvais gout ds la bouche.
J ai dc decide de facon froide et reflechie de le tromper a mon tour.il ne le sait pas mais cette situation a remis ds ma tete les pendules a l'heure.
Ma chance a été que cet amant soit séparé.
Entre nous aucune ambiguité. Il sait que je ne quitterai pas mon mari. Nous avons de très chouettes moments. Je ne risque pas de blesser une épouse. Mon mari ne sait rien. Ca ne durera pas. Mais au moins je je ressasse plus sa faute. Je me sens plus légère.
Voila dc la facon paradoxale que j ai trouvée de me sentir mieux.
Pas tres moral j'en conviens. Mais après tout je n ai jamais demandé non plus à subir cette mésaventure.
Je n en éprouve aucune fierté ni honte.
Mon mari m a tj dit que si je le trompait en retour il n aurait que ce qu il mérite. Et sincèrement il n'a à supporter aucun manque ni de tendresse ni physique.
Je sais que je vais choquer certain(e)s. Je m en excuse. Mais après ce que j ai pu en souffrir il fallait que je trouve qq chose pr tourner la page. J ai trouvé "ça". Et j ai retrouvé mon sourire et ma joie de vivre et pas juste un sourire de façade.
Ma liaison ne durera pas. Si mon amant rencontre qq'un je m éclipserai. Sinon ds qq semaines on mettra un terme de commun accord.
http://www.soscocu.org/viewtopic.php?f= ... 540#p42468
Pierre59 a écrit : C'est dur de se dire qu'on est excité à l'idée que sa femme nous trompe, je me suis demandé si j'étais normal et encore aujourd'hui, je me sens bizarre face à cette situation. (...) Aujourd'hui, nous avons fait du chemin, elle rencontre d'autres hommes d'une heure sur des sites que je refuse de voir et hier j'ai voulu tenter une nouvelle expérience en la regardant. Ca m'a terriblement excité. Je passe sur les détails qui ne concernent plus le sujet du cocufiage mais je pense avoir trouvé une nouvelle façon de vivre mon couple, l'amour est là et un jardin secret en plus.
Je suis un cocu heureux, notre couple tient et est équilibré et je vous souhaite de pouvoir le vivre de cette façon. (...) Voilà pour ma contribution, ne dépérissez pas, le sexe, une fois dissocié du coeur n'est plus un problème dans un couple.
http://www.soscocu.org/viewtopic.php?f=21&t=3379#p53349
Ricochette a écrit : Oui il existe des couples qui ont posté ici-même et qui s'en sont sortis. Quelques cas de figure aussi où les 2 conjoints se sont livrés en parallèle, ce qui est très courageux. Toutefois, il faut reconnaître que ceux qui optent pour la reconstruction ont un parcours plus long et plus difficile que ceux qui se séparent. Mais ça existe aussi et certains n'hésitent pas à venir poster cycliquement leur nouveau bonheur
http://www.soscocu.org/viewtopic.php?f= ... =15#p50741
so78 a écrit : aujourd'hui nous sommes géographiquement séparés mais en couple, ça nous a fait un bien énorme. Monsieur a enfin arrêté ses sites, moi je vais de mieux en mieux, et peut-être continue-t-il à draguer mais je m'en fou, je ne sais pas et vraiment je m'en tape, si il a besoin de ça pour exister, que je ne le sache pas, c'est tout.
Nous nous manquons, beaucoup. C'est bien, ça fait du bien. Il faut une séparation pour avancer, vraiment.
http://www.soscocu.org/viewtopic.php?f= ... 135#p58413
romi1301 a écrit : Alors, serieusement nous n'avons jamais rien fait comme personne dans la vie en general et la je pense que l'on continue dans ma meme lancée :-)
(...) c'est bizarre je pense a concevoir, mais ca nous convient autant a l'un qu'a l'autre.
Je sens que je vais me faire juger mais bon autant etre franc......
Alors si ca nous couvient comme ca, pourquoi arreter?
http://www.soscocu.org/viewtopic.php?f= ... =60#p52261
Thunder a écrit : Quoi de neuf ? Une maison, un petit garçon et du bonheur
La cicatrice est fermée.
http://www.soscocu.org/viewtopic.php?f=21&t=3712#p57885
