Quitté pour son amant après 16 de débauche et d'amour passionnel

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Avatar du membre

Auteur du sujet
Deg
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 230
Enregistré le : mar. 16 févr. 2021 21:46

Re: Quitté pour son amant après 16 de débauche et d'amour passionnel

Message par Deg »

Salut Milo,

Je ne connais pas vraiment leur historique, j en saurais plus en leur demandant effectivement.

Pour moi, oui j ai encore quelques sentiments je ne sais pas si c est de l amour honnêtement. Le truc c est que quand je repense à tout ça j ai pour le moins du mal à me projeter. Pas franchement envie de quoique ce soit, et pas maintenant c est sûr.

J ai relu son message c est "tu me diras ce que t en penses" (de sa lettre).
Je sais pas à quoi m attendre, je flippe un peu. J ai peur de la braquer et qu elle m emmerde pour la maison.
Je pense surtout à ça pour l'instant.
Avatar du membre

milo91
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 115
Enregistré le : dim. 9 août 2020 16:30

Re: Quitté pour son amant après 16 de débauche et d'amour passionnel

Message par milo91 »

Si tu est honnette avec toi, tu le sera avec elle et ça se passera bien.

Comme je te l'ai dit c'est entre toi et toi...

Bon courage
La compréhension est une lame à triple tranchant : votre côté, leur côté, et la vérité.
Avatar du membre

Auteur du sujet
Deg
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 230
Enregistré le : mar. 16 févr. 2021 21:46

Re: Quitté pour son amant après 16 de débauche et d'amour passionnel

Message par Deg »

Ok je vais faire comme ça merci. On verra bien.
Avatar du membre

Dnj
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 365
Enregistré le : lun. 26 oct. 2020 08:59

Re: Quitté pour son amant après 16 de débauche et d'amour passionnel

Message par Dnj »

