En miettes, mais j’essaye d’avancer

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3126
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par Sans Prétention »

meihra a écrit : mer. 12 mai 2021 18:02 Ma bébé est parfaite, et je l’aime tellement.
Voilà je reviendrai quand j’aurais le temps. Mais j’avais envie de passer vous le dire après tout ce que j’ai pu partagé ici. :fleur

Prenez soin de vous
Welcome baby!!!
😍😍😍
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

tsunami
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 69
Enregistré le : mer. 5 mai 2021 11:20

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par tsunami »

meihra a écrit : mer. 12 mai 2021 18:02 Un petit coucou vite fait par ici.
Je voulais vous annoncer la naissance de ma troisième princesse lundi matin. Naissance à la maison (c’était prévu 🙂 ) express juste à deux vu que la sage femme n’a pas eu le temps d’arriver (et c’était vraiment pas prévu par contre :D ). Sacré péripétie mais au final c’était parfait que cela se déroule ainsi je crois.

Ma bébé est parfaite, et je l’aime tellement.
Voilà je reviendrai quand j’aurais le temps. Mais j’avais envie de passer vous le dire après tout ce que j’ai pu partagé ici. :fleur

Prenez soin de vous
Félicitations Meihra! :pom: le 10 mai ...elle doit être parfaite! (bon ok moi aussi je suis née le 10 mai :lol: )

Prends bien soin de toi et de ta beauté toute neuve. Bises :fee:
Avatar du membre

Lactus Bifidus
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 122
Enregistré le : lun. 26 oct. 2020 05:17
Mon histoire : viewtopic.php?f=21&t=4405

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par Lactus Bifidus »

Félicitations Meihra ! Je suis super heureux pour toi. Merci merci de nous avoir tenus au courant ! :jump:
meihra a écrit : mer. 12 mai 2021 18:02 Un petit coucou vite fait par ici.
Je voulais vous annoncer la naissance de ma troisième princesse lundi matin. Naissance à la maison (c’était prévu 🙂 ) express juste à deux vu que la sage femme n’a pas eu le temps d’arriver (et c’était vraiment pas prévu par contre :D ). Sacré péripétie mais au final c’était parfait que cela se déroule ainsi je crois.

Ma bébé est parfaite, et je l’aime tellement.
Voilà je reviendrai quand j’aurais le temps. Mais j’avais envie de passer vous le dire après tout ce que j’ai pu partagé ici. :fleur

Prenez soin de vous
De Pierre à Paul, en passant par Jules et Félicien,
Embrasse-les tous, Embrasse-les tous, Dieu reconnaîtra le sien !
Passe-les tous par tes armes, passe-les tous par tes charmes,
Jusqu'à ce que l'un d'eux les bras en croix, tourne de l'œil dans tes bras
Avatar du membre

Dnj
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 186
Enregistré le : lun. 26 oct. 2020 08:59

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par Dnj »

Félicitations pour l'accouchement 😉

A la maison, wow ! Ça me ferait stresser ça. Bien joué ! Tu seras une bonne mère
Avatar du membre

milo91
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 74
Enregistré le : dim. 9 août 2020 16:30

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par milo91 »

meihra a écrit : mer. 12 mai 2021 18:02 Un petit coucou vite fait par ici.
Je voulais vous annoncer la naissance de ma troisième princesse lundi matin. Naissance à la maison (c’était prévu 🙂 ) express juste à deux vu que la sage femme n’a pas eu le temps d’arriver (et c’était vraiment pas prévu par contre :D ). Sacré péripétie mais au final c’était parfait que cela se déroule ainsi je crois.

Ma bébé est parfaite, et je l’aime tellement.
Voilà je reviendrai quand j’aurais le temps. Mais j’avais envie de passer vous le dire après tout ce que j’ai pu partagé ici. :fleur

Prenez soin de vous
Waouhhh !!!!!

Super nouvelle!!!!

Tous mes vœux de bonheur pour cette petite et pour toi.