tomasi78 a écrit : j'ai fait le choix de rester avec ma femme après sa tromperie (...) essentiellement pour continuer à voir grandir ma petite fille au quotidien. Mais, même rester, c'est toute une relation à mettre en place... La confiance ne sera plus jamais la même, tu risques fortement de passer par des périodes de paranoïa aigue et de doutes extrémes. Comme tu peux le lire dans les multiples témoignages, c'est souvent très dur et très long... Après chacun choisit sa voie (bonne ou mauvaise) ! Personnellement au bout de pratiquement un an, j'ai réussi à remonter mon ego (par des moyens peu flatteur mais bon...) mais l'amour que je porte à ma femme, même s'il existe toujours, ne sera jamais plus comme avant...
http://www.soscocu.org/viewtopic.php?f= ... =15#p18381
tropconfiante a écrit : je m'attends à ce que ça recommence peut-être ..et à partir alors ..définitivement..j'apprends à vivre pour moi sans trop attendre de lui. OK ça marche mieux qu'avant..cette crise nous a réveillés..mais à quel prix et pour combien de temps..
partir . quitter..être quittée... c'est de toutes façons un écroulement..un drame personnel que seules les personnes ayant vécu celà peuvent comprendre..(...) j'ai ma part de responsabilité dans la crise initiale ,sans l'excuser de sa trahison..
mais je me pose toujours la question de la pertinence de mon retour...
http://www.soscocu.org/viewtopic.php?f=21&t=2164#p30717
Usum a écrit :Et puis, étant un peu astrophysicien dans l'âme, qu'est-ce qu'une histoire de cul quand on considère l'immensité de l'univers et les éons passés et à venir :Q: Il ne faut pas oublier non plus que nous ne sommes pas que des êtres doués de raison. Nous sommes aussi des animaux avec une sexualité puissante et ce d'autant plus chez la femme qui possède plus de centres de "plaisirs".
Plus j'y pense et plus je considère qu'Amour et Sexualité sont deux choses différentes qui peuvent se recouper à l'occasion comme au sein d'une construction culturelle comme le mariage. Les anciens païens ne voyaient pas tous les choses ainsi.
Les chroniques de Gor sont une bonne synthèse de ce qui fût sur cette Terre et de ce qui prévaut encore actuellement dans d'autres parties de ce monde.
Enfin, chaque méditation m'aide bien à atténuer cette perturbation mentale.
J'ai pris mon pied hier soir et ça m'a fait un bien fou :super:
Et non, je ne me cherche pas des excuses pour tolérer une situation qui me serait insupportable.
J'avance sur mon chemin.
On peut décider de vivre chaque crise comme un traumatisme ou bien en profiter pour rebondir et grandir.
http://www.soscocu.org/viewtopic.php?f= ... =30#p58232
Yeyalel a écrit : j'ai d'abord décidé de le quitter tellement la colère était forte et puis peut être aussi par facilité parceque je me disais que de toute facon il avait tout gaché que c'était foutut que ca ne serait jamais comme avant...je ne lui ai pas donner le choix de partir ou de rester il ne le méritait pas....(ca je le pense toujours)!!!et puis je l'ai vu malheureux a terre détruit presque autant que moi voir plus (la colère ca aide a tenir debout) et j'ai pensé a ce qu'on avait (je ne parle pas de biens mais de complicité d'amour et surtout surtout de ma fille) et je me suis dis que c'était peut être trop facile de tout foutre en l'air a cause d'une énooooooooorme connerie et puis mes proches m'ont beaucoup aidé (ma mère mes cousins ils m'onnt tous dit de bien reflechir qu'il y avait beaucoup d'amour que ca pouvait se sauver tout ca)alors j'ai fais le choix d'essayer de pardonner ce qui m'a demandé une tonne de courage parceque je reste persuadée que ca aurait été plus facile de le virer et de reconstruire....
et pour ca il m'a fallut savoir ou quand comment pourquoi?et milles et unes questions auxquelles il a du répondre pour que je puisse tenter de pardonner!!!ca plus les conditions que j'ai posées pour mon retour!!!! :mdr1:
http://www.soscocu.org/viewtopic.php?f= ... =45#p18612
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Auteur du sujet
Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3126
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Enfer, purgatoire ou paradis (ou l'après chemin de croix...)

