Je n'arrive pas à le quitter

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Répondre
Avatar du membre

Auteur du sujet
tsunami
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 68
Enregistré le : mer. 5 mai 2021 11:20

Re: Je n'arrive pas à le quitter

Message par tsunami »

Me revoilà... pas top depuis hier... il doit visiter un appartement. Bonne nouvelle oui! sauf que cet appartement est dans le village de son déchet.
Je pensais aller bien, certaine de ne plus rien ressentir. Là ça va pas. C'est quoi? la colère? la haine? la jalousie? il me prouve une fois de plus à quel point il ne me respecte pas et moi je suis mal. Ouvrir les yeux fait mal!
Il y a plus de 200 villages autour de son boulot mais il part vivre juste à côté de chez elle :kelkon:
J'ai lâché mon venin hier soir, vidé mon sac. Je sais qu'il doit prendre cet appartement pour que je ne le vois plus, d'autant plus qu'il est dispo de suite; mais merde ça fait mal!
Avatar du membre

milo91
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 74
Enregistré le : dim. 9 août 2020 16:30

Re: Je n'arrive pas à le quitter

Message par milo91 »

tsunami a écrit : jeu. 3 juin 2021 07:56 Me revoilà... pas top depuis hier... il doit visiter un appartement. Bonne nouvelle oui! sauf que cet appartement est dans le village de son déchet.
Je pensais aller bien, certaine de ne plus rien ressentir. Là ça va pas. C'est quoi? la colère? la haine? la jalousie? il me prouve une fois de plus à quel point il ne me respecte pas et moi je suis mal. Ouvrir les yeux fait mal!
Il y a plus de 200 villages autour de son boulot mais il part vivre juste à côté de chez elle :kelkon:
J'ai lâché mon venin hier soir, vidé mon sac. Je sais qu'il doit prendre cet appartement pour que je ne le vois plus, d'autant plus qu'il est dispo de suite; mais merde ça fait mal!
Hello TUSNAMI,

C'est normal d'avoir mal, les psy appellent cela le travail de deuil, tu est en train de faire le deuil de ton ancienne vie.
Tu traverses les 5 étapes du deuil, tu vas avoir aussi besoin de noircir le personnage afin de t'en détacher. Rien d'anormal dans tout cela.

Il ne te respecte pas mais il ne se respecte pas non plus, laisse le partir comme tu dirais adieu à un proche défunt...

Tu ressent des sentiments ambivalents et c'est normal ça aussi, tu as eu de bons moments aussi avec lui, mais c'était avec un autre que celui qu'il est devenu.

Il va te falloir du temps, d'autres formes de bonheur pour aller mieux, SP disait que la moyenne c'est 2 ans, et je le crois assez réaliste dans ses analyses.

Ce qui est sur c'est que plus vite il sera loin de tes yeux, plus vite ton cœur pourra s’apaiser.

Petit conseil perso, l’hypnothérapie... Ca à bien fonctionné pour moi.

Prends soins de toi,

Bises

Milo
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3126
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Je n'arrive pas à le quitter

Message par Sans Prétention »

tsunami a écrit : jeu. 3 juin 2021 07:56 Me revoilà... pas top depuis hier... il doit visiter un appartement. Bonne nouvelle oui! sauf que cet appartement est dans le village de son déchet.
Je pensais aller bien, certaine de ne plus rien ressentir. Là ça va pas. C'est quoi? la colère? la haine? la jalousie? il me prouve une fois de plus à quel point il ne me respecte pas et moi je suis mal. Ouvrir les yeux fait mal!
Il y a plus de 200 villages autour de son boulot mais il part vivre juste à côté de chez elle :kelkon:
J'ai lâché mon venin hier soir, vidé mon sac. Je sais qu'il doit prendre cet appartement pour que je ne le vois plus, d'autant plus qu'il est dispo de suite; mais merde ça fait mal!
Le contraire aurait été étonnant.
En fait, j'en connais peu qui tournent les talons sans douleur (Milo l'a souligné, il s'agit d'un deuil en effet. Avec des étapes, même si ces étapes ne se réalisent pas dans l'ordre et prennent un temps différent selon chacun. Les témoignages font même état d'allers et retours parfois).