Bises

Milo
Avatar du membre

ilfuturococuo
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 47
Enregistré le : mer. 5 mai 2021 20:14

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par ilfuturococuo »

Félicitations Meihra :fleur
"Sur le plan économique, Raphaël Tisserand appartient au camp des vainqueurs ; sur le plan sexuel, à celui des vaincus. Certains gagnent sur les deux tableaux ; d’autres perdent sur les deux." Extension du domaine de la lutte.
Avatar du membre

Deg
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 133
Enregistré le : mar. 16 févr. 2021 21:46

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par Deg »

Félicitation Meihra, prenez soin de vous :)
Avatar du membre

souba
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 48
Enregistré le : jeu. 13 févr. 2020 08:08

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par souba »

Toutes mes félicitations Meihra.
Bienvenue sur terre à BB. :fleur
Avatar du membre

Auteur du sujet
meihra
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 106
Enregistré le : mar. 16 févr. 2021 15:17

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par meihra »

Merci pour vos messages pour mon bébé. Ça me touche beaucoup.

Ici comme le dit le titre de mon post, j’essaye d’avancer.
On a vécu une très belle naissance (intense aussi mais c’est la douleur on l’oublie très vite le corps est bien fait mdr) à deux. Bébé a peut-être choisi de naître ainsi pour nous offrir ce dernier moment à 2. C’est gravé en moi en tout cas.

Sinon SP a raison, on est (enfin en tout cas je suis) un cas désespérant. Une petite part de moi, espérait que la naissance de notre fille lui fasse prendre conscience de ce qu’on avait et qu’il quittait sans essayer de le sauver.
Il est tombé en amour de notre bébé (c’était obligé) et n’imagine pas sa vie sans elle. Pour autant, malgré ses sentiments pour moi, et notre famille importante pour lui, il a acté que nous c’était vraiment plus possible. Pas la force/l’envie de faire des efforts pour reconstruire. C’est sûrement plus facile de recommencer à zéro plutôt que de réparer.

Il est amoureux d’elle, l’autre et a envie de vivre cette histoire. Même si ça ne fonctionne pas, même s’il sait que nous cela aurait pu être sauvé et que j’estime que ça en valait la peine. C’est comme ça. En pleine chute hormonale post accouchement, c’est dur pour moi de me prendre de plein fouet la réalité de la situation. Je ne comprends pas ses choix, ceux de maintenant et ceux d’avant, de s’être lancé là dedans et foutre le bordel dans nos vies. Mais il n’y a rien à comprendre sûrement et c’est peut être lui qui a raison.
C’est peut-être mon ego qui parle, mais c’est dur être trompée, quittée enceinte et que même à la naissance de notre bébé, il ne me choisit pas. Comme j’ai dit c’est comme ça. Mais bon je vous conseille pas la rupture en pleine chute hormonale c’est vraiment affreux à vivre. Tout est exacerbé je sais mais bon ça brise quand même mon cœur. De voir sa vie imploser en moins de 4 mois.

Il voudrait que l’on reste à cohabiter pour que je puisse prendre mon congé parental comme prévu avant tout ça. Il le voudrait encore plus maintenant que bebe est là bien sûr, et il a peur de ne pas pouvoir être avec elle. Mais il sait qu’il a merdé et que si je veux partir il ferait comme moi je le souhaite je lui ai dit que je n’étais pas sûre de pouvoir être avec lui tout ce temps sans souffrir, surtout quand il commencera à être avec elle (officiellement j’entends, je sais qu’elle lui a dit qu’elle ne l’attendrait pas mais je sais très bien qu’elle n’attend que ça et que lui bien sûr espère. On claque pas tout pour rien derrière quoiqu’il dise) et ça l’avoir « devant les yeux » je ne sais pas si j’y arriverai.
Surtout qu’à côté il me dit qu’il veut toujours être là pour moi, je peux compter sur lui si j’ai besoin de quoique ce soit, genre des câlins (oui j’en ai besoin, non je n’en demanderai pas...) . Qu’il veut surtout que j’aille mieux :roll: , qu’il souhaite qu’on arrive à s’entendre, partager notre vie de famille, activités et tout. Bref notre vie sans le couple. Bref il est prêt à plein d’effort pour que notre séparation/cohabitation se passe bien. Autant d’effort que pour une reconstruction... Bref comme je dis. Je me laisse un peu de temps pour l’instant pour réfléchir à tout ça. Je pense au moins essayer pour mon bébé, et pour lui en tant que père. Et si ça dépasse mes limites et bien j’arrêterai (il me laisserait l’appartement dans ce cas là tant que je n’ai pas repris le travail et se prendrait un studio pour lui)

Enfin voilà, je sais que ça fait très triste, que j’ai l’air désespérée. Bien sûr je l’aime toujours, mon cœur aurait voulu que notre histoire continue.
Donc oui je suis triste, et oui je pense que c’est du gâchis, ça fait tellement longtemps que les choses auraient pu être différentes s’il avait ouvert sa bouche. Et oui je le trouve lâche de fuir en avant comme ça.

