En miettes, mais j’essaye d’avancer

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Avatar du membre

Auteur du sujet
meihra
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 76
Enregistré le : mar. 16 févr. 2021 15:17

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par meihra »

Oh pas de pollution. C’est très constructif et interressant a lire. Même si ça remue un peu/beaucoup forcément.
Avatar du membre

Auteur du sujet
meihra
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 76
Enregistré le : mar. 16 févr. 2021 15:17

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par meihra »

Bonjour,

Ici totalement perdue.
Depuis mon coup de sang, je n’ai plus la même personne à la maison. Ou plutôt j’ai retrouvé la personne que je connaissais.
Je ne sais pas si cela lui a fait l’effet d’une douche froide ce que je lui ai dit mais déjà rien que par rapport à bebe il a enfin vraiment percuté. Et reconnaît que depuis janvier il l’avait mis en stand by car c’était plus simple de vivre son histoire. Là il ne peut plus l’ignorer, il m’a dit qu’il n’en avait pas envie de toute façon, qu’elle était sa priorité et qu’il attendait vraiment avec hâte de pouvoir la rencontrer (et qu’il était désolé d’avoir été juste qu’un con tout ce temps).

Bref et par rapport à moi, il arrête pas de me dire qu’il est là pour moi. Qu’il n’envisage pas ça autrement. Je lui ai dit soit là pour notre bébé, moi tu ne m’aimes plus et c’est elle que tu veux. Il me dit que non, il est totalement perdu par rapport à ce qu’il a fait, il a pu ressentir. Qu’elle n’est pas (plus) sa priorité. Qu’il n’envisage absolument pas de partir (alors que je lui ai dit de vivre sa vie, de me laisser vivre la mienne) Et que ce n’était pas vrai qu’il ne m’aimait plus. Et qu’il m’aimait beaucoup trop pour me laisser partir. Qu’il ne pouvait pas effacer nos 12 ans comme ça, qu’il ne voulait pas. Virage à 180 degrés, tel à disposition (et à priori il ne l’a pas contacté depuis notre dernière conversation hier matin, et la teneur des dernières avaient évolué de ce que j’ai vu (oui je sais, as pu m’en empêché)).

Voilà moi je prends beaucoup de distance face à tout ça et surtout face à lui mais en vrai je ramasse total là.
Avatar du membre

Pasodobla
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 52
Enregistré le : mer. 24 juil. 2019 22:46

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par Pasodobla »

Ahhh il réalise.
Pour votre bébé c'est très bien.

Je crois que tu as pris le bon chemin quand tu écris de prendre de la distance.
Îl faut laisser passer un peu de temps. Sinon, comment évaluer la stabilité de son nouveau ressenti ?

Apres il a réalisé, il regrette, mais cela n'efface pas qu'il t'a trahie par deux fois dans le passé.
Que, visiblement, la 1e trahison ne lui semblait pas si grave puisqu'il ne s'agissait que de sexe.
Que tu as énormément souffert avec la seconde.

Qu'en est il de ton côté, te sens tu prête à pardonner ? Refaire confiance ?
L'aimes tu toujours ?
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3029
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par Sans Prétention »

meihra a écrit : dim. 11 avr. 2021 21:02 Depuis mon coup de sang, je n’ai plus la même personne à la maison. Ou plutôt j’ai retrouvé la personne que je connaissais.
Je ne sais pas si cela lui a fait l’effet d’une douche froide ce que je lui ai dit mais déjà rien que par rapport à bebe il a enfin vraiment percuté. Et reconnaît que depuis janvier il l’avait mis en stand by car c’était plus simple de vivre son histoire. Là il ne peut plus l’ignorer, il m’a dit qu’il n’en avait pas envie de toute façon, qu’elle était sa priorité et qu’il attendait vraiment avec hâte de pouvoir la rencontrer (et qu’il était désolé d’avoir été juste qu’un con tout ce temps).

Bref et par rapport à moi, il arrête pas de me dire qu’il est là pour moi. Qu’il n’envisage pas ça autrement. Je lui ai dit soit là pour notre bébé, moi tu ne m’aimes plus et c’est elle que tu veux. Il me dit que non, il est totalement perdu par rapport à ce qu’il a fait, il a pu ressentir. Qu’elle n’est pas (plus) sa priorité. Qu’il n’envisage absolument pas de partir (alors que je lui ai dit de vivre sa vie, de me laisser vivre la mienne) Et que ce n’était pas vrai qu’il ne m’aimait plus. Et qu’il m’aimait beaucoup trop pour me laisser partir. Qu’il ne pouvait pas effacer nos 12 ans comme ça, qu’il ne voulait pas. Virage à 180 degrés.
Ce comportement pourrait sembler extraordinaire...
C'est pourtant un grand classique.
Sincère peut-être, mais prévisible...

A lire : viewtopic.php?p=58002#p58002
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Dnj
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 104
Enregistré le : lun. 26 oct. 2020 08:59

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par Dnj »

Salut Meihra,

Ton compagnon semble faire un volte face.
Pourquoi? Tu ne le sauras peut être jamais. Et si c'était simplement parce que la nana d'en face l'a largué après votre scène de l'autre jour parce qu'elle se dit que c'est effectivement trop con pour elle de se mettre avec un mec comme ça? Si c'est le cas tu n'es de fait qu'une solution de repli pour ne pas qu'il se retrouve seul.