Je crois que ce qui fait souffrir c'est un mélange de tout : gâchis, confiance démolie, constat d'échec, perte "d'investissement affectif", amour résiduel, attachement d'habitude, ego malmené, sentiment de dégoût... C'est beaucoup pour une seule personne. Tout ramène à soi et à sa propre incapacité à "être digne d'être aimé.e". Et pourtant...
Dit-on à un enfant maltraité qu'il n'a pas fait ce qu'il fallait vis-à-vis de ses parents ? (Et pourtant il le pense)
Impose-t-on à une femme violée une image salie d'elle-même ? (Et pourtant elle le pense)
Dit-on à un accidenté que cela est de sa faute ? (Et pourtant, la culpabilité est là)

En fait, il faut bien comprendre que l'injustice est par définition... injuste. Par conséquent, tu ne pouvais pas y faire grand chose.
Laisse ton Narcisse de côté... pas lui, ton Narcisse à toi : tu es une belle personne mais tu es humaine et donc faillible (je suis de ceux qui pensent que c'est cette faiblesse qui rend aussi humain. Les robots affectifs et autres constipés de l'amour m'intéressent moins à vrai dire).
Ce qui t'est arrivé arrive à des gens bien et même très bien et plus l'un est "bien", plus il faut au partenaire des ressources dégueulasses pour tromper, humilier. Vases communicants. Mais ne pense pas qu'être "bien" protège. Ce qui protège c'est se protéger.

Une fois que tu auras (sincèrement et pas pour la forme ou avec la colère) envisagé que de toutes façons tu n'aurais pas pu changer les choses avec ce triste personnage (vu la configuration ça aurait pu être pire en fait :kelkon: ), alors tu ressentiras une forme de soulagement. Parce que oui, tu aurais pu faire mieux (faux Toltèque). Mais au moment où tu l'as fait, tu faisais de ton mieux avec ce que tu avais (vrai Toltèque :D ).

Dans les faits, c'est maintenant que tu as les yeux ouverts que tu peux faire "au mieux". Avant, tu étais aveugle. Tu ne peux pas t'en vouloir pour ça : il faut un peu d'aveuglement pour rendre les choses possibles, pour gommer les défauts de l'autre (et c'est très bien ainsi, sinon la vie serait insupportable). Mais pas trop. C'est ce que tu as appris et c'est avec ce bagage là (lourd et encombrant pour l'instant, léger dans quelques temps) que tu peux recommencer à penser ta vie différemment.

Traite-toi avec égards et respect, tu te dois bien ça à toi-même.
:fleur
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3126
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Je n'arrive pas à le quitter

Message par Sans Prétention »

milo91 a écrit : jeu. 3 juin 2021 08:29 Il va te falloir du temps, d'autres formes de bonheur pour aller mieux, SP disait que la moyenne c'est 2 ans, et je le crois assez réaliste dans ses analyses.
La question du timing est une question très délicate.
Y a plusieurs paramètres qui rentrent en ligne de compte :

1) Les éléments factuels

Combien de temps a duré le cocufiage (une semaine c'est pas pareil que 10 ans)
Avec qui (avec son propre frère, un confident du couple, c'est pas la même chose qu'avec un inconnu)
Dans quelles circonstances (deux amants épris qui se cachent, c'est pas la même chose qu'un sex addict qui fréquente les milieux échangistes ou ta femme qui court après les plans à 8. Sans jugement aucun. C'est juste pas la même chose.)
Structurel (le mec ou la nana qui ne peut pas se passer de plaire et de passer à l'acte) ou conjoncturel (un problème réel dans le couple)
Le construit : enfants, maison, amis communs / rien de construit, c'est pas des situations équivalentes

2) L'après découverte

Comment le cf se justifie (Y a celui qui sait pas pourquoi, le paumé et le manipulateur. Au féminin et au masculin)
Comment le cf gère (Cétafote / C'est ma faute. T'es parano, idiot, tu comprends rien / Tu as raison, je n'aurais jamais dû)
Ce qu'il fait (Manipulation, mensonges à répétition, foutage de gueule / actes forts de récupération de l'être aimé)

3) Soi

Histoire personnelle : a-t-on vécu soi-même le cocufiage de ses parents ? Est-ce que cette situation ne rouvre pas des plaies déjà saignantes ?
Ses idéaux : s'en foutre un peu, ne pas trop aimer son partenaire, ce n'est pas la même chose que projeter un amour infini. Etre capable de compréhension, de souplesse, c'est pas pareil qu'être "droit dans ses bottes" voire "rigide" (mot mal choisi) sur ses principes.