Mais en vrai j’ai acté que c’était fini, même si ça me fait mal. Je sais que je méritais et que je mérite mieux que ça.
Je sais que j’ai été tellement blessée, qu’il n’y avait sûrement plus rien à réparer. Et je le perds lui, mais j’ai gagné un petit bébé parfait (elle dort, pourvu que ça dure 😊). J’ai lâché prise et j’accepte de me reposer sur d’autres personnes. Je revois des gens seule, et les gens sont juste géniaux avec moi (oui le statut femme enceinte trompée/quittée ça attire la sympathie générale mdr). J’ai des projets, je vais faire des choses que je mettais de côté jusque là alors que ça comptait pour moi. Y’a du positif devant je le sais, je vais être heureuse pour moi. Faut juste traverser encore un peu les turbulences
Avatar du membre

Dnj
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 186
Enregistré le : lun. 26 oct. 2020 08:59

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par Dnj »

Salut Meihra :)

C'est cool d'avoir de tes nouvelles. Content que le petit dernier aille bien :)
Pour autant, malgré ses sentiments pour moi, et notre famille importante pour lui, il a acté que nous c’était vraiment plus possible.
Excès de confiance en lui : après t'avoir trompé à cette période de ta vie, il raisonne comme si l'avenir de votre couple ne dépendait que de lui (il choisit entre toi et elle, et si c'était toi alors ça marcherait forcément); alors que la décision te revient à toi avant toute chose. Il te parle comme si tu étais acquise, n'est ce pas ce que tu lui montres?
Une petite part de moi, espérait que la naissance de notre fille lui fasse prendre conscience de ce qu’on avait et qu’il quittait sans essayer de le sauver.
Ah, ben si en fait ^^
Je ne comprends pas ses choix
Pourtant ils ne sont pas si difficiles à comprendre dans les faits. Rappelle toi : il y a eu UNE fois dans tes écrits ou il a tenté de se motiver pour votre couple. Qu'avais tu fait pour qu'il soit dans cet état d'esprit? Oui.. c'est la fois ou tu t'étais barrée chez tes proches.
Quelqu'un d'acquis n'est pas attirant. Mais dès lors que tu ne deviens plus acquise, là ça redevient attirant.
Quand tu regardes dans le ciel, tu rêves devant telle ou telle étoile parce que tu sais que tu ne pourras jamais la voir de près, ça serait un énorme privilège que de la voir de près dans le fond. Mais si tu pouvais la voir de près à volonté grâce à un vaisseau ou autre; alors tu ne rêverais plus du tout d'elles : elles deviendraient banales à tes yeux.
Dans ta relation de couple c'est pareil, n'accepte pas d'être moins qu'une étoile aux yeux de l'homme avec qui tu partages ta vie.
Qu’il veut surtout que j’aille mieux :roll: , qu’il souhaite qu’on arrive à s’entendre, partager notre vie de famille, activités et tout. Bref notre vie sans le couple. Bref il est prêt à plein d’effort pour que notre séparation/cohabitation se passe bien. Autant d’effort que pour une reconstruction... Bref comme je dis. Je me laisse un peu de temps pour l’instant pour réfléchir à tout ça.
Oulala.
Oulalalala.
Hmm. Bon, écoute Meihra, sur ce coup là tu fais comme tu veux... Mais amha, te lancer dans une telle cohabitation pendant des mois serait de très loin la pire idée que tu puisses mettre en oeuvre.
Et voilà quelques raisons pourquoi :
- Déjà, tu as besoin d'un espace à toi. Un "chez toi". Je sais pas toi, mais moi quand je rentre chez moi j'aime la sensation de sécurité que ça me procure. C'est chez moi, rien ne pourra m'y atteindre. Dehors ça peut être la merde, mais chez moi je me sens en sécurité. C'est d'un tel endroit que tu as besoin. Un endroit chez toi, pour toi, tes enfants et peut être plus tard pour un homme pour qui tu seras tout. C'est d'ailleurs pour cette raison que le mieux pour toi serait que ce soit toi qui partes et non lui, il y a trop de souvenirs dégueulasses dans cet appartement, et tu ne peux pas vivre trop près de la nana qui te vole ta vie.