Pourquoi tant de certitudes? pour en avoir discuté avec sa femme, elle à peur de son mari qu'elle sait être impulsif et avec qui "il ne faut pas rigoler"
Avec le recul je me permets de faire une analogie avec toi DNJ, toi qui peut laisser ta femme au milieu d'une horde de chipendales, tu ne risques rien car elle te respecte... Ou bien est-ce de la peur? Tu fais de la boxe, drôle de choix de sport, tu as de la colère à évacuer?
Arf.. compliqué.
Je veux pas polluer le post de deg avec ma situation perso, mais en gros :
- oui je suis convaincu que si je laissais madame dans un club de drague il ne se passerait rien. Mais ça n'a pas grand chose à voir avec moi (même si j'essaie consciemment de faire qu'elle se sente bien) mais vraiment parce qu'elle a des qualités qui font que. Si elle était avec un autre mec ça serait pareil, elle le respecterait aussi, ça n'est pas lié à moi mais vraiment à son éducation. En fait l'idée ne lui traverserait même pas l'esprit de tromper. C'est pas quelque chose qu'elle réprouve, c'est carrément que c'est quelque chose qui n'existe pas dans son monde. Après c'est possible que je me trompe, mais avec elle vraiment j'en doute. Peut être qu'un jour elle me trompera comme d'autres le font, et ce jour là la seule certitude que j'ai c'est que je ne serai pas physiquement violent avec elle ni son amant. Par contre il est probable que je m'enflamme et que je me barre sans possibilité de retour quelles que soient les excuses.
- la boxe n'a rien à voir, vraiment. C'est moins pour résoudre de la colère que de gagner de la confiance en soi. Gamin j'ai passé du temps à me laisser marcher dessus à cause de la peur de prendre les coups. Tu vois le profil nounours sympa premier de la classe dont pas mal de gamins se moquent? Ben c'était moi une bonne partie de la scolarité :D Réaliser que les coups je suis capable de les encaisser et que je n'ai pas à en avoir peur ça m'a enlevé une peur énorme, mais je ne compte pas pour autant me défouler sur le premier venu. D'ailleurs dans la vraie vie je ne me suis jamais battu ailleurs que sur un ring.
- Je juge durement oui, mais pas avec malveillance. En fait j'essaie vraiment d'être sincère dans ce que je dis. Souvent j'ai l'impression que les gens se posent des questions mais sont en réalité à deux doigts de faire la bascule qui leur ferait du bien. Et dans ces cas là j'aime le discours de vérité (enfin c'est surtout que je sais pas faire autre chose, et si les rôles étaient inversés je préfèrerais un discours de vérité un peu ferme aussi). Si tu veux dans la vraie vie je suis le mec sympa, si tu décris un problème que tu as je répondrai pas "oui oui" comme le font ceux qui veulent passer à autre chose et s'en fichent un peu, genre "ben qu'il s'en débrouille". A l'inverse je vais gratter 2h s'il faut jusqu'à ce que tu sois convaincu d'avoir une piste, mais je ne le ferai pas en tournant autour du pot.
Oui il y a des gens et beaucoup plus que l'on ne croit qui s’accommodent de vivre une vie bancale avec leur CF, mais il ne faut pas y voir de la faiblesse, moi j'y vois aussi de la grandeur, la même grandeur d'âme qui à conduit la plupart d'entre nous ici.
Nan, j'y vois pas de la faiblesse. Enfin, un peu mais pas que ça.
Il y a certes la grandeur d'âme de celui qui met le pardon au dessus du reste. Pardonner tout le monde n'en est pas capable (moi le premier je pense, ça c'est un de mes vrais défauts). Mais aussi (et c'est ça la partie faiblesse) le fait de surestimer sa capacité à pardonner, et accepter quelque part d'être plutôt malheureux simplement pour pouvoir pardonner et ne pas quitter le conjoint qui s'excuse sincèrement. Ca ressort souvent ça, ce "je ne suis pas vraiment heureux... mais je ne veux pas le faire souffrir en le quittant".
Oui, je ne crois pas qu'il y ait beaucoup de gens qui méritent ce qui leur est arrivé
Hmm, pareil ? J'ai jamais prétendu que qui que ce soit le méritait ^^
Le pire des trompeurs mérite de se faire quitter, pas de se faire tromper à son tour.
Donc, c'est un peu léger de spéculer qu'ils ont mis la poussière sous le tapis, on n'en sait rien, si cela se trouve ils sont contributeurs du site, on fait le job, les thérapies et c'est juste parce que ce sont des gens "entiers" et sincères que le traumatisme ne guérit pas...
C'est une hypothèse, rien d'autre.
Je trouve que c'est un vrai marqueur quand quelqu'un qui clame haut et fort qu'ils sont plus heureux lui et sa femme après l'adultère de celle ci, que d'un coup il se mette à pleurer et dire à demi mots "non ça ne va pas tant que ça" après plusieurs années. Il y a évidemment plein de choses à prendre en compte, mais à première vue je ne peux pas ne pas penser à un mec qui se raconte que ça va bien (et qui aimerait sincèrement que ça soit le cas) alors que ce qu'il a subi est au dessus de sa capacité à pardonner et réellement passer à autre chose, et que sa petite voix le lui rappelle régulièrement.
Le chemin du bonheur, c'est de cesser de nous tracasser pour des choses qui ne dépendent pas de notre volonté. Les hommes se rendent malheureux non par les choses qui arrivent mais par leur manière de voir les choses qui arrivent.
Epictète
Avatar du membre

Localtechnique
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 93
Enregistré le : ven. 24 juil. 2020 11:53

Re: Quitté pour son amant après 16 de débauche et d'amour passionnel

Message par Localtechnique »

Personnellement mon conseil, c'est ecoute mais economise les mots et n'oublie pas.
Ce qu'elle fait actuellement, c'est surement tester pour voir les options ouvertes si ca foire avec le gars et tu risques :

_1 de te remettre au point de départ
_2 d'etre décu une fois de plus car tu va te dire au final elle a pas changé
_3 que au finale quand tu va lui tendre les bras, te reprendre une belle gamelle car sa fierté va revenir
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3316
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Quitté pour son amant après 16 de débauche et d'amour passionnel

Message par Sans Prétention »

Salut vous...

