Une rentrée des classes très spéciale

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Avatar du membre

supersymetrie
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 155
Enregistré le : jeu. 2 nov. 2017 15:59

Re: Une rentrée des classes très spéciale

Message par supersymetrie »

Si tu continues comme ça un jour elle va en avoir réellement assez et elle partira (surement sans te tromper)
Si elle fait les efforts elle a besoin de savoir que toi aussi tu as tourné la page de tout cela et elle a besoin de savoir si son avenir est pérenne ou non
Pour ma part je n'ai pas supporté la découverte et tous les mensonges ensuite alors que je faisais tout pour reconstruire. Alors oui les mensonges n'étaient pas des trucs de dingue, le principal je le connaissais ... mais j'ai été obligé de chercher, chercher et trouver ... et là la confiance est rompue.
Soit vous avez décidé de continuer avec certaines règles pour que ça fonctionne et tu t'y plies. Tu fais semblant de ne pas entendre la chanson, tu penses à ta première copine quand tu vois un couple qui s'embrasse.
Je vais être franc ... quand elle voit la même scène, elle ne pense pas à lui ... si elle a tourné la page, elle voit 2 acteurs qui s'embrassent dans un film ... point barre.
C'est toi qui met de l'affect là où il n'y en a pas .... c'est toi qui est encore dans le passé.
Si tu continues comme ça tu vas vraiment la perdre et elle aura raison de partir.
Fais toi aider ?
Vois si une aide peut te faire passer le cap et retrouver la confiance. Tu es maintenant sur le qui vive ... tu remarqueras quand elle a besoin de parler, quand elle aura besoin de soutien etc ...
Et désolé ... si tu ne peux pas et que tu lui fais vivre ça ad vitam eternam ... libère là ... elle aussi à le droit d'être heureuse
Avatar du membre

Auteur du sujet
Lactus Bifidus
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 84
Enregistré le : lun. 26 oct. 2020 05:17
Mon histoire : viewtopic.php?f=21&t=4405

Re: Une rentrée des classes très spéciale

Message par Lactus Bifidus »

supersymetrie a écrit : ven. 9 avr. 2021 11:38 C'est toi qui met de l'affect là où il n'y en a pas .... c'est toi qui est encore dans le passé.
Si tu continues comme ça tu vas vraiment la perdre et elle aura raison de partir.
Fais toi aider ?
Et désolé ... si tu ne peux pas et que tu lui fais vivre ça ad vitam eternam ... libère là ... elle aussi à le droit d'être heureuse
Je pense que tu es dans le vrai. Et je ne veux pas qu'elle soit malheureuse ad vitam. Mais si elle a le "droit" d'être heureuse, moi aussi : si je ne suis toujours pas guéri cet été c'est moi qui prendrai une décision.
De Pierre à Paul, en passant par Jules et Félicien,
Embrasse-les tous, Embrasse-les tous, Dieu reconnaîtra le sien !
Passe-les tous par tes armes, passe-les tous par tes charmes,
Jusqu'à ce que l'un d'eux les bras en croix, tourne de l'œil dans tes bras
Avatar du membre

supersymetrie
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 155
Enregistré le : jeu. 2 nov. 2017 15:59

Re: Une rentrée des classes très spéciale

Message par supersymetrie »

Mais tu dois agir
Il faut juger les sentiments par les actes plus que par des paroles ...
Si tu attends tranquillement l'été ... gagne du temps :fou:
Je pense que de faire l'effort de se faire aider et d'en tirer les conclusions ensuite (bonnes ou mauvaises), c'est constructif
Enfin la démarche est constructive
Avatar du membre

Auteur du sujet
Lactus Bifidus
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 84
Enregistré le : lun. 26 oct. 2020 05:17
Mon histoire : viewtopic.php?f=21&t=4405

Re: Une rentrée des classes très spéciale

Message par Lactus Bifidus »

Oh, mais j'agis. Je déconstruis, je reconstruis, j'appuie où ça fait mal, j'essaie de créer des moments à nous, etc. etc. Je n'ai pas l'intention de me tourner les pouces non plus ça n'aurait pas de sens :doute:

Oui je suis sans doute encore dans le passé, mais si je peux me permettre, peut-être que tu l'es moins parce que tu es devenu cf toi-même (à moins que j'ai mal compris)…
De Pierre à Paul, en passant par Jules et Félicien,
Embrasse-les tous, Embrasse-les tous, Dieu reconnaîtra le sien !
Passe-les tous par tes armes, passe-les tous par tes charmes,
Jusqu'à ce que l'un d'eux les bras en croix, tourne de l'œil dans tes bras
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3029
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Une rentrée des classes très spéciale

Message par Sans Prétention »

Yop!
Bon alors déjà un an c'est court.
Figaro Madame dit que t'es censé être opérationnel en un mois, dans le dur de la réalité, moi je dis deux ans, et avec aide psy et soutien du cf.
Puis l'après c'est pas une seule route, c'est trois ou quatre scénarios possibles (en gros : renouveau, stagnation/résignation, enfer ou séparation).