- Pour monsieur, c'est jackpot. Il a littéralement le beurre et l'argent du beurre. A la maison, ses enfants. De l'autre côté du palier il a de l'amour et du sexe à volonté. Pour toi c'est l'inverse : tu n'as rien sauf le spectacle qu'il t'inflige.
- Pour les enfants c'est pire : ils ne comprendront rien. Ils s'attendent à voir papa et maman amoureux et avoir de la complicité; et ils vont voir deux personnes cohabiter et maman souffrir à chaque fois que papa partira sur le palier en face. Quel repère est ce que ça leur donne sur une relation homme femme normale pour plus tard?
Et si ça dépasse mes limites et bien j’arrêterai
C'est vachement intéressant comment tu écris ça.
En fait, j'ai l'impression que le fait que tu envisages cette cohabitation c'est comme si tu te disais "je vais me sacrifier et sacrifier mon bonheur pour mes enfants".
En fait, tu sais déjà que tu ne seras pas heureuse ainsi et tu l'acceptes.
Le hic c'est que les enfants ne seront pas plus heureux ainsi.. ils ne seront pas heureux alors que toi tu es malheureuse et dans l'attente de lui.
Habituellement, les gens qui vivent une situation d'infidélité veulent mettre cette situation le plus loin possible d'eux. Toi, tu envisages carrément de cohabiter avec et de vivre quotidiennement avec cette situation. Au lieu de t'en éloigner et refaire ta vie heureuse pour toi et tes gamins. Pourquoi? C'est comme si tu te comportais en te disant que dans le fond tu mérites un peu tout ce qui t'arrives et que tu ne pourras pas avoir mieux.
Vraiment, je t'invite à regarder au fond de toi et à te poser la question suivante : pourquoi est ce que je suis en train petit à petit d'accepter une telle situation?
il me dit qu’il veut toujours être là pour moi, je peux compter sur lui si j’ai besoin de quoique ce soit, genre des câlins
Désolé, mais ça ça mérite une gifle pour lui...
Vous êtes sérieusement en train de parler du fait que toi tu vas vivre dans le même appart que ce type pendant qu'il construit une relation avec sa maitresse; et que si c'est trop dur pour toi il pourra te faire un câlin de temps en temps, comme une pièce qu'on jette à un clochard. Et en vrai ça te va qu'il te dise ça?
C'est ça la vision que tu as de toi même et de ce que tu mérites?
Tu n'es PAS une clocharde affective. Il n'a pas à te proposer un câlin ainsi alors qu'il te propose de te mettre dans une situation comme celle ci dans la durée.
Mais en vrai j’ai acté que c’était fini, même si ça me fait mal. Je sais que je méritais et que je mérite mieux que ça.
Désolé, mais ça c'est ton discours. Que disent tes actes en réalité? Le simple fait que tu envisages sérieusement cette cohabitation montre que non, tu ne sembles pas convaincue que tu mérites mieux que ça.
Tu disais déjà il y a plusieurs semaines que c'était fini entre vous, et aujourd'hui tu réécris qu'une part de toi espérait que ce mec là reste avec toi en se disant que ça serait ok pour les enfants (ce serait de toute façon une très mauvaise raison). L'impression que j'ai c'est que non ce n'est pas du tout acté de ton côté : si vous cohabitiez comme ça pendant un an et qu'à la fin il disait qu'il veut retenter avec toi alors tu en serais exactement au même stade qu'il y a 3 mois; à dire que c'est acté pour toi mais à lui retomber aux pieds dans les faits.
(Je dis pas ça méchamment.. juste... regarde ce que disent tes actes).

Tu es en train de te faire envouter dans ses belles paroles et de te laisser convaincre que cette cohabitation est dans ton intérêt ou celui des enfants, alors que le seul gagnant d'une telle situation ça serait lui. Réveille toi.
Je ne peux que t'inviter à mettre en cohérence tes paroles et tes actes : si tu es convaincue que tu mérites mieux (et tu devrais l'être) alors agis comme quelqu'un qui est convaincu qu'il mérite mieux :)


Courage à toi :)
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3126
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par Sans Prétention »

Post accouchement je pense qu'on peut pas faire comme si on était en freestyle en courant avec juste éventuellement un chat et un panier de fleurs sous le bras.