Pas trop le temps de répondre mais wow. Je suis soufflé par ce que je lis.
J'espère que des gens hommes ou femmes désespérés nous lisent, vous lisent. C'est hyper instructif, sensible et sensé.
Soyez remerciés.
Dnj a écrit : mar. 29 juin 2021 22:54 En fait ce que tu décris, ça rejoint une théorie que je commence à avoir à force de lire des trucs. Appelons ça la théorie du maximum admissible, avec un beau nom pompeux ça vaut bien ce qu'on trouve chez biba :petard:
Ou dans le dicocu. Notre dictionnaire lol. Faudra vraiment faire la page dans les adultèmes.

Dnj a écrit : mar. 29 juin 2021 22:54 En fait l'exercice qui serait intéressant à faire, ca serait de définir des "stades de tromperie", et si ces stades ont été atteints quelle proportion de gens qui ont essayé de reconstruire on pu reconstruire. Ça donnerait une idée d'entrée de jeu aux gens qui se demandent s'ils pourront surmonter ça.
Pas con.
A vue de nez pour l'instant on est sur des variabilités trop dispersées je pense.
Il y a à mon avis la dégueulasserie "objective" : dans le lit conjugal, avec le frère, le père, enceinte, avec vidéo ... Et la dégueulasserie "subjective" : celle propre à chacun. Les deux trucs donnent des mélanges assez étonnants. Du coup fuck pour réussir à faire une échelle "moyenne"...

Par contre, et j'hésite pas à parler de trauma, selon ce que ça a touché en profondeur dans l'histoire du cocu, la reconstruction n'est pas souhaitable. J'en remarque de plus en plus qui sont fausses...

Il faut du temps oui, mais pas seulement.
Selon les cas, on peut même pardonner. Mais la confiance, elle, l'impression d'être le didon de la farce ne passe pas...
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3316
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Quitté pour son amant après 16 de débauche et d'amour passionnel

Message par Sans Prétention »

Deg a écrit : mer. 30 juin 2021 08:51 Peut-être que quand une femme se casse c est juste plus souvent définitif?
70% des cas. Statistiques robustes.
Deg a écrit : mer. 30 juin 2021 08:51 D ailleurs la mère de mon ex a été trompée souvent, et elle est restée avec son mari. Elle l a très mal vécue, et mon ex a vu sa mère prendre la tête à son mari pendant des années, pleurer etc. Pendant que son père niait et prenait mon ex a partie en lui disant que sa mere était folle, qu elle était parano. Mon ex la pauvre croyait son père et était de son coté.
Et la petite fille a grandi, a compris la vérité mais a aussi compris que pour ne pas être celle qui pleure il fallait être celle qui ment.


cQfd.
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3316
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Quitté pour son amant après 16 de débauche et d'amour passionnel

Message par Sans Prétention »

milo91 a écrit : mer. 30 juin 2021 14:49 J'ai cherché et je n'ai pas trouvé le témoignage qui dit, j'ai trompé mon conjoint car il/elle se comporte comme une ordure avec moi...
Moi non plus.
Et pourtant, une fois que le pot aux roses est découvert, devinez quelle douce mélodie vient chatouiller l'oreille du cocu ? "Cetafote".

Aujourd'hui, une collègue s'est confiée à moi : elle trompe son mari comme c'est pas imaginable. Le jour où ce mec là apprend quelque chose, m'est avis qu'il aura pas le temps d'arriver sur le site.
Elle "j'ai même pas les paires de chaussettes sales à lui reprocher"... "Mais c'est le père de mes enfants..."

Je développe pas plus mais cette femme que je connais bien (mais c'était la première fois qu'elle parlait alors que je croyais que son mari était une véritable ordure, et en fait pas du tout bordel) est un archétype...
Je lui ai dit" je te connais mieux que tu ne crois "
Je lui ai presque raconté sa vie. Elle était sciée...