Message par Sans Prétention »

Ceux qui partent (ou ce qui s'en va)
abandonné a écrit : Pour être franc, je vais plutôt pas mal, avec des hauts et des bas certains jours mais ça se gère.
J'ai repris le sport, ça vide la tête et ça défoule et puis c'est bon pour le moral. J'ai pris des habitudes de célibataire et c'est pas si mal. je refais des choses que je ne pouvais plus faire avec elle. En ce qui concerne celle qui m'a détruit, elle a beaucoup insisté, regretté, pleuré et supplié car au bout du compte elle s'est aperçu qu'elle avait fait une grosse co...... Mais c'es trop tard, je l'ai lourdée, virée, jetée et oui, et ça libère enfin. C'est même pas de la vengance, c'est juste que c'est fini, je suis mort à l'intérieur. Trop de mensonges et de déception à tué l'amour que j'avais pour elle. Maintenant je vais me reconstruire petit à petit, vivre pour moi et prendre soin de moi tout simplement.
Je voulais juste passer un petit message à tout ceux (et celles) qui sont au fond du gouffre en ce moment et leur dire que : oui on va mieux un jour, c'est long et douloureux mais on reprend le dessus et un jour on peut tourner cette page et penser à un autre avenir. J'ai cru ne jamais surmonter cette épreuve et pourtant je vais bien..
http://www.soscocu.org/viewtopic.php?f= ... =60#p44612
BERTRAND a écrit : j'étais amoureux d'un fantôme ,d'une image et donc quand le masque tombe comment faire le deuil d'un personne qui n'a finalement jamais été. De plus quand on a des enfants on ne peut pas tirer un trait sur l'EX on la revoit forcement lors des visites il lui faudra composer avec "elle". Mais le bon côté des choses c'est que le temps fait son office et un beau jour on regrette que c'est pas arrivé avant car on aurait eu tant de chose à partager avec celle qui partage aujourd'hui notre vie.
http://www.soscocu.org/viewtopic.php?f= ... =60#p51027
Cedko a écrit :Un an plus tard je revis' ca été long' régler les soucis avec l'ex entre autre. Depuis un an un peu plus je fréquente quelqu'un. De bien et on envisage le pacs. C'est quelqu'un avec qui je me sent bien et avec qui nous partageons bcp de choses. Le rugby, le footing, le cocooning sur les séries debilles, les craquages sur le miam et bien sur intimité au top.
Baissez pas les bras quand tout ss
Em le s'écrouler tu verra ca fini par passee
http://www.soscocu.org/viewtopic.php?f= ... 105#p58075
Clovis38 a écrit : dim. 17 mai 2020 19:56 Je sors beaucoup je fais des rencontres Mais je suis pas prêt à me recaser :thx:
encorné&misdecoté a écrit : sam. 5 juin 2021 19:58 De mon côté j'ai décidé au bout de 1 mois ou deux, après lui avoir laissé le choix, de quitter sa maison ou nous habitions. A noter qu'elle aurait préféré que je reste "pour l'enfant et les vacances, et on s'entend bien", mais j'y mettais comme condition le retour d'une vie de couple. J'étais cocu mais je suis parti, car ce n'était pas un problème pour moi d'être cocu depuis 3 ans, mais le révélateur d'un problème. De plus, une séparation à l'occasion d'un problème n'est pas forcément une mauvaise décision, c'était d'ailleurs comme cela que je l'avais récupérée 13 ans avant. A noter que je ne suis pas qq1 de caractère, pas celui qui a priori est capable de prendre ce genre de décision facilement, d'autant que j'étais très attaché à elle, et à notre fille (mais elle n'a pas pu la "récupérer " et j'ai pu ci-continuer a l'éduquer la moitié du temps, toutes les premières moitiés de semaine).