Cependant, pour ce qui est du descriptif de la situation, je souscris à ce que dit mon voisin du dessus.

Peut-être d'autres types de solutions sont-elles à inventer en fonction des situations...

Pour autant je crois qu'il faut maintenir le cap. Je ne comprends pas cette question du dépassement de limites. C'est déjà plus que franchi à mon sens...
Donc détachement psychique à minima de ce paumé de l'île de la tentacule en carton. Même enrobé de chocolat, un étron reste un étron...
Mais qui ferait un truc pareil dans une situation pareille ?
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Dnj
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 186
Enregistré le : lun. 26 oct. 2020 08:59

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par Dnj »

Même enrobé de chocolat, un étron reste un étron...
:mdr :mdr
C'est libre de droit ça j'espère, je vais te la piquer celle là ! :lol:
Avatar du membre

Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 457
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par Mitsou78 »

Une cohabitation n'a de rassurance que pour lui, quand à toi .... :kelkon:
L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel
Avatar du membre

Auteur du sujet
meihra
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 106
Enregistré le : mar. 16 févr. 2021 15:17

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par meihra »

J’étais en train d’écrire cette nuit pendant une tétée et puis black out 😅
Du coup je recommence...

Je sais que je suis un cas désespérant. J’avais bien avancé il y a quelques semaines mais les aller retour incessants de Mr dont le dernier date d’il y a peu. Ma fin de grossesse et là le post partum avec la chute hormonale ne m’aide clairement à être rationnelle.
Donc bien sûr je l’aime encore, ça ne s’oublie pas comme ça je crois. Et oui une part de moi voulait y croire encore même si les 3/4 savait que cela ne serait pas le cas ou de toute façon pas une bonne idée. Mais oui mon cœur voulait ses sentiments pour moi et ceux qu’il découvrait pour sa fille le convainc d’essayer au moins. Et mon cerveau me dit d’avancer et d’arrêter d’espérer, qu’il n’y a plus rien d’heureux à attendre ici. J’ai totalement conscience d’être ambivalente sur le sujet. J’en ai même parlé à ma psy hier après-midi. Mon envie de garder ce qui reste de nous et celle de me protéger et de partir avant de sombrer totalement. Le soucis encore, c’est que lui l’est aussi ambivalent même si je pense qu’il n’en a pas totalement conscience. D’où ses réflexions et ses gestes du quotidien vis à vis de moi. Sa culpabilité aussi. Mais comme je lui ai dit, quand on fait des choix on peut pas contenter tout le monde. Ce qu’il me donne ce n’est pas ce que je souhaite. Alors oui c’est le bordel et j’ai mon petit bébé au milieu de tout ça dont je dois aussi m’occuper.

Au sujet de la cohabitation, il y a plusieurs raisons qui font que je l’envisage. Mais ce serait dans tous les cas qu’une solution transitoire. L’autre déjà part d’ici cet été, donc au moins je ne l’aurais plus sous les yeux.

Celle bien sûr pour lui et pour mon bébé, oui je ne devrais pas m’en soucier. C’est lui qui balance tout ça. Oui c’est un mari excecrable, j’aurais jamais cru. Mais c’est un bon père et sa relation avec sa fille est importante (et oui il aurait dû y réfléchir avant).

Et puis je ne me sens pas d’être actuellement mère seule avec 3 enfants dont un bébé j’avoue.

Mais il y a un surtout des raisons pragmatiques. C’est un logement de fonction, avec quasi aucun frais. Y rester un temps, ça me permet de prendre mon congé parental comme prévu (je ne sais pas si je vais le faire, mais c’était le projet initial, je l’ai fait pour mes grandes et j’ai l’impression d’avoir déjà tout perdu de ma vie, que perdre aussi ça alors que ça me tient a coeur... ).