Sinon Milo il s'agit pas de disculper le sandwich. Il s'agit de comprendre que la fixette qu'on fait sur la tierce personne révèle en fait une sorte de protection du cf aimé. Pas sûr d'être clair...
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

milo91
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 115
Enregistré le : dim. 9 août 2020 16:30

Re: Quitté pour son amant après 16 de débauche et d'amour passionnel

Message par milo91 »

Sans Prétention a écrit : mer. 30 juin 2021 17:22
Sinon Milo il s'agit pas de disculper le sandwich. Il s'agit de comprendre que la fixette qu'on fait sur la tierce personne révèle en fait une sorte de protection du cf aimé. Pas sûr d'être clair...

Super clair pour moi, la responsabilité de l'un n’enlève rien à celle de l'autre. Mais c'est valable dans les 2 sens et je trouve que l'on lit trop de "il/elle ne te doit rien", "le sandwich propose, le CF dispose" etc...

Certains (voire beaucoup de ceux qui ne font cela que pour le sexe/leur ego/ le jeu...) ont un véritable talent pour identifier et faire craquer leurs cibles.

Ça n’enlève rien à la responsabilité de la cible. (on peut recevoir un compliment en remerciant, étant flatté mais en étant ferme sur la réitération poussive de ceux-ci....) Mais parfois ça pose question...
La compréhension est une lame à triple tranchant : votre côté, leur côté, et la vérité.
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3316
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Quitté pour son amant après 16 de débauche et d'amour passionnel

Message par Sans Prétention »

milo91 a écrit : mer. 30 juin 2021 17:30 Super clair pour moi, la responsabilité de l'un n’enlève rien à celle de l'autre.
Ben non c'était pas clair 😅
Peu importe la responsabilité. Les deux le sont autant l'un que l'autre (aucun problème là-dessus).

Moi je parle de fixette : la sandwich a fait ci, le sandwich a fait ça, c'est un salaud, etc... Ok. Et pendant ce temps, cf "cetafote" "je sais pas" "oui non" "je t'aime je t'aime pas"... C'est CE problème qu'il faut régler.

milo91 a écrit : mer. 30 juin 2021 17:30 Mais c'est valable dans les 2 sens et je trouve que l'on lit trop de "il/elle ne te doit rien", "le sandwich propose, le CF dispose" etc...
Ok. Moi je veux bien.
Questions : le sandwich t'a-t-il promis fidélité ? Non.
Le sandwich est-il venu te voir pour te dire que jamais il ne te trahirait ? Pas plus.
Le sandwich tu le connais pas. Il te doit quoi ?
Réponds juste à cette question.

Maintenant oui, y a des cas de sandwich infiltrés.
C'est vrai. Et c'est une autre catégorie. Faut rajouter le coup de poignard dans le dos, c'est-à-dire trahison conjugale + trahison amicale et parfois même familiale.
Dans ce cas là, y a certainement abus de faiblesse.

milo91 a écrit : mer. 30 juin 2021 17:30 Certains (voire beaucoup de ceux qui ne font cela que pour le sexe/leur ego/ le jeu...) ont un véritable talent pour identifier et faire craquer leurs cibles.
Tu as tout à fait raison.
C'est crade. Révoltant. Dégueulasse.
Je pense en effet qu'il faut le dire et le dénoncer. Mais une fois le diagnostic posé, peux-tu le traîner devant un psy pour votre thérapie conjugale histoire qu'il comprenne le mal qu'il a fait ?
Nan.
Peut-être peux-tu lui péter sa gueule de connard.
Peut-être. Après bien vérifier qu'il porte pas plainte et que madame le considère pas comme une victime. Ce qui merde le processus.
A titre personnel, je me suis occupé de son cas, disons avec "finesse" :lol: ... Mais c'est pas ça qui a permis de parler reconstruction...
Cependant, moi je suis tout à fait ouvert : que proposes-tu ?