En fait je pense que tu devrais penser à long terme pour définir ta boussole.
A court terme ton mari peut être déstabilisant. Il s'occupe enfin de la grossesse, te dis que tu comptes, etc. A court terme tu peux te dire qu'il a compris.
Maintenant à long terme il y a deux considérations à regarder :

- sur lui : es tu certaine que d'ici quelques jours/semaines/mois, si la voisine le rappelle en lui disant combien elle lui manque il n'ira pas de nouveau la voir? Après tout tu es aujourd'hui de nouveau dans la configuration du début d'année quand après l'avoir surpris une première fois il t'a dit qu'il ferait ce qu'il faut avec toi. Il a déjà utilisé cette carte et l'a grillé quand même non? Il a dit ensuite qu'il se sentait bien avec et qu'il était malheureux avec toi (mais que c'est un sacrifice qu'il pourrait faire :kelkon: ). Que te diras tu la prochaine fois que tu le surprendras avec elle et qu'il te dira ensuite qu'il a enfin compris? Une troisième chance? Parce qu'il l'a dans la peau comme ils se le sont si bien dit.
Mais ça n'est même pas le point le plus important. Le point le plus important c'est :

- sur toi. Pense à toi à long terme (1 an, 2 ans, 5 ans etc.). La réconciliation ça peut marcher à condition que la dégueulasserie de ce qui se soit produit reste dans certaines limites, parce que malgré tout il faut l'avaler à long terme. Maintenant regarde : il t'a trompé alors que tu étais enceinte. Une fois que tu l'a découvert il a continué alors que tu dépérissais. Pendant ce temps il ne s'occupait pas de l'arrivée du bébé et ne pensait qu'à aller traverser le palier. Il t'a dit qu'il ne t'aimait plus à 2 mois de ton accouchement et a fait avec elle ses premières courses pour le bébé. C'est ça qu'il a fait. Une grossesse est normalement le plus beau moment de la vie d'une femme, et il a réussi à transformer ça en ton pire cauchemar. A chaque fois que tu repenseras à ta grossesse tu repenseras à ça au lieu d'avoir un bon souvenir en tête. Est ce que tu penses qu'à long terme c'est vraiment quelque chose qui est pardonnable? Est ce que tu penses que c'est quelque chose que tu peux raisonnablement avaler ou est ce que tu penses que tu devrais vivre ta vie avec un homme avec qui tu repartiras sur de bonnes bases?

En fait pour le dire autrement : penses tu que les blessures qu'il t'a faites sont réparables avec lui ou que même à long terme ça sera infaisable de rester avec lui? Et pose toi cette question INDEPENDAMMENT de son comportement vis à vis de toi en ce moment (de toute façon tu ne sais même pas si cela va durer). Le pardon c'est bien, mais encore faut il que le partenaire le mérite et que ce qui a été fait soit pardonnable.
Et du coup peut être que si tu cales ta boussole en réfléchissant à long terme tu sauras faire abstraction de ce qui se passe à court terme (être moins perdue disons).
Avatar du membre

Lactus Bifidus
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 84
Enregistré le : lun. 26 oct. 2020 05:17
Mon histoire : viewtopic.php?f=21&t=4405

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par Lactus Bifidus »

Hello Meihra,

Dur de te lire… Pas grand chose à ajouter si ce n'est que je pense à toi, qu'il faut que tu te protèges et que tu fasses très attention car visiblement son comportement est très toxique. Après avoir lu tout ce que tu as déjà décrit sur ce fil, je ne crois pas à ce volte-face : même si je suis content qu'il assure le minimum syndical en te disant qu'il sera là pour le bébé, il pensait ce qu'il a déjà dit, et il l'a dit plusieurs fois…

Ok il était perdu dans ses sentiments (j'ai connu ça aussi) mais il me semble que les ultimatums que tu lui as envoyés le mois dernier étaient assez clairs : et pourtant il a continué dans une voie parfaitement égoïste et abjecte.

Tu as découvert sur le tard une tromperie encore plus vieille, et ce quasiment par hasard : comment être sûre qu'il n'y en a pas eu d'autres ? Je ne sais si ton ex est sincère quand il te dit qu'il t'aime, ma seule certitude c'est qu'il ne te respecte pas et que ton respect passe avant tout (mais je pense que tu l'as très bien compris déjà) Son amour sans son respect profond, ça n'a aucune importance. Il t'a manqué de respect beaucoup trop de fois déjà et il continue à le faire avec ce volte-face. Ce qu'il t'envoie c'est un écran de fumée, c'est à la limite de la manipulation mentale dans un moment où il te sait fragile, c'est terrible.

Pardon enfin d'appuyer là où cela fait mal, mais je suis d'accord avec DNJ sur ce point : le type t'a déjà tellement menti et maltraitée, il est très possible que tu ne sois pas à l'origine de ce 180. Peut-être que la sandwich a réalisé le genre de mec que c'était, ou peut-être tout simplement qu'il ne l'amuse plus. PENSE A TOI ! :calin
De Pierre à Paul, en passant par Jules et Félicien,
Embrasse-les tous, Embrasse-les tous, Dieu reconnaîtra le sien !
Passe-les tous par tes armes, passe-les tous par tes charmes,
Jusqu'à ce que l'un d'eux les bras en croix, tourne de l'œil dans tes bras
Avatar du membre

Auteur du sujet
meihra
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 76
Enregistré le : mar. 16 févr. 2021 15:17

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par meihra »

Bonjour à tous et encore merci pour toutes ces réponses constructifs comme à chaque fois. Je vais juste faire une réponse générale car pas beaucoup de temps et que je me connais je vais m’éparpiller.