Quand une relation s'avère mauvaise (puisqu'elle elle voulait continuer à garder son amant - lui-même déjà engagé par ailleurs..-), la séparation n'est pas une punition, malgré les sévices qu'un/une ex souvent ne peut s'empêcher de vous infliger (et là elle a fait fort, le diable lui même s'attardait près d'elle pour prendre des leçons..).
Non seulement on évite les conséquences néfastes futures, mais on se guérit des conséquences passées dues à une relation viciėe. Sans doute tous les tords ne lui incombaient pas dans cette relation très agréable mais pas assez constructive. C'est tout autre chose maintenant, et ainsi je suis marié, et avec deux jeunes enfants.

Bien sûr il reste l'enfant. C'est une grande souffrance pour lui que la séparation, sauf exception. Ma fille le répète souvent (mais la maman en porte une lourde responsabilité). Mais vivre une sorte de ménage à 3 aurait été tout aussi difficile pour elle, car je n'aurais pas été le même père (père exceptionnel pour cet enfant handicapé à qui j'ai presque tout appris), cette situation m'aurait cassé totalement peut être. L'encorneur était en effet une personne plus âgée, avec plus de caractère peut être, c'est lui qui m'a expliqué au téléphone le soir de la découverte de sa trahison "les sentiments ça se commande pas".. une bien piètre excuse pour se permettre de vivre en parasite sans plus se soucier de ma famille et de la sienne...
Il y'a des situations où la meilleure défense est la fuite..
encornégrave a écrit :Voilà la convention de partage du patrimoine a été signé, je reprends toutes les dettes du couple et je vais payer une soulte pour garder la maison, cela va être chaud bouillant pendant quelques années et mes filles vont être obligées elle aussi de faire attention, mais bon j'occupe la maison seul avec les chiens que j'ai gardé, les pauvres ils ont l'air plus malheureux que moi car je vais bien, la solitude ne me pèse pas, j'étais seul avant, maintenant je sais pourquoi.
Je reste en recherche d'explications sur les raisons de mon echec, je ne comprends pas pourquoi j(étais aveugle aussi longtemps et quand pourquoi le jour ou je me suis rendu compte de mon fisco, il a fallu cet elément déclencheur pour avancer.
24 ans de vie commune et en face une parfaite inconnue, je connais plus de choses sur sa soeur c'est de la folie douce, je suis de plus en plus certain qu'elle s'est marié avec moi par reconnaissance, j(ai bizarrement le soutien neutre de sa famille, des choses remontent à la surface de divers horizons confortant ma décision.
Ma seule peur concerne mes filles avec qui je n'ose parlé, c'est encore trop tôt.
http://www.soscocu.org/viewtopic.php?f= ... =30#p23810
Gros a écrit : pas mal de gens ici ont pardonné et sont heureux, d'autres comme moi ont changé de nana et sont heureux aussi!
http://www.soscocu.org/viewtopic.php?p=1781#p1781
hub a écrit : ça fait 1 ans et 3 mois beaucoup d'eau à coulé sous les ponts. Changement radical de vie Appart, boulot, relation, distraction .... Je me suis adapté à cette nouvelle liberté qui fait peur au début car on l'a oubliée et il faut la combler et ce battre avec soit même pour BIEN avancer j'ai bien sur fait quelques petites erreurs mais si on savait tout on ne serai pas là.
Donc divorce prononcé le 7 mars 2016 assez dur pourtant j'étais prêt, mais une grande libération à suivi !!!