milo91 a écrit : mer. 30 juin 2021 17:30 Ça n’enlève rien à la responsabilité de la cible. (on peut recevoir un compliment en remerciant, étant flatté mais en étant ferme sur la réitération poussive de ceux-ci....) Mais parfois ça pose question...
Certes. Mais déjà qu'on n'a pas prise sur le cf alors le sandwich hein...
A moins d'un harcèlement ou destruction avérée...
J'ai retourné la question dans tous les sens pour ma part : toujours le même constat. Dès que le cocu commence à dire "JE vais faire ci, JE l'ai foutu dehors, JE supporte plus que..." les signes de sortie de crise sont là.
Tant qu'il y a "le sandwich ci, la sandwich ça, cette Salope a... Cet enfoiré a..." (fixette obsessionnelle) on parle bien d'inateignable. Remuage de vent.

Au final, là où je te rejoins complément c'est sur le profil du connard ou de la connasse (allez soyons pas sexistes) : souvent un prédateur. Il faut mettre le cf en face de la réalité : et c'est avec CA que tu m'as trompé ??? (mine écœurée)
Mais après, vite, c'est le cf qui est dans le couple, qui a promis, qui a tissé un lien... dont acte.

D'ailleurs dès que le cocu commence à dire "quel gland mon mari" ou "putain qu'elle est naïve", c'est l'aveuglement qui tombe du même coup. Pas possible quand on est obsédé par "l'autre".
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3316
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Quitté pour son amant après 16 de débauche et d'amour passionnel

Message par Sans Prétention »

Dnj a écrit : mer. 30 juin 2021 16:12 je suis convaincu que si je laissais madame dans un club de drague il ne se passerait rien. Mais ça n'a pas grand chose à voir avec moi (même si j'essaie consciemment de faire qu'elle se sente bien) mais vraiment parce qu'elle a des qualités qui font que. Si elle était avec un autre mec ça serait pareil, elle le respecterait aussi, ça n'est pas lié à moi mais vraiment à son éducation. En fait l'idée ne lui traverserait même pas l'esprit de tromper. C'est pas quelque chose qu'elle réprouve, c'est carrément que c'est quelque chose qui n'existe pas dans son monde.
Un glissement peut arriver (c'est humain) mais je crois vraiment comme DNJ que l'éducation, les croyances, la foi en quelque chose (et je parle pas forcément de religion) font que ça protège.
D'ailleurs "fidélité" vient du mot "foi".

Pour avoir parlé avec pas mal de cf et observé leurs écrits, ils voient l'amour monogame comme quelque chose de beau mais inateignable (au mieux). Une forme de doux rêve pour bisounours en somme. Une connerie hypocrite (au pire).
Il y a une forme de désespérance dans le cocufiage.
Parfois du mépris. Mais souvent beaucoup de désespérance : "ça n'existe pas"... "tout le monde le fait"...

Et pour avoir observé aussi les comportements fidèles, c'est pas qu'ils soient nécessairement plus "forts" mentalement. C'est juste qu'ils ne s'exposent pas... Fuient les situations ambiguës...
Et ils projettent également plus de problèmes en conséquence de faux pas que de bénéfices. D'où la stratégie d'évitement. C'est cohérent.
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

milo91
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 115
Enregistré le : dim. 9 août 2020 16:30

Re: Quitté pour son amant après 16 de débauche et d'amour passionnel

Message par milo91 »

Sans Prétention a écrit : mer. 30 juin 2021 18:24
milo91 a écrit : mer. 30 juin 2021 17:30 Super clair pour moi, la responsabilité de l'un n’enlève rien à celle de l'autre.
Ben non c'était pas clair 😅
Peu importe la responsabilité. Les deux le sont autant l'un que l'autre (aucun problème là-dessus).