Déjà oui, pour mon bébé c’est avant tout le plus important à mes yeux qu’il se soit enfin réveillé à son sujet. Pas que pour sa relation à lui, mais avant tout la sienne, qu’elle ait le droit au même papa que mes autres filles. Parce que de ce côté là ça a toujours été un chouette papa.

Après Sans prétentions, effectivement j’ai lu le post. Grand classique, c’est désespérant en vrai de voir par quoi il faut en passer pour en arriver alors que l’on pourrait s’épargner bien des choses. Bref le mien est aussi banal et lâche que les autres. Je l’ai compris ces derniers mois.

Pour le volte face, pour avoir lu les messages des derniers jours. C’est bien à son initiative à lui. Elle, elle s’accroche encore je crois. Je comprends pas d’ailleurs, même moi avec mes attaches et notre histoire je ne le fais pas autant.
Et Dnj les courses c’était de la bouffe, il aurait acheté quoique ce soit à bebe avec elle ça passait par la fenêtre (mais ça n’enlève rien à tout ce que tu dis on est d’accord)

Quant au sujet du jour, pour vous répondre à tous. Bien sûr que je l’aime encore. Sûrement même bien trop pour mon bien. Mais je veux m’aimer moi avant tout et prendre soin de mes filles et moi.
Ses paroles (et je lui ai dit) pour l’instant je n’y accorde aucun crédit. Comme vous l’avez souligné et je l’ai fait aussi, y’a encore quelques jours son choix c’était elle. Il est déjà retourné vers elle trop de fois sans penser à quel point c’était blessant pour moi. Alors il veut être là pour moi, pour nous. tant mieux s’il est sincère mais c’est pas ma priorité. En premier notre bébé, notre famille. Le reste pour moi, c’est on verra plus tard, surtout en fonction de ses actes et de ce que moi je ressens.

Parce qu’effectivement, j’ai été maltraitée, pas respectée, pas aimée, jetée comme une chaussette. Et oui ma grossesse à cause de lui a été un enfer. Alors aujourd’hui, malgré mes sentiments je suis incapable de savoir si je veux encore de lui comme ça. En tout cas pas du lui que j’ai découvert.
Donc pour moi c’est statut quo. Elle sort de sa vie tant mieux pour mon bien être mental. Mais le reste comme je dis c’est mes filles et moi.

D’ailleurs vendredi j’ai fait mon compte bancaire perso, enlever les procurations, protéger les livrets de mes filles. Et je compte toujours verser mes sous dessus. C’est plus symbolique qu’autre chose vu qu’on est mariés sans contrat mais ça acte bien les choses. A l’heure actuelle on est séparé et je ne sais pas si l’on se remettra ensemble.
Je suis amoureuse c’est un fait, mais pas/plus idiote.
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3029
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par Sans Prétention »

meihra a écrit : lun. 12 avr. 2021 16:19 Après Sans prétentions, effectivement j’ai lu le post. Grand classique, c’est désespérant en vrai de voir par quoi il faut en passer pour en arriver alors que l’on pourrait s’épargner bien des choses. Bref le mien est aussi banal et lâche que les autres. Je l’ai compris ces derniers mois.
T'as déjà vu un gosse de 5 ans devant un camion rouge et une voiture bleue ?
Quand il a les deux, ben il joue qu'avec le camion alors que la voiture il l'a depuis au moins deux ans. C'est même sa voiture préférée mais voilà : camion rouge. Neuf ! Ca brille.

Et puis après ben, faut faire un choix (on joue à deux faut bien qu'il prête soit la voiture bleue, soit le camion). Ben là il commence à bugger le gosse : crise de larmes et tout le reste. Ouiiiin !!! Il veut les deux.
Et pourtant, merde, il jouait plus avec cette putain de bagnole bleue qu'il a même jetée dans le jardin le saligot. C'est incompréhensible !

Et tant que personne n'intervient, ben c'est la valse des véhicules. Mais l'autre, celui avec qui il est censé partager, n'a toujours rien.
Le camion rouge dans la main, la voiture bleue dans les herbes, mais pas touche, et la crise existentielle. Et t'as beau dire que la voiture bleue, quand même, même s'il la connait bien et qu'elle est pas neuve, c'est celle avec laquelle il a bien joué, passé le plus de temps, t'as beau nettoyer la voiture bleue, lui coller de nouveaux autocollants (opération de séduction), elle a un problème : elle est pas neuve. Et pourtant il n'a que foutre d'un camion rouge en temps normal. Ouiiin ouiiiin.

Et puis là t'as l'adulte qui arrive et qui dit : "Bon ben ça suffit, je donne la voiture bleue Martin, toi, prends ton camion et fous-moi la paix".
Et là, le gosse il repleure, perdu. Mais sa décision finale, même s'il regarde le camion, c'est la voiture bleue. Pas parce qu'il aime plus la voiture bleue, mais parce qu'on lui enlève SA voiture bleue. Et ça c'est insupportable.