Je peux surtout économiser, et beaucoup en peu de temps. Ce qui me permettrait d’avoir un apport pour acheter mon chez moi. C’est le but initial.
Et si je ne supporte pas la cohabitation, il me proposait du coup temporairement de me laisser l’appartement (que je ne peux pas garder de toute façon c’est lié à ses astreintes).
Dnj a écrit : jeu. 20 mai 2021 12:36
Réveille toi.
Je ne peux que t'inviter à mettre en cohérence tes paroles et tes actes : si tu es convaincue que tu mérites mieux (et tu devrais l'être) alors agis comme quelqu'un qui est convaincu qu'il mérite mieux :)
Je sais que tu as en grande partie raison. Je l’ai dit que je suis encore bien ambivalente sur le sujet. Ma psy (je lui ai dit que je savais que je n’avais pas totalement envie de rompre notre lien, ce qui reste de nous mais qu’il fallait que je le fasse pour mon bien ) m’a dit de peut-être commencer par des petits pas si c’est plus facile.
Établir des règles, limites à la maison qui montre qu’on n’est plus un couple, pour que dans ma tête je l’intègre vraiment. Et l’annoncer à nos filles aussi et surtout. Pour le reste elle me dit que c’est à moi de voir. Que oui je peux tenter, et que peut-être je vais me rendre compte finalement en pensant à moi, à mes projets, que je penserai moins à lui et que j’arriverai à vivre cette situation sans souffrir. Mais que si ce n’est pas le cas, je n’ai pas à me sacrifier (je l’avais déjà assez fait) et je devais avant tout me préserver. Elle me dit de me donner une date et voir où j’en suis à ce moment là. Vu qu’actuellement c’est quand même compliqué vu le contexte. Mais j’ai bien compris le coup de pied au c*l que tu me mets. Je vais me secouer. :jap:
Sans Prétention a écrit : jeu. 20 mai 2021 15:43
Pour autant je crois qu'il faut maintenir le cap. Je ne comprends pas cette question du dépassement de limites. C'est déjà plus que franchi à mon sens...
Donc détachement psychique à minima de ce paumé de l'île de la tentacule en carton. Même enrobé de chocolat, un étron reste un étron...
Mais qui ferait un truc pareil dans une situation pareille ?
Mon amoureux ne le ferait pas, je me disais ça... il le disait aussi, on a une connaissance qui a lâché sa femme enceinte après 10 ans pour un coup de foudre. Il l’a jugé très durement et puis... (lui n’abandonne pas sa fille et moi, c’est ce qu’il se dit pour se rassurer je pense ).
J’aime bien le caca dans le chocolat comme image, ça m’a fait rire ^^

Et oui séparation psychologique, puis physique. J’y travaille. Tu as raison les bornes des limites sont dépassées depuis longtemps. Maurice a poussé le bouchon trop loin.
Mitsou78 a écrit : ven. 21 mai 2021 09:07 Une cohabitation n'a de rassurance que pour lui, quand à toi .... :kelkon:
Je crois en vrai que y’a un côté rassurant pour nous deux dans cette situation. Je l’avoue.
Même si le prix est plus cher payé de mon côté
Avatar du membre

Dnj
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 186
Enregistré le : lun. 26 oct. 2020 08:59

Re: En miettes, mais j’essaye d’avancer

Message par Dnj »