Au final, je dis deux ans, c'est une moyenne c'est-à-dire que pour certains ce sera 5 (progressif, pas en souffrance permanente non plus sinon c'est pathologique). Pour d'autres 6 mois. Mais le gerbis des magazines qui annoncent un retour stable en deux mois chrono avec l'accusation "si vous n'êtes toujours pas guéris au bout de deux mois, c'est que vous n'arrivez pas à tourner la page" c'est la plus abominable arnaque qui soit. La normalisation est dans ce cas d'une violence inouïe.

Tu l'as souligné, il s'agit d'un deuil. Il faut le respecter et respecter les personnes qui le portent.
Au nom de quoi il faudrait se soumettre à une horloge du bien-être qui évite les questions cruciales que j'évoque : toutes les trahisons ne sont pas égales, toutes ne se surmontent pas de la même manière, toutes les personnalités sont différentes même s'il existe de grandes "familles" de cf et de cocus.

Après, oui, si on ne fonctionne que sur le deuil, c'est très difficile de (se re)construire. Du coup, à un moment, il faut bien entendu se reprendre en main. Mais quelques mois ça me paraît court en effet. C'est de tremblements identitaires dont on parle et pas simplement de ce qu'un ou une partenaire a fait avec un ou une tierce personne.
Je trouve que sur le site les différentes intervention vont globalement dans le bon sens.
Il ne s'agit ni de se venger ni de pardonner à tout prix, il s'agit d'abord de revenir à soi et il n'y a que soi qui sait ce qu'il supporte ou pas, ce qu'il a envie de faire ou pas. Ce qu'il refuse ou accepte. Voilà tout.
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Auteur du sujet
tsunami
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 68
Enregistré le : mer. 5 mai 2021 11:20

Re: Je n'arrive pas à le quitter

Message par tsunami »

Bonjour Milo, SP, oui c'est un deuil et les étapes ne sont pas forcément dans l'ordre.
Je sais que j'ai tout fait pour sauver mon couple, je n'ai plus aucune culpabilité.
J'ai même tenté de sauver le terroriste qui a fait explosé une partie de ma vie.
Apprendre qu'il pensait vivre près de chez elle a réveillé la douleur, la cicatrice est bel et bien encore ouverte et il a juste arraché le pansement hier.
J'ai pas fermé l'oeil de la nuit donc je suis à vif aujourd'hui mais demain est un autre jour...
Avatar du membre

Lactus Bifidus
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 120
Enregistré le : lun. 26 oct. 2020 05:17
Mon histoire : viewtopic.php?f=21&t=4405

Re: Je n'arrive pas à le quitter

Message par Lactus Bifidus »

Courage Tsunami, je sais par quoi tu passes, et crois-moi les étapes du deuil ce n'est pas aussi simple que dans les livres. Pour moi le deuil c'était un peu Inception, y'avait du deuil dans le deuil, et quand je pensais avoir fait le deuil, il me restait d'autres choses sur lesquelles faire mon deuil... En vrai devant un tel chamboulement, tu fais le deuil de ta vie d'avant, de ton couple, mais aussi d'une forme de relation à l'autre, de certaines mauvaises habitudes... Il n'y a pas qu'un deuil, il y en a plusieurs et on ne les conscientise pas forcément.

Mais le propre d'un deuil, c'est de le faire et de passer à autre chose, pas de porter le voile noir toute sa vie. Je rejoins SP pour dire que toutes les trahisons ne sont pas égales. Dans ton cas, l'après découverte est déterminante je pense, le comportement du cf n'aide vraiment pas. Raison de plus pour te détacher de lui et avancer dans ta reconstruction personnelle pour aller mieux...
De Pierre à Paul, en passant par Jules et Félicien,
Embrasse-les tous, Embrasse-les tous, Dieu reconnaîtra le sien !
Passe-les tous par tes armes, passe-les tous par tes charmes,
Jusqu'à ce que l'un d'eux les bras en croix, tourne de l'œil dans tes bras
Avatar du membre

supersymetrie
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 177
Enregistré le : jeu. 2 nov. 2017 15:59