Conclusion : ton mec c'est pas un pervers, c'est juste un sale gosse égocentrique qui a du mal à faire les choses proprement.
Il sait pas aimer (je veux dire profondément, le truc qui arrive après le stade adolescent irresponsable, parce qu'il a un nombril qui lui bouche la vue). Une sorte de séducteur beauf qui se compromet avec du "facile" pour avoir l'impression de maîtriser sa life d'enfant désiré. Ce qui ne l'empêche pas d'être un "bon" père (bon après, faut relativiser encore, moi j'ai vu des femmes dire que leur mari était un merveilleux papa mais ils faisaient pas la moitié de ce que beaucoup ont fait ici sur SOS... )

Maintenant tu sais, voilà.
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Auteur du sujet
meihra
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 76
Enregistré le : mar. 16 févr. 2021 15:17

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par meihra »

Sans Prétention a écrit : lun. 12 avr. 2021 17:24
meihra a écrit : lun. 12 avr. 2021 16:19 Après Sans prétentions, effectivement j’ai lu le post. Grand classique, c’est désespérant en vrai de voir par quoi il faut en passer pour en arriver alors que l’on pourrait s’épargner bien des choses. Bref le mien est aussi banal et lâche que les autres. Je l’ai compris ces derniers mois.
T'as déjà vu un gosse de 5 ans devant un camion rouge et une voiture bleue ?
Quand il a les deux, ben il joue qu'avec le camion alors que la voiture il l'a depuis au moins deux ans. C'est même sa voiture préférée mais voilà : camion rouge. Neuf ! Ca brille.

Et puis après ben, faut faire un choix (on joue à deux faut bien qu'il prête soit la voiture bleue, soit le camion). Ben là il commence à bugger le gosse : crise de larmes et tout le reste. Ouiiiin !!! Il veut les deux.
Et pourtant, merde, il jouait plus avec cette putain de bagnole bleue qu'il a même jetée dans le jardin le saligot. C'est incompréhensible !

Et tant que personne n'intervient, ben c'est la valse des véhicules. Mais l'autre, celui avec qui il est censé partager, n'a toujours rien.
Le camion rouge dans la main, la voiture bleue dans les herbes, mais pas touche, et la crise existentielle. Et t'as beau dire que la voiture bleue, quand même, même s'il la connait bien et qu'elle est pas neuve, c'est celle avec laquelle il a bien joué, passé le plus de temps, t'as beau nettoyer la voiture bleue, lui coller de nouveaux autocollants (opération de séduction), elle a un problème : elle est pas neuve. Et pourtant il n'a que foutre d'un camion rouge en temps normal. Ouiiin ouiiiin.

Et puis là t'as l'adulte qui arrive et qui dit : "Bon ben ça suffit, je donne la voiture bleue Martin, toi, prends ton camion et fous-moi la paix".
Et là, le gosse il repleure, perdu. Mais sa décision finale, même s'il regarde le camion, c'est la voiture bleue. Pas parce qu'il aime plus la voiture bleue, mais parce qu'on lui enlève SA voiture bleue. Et ça c'est insupportable.

Conclusion : ton mec c'est pas un pervers, c'est juste un sale gosse égocentrique qui a du mal à faire les choses proprement.
Il sait pas aimer (je veux dire profondément, le truc qui arrive après le stade adolescent irresponsable, parce qu'il a un nombril qui lui bouche la vue). Une sorte de séducteur beauf qui se compromet avec du "facile" pour avoir l'impression de maîtriser sa life d'enfant désiré. Ce qui ne l'empêche pas d'être un "bon" père (bon après, faut relativiser encore, moi j'ai vu des femmes dire que leur mari était un merveilleux papa mais ils faisaient pas la moitié de ce que beaucoup ont fait ici sur SOS... )

Maintenant tu sais, voilà.
Parlante l’analogie, encore plus désespérante mais parlante. Pas eu d’amour dans son enfance (enfin un truc bien tordu merci les beaux parents). Alors j’imagine que là deux fois plus que d’habitude ça ne se refuse pas et qu’ensuite on fait n’importe quoi.

Pour le côté papa, il est pas parfait. Mais ça je lui retirerai pas (hormis la grossesse, mais on va dire qu’il a toute la vie pour se rattraper avec elle). Il fait clairement plus que la majorité, il gère (mais normal en même temps j’ai envie de dire ça devrait être le cas pour tous) surtout avec mon boulot à la base, le quotidien ça a toujours été lui.

D’ailleurs là il est allé au parc avec nos filles et moi je devais faire la sieste (que je ne sais toujours pas faire mais passons). Je me suis décidée à sortir le chien, et mes poubelles mais au même moment elle est sortie de chez elle (joie du voisinage). Donc j’ai attendue sagement 3 min, pas envie de la croiser et je me suis dit que je prendrais les escaliers pour être sûre . Sauf qu’elle est allée au sous-sol (là où bosse Mr). Bref a priori elle a du décider de reprendre les escaliers au retour et elle m’a entendue (je parle à mon chien c’est mon premier bébé 15 ans et sourde comme un pot depuis alors je parle fort :D )
Je ne vous dit pas le sprint et le bordel dans les escaliers qu’elle a fait pour redescendre et ne pas me croiser. Ça assume pas tant que ça non plus de son côté...