Salut Meihra,

c'est pas vraiment un coup de pied que j'essaie de te donner. Tu vis une situation dans laquelle ton ex a fait en sorte que tu cumules les difficultés et ça doit être particulièrement difficile à vivre. Disons.. j'essaie de t'amener dans de bonnes dispositions mentales pour toi parce que c'est là que tout commence.
Donc bien sûr je l’aime encore
Tu l'aimes lui, ou tu aimes l'image que tu te faisais de ce qu'il était (mais n'est pas réellement)?
Mais oui mon cœur voulait ses sentiments pour moi et ceux qu’il découvrait pour sa fille le convainc d’essayer au moins
Réfléchis y sincèrement.. Ca serait la pire configuration pour toi : qu'il reste avec toi non parce qu'il te veut toi, mais pour une raison extérieure (ne pas impacter le gamin, ne pas perdre la maison, ce que tu veux). C'est une route directe pour être malheureux. On est heureux parce qu'on est dans une relation heureuse; pas parce qu'on a mis une rustine pour ne pas impacter les enfants.
Le soucis encore, c’est que lui l’est aussi ambivalent même si je pense qu’il n’en a pas totalement conscience.
Si tu t'exposes encore à lui, il va t'avaler émotionnellement. Même s'il n'en a pas conscience (mais j'en doute quand même... combien faut-il être con pour faire ça à sa femme au moment ou elle est enceinte au lieu d'attendre une situation plus stable? Moi je pense qu'il en avait parfaitement conscience et qu'il n'en avait rien à faire du mal qu'il allait te faire, ça n'entrait pas en ligne de compte).
D’où ses réflexions et ses gestes du quotidien vis à vis de moi.
Fuis les, c'est ce qui t'empêche d'aller de l'avant
Sa culpabilité aussi.
C'est son problème. Il a agi en conscience sans qu'on lui mette un pistolet sur la tête, il est adulte majeur et vacciné, il assume ses actes.
Mais comme je lui ai dit, quand on fait des choix on peut pas contenter tout le monde.
Exactement. Choisir c'est décevoir. La question c'est qui. Lui il a choisi de te décevoir toi, même s'il veut limiter la casse comme il peut.
Toi, qui vas tu choisir de décevoir? Toi aussi?
Mais ce serait dans tous les cas qu’une solution transitoire
Combien de temps? As tu acté quelque chose là dessus?
L’autre déjà part d’ici cet été, donc au moins je ne l’aurais plus sous les yeux.
My 2 cent : elle va partir et elle va lui manquer. Il va passer du temps à lui envoyer des textos, puis s'absenter, etc. Tous ces petits signes que tu avais noté la première fois; et là tu les verras encore mieux parce que tu as déjà les yeux grand ouverts.
Lorsque cela se produira, que feras tu?
Mais c’est un bon père et sa relation avec sa fille est importante
Oui, et la tienne aussi est importante.
Question : est ce que ta relation avec ta fille ne va pas pâtir de tout ça lorsque cette situation de couple colocation te travaillera? Que tu le surprendras une n ième fois au téléphone avec elle, ou qu'il te fera un spleen parce qu'il est amoureux d'elle? Est ce que tout ceci te mettra dans des conditions adéquates par rapport à ton enfant?
Vu de l'enfant ce n'est pas grave de se séparer, dès lors que tous les deux vous savez ou vous allez et mettez vos actes en cohérence. En vivant cette colocation vous ne faites pas ça, vous mettez une rustine sur la situation en espérant qu'elle ne pète pas trop rapidement.
Et puis je ne me sens pas d’être actuellement mère seule avec 3 enfants dont un bébé j’avoue.
Voilà la raison pour laquelle tu fais tout ça.. C'est ta peur qui te porte (je ne te la reproche pas hein, dans ta situation c'est normal d'avoir peur, sois juste consciente qu'actuellement tu es portée par elle).
Peut être... commence à te dire qu'une situation comme ça ne durera pas. Ce n'est pas parce que tu es célibataire aujourd'hui que tu le seras encore dans un an ou deux. Quand tu seras prête, il y aura quelqu'un de qualité qui partagera ta vie et t'aidera pour les gamins (j'ai écrit sur un autre fil l'histoire de ma collègue émilie si tu veux la lire).
Et j'ai l'impression que ton intérêt c'est de faire en sorte de te rendre prête rapidement plutôt que de maintenir la transition.
C’est un logement de fonction, avec quasi aucun frais.
Ce n'est pas la seule solution pour ça. Vivre chez de la famille ou des amis, ou se faire appuyer par une association par ex.
Y rester un temps, ça me permet de prendre mon congé parental comme prévu (je ne sais pas si je vais le faire, mais c’était le projet initial, je l’ai fait pour mes grandes et j’ai l’impression d’avoir déjà tout perdu de ma vie, que perdre aussi ça alors que ça me tient a coeur... ).
Voilà, ça ça peut être un bon objectif.
Alors il faut faire en sorte de prendre ce congé parental.
Posons les choses par priorité et raisonnons "moyens".
Mettons que ta priorité actuelle ce serait de pouvoir prendre un congé parental et t'occuper au mieux de tes enfants, et te reconstruire.
--> est ce que le chemin que tu empruntes actuellement est celui qui optimise le mieux tout ça?
--> est ce que tu connais un moyen qui peut te permettre de faire ceci sans vivre cette collocation qui ne t'aidera pas à te reconstruire?
Essaye de poser la chose, n'y a t-il pas un moyen qui te vient en tête? Soyons fous : 3 ou 4 moyens?
Elle me dit de me donner une date et voir où j’en suis à ce moment là.
Que penses tu de ça? L'as tu fait?
Répondre