Je vous souhaites à tous de sortir de cette merde. Foutez tout en l'aire et recommencé pour moi ça été la meilleur choses pour gagné du temps à refaire cette nouvelle vie.
Par contre je n'ai pas le sentiment que sa ne recommencera pas ce que j'ai vécu est quelque chose de "naturel" je n'ais pas dit normal ( sa prouve que je suis pas encore guérie LOL )
http://www.soscocu.org/viewtopic.php?f= ... =45#p57906
jaguarboy a écrit :Ce weekend fut un grand moment, certes crevant. J'ai définitivement quitté mon domicile pour m'installer avec ma compagne depuis quatre ans, presque jour pour jour. Quatorze ans, jour pour jour aussi, avant une sérieuse alerte qui aurait du m'aiguiller plus tôt.
Nous sommes tous sous le même toit. Ce qui reste dans l'appartement finira à la déchetterie. Épilogue. Le ciel est bleu...
http://www.soscocu.org/viewtopic.php?f= ... 315#p55358
manu007 a écrit : je suis avec une autre femme je vis des jours heureux quand aux enfants ils voient leur mere tous les jours quand ils le veulent
mais pour elle l'entré de la maison est bannie j ai viré tous les meubles et j ai remplacé par des neufs plus moderne au gout de ma nouvelle femme
l autre gars il a disparu a tout jamais
http://www.soscocu.org/viewtopic.php?p=2918#p2918
Nostalgie a écrit :Un petit coucou pour vous indiquez que je suis sur l'autre rive, (depuis 1 mois en fait)
même si c'est pas le paradis l'ambiance y est apaisante,
ça n'a pas était facile, j'ai bu la tasse, je pensais ne jamais y arriver, j'ai même voulu faire demi-tour,
mais voila c'est fait.
alors c'est sur je cogite toujours un peu mais de manière plus lucide,
j'ai définitivement quitté cet avenir orageux pour m'enfoncer dans une brume inconnue,
de fait j'avance vers le positif,
j'ai du aussi me séparer de nombreuses affaires pour avancer plus vite,
j'écris pour remercier tout le monde, le forum m'a beaucoup aidé, et les MP aussi,
j'écris aussi pour donner un peu d'espoir pour les gens qui traversent cette situation.
:thx:
http://www.soscocu.org/viewtopic.php?p=60556#p60556
PourquoiMoi a écrit : mer. 20 mai 2020 20:48 J’ai finalement quitté ma conjointe, même si je dois vivre avec la culpabilité de moins voir mes enfants je pense que c’était la seule solution. J’ai refait ma vie avec une fille fantastique et je réalise que même si la douleur est parfois encore présente, on peut être heureux à nouveau.
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

jaguarboy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 3609
Enregistré le : mer. 7 janv. 2009 20:43
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Enfer, purgatoire ou paradis (ou l'après chemin de croix...)

Message par jaguarboy »

Pour apporter une note culturelle à ce post et pour faire un parallèle avec le monde de la marine en générale et des phares en particuliers, sachez qu'un phare à terre est un paradis, en bord de mer un purgatoire et en mer un enfer.

Tous ceci est du passé puisque tous des phares de France et d'outre mer sont automatisés.

Tous ? Non, un phare résiste encore et toujours à l'envahisseur... Je m'égare ! Le phare de Cordouan. Il est habité par deux gardiens guides touristiques dans ce monument de l'estuaire de la Gironde, non loin de Royan. Surnommé "le paradis des enfers", le "Versailles de mers" est une splendeur... qui a dû couté rudement cher à construire au 17 ième siècle.
Les 200 chevaux parqués sous le capot sont bien moins dangereux que l'âne derrière le volant.
Répondre