Et après je suis quand même allée à l’atelier parce qu’aucune raison qu’elle traîne là bas et que je me doutais qu’elle y avait laissé des choses. Résultats des bouteilles de bière, un skate (ils parlaient d’en faire ensemble lol), mon tup avec des mon chéri (ces chocolats préférés) une serviette et un micro reste de pain de savon de chez nous (pratique pour avoir la bonne odeur hein). Bref ça se résume pas à grand chose le grand amour en vrai. J’ai tout jeté serviette incluse, manquerait plus que mes filles s’en servent. Par contre mon tup en verre faut pas deconner je l’ai gardé.
Avatar du membre

Lactus Bifidus
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 84
Enregistré le : lun. 26 oct. 2020 05:17
Mon histoire : viewtopic.php?f=21&t=4405

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par Lactus Bifidus »

meihra a écrit : lun. 12 avr. 2021 18:44 Et après je suis quand même allée à l’atelier parce qu’aucune raison qu’elle traîne là bas et que je me doutais qu’elle y avait laissé des choses. Résultats des bouteilles de bière, un skate (ils parlaient d’en faire ensemble lol), mon tup avec des mon chéri (ces chocolats préférés) une serviette et un micro reste de pain de savon de chez nous (pratique pour avoir la bonne odeur hein). Bref ça se résume pas à grand chose le grand amour en vrai. J’ai tout jeté serviette incluse, manquerait plus que mes filles s’en servent. Par contre mon tup en verre faut pas deconner je l’ai gardé.
Haha ! J'adore. T'as tellement tout résumé en une phrase… :lol: :lol: :lol:
Pour moi ce fut le cas quand je lui ai demandé de se débarrasser d'un grand plaid violet qui trainait dans le coffre de sa voiture, relique de cette époque que je n'avais pas encore percutée. "Mais, euh au fait, pourquoi t'as besoin d'avoir notre plaid dans ton coffre ?" Réponse "Euh, parce qu'on sait jamais quand on peut avoir besoin d'un plaid". "Mais... DANS TA VOITURE ?" "Oui oui, c'est toujours utile, euh un plaid..." J'ai sorti le truc, il empestait la bière aromatisée à la framboise (leur boisson préférée quand ils faisaient des galipettes en plein air). Tellement la classe ! :lol:
Modifié en dernier par Lactus Bifidus le lun. 12 avr. 2021 19:57, modifié 1 fois.
De Pierre à Paul, en passant par Jules et Félicien,
Embrasse-les tous, Embrasse-les tous, Dieu reconnaîtra le sien !
Passe-les tous par tes armes, passe-les tous par tes charmes,
Jusqu'à ce que l'un d'eux les bras en croix, tourne de l'œil dans tes bras
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3029
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par Sans Prétention »

meihra a écrit : lun. 12 avr. 2021 18:44 Parlante l’analogie, encore plus désespérante mais parlante. Pas eu d’amour dans son enfance (enfin un truc bien tordu merci les beaux parents). Alors j’imagine que là deux fois plus que d’habitude ça ne se refuse pas et qu’ensuite on fait n’importe quoi.
Voilà. Un narcisse.

meihra a écrit : lun. 12 avr. 2021 18:44 Pour le côté papa, il est pas parfait. Mais ça je lui retirerai pas (hormis la grossesse, mais on va dire qu’il a toute la vie pour se rattraper avec elle). Il fait clairement plus que la majorité, il gère (mais normal en même temps j’ai envie de dire ça devrait être le cas pour tous) surtout avec mon boulot à la base, le quotidien ça a toujours été lui.
Je te crois 🙂

Ma femme aussi est une super maman.
Rien de particulier à lui reprocher.
Mais une épouse exécrable. Et une amoureuse dispersée.
Elle se rattrape. Comme elle peut.
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Localtechnique
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 54
Enregistré le : ven. 24 juil. 2020 11:53

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par Localtechnique »

bonjour Meihra,

ce n'est pas simple ta situation. Une tentative de comeback aussi vite quelque part et tu n'as pas de recul..je l'ai pas vécu. Pour être franc, à ta place j'aurais peut etre céder car il faut du temps pour bien comprendre à quel galère ca engage.
Moi j'ai vécu la tentative de comeback bien après alors j'avais le recul pour me savoir dans quel galère je partais et du coup j'ai eu les clés pour me dire que c'etait pas le bon choix car l'adultere avait été en faite la mise au jour de l'instabilité que je ressentais depuis x année.

La facilité c'est de prendre, et la difficulté c'est aussi de prendre. Facile au début car ca évite tout un bazar, difficile sur le long terme car tu n'oublieras jamais. Pour ma part c'est là ou arrive les difficultés pour t'aider.