Moi je parle de fixette : la sandwich a fait ci, le sandwich a fait ça, c'est un salaud, etc... Ok. Et pendant ce temps, cf "cetafote" "je sais pas" "oui non" "je t'aime je t'aime pas"... C'est CE problème qu'il faut régler.
En dehors de la fixette maladive, le dédouanement du sandwich au motifs que tu énonce ci-dessous ne sert que ceux-ci (les sandwichs) c'est pour cela que je ne cautionne pas les " le sandwich t'a-t-il promis fidélité ? Non.
Le sandwich est-il venu te voir pour te dire que jamais il ne te trahirait ? Pas plus.
Le sandwich tu le connais pas. Il te doit quoi ? " Ce sont des questions auxquelles on ne pas répondre que dans un sens...

milo91 a écrit : mer. 30 juin 2021 17:30 Mais c'est valable dans les 2 sens et je trouve que l'on lit trop de "il/elle ne te doit rien", "le sandwich propose, le CF dispose" etc...
Sans Prétention a écrit : mer. 30 juin 2021 18:24 Ok. Moi je veux bien.
Questions : le sandwich t'a-t-il promis fidélité ? Non.
Le sandwich est-il venu te voir pour te dire que jamais il ne te trahirait ? Pas plus.
Le sandwich tu le connais pas. Il te doit quoi ?
Réponds juste à cette question.
Je répondrais par les questions suivantes :
- Le sandwich ne m’a pas promis fidélité, mais à sa femme/son mari oui
- Le sandwich à t'il un contrat d'union libre avec sa femme / son mari?
- Le sandwich me connait il lui ?

Autant de questions auxquelles ont peut répondre de la même manière...
Sans Prétention a écrit : mer. 30 juin 2021 18:24 Maintenant oui, y a des cas de sandwich infiltrés.
C'est vrai. Et c'est une autre catégorie. Faut rajouter le coup de poignard dans le dos, c'est-à-dire trahison conjugale + trahison amicale et parfois même familiale.
Dans ce cas là, y a certainement abus de faiblesse.

milo91 a écrit : mer. 30 juin 2021 17:30 Certains (voire beaucoup de ceux qui ne font cela que pour le sexe/leur ego/ le jeu...) ont un véritable talent pour identifier et faire craquer leurs cibles.
Sans Prétention a écrit : mer. 30 juin 2021 18:24 Tu as tout à fait raison.
C'est crade. Révoltant. Dégueulasse.
Je pense en effet qu'il faut le dire et le dénoncer. Mais une fois le diagnostic posé, peux-tu le traîner devant un psy pour votre thérapie conjugale histoire qu'il comprenne le mal qu'il a fait ?
Nan.
Peut-être peux-tu lui péter sa gueule de connard.
Peut-être. Après bien vérifier qu'il porte pas plainte et que madame le considère pas comme une victime. Ce qui merde le processus.
A titre personnel, je me suis occupé de son cas, disons avec "finesse" :lol: ... Mais c'est pas ça qui a permis de parler reconstruction...
Cependant, moi je suis tout à fait ouvert : que proposes-tu ?
Dernièrement on à vu notre président se prendre une baffe, c'est discutable mais il était à porté de baffe et il la prise...
Les sandwichs pathologiques, c'est un peu pareil, ils ont une vie publique ou tout le monde les considère comme de bons époux/épouses et ont leur vie secrète... Le problème avec ces gens la c'est leur nature profonde à se cacher, le jeu c'est de les mettre en pleine lumière...
Oui leur casser la gueule c'est kiffant, mais on vit dans un pays ou les lois sont peu compréhensives vis à vis de l'autojustice...
Donc, tout ce qui nous reste, c'est la possibilité de mettre un beau bordel dans leur vie, et il ne faut pas s'en priver au nom de leur peu de valeur.
Le mien, il à pris cher, et ce n'est pas fini, je vais lui faire une vie d'enfer pendant des années et le plus beau, il ne saura jamais d’où cela vient...
Tu pourrais penser que je fais une fixette mais non, pour éviter cela j'ai automatisé le processus... donc plus besoin de m'en soucier
milo91 a écrit : mer. 30 juin 2021 17:30 Ça n’enlève rien à la responsabilité de la cible. (on peut recevoir un compliment en remerciant, étant flatté mais en étant ferme sur la réitération poussive de ceux-ci....) Mais parfois ça pose question...
Sans Prétention a écrit : mer. 30 juin 2021 18:24 Certes. Mais déjà qu'on n'a pas prise sur le cf alors le sandwich hein...
A moins d'un harcèlement ou destruction avérée...
J'ai retourné la question dans tous les sens pour ma part : toujours le même constat. Dès que le cocu commence à dire "JE vais faire ci, JE l'ai foutu dehors, JE supporte plus que..." les signes de sortie de crise sont là.
Tant qu'il y a "le sandwich ci, la sandwich ça, cette Salope a... Cet enfoiré a..." (fixette obsessionnelle) on parle bien d'inateignable. Remuage de vent.
La je suis de ton avis, c'est pour cela qu'il faut se débarrasser du problème avec célérité...
Sans Prétention a écrit : mer. 30 juin 2021 18:24 Au final, là où je te rejoins complément c'est sur le profil du connard ou de la connasse (allez soyons pas sexistes) : souvent un prédateur. Il faut mettre le cf en face de la réalité : et c'est avec CA que tu m'as trompé ??? (mine écœurée)
Mais après, vite, c'est le cf qui est dans le couple, qui a promis, qui a tissé un lien... dont acte.