Re: Je n'arrive pas à le quitter

Message par supersymetrie »

tsunami a écrit : jeu. 3 juin 2021 07:56 Me revoilà... pas top depuis hier... il doit visiter un appartement. Bonne nouvelle oui! sauf que cet appartement est dans le village de son déchet.
Je pensais aller bien, certaine de ne plus rien ressentir. Là ça va pas. C'est quoi? la colère? la haine? la jalousie? il me prouve une fois de plus à quel point il ne me respecte pas et moi je suis mal. Ouvrir les yeux fait mal!
Il y a plus de 200 villages autour de son boulot mais il part vivre juste à côté de chez elle :kelkon:
J'ai lâché mon venin hier soir, vidé mon sac. Je sais qu'il doit prendre cet appartement pour que je ne le vois plus, d'autant plus qu'il est dispo de suite; mais merde ça fait mal!
Bonjour Tsunamie
Je comprends ta haine, colère etc etc ...
Je vais être franc: C'est sa vie. Il part, il fait ce qu'il veut. Il habite à côté de sa pouffe, il habite chez sa pouffe ou qu'il décide de passer ses nuits dans des boites de nuit gay (ok c'est extrême et je n'ai rien contre les gays ;)) ... il fait ce qu'il veut, c'est sa vie.
Si cela a encore une influence sur toi c'est que tout n'est pas encore clair dans ta tête et que tu as encore un lien affectif avec lui puisque ça te fait mal :wink: ... et c'est normal à la base tu n'as pas oeuvré pour être dans cette situation.
Il se rapproche d'elle ... alors qu'il soit heureux
Occupe toi de toi avant tout
Avatar du membre

Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 457
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22

Re: Je n'arrive pas à le quitter

Message par Mitsou78 »

En fait en vous lisant, je me demande si inconsciemment je n'avais pas besoin de rester pour en connaître un maximum pour mon deuil.
Si j'étais parti, je n'aurai finalement pas su un maximum de ce contrat illicite et n'aurai su faire la part exacte des choses qui en finalité m'incombaient, à deux chacun à une part de responsabilité, possiblement minime mais, à trois.... encore plus et j'aurais certainement pu rester assez longtemps dans une forme de latence de culpabilisante.
Alors qu'en apprenant, de la situation, des actes, des acteurs, je situais parfaitement ce qui pouvait avoir induit un doute mais également me dédouanait complètement de l'acte de lâcheté...
De là ma réparation et reconstruction devenaient plus aisé.
Marrant de prendre conscience de cet élément des années après, comme quoi encore ce forum à une pertinence réelle à nous projeter. Et ça fait bien plus de 2 ans !!!

Mais alors, pourquoi je reste ? Non je déconne :mdr :mdr
L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel
Avatar du membre

supersymetrie
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 177
Enregistré le : jeu. 2 nov. 2017 15:59

Re: Je n'arrive pas à le quitter

Message par supersymetrie »

Mitsou78 a écrit : jeu. 3 juin 2021 12:40 En fait en vous lisant, je me demande si inconsciemment je n'avais pas besoin de rester pour en connaître un maximum pour mon deuil.
En effet j'ai eu besoin de tout savoir pour prendre une décision. Je n'ai aucun doute sur les sentiments qu'elle avait pour moi lorsque j'ai tout découvert. Mais connaitre les mots d'amour, les risques qu'elle a pris pour lui et surtout ce qu'ils avaient prévu à l'époque pour leur futur permet de contrebalancer les "ce n'était pas important pour moi", "j'ai déconné, j'ai juste craqué c'était juste physique" ou "non il n'y avait rien de sérieux, pas de sentiments". J'ai eu le droit à ces explications à la découverte mais je connaissais quand même bien madame, surtout que je le connaissais tellement, je savais qu'elle voyait quelqu'un, je n'avais juste pas de preuve.
Alors quand on trouve des lettres d'amour, des "Tu représentes tout pour moi", des "On va se marier et avoir des enfants qu'on emmènera ensemble à la maternelle, main dans la main" ou des "j'aimerai tant être avec toi en ce moment et hurler dans les rues tout l'amour que j'ai pour toi" ... et bien les "excuses" ne tiennent plus debout. Alors oui je sais, c'était pendant le feu de l'action et la deception lorsqu'elle a découvert son vrai visage, quelqu'un de lache qui ne tient aucune parole (à part vient chez moi je vais te montrer mon plafond ;) ). Alors oui elle a pu comparer un lache avec un mari qui a essayait de trouver des solutions pour que son couple avance pendant toute cette période et qui a tenu toutes ses paroles jusqu'à la dernière minute de la découverte ... et bien ça permet ensuite d'avoir toutes les cartes en main et pas le seul son de cloche du conjoint. On voit encore plus à quel point la personne avec qui on vit n'a plus aucun scrupule à mentir pour son plaisir, ses désirs et sauver ses fesses alors que justement être adulte c'est assumer ses réussites et ses erreurs. J'ai découvert des mensonges puis ensuite j'ai eu des mois et des mois de mensonge pour ne pas connaitre la vraie nature de ses sentiments pour lui et cacher les mensonges servant à minimiser la teneur des leurs échanges et rencontres.
Elle en aime quelqu'un d'autre, pas de soucis ... on s'assoit, on discute et on trouve une solution qui arrange toutes les parties si vraiment ses sentiments pour un autre sont plus forts que pour moi.
Mais le soucis, il faut tester ... compatibilité emotive, sexuelle, de vision d'avenir ... alors il faut pousser les tests un peu loin et découvrir que non ... c'est un âne en fait et pas le cheval de course qu'il prétendait être.
Alors au cas où c'est un vrai âne ... on garde le conjoint sous le coude ... le plan B
Avatar du membre