J'ai un ami qui connus çà, il ne temoignera jamais car il est pas communicatif sur le sujet. Il a été trompé, puis comeback de la fille, puis la fille part en mode si tu veux que je reste on en parle plus et tu dois accepter. 1 an et demi après, c'est lui qui l'a trompé. Ca remis le compteur a zero, mais faut voir l'état du couple aujourd'hui, leur vie de couple je me la souhaiterais pas - plus de sortie de couple, téléphone sous surveillance, le comble c'est qu'il a plus morflé de l'avoir trompé que l'inverse alors que à la base il etait pas comme ca.
Et plus j'avance dans ma vie, plus je me dis comme une personne de ce forum que le vrai amour auquel on nous eduque jeune est peut être une chimère quand je vois çà et mes experiences d'après la mère de mon fils me le montre aussi. Aujourd'hui, je vie seul dans ma maison, je ne dois rien à personne, et personne me dois rien. Je suis guitariste et batteur, je peux faire ce que je veux quand je veux et je retrouve une jeunesse dans tout çà.Du coup c'est une vie sans risque mais en parallèle c'est une vie sans grand huit amoureux donc un peu chiante aussi. Tout çà pour te dire que voila ce qu'il t'attend, le comeback je pense c'est le retour de ta vie d'avant avec les emmerdes d'avant et les bon cotés quand même. Le seul truc c'est que tu es au courant de jusqu'ou peut aller la personne. Si tu le prend pas, ta vie d'après peut ressembler à la mienne, pas d'emmerde à part la fatigue de tout gérer seul(maison et enfant) et les moments d'incertitude ou tu te dis au fond je suis seul.
La première option, parait la plus simple mais à longterme quand je vois les comeback(mon ami et les gens du forum) j'ai pas l'impression que ca rend si heureux que ca dans le sens que les personnes ne font pas ressentir qu'ils sont capables d'avoir confiance en leur conjointe autant que a 20 ans(je peux me tromper - n'hésitez pas à me contredire a ceux qui sont rester)
La seconde option, ben c'est la solution la moins jolie au départ, mais la moins risqué avec en prime l'incertitude de revivre quelque chose de fort.

J'ai quand même vecu des choses pas mal dans la 2nd option, et j'en susi que à 1 an avec un confinement et couvre feu. Avec le recul je dirais même que ayant bientot 40 ans, vécu le covid, garde d'enfant à 50/100 qui te rend pas si libre que ca, j'ai fais peut etre plus de chose en 1 an que les 10 dernières à vivre dans une pseudo sécurité.

Je saurais jamais les consequences de la premiere option, car je n'y crois pas.
Je pense que ton choix dois se porter sur celui qui te sécurise le plus mentalement. Sans être devin je pense que tu souhaiterais reprendre et je ne juge meme pas car j'aurais fait peut etre pareil avec peu de recul. Si tu le fais, fais en sorte de te protéger mentalement. Mais est ce que tu es capable d'une vie avec quelqu'un qui t'a deja fais du mal plusieurs fois ? c'est usant aussi je pense. Même si il te dis qu'il va s'investir etc sur lui même, on voit généralement que c'est rarement à long terme cette investissement. Il sera peut etre a 200% au depart et dans 8 mois retour au depart. C'est compréhensif aussi, car c'est eprouvant tout les jours de montrer à quelqu'un qu'on l'aime, et dans son cas il va devoir batailler très durement pour que tu ne doutes jamais. Même si c'est lui qui a fait la connerie et que c'est + à lui de gérer les réparations que toi.

En fait tout le problème vient de lui au départ, mais dieu ce que la charge est lourde pour un être humain, pas beaucoup de gens sont capable de çà surtout quand ils sont pas clean au départ dû peut etre à un mauvais logiciel installé dans leur tete pendant leur enfance/adolescence.

Je pense aussi que si tu veux continuer, construit toi obligatoirement par sécurité un moyen d'independance financiere pour partir à tout moment si ce n'est plus possible. Des amitiés avec des gens proches de chez toi. Bref je dis pas qu'il faut vivre une colloq mais presque. Parceque si tu ne fais pas çà, tu sauras toujours un choix pour lui, alors que le but c'est que tu sois pas une option mais quelque chose qui fait que c'est toi la seule option pour lui. Il y a quelqu'un sur ce forum qui a dit (je ne sais plus qui et j'ai trouvé très beau) : tu sais pourquoi tout le monde aime les etoiles ? parcequ'elles sont inaccessibles. Construit ta vie sur çà, ne te rend plus aussi accessible que çà. Certe c'est pas ce que je concois de l'amour, mais avec des gens girouettes qui aime être aimé ailleurs, c'est peut etre la seul option sécurisante.
Avatar du membre

Dnj
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 104
Enregistré le : lun. 26 oct. 2020 08:59

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par Dnj »