D'ailleurs dès que le cocu commence à dire "quel gland mon mari" ou "putain qu'elle est naïve", c'est l'aveuglement qui tombe du même coup. Pas possible quand on est obsédé par "l'autre".
YES
La compréhension est une lame à triple tranchant : votre côté, leur côté, et la vérité.
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3316
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Quitté pour son amant après 16 de débauche et d'amour passionnel

Message par Sans Prétention »

milo91 a écrit : mer. 30 juin 2021 19:48 En dehors de la fixette maladive, le dédouanement du sandwich au motifs que tu énonce ci-dessous ne sert que ceux-ci (les sandwichs)
Sans Prétention a écrit : mer. 30 juin 2021 18:24 Les deux le sont autant l'un que l'autre (aucun problème là-dessus).
👍🙂

milo91 a écrit : mer. 30 juin 2021 19:48 Je répondrais par les questions suivantes :
- Le sandwich ne m’a pas promis fidélité, mais à sa femme/son mari oui
Ben pas forcément.
Il/elle peut être :- célibataire.
- en couple libre.

Et admettons. Ça change rien au fond. C'est un autre couple, pas le tiens.
Dans ce cas, éventuellement vérifier auprès du / de la partenaire du sandwich qu'il / elle ne vit pas un calvaire de son côté why not?
Mais ton job s'arrêtera là. Ce qui est déjà beaucoup. Trouver un / une allié.e. Ça aide vachement.

Passé ce cap, même s'il faudrait faire plus, cela relève de l'intrusion. J'ai du mal à cautionner...

Je vais te dire comment je vois les choses la colère contre le sandwich est justifié et naturel. Mais c'est un réflexe archaïque. Un peu comme dans les combats de singes qui se disputent une femelle...

Même si j'ai complètement tord de manière "philosophique", voilà mon constat : c'est pas efficace comme comportement ...

En gros, mis à part un plan bien ficelé pour faire effet bombe, se plaindre de la tierce personne ralentit le processus de guérison (cesafote), de dépendance affective (cesafote) et de lucidité (cesafote).
Je remets dans l'ordre. Guérison : c'est à moi de bouger.
Dépendance affective : ma femme / mon mari est pas si parfait que ça et je suis pas une sous-merde. Lucidité : l'autre est certes un prédateur, mais qui c'est qu'a dit oui ???
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

milo91
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 115
Enregistré le : dim. 9 août 2020 16:30

Re: Quitté pour son amant après 16 de débauche et d'amour passionnel

Message par milo91 »

Sans Prétention a écrit : mer. 30 juin 2021 20:05
Passé ce cap, même s'il faudrait faire plus, cela relève de l'intrusion. J'ai du mal à cautionner...
Et bien pas moi, l'un des plus gros problémes de ce monde c'est l'injustice, je prends encore un autre exemple :
- Un homme politique tape dans la caisse, il pique 5 millions...
- Il finit par se faire choper (1 fois sur 100) et la le juge lui dit : "pas bien, faut pas faire ça, méchant garçon" et il le condamne à 2 ans avec sursis (c-a-d rien) et 300 000 € d'amende...
Ok et les 4.7 millions restant???