supersymetrie
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 177
Enregistré le : jeu. 2 nov. 2017 15:59

Re: Je n'arrive pas à le quitter

Message par supersymetrie »

C'est quand j'ai tout eu dans les mains, que j'ai pu retracer cette histoire jour par jour jusqu'à la terrible déception qu'il n'était pas un homme bien et qu'il fallait tout arrêter ... j'ai pu voir l'histoire d'un oeil externe et comprendre ce que je représentais pour elle. Oui elle avait encore des sentiments pour moi mais plus assez fort pour ne voir que moi et elle avait des aspirations pour vivre une autre vie.
J'étais donc devenu gênant et lorsque je lui dis que j'ai la possibilité d'avoir un poste super en province et qu'elle me dit que je peux partir mais sans elle et les enfants ... voila en fait son vrai désir.
Que je parte, que je laisse tout le monde. Cela provoque un divorce et là, son chevalier servant vient dans le jeu mais sans son masque ... je l'ai laissé, elle et les enfants, maintenant elle peut avancer au grand jour et vivre la vie qu'elle veut.
C'était ça le plan parfait ... mais ça ne s'est pas réalisé de cette manière
Avatar du membre

Auteur du sujet
tsunami
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 68
Enregistré le : mer. 5 mai 2021 11:20

Re: Je n'arrive pas à le quitter

Message par tsunami »

Oui SP a raison : le fait qu'il avait des sentiments pour elle, qu'il parle mariage et qu'il s'installe si vite chez elle a été violent. Si ça avait été un coup d'un soir la violence aurait été moindre (à mon avis).
C'est aussi vrai qu'aujourd'hui il fait ce qu'il veut. Il peut retourner gratter derrière sa porte, vivre dans le même village qu'elle ça ne me regarde plus mais....ça fait un mal de chien. Je ne pensais pas revivre cette douleur.
Ce matin je lui ai demandé de prendre rapidement cet appartement et de ne pas tenir compte de mon "pétage" de plombs d'hier soir; qu'il n'avait pas à me rendre de compte. Il m'a répondu que c'est l'appartement le moins cher et que s'il avait voulu retourner auprès d'elle il n'aurait pas attendu, qu'il était désolé du mal qu'il a causé et que lui aussi a morflé... il ne prendra pas ce logement.
Elle n'est plus dans sa vie mais ça aussi je dois m'en taper.

Il est désolé...il a morflé...pauvre petite chose.

Je regrette mon comportement d'hier car je lui donne du crédit mais je ne sais pas pourquoi cette réaction. Tout est remonté d'un seul coup avec violence. J'avais envie de vomir, des vraies nausées!