J'ai quand même vecu des choses pas mal dans la 2nd option, et j'en susi que à 1 an avec un confinement et couvre feu.
Tu n'es pas dans la deuxième option. Tu es dans la transition.
La 2ème option que tu décris c'est celle ou tu restes durablement seul sans rien construire avec quelqu'un d'autre.
T'as pas le profil du mec qui restera seul dans sa vie. T'es plutôt sain dans ta tête, t'es autonome, t'es plutôt cool. Je ressens vraiment un mec bien quand je te lis, pas un cas social avec des tares insurmontables. Tu as quoi, la quarantaine. T'en as encore 40 à vivre sentimentalement, et juste parce que 1 an après une adultère (+ confinement/couvre feu/année de merde) tu n'as pas retrouvé quelqu'un durablement tu penses que tu es dans l'option 2? Je n'y crois pas une seconde. Tu as le profil du mec qui rencontrera une nana bien durablement. Des gens qui ont une seconde vie à vivre il y en a plein, ça m'étonnerait que tu tiennes encore ce discours dans un an ou deux.
Construit ta vie sur çà, ne te rend plus aussi accessible que çà. Certe c'est pas ce que je conçois de l'amour, mais avec des gens girouettes qui aime être aimé ailleurs, c'est peut être la seul option sécurisante.
Ca c'est bien vrai.
Souvent on s'expose bien trop relationnellement parlant.
Il y a un grand manque de confiance en soi à l'origine. On s'imagine qu'on ne trouvera personne, et le jour ou on trouve quelqu'un on considère ça comme un miracle et on s'y accroche coûte que coûte comme une moule à son rocher même si c'est toxique parce que l'idée de vivre seul pendant les 30 ans qu'il nous reste nous fait peur plus que tout. Mais c'est cette dernière idée là qui est une chimère. Vous en connaissez beaucoup vous des gens qui, célibataires à 30 ou 40 ans restent ensuite célibataires tout le reste de leur vie?
Des gens qui vivent seul toute leur vie j'en connais très peu. Et ceux que je connais ne rentrent que dans deux catégories : soit ceux qui sont seuls par choix (parce que la vie célibataire c'est plus cool, etc.); soit ceux qui sont très superficiels dans leurs choix et disent qu'ils ne trouvent personne parce qu'il n y a personne de bien, et ce cas là est ultra minoritaire.
Bref, j'ai mis longtemps à me dire ça, mais aujourd'hui je me dis que j'aime ma femme, mais j'ai en tête de ne pas être totalement détruit si ça venait se terminer. Est ce que j'aimerais finir ma vie avec? oui. Est ce que je vais finir ma vie avec? Je ne sais pas. Peut être que oui, ou peut être qu'un évènement mettra fin à notre belle histoire. Et j'accepte l'idée de cette éventualité, elle ne m'effraie pas "plus que tout".
Quelqu'un de complètement dépendant, si on lui demande "est ce que je vais finir ma vie avec?", il n'hésite pas. C'est oui. L'idée même d'envisager le contraire lui est insupportable. Et c'est un énorme problème dans le fond. Alors comme au poker, il fait tapis. Il lâche toutes les barrières pour être certain de ne pas perdre la personne y compris celle de sa dignité. D'ailleurs c'est paradoxalement souvent par là qu'il perd la personne parce qu'en raisonnant comme ça il devient trop accessible, accepte plein de trucs inacceptable, donc à terme devient moins intéressant.

@SP : ton analogie est juste géniale :jap:

@Meihra : Aujourd'hui, peu importe que tu te mettes avec ton mari ou que tu le quittes. Il te faut du temps pour processer tout ça. Ce qui est important c'est que tu ne t'exposes pas trop et que tu remettes ta dignité au centre de ta façon de voir ta relation.
Ce que tu peux faire c'est te donner un jalon de temps raisonnable, genre 6 mois. Du type "aujourd'hui je ne sais pas ou j'en suis, mais je vais me débrouiller pour être capable de décider de ça d'ici le 1er septembre". En faisant ça tu te laisses du temps pour processer tout ça, mais tu actes aussi que tu ne seras pas dans le flou éternellement. C'est un peu comme un engagement mais vis à vis de toi même.
Pareil, tu es une nana bien. A long terme je n'ai pas de doute sur le fait que tu vivras quelque chose de bien avec quelqu'un. Ton mari ou un autre? Je n'en sais rien. Ce que j'intuite avec ce que tu as écrit, c'est qu'il va te décevoir de nouveau d'ici quelques semaines/mois (avec cette nana peut être), et que c'est cette fois là que tu basculeras en le quittant. Mais ça n'est qu'une intuition probablement foireuse.
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3029
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par Sans Prétention »

Localtechnique a écrit : mar. 13 avr. 2021 09:47 La facilité c'est de prendre, et la difficulté c'est aussi de prendre.
:jap:

Localtechnique a écrit : mar. 13 avr. 2021 09:47 1 an et demi après, c'est lui qui l'a trompé. Ca remis le compteur a zero, mais faut voir l'état du couple aujourd'hui, leur vie de couple je me la souhaiterais pas - plus de sortie de couple, téléphone sous surveillance, le comble c'est qu'il a plus morflé de l'avoir trompé que l'inverse alors que à la base il etait pas comme ca.
Contre cocufiage : ce que je disais plus haut... dépend des cas, comment c'est fait, quelle motivation.
Y a pas une recette pour tous là-dessus, contrairement au cocufiage. Y a bien des recettes je pense.

Localtechnique a écrit : mar. 13 avr. 2021 09:47 Et plus j'avance dans ma vie, plus je me dis comme une personne de ce forum que le vrai amour auquel on nous eduque jeune est peut être une chimère quand je vois çà et mes experiences d'après la mère de mon fils me le montre aussi.
Bah heu oui et non.
Y a côté pipé, la vitrine, le mythe.
Après y a d'autres possibles : le couple c'est pas nécessairement happy H24. Y a des hauts, des bas...
Et y a des couples qui tiennent.
Certains dans la pathologie, d'autres pour mieux que s'ils avaient été l'un sans l'autre.
Mais c'est vrai que quand on raconte l'histoire, elle finit par "et ils vécurent heureux, blablabla" alors qu'en fait c'est LA que l'histoire commence. ET cette partie là on la raconte jamais.
En bref : éviter de voir trop haut...
Y un temps pour tout.
Et on peut être heureux sur le long terme.
Avec cette merde au milieu, c'est plus compliqué. Je te l'accorde.