Le plus drôle c'est que l'un dans l'autre on est du même avis, le CF est fautif d'avoir cédé, mais il ne faut pas non plus voir la vraie vie comme "l'ile de la tentation".
Dans cette téléréalité ce sont limite des acteurs qui n’engagent rien de sérieux à la base. Donc comment en vouloir aux tentateurs?
Dans la vraie vie, il y a des CF dont beaucoup sont décris ici même par leurs compagnes/compagnons comme DNJ décrit sa femme...
Que s'est il donc passé? On ne saura jamais d’où le fait qu'il faille accepter l'absence de réponse à POURQUOI?

Oui on peut tous être tentés un jour et tous résister, mais doit on jeter la pierre à ceux qui sont plus faibles???
Je ne réponds pas à la question, je dis juste qu'il faut au moins la poser...
La compréhension est une lame à triple tranchant : votre côté, leur côté, et la vérité.
Avatar du membre

Dnj
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 365
Enregistré le : lun. 26 oct. 2020 08:59

Re: Quitté pour son amant après 16 de débauche et d'amour passionnel

Message par Dnj »

Je ne pense pas qu'il faille accepter l'absence de réponse à pourquoi.

D'abord pour une raison purement logique : si le pourquoi n'est pas identifié / traité, alors qu'est ce qui empêcherait une même cause d'aboutir à la même conséquence ? D'ailleurs si on ne connaît pas ce pourquoi, comment est on censé savoir ce qu'on doit pardonner ? C'est un coup à devenir fou..

En fait je tend à me dire :
- qu'il faut d'abord se mettre au clair soi même sur quel est son maximum admissible. Sélectionner par défaut la voie du pardon / réconciliation est une erreur si on ne s'est pas posé cette question avant, car ça aboutira à un pardon mais aussi dans le même temps à un couple dans lequel on peut etre malheureux parce qu'on ne peut pas encaisser ça, et il faut parfois des années pour le réaliser. Si la reconciliation qu'on offre est un aller simple pour être malheureux, quel est son intérêt ? Le pardon n'implique pas de rester en couple, on peut pardonner en étant séparés (c'est d'ailleurs ce que je pense que deg devrait envisager, pour être en paix avec lui même aussi. Car je sens que cette histoire d'ex qui lui reparle ça le fait cogiter. @deg Genre peur de craquer et revenir en couple si tu faiblis en lui parlant de nouveau ? Tu saurais expliciter ce que ça te fait cette histoire de lettre ? ).

- que le pardon et la réconciliation en couple sont un cadeau que l'on offre une fois que l'on est au clair sur le fait qu'on pourra être heureux avec à long terme (tromperie < maximum admissible) et aussi que l'on a la raisonnable assurance que la cause a été identifiée et traitée. Sans ces deux conditions, cela revient à offrir un pardon que l'on ne saura peut être pas assumer à une personne qui n'aura peut être pas traité la cause de tout ça. C'est un jet de dé non?

(Nb : sur l'autre sujet que vous évoqué et le statut du sandwich, je suis encore plus basique que vous :mdr1: pour moi un sandwich qui connaît la situation de couple du cf ne peut pas être autre chose qu'un connard. OK il n'a aucune responsabilité dans le couple, mais il n'est malgré tout pas obligé de faire subir ça. C'est comme le mec qui continue à proposer à boire à un alcoolique finalement. L'alcoolique porte sa responsabilité, mais celui qui le sert n'est pas obligé de continuer à le faire boire, question d'être correct et de ne pas pousser les gens sur une voie dont elle sait qu'elle leur nuira à terme)
Le chemin du bonheur, c'est de cesser de nous tracasser pour des choses qui ne dépendent pas de notre volonté. Les hommes se rendent malheureux non par les choses qui arrivent mais par leur manière de voir les choses qui arrivent.
Epictète
Répondre