Depuis ce matin ça tourne en boucle dans ma tête et je dois vraiment trouver le moyen de gérer mes émotions. c'est vraiment injuste.
Avatar du membre

supersymetrie
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 177
Enregistré le : jeu. 2 nov. 2017 15:59

Re: Je n'arrive pas à le quitter

Message par supersymetrie »

Tsunami
Tant qu'on ne se fait pas prendre, on peut rêver, fantasmer etc etc
Combien d'hommes ont dit à la maitresse qu'ils allaient divorcer ... combien de femmes on expliqué à leur amant qu'elles voulaient un enfant de lui ...
C'est le jeu de la séduction, du fantasme etc ...
Oui il a morflé, oui il a tout perdu comme beaucoup d'hommes et de femmes qui ont trompé leur conjoint. La situation secrète est totalement différente quand elle est découverte.
On peut se dire ce qu'on veut ... de toute manière il se ment, il t'a menti et il lui a menti etc ...
Tant que c'est secret, il y a le fantasme, les mots qu'on a envie de dire, les mots qu'on aime entendre ... ensuite quand on revient dans la réalité, on perd celui ou celle qui a été là pendant des années dans les bons comme dans les mauvais moments.
La vraie question c'est surtout pourquoi ça e fait mal à ce point ?
Tu te dis, tiens il va la rejoindre et il va être heureux et moi je suis seule et malheureuse ????
Visiblement tout le monde est malheureux et tout le monde sera heureux un jour à son moment, c'est tout.
Imagine que ce soir tu tombes sur un mec trop beau, célibataire, vous discutez et visiblement il y a un truc ... aurais tu encore qq chose à faire de savoir s'il la rejoint ou pas ????
Je crois que tu en aurais plus rien à faire puisque là, tu as la tête ailleurs ;)
Là tu bois un poison en espérant qu'un autre meure ... oui tu te rends malade comme si tu avais bu un poison et tu espères que ce soit lui et elle qui tombent malade et en meurent.
Tu bois tu poison, tu meures ... ça c'est juste ;)
Donc arrête de boire ton poison, la situation est telle qu'elle est aujourd'hui, elle sera différente demain.
Souhaite lui beaucoup de bonheur car dans votre vie il t'en a donné beaucoup à une époque ... et moi je te souhaite à mon tour beaucoup de bonheur quand tu penseras de nouveau à toi
Avatar du membre

Dnj
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 185
Enregistré le : lun. 26 oct. 2020 08:59

Re: Je n'arrive pas à le quitter

Message par Dnj »

Salut Tsunami,

J'ai l'impression que ce que tu éprouves vient du fait que dans ta tête il se passe un lien logique entre : "tu penses à lui" et "il t'a quitté pour cette nana sans hésiter". Du coup dès que tu penses à lui, ça te renvoie d'abord à cette tromperie qu'il a fait et à tout ce que tu as éprouvé à cause de ça.
En fait, peut être que tu vois la tromperie comme l'origine de vos maux alors qu'elle n'est que la conséquence de vos maux et du fait qu'il ne te respecte pas vraiment (il y en a eu tout un tas d'exemples dans tes écrits).
et que s'il avait voulu retourner auprès d'elle il n'aurait pas attendu
See? il ne te respecte pas vraiment en te disant ça. Il aurait aussi pu te dire que s'il avait voulu retourner auprès d'elle il pouvait te quitter proprement pour le faire par respect pour toi. Là ce qu'il te dit ça sonne : "si c'est ce que j'avais voulu je l'aurais fait et je me fiche royalement du mal que ça t'aurait fait". C'est d'ailleurs ce qu'il a fait par le passé... en fait en te disant ça il est en train de te prouver par a+b qu'il n'a absolument pas progressé dans le fait de devenir un bon partenaire (oui c'est un enfonçage de porte ouverte mais c'est mieux en le disant).
Il a morflé, la belle affaire... Comme il n'a pas bossé sur lui et cherché à devenir un bon partenaire il te sort un banal "j'ai été victime de tout ça, j'ai morflé". C'est un lâche. Quelqu'un de non lâche se dirait que s'il a fait ce qu'il a fait, alors il a un problème et devrait le prendre en main pour devenir un partenaire bien. Lui il essaie juste de foutre tout ça sous le tapis sans bosser sur lui.

Du coup peut être, essaie de casser ce lien logique et de le remplacer par autre chose.
En gros, quand tu penses à lui, ou quand il fait quelque chose, essaie de ne pas d'abord penser à cette tromperie.
Essaie plutôt d'avoir comme ligne par défaut "je n'en ai rien à cirer". Et pour atteindre cet état là, commence par conscientiser ça, conscientise ce "je n'en ai rien à cirer de sa vie".
Quand j'ai été formé en entreprise, mon tuteur me disait : "apprendre c'est quelque chose de simple : il faut commencer par rendre l'inconscient conscient; bosser dessus; puis rendre le conscient inconscient". Et c'est exactement ça : conscientise que quand tu regardes ton mari tu as D'ABORD les mauvaises pensées qui te viennent à l'esprit ("il m'a trompé, ça me renvoie à la souffrance de ce moment là") et bosses dessus pour les remplacer par un "il ne me respectait pas, donc je n'ai rien à cirer de ce qu'il fait ou a fait de sa vie, ça ne m'impactera plus" jusqu'à ce que ce réflexe là devienne inconscient.
Avatar du membre