Localtechnique a écrit : mar. 13 avr. 2021 09:47 Je suis guitariste et batteur
Un confrère.
Jag bassiste et guitariste. Je pense qu'y en a par là.

Localtechnique a écrit : mar. 13 avr. 2021 09:47 Tout çà pour te dire que voila ce qu'il t'attend, le comeback je pense c'est le retour de ta vie d'avant avec les emmerdes d'avant et les bon cotés quand même.
Ouais. Avec la merde au milieu.

Localtechnique a écrit : mar. 13 avr. 2021 09:47 quand je vois les comeback(mon ami et les gens du forum) j'ai pas l'impression que ca rend si heureux que ca dans le sens que les personnes ne font pas ressentir qu'ils sont capables d'avoir confiance en leur conjointe autant que a 20 ans(je peux me tromper - n'hésitez pas à me contredire a ceux qui sont rester)
Bon alors y a quand même des témoignages qui disent le contraire, et heureusement.
Par contre, ouais, j'ai l'impression quand même que les montées d'adrénaline amoureuses c'est un peu fini.
Pour "contrebalancer", je vois beaucoup de "célibérés" qui ont du mal à se réengager. Donc, une chose l'autre...

Mais là pareil : y en qui y arrive plutôt bien... Jag, Motrix...

Localtechnique a écrit : mar. 13 avr. 2021 09:47 La seconde option, ben c'est la solution la moins jolie au départ, mais la moins risqué avec en prime l'incertitude de revivre quelque chose de fort.
Vraiment, on n'a pas trop d'éléments là-dessus.
Moi je peux parler que de l'avant et du pendant.

L'après reste pour moi un grand mystère. Je connais juste les combinaisons mais impossible de savoir les proportions à grande échelle.

En vision limitée, y a :
1) Reconstruction "réussie" (super rare à ma connaissance)
2) Reconstruction pathologique (un peu plus de cas. Les femmes souffrent le martyr mais finissent par renoncer à leur bonheur au nom de celui de leurs enfants ou je sais pas trop quelle croyance. Les mecs deviennent des cocus consentants au point de devenir candaus...)
3) Reconstruction "plate" ni bien, ni mal. Peut-être bien pour le cocu au final.
4) Rupture avec phobie de l'engagement (pas mal de cas)
5) Rupture avec nouvelle histoire (plus rare aussi à ma connaissance)

Après je vois pas bien quel autre scénario possible.

Localtechnique a écrit : mar. 13 avr. 2021 09:47 En fait tout le problème vient de lui au départ, mais dieu ce que la charge est lourde pour un être humain, pas beaucoup de gens sont capable de çà surtout quand ils sont pas clean au départ dû peut etre à un mauvais logiciel installé dans leur tete pendant leur enfance/adolescence.
+1
Localtechnique a écrit : mar. 13 avr. 2021 09:47 Je pense aussi que si tu veux continuer, construit toi obligatoirement par sécurité un moyen d'independance financiere pour partir à tout moment si ce n'est plus possible. Des amitiés avec des gens proches de chez toi. Bref je dis pas qu'il faut vivre une colloq mais presque. Parceque si tu ne fais pas çà, tu sauras toujours un choix pour lui, alors que le but c'est que tu sois pas une option mais quelque chose qui fait que c'est toi la seule option pour lui. Il y a quelqu'un sur ce forum qui a dit (je ne sais plus qui et j'ai trouvé très beau) : tu sais pourquoi tout le monde aime les etoiles ? parcequ'elles sont inaccessibles. Construit ta vie sur çà, ne te rend plus aussi accessible que çà. Certe c'est pas ce que je concois de l'amour, mais avec des gens girouettes qui aime être aimé ailleurs, c'est peut etre la seul option sécurisante.
+ 1 :super:
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Auteur du sujet
meihra
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 76
Enregistré le : mar. 16 févr. 2021 15:17

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par meihra »

Que de messages, merci pour tous ces conseils.
Oui j’ai envie d’essayer forcément. Je ne sais pas ce que cela pourrait donner. Comme vous dites on repart 3 mois en arrière sans savoir si cela va servir cette fois ci. Je sais bien qu’il l’a encore dans la tête. Je sais aussi que dans sa décision, il n’y a pas que moi qu’il prend en compte, mais aussi nos enfants, surtout notre bébé. Il dit de toute façon que c’est inconcevable pour lui de ne pas être là avec moi et notre enfant. Qu’on était sa priorité. Alors soit.

Moi ma priorité ça reste elle (et mes filles ) et moi je ne m’oublie pas. Nous j’ai envie de dire on verra ce que ça donne au fur et à mesure. C’est ce qu’on a décidé. Avant tout notre famille pour ces prochaines semaines (et je note encore la notion de deadline personnelle çà me paraît très censé) et le reste si c’est possible de reconstruire

Et oui j’oublie pas mon plan B en parallèle, je compte me protéger financièrement car en vrai cette histoire je ne sais pas où elle va. Donc on s’assure les arrières
Répondre