Auteur du sujet
tsunami
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 68
Enregistré le : mer. 5 mai 2021 11:20

Re: Je n'arrive pas à le quitter

Message par tsunami »

supersymetrie j'ai fait comme toi, j'ai voulu savoir, j'ai fouiné, enquêté jusqu'à avoir toutes les infos (ou presque) et franchement si c'était à refaire je ne chercherais pas... ç'est super douloureux et ça ne change rien à l'histoire. Une torture inutile.
Idem: il pensait vivre l'histoire parfaite et ça c'est terminé en fiasco et franchement le contraire m'aurait achevé.

Tu parles de tomber sur un beau célibataire avec qui ça colle bien et c'est une excellente idée! sauf que bizarrement avant cette tromperie j'étais très souvent dragué (ça fait du bien au moral et à l'estime de soi) mais là maintenant depuis cette trahison RIEN! j'ai l'impression d'être invisible! pourtant je fais gaffe à moi, je me sape, je me pomponne tout comme avant :? je dois dégager des ondes diaboliques c'est pas possible!

J'arrête de boire le poison tu as raison, du coup je viens de me servir un ptit verre de jurançon :lol:

Dnj bonjour! "j'en ai rien à cirer" va devenir mon mantra! excellent conseil que je vais réellement suivre.

Oui il est lâche car depuis le début il n'assume rien. Ses allers retours le prouvent et le fait qu'il encore là aujourd'hui aussi.

Idem pour le constat qu'il refuse de travailler sur lui mais là "j'en ai plus rien à cirer" :wink: Sa vie sera toujours bancale s'il reste dans le déni.

Mon entourage me dit que je suis trop gentille avec lui...je sais, c'est vrai mais il m'est impossible d'agir comme lui l'a fait, je ne suis pas comme ça, je n'arrive pas à être méchante.

Je suis vraiment hs ce soir, ça use. Je vous souhaite une belle nuit :heart:
Avatar du membre

Dnj
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 185
Enregistré le : lun. 26 oct. 2020 08:59

Re: Je n'arrive pas à le quitter

Message par Dnj »

Mon entourage me dit que je suis trop gentille avec lui...je sais, c'est vrai mais il m'est impossible d'agir comme lui l'a fait, je ne suis pas comme ça, je n'arrive pas à être méchante.
:? :?
Ben non. Tu n'agis pas comme lui il l'a fait. Tu ne le trompes pas et ne le plaque pas comme il t'a fait à ce que je sache.
Toi tu fais ça proprement, tu lui affiches qu'il n y aura plus de vous avant de chercher quelqu'un d'autre.
Ce n'est pas de la méchanceté. Vous êtes adultes, une relation qui se termine ça arrive, et le dire c'est franc. Si tu remues pas le couteau dans la plaie et que tu lui dis juste que vos chemins se séparent là ce n'est pas de la méchanceté (et c'en est encore moins du fait qu'en ayant fait ce qu'il t'a fait cette réaction est quand même prévisible..)
Ne confond pas être gentille et être faible. Est gentil celui qui rend service de bon cœur aux autres dès lors que les autres le respectent. Est faible celui qui fait la même chose y compris si on ne le respecte pas. Souvent on se raconte qu'on est gentil alors qu'on est juste faible. Et souvent les gens disent de quelqu'un "il est gentil" alors qu'ils pensent "il est faible" (been there, done that comme ils disent)
C'est pas du tout pareil.
En le quittant aujourd'hui, tu n'es pas gentille ou méchante, tu es ferme. Tu montres que tu n'es plus la personne faible qu'il connaissait. Tu montres (à lui, mais surtout à toi même) que tu es une personne bien qui mérite une relation bien, et que ta gentillesse n'est pas (plus ?) une faiblesse.
Assume ta fermeté. Au même titre qu'il ne faut pas confondre gentillesse et faiblesse, il ne faut pas confondre fermeté et méchanceté. Tu comprends ?
Répondre