Ensuite, oui, y a des cas (pas tous) où dévier soi-même aide à passer large au-dessus des films, séries, chansons et autres traumas que tu décris. Mais à certaines conditions (par exemple pas se donner à une peripathéticienne, ça merde encore plus l'ego).
Ça dépend de tellement de paramètres que je donne pas trop de conseil là dessus parce qu'on joue gros mais oui ça peut marcher comme merder total ou rien faire (et donc provoquer la déception). Y a un adulthème dessus. A lire.

Quant à savoir ce que l'autre voit devant une scène d'amour, on n'en sait rien. Y a pas de télépathe dans le groupe.
Perso, j'ai pas réuni assez de billes là dessus pour être affirmatif, mais d'après les maigres indices dont on dispose, ajoutés à ce qu'on sait de comment fonctionne la mémoire, je pose comme hypothèse que ça dépend des moments et que les images de l'amant mettent du temps à s'estomper (surtout si c'était bien avec. Même avec un retour au bercail, ça reste quelque part sauf si l'autre était une erreur de la nature, là y a probablement oubli thérapeutique pour éviter la blessure narcissique). Au bout d'un certain temps, j'imagine que ça passe mais je sais pas combien. Il peut même y avoir fusion de l'image du légitime et de l'amant. C'est loin d'être binaire.
Après, il peut ne plus y avoir de sentiment, c'est pas le problème.

La nostalgie ça existe, l'oubli des événements "heureux" moins (c'est d'ailleurs pour ça que certains y retournent), les mélanges qui ont pas trop de sens genre images floues y en a. C'est un peu comme les rêves ça se contrôle moyennement.
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Auteur du sujet
Lactus Bifidus
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 84
Enregistré le : lun. 26 oct. 2020 05:17
Mon histoire : viewtopic.php?f=21&t=4405

Re: Une rentrée des classes très spéciale

Message par Lactus Bifidus »

Sans Prétention a écrit : ven. 9 avr. 2021 14:44 Yop!
Bon alors déjà un an c'est court.
Figaro Madame dit que t'es censé être opérationnel en un mois, dans le dur de la réalité, moi je dis deux ans, et avec aide psy et soutien du cf.
Ensuite, oui, y a des cas (pas tous) où dévier soi-même aide à passer large au-dessus des films, séries, chansons et autres traumas que tu décris. Mais à certaines conditions (par exemple pas se donner à une peripathéticienne, ça merde encore plus l'ego).

Quant à savoir ce que l'autre voit devant une scène d'amour, on n'en sait rien.
J'ai pas réuni assez de billes là dessus pour être affirmatif mais d'après les maigres indices dont on dispose, ajoutés à ce qu'on sait de comment fonctionne la mémoire je dirais que ça dépend des moments et que les images de l'amant mettent du temps à s'estomper (surtout si c'était bien avec l'autre) et qu'il peut même y avoir fusion de l'image du légitime et de l'amant. C'est loin d'être binaire.
La nostalgie ça existe, l'oubli moins, les mélanges qui ont pas trop de sens genre images floues y en a.
Oui. Des images, je pense qu'elle en a aussi contrairement à ce que dit Supersymétrie. D'ailleurs il arrive souvent que lorsqu'on regarde un film qui traite de cocufiage ou d'amant/amante, elle se rapproche un peu plus de moi ou me prenne la main. Parfois pour me rassurer je crois, parfois sans y penser.

Pourquoi dis-tu "par exemple pas se donner à une peripathéticienne, ça merde encore plus l'ego" ? Je suis curieux. C'est quelque chose que j'avais envisagé, à un moment.
De Pierre à Paul, en passant par Jules et Félicien,
Embrasse-les tous, Embrasse-les tous, Dieu reconnaîtra le sien !
Passe-les tous par tes armes, passe-les tous par tes charmes,
Jusqu'à ce que l'un d'eux les bras en croix, tourne de l'œil dans tes bras
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3029
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Une rentrée des classes très spéciale

Message par Sans Prétention »

Lactus Bifidus a écrit : ven. 9 avr. 2021 14:53 Pourquoi dis-tu "par exemple pas se donner à une peripathéticienne, ça merde encore plus l'ego" ? Je suis curieux. C'est quelque chose que j'avais envisagé, à un moment.
Y a un post sur la question ("L'autre côté du miroir" dans les adulthèmes). Et je peux ajouter mon expérience perso (mais c'est pas si intéressant parce que trop spécifique à mon sens).

En gros, y a 3 types de conséquences au pas de côté :
1) ça fait que dalle (du coup une certaine déception et pas de guérison à la clé) :doute:
2) ça fait dégueuler (ton ego en prend un sacré coup et non seulement t'es pas guéri mais en plus tu t'enfonces dans la merde et tu te noies dans ta propre culpabilité.) :beurk:
3) ça renforce l'ego. :petard:

2 chances sur 3 de merder et avec des combinaisons multiples. :?

Le résultat dépend de 3 facteurs à mon sens : ton mobile, avec qui et qui tu es.

Mobile : En gros, si tu souhaites te venger, ben en fait c'est con. Parce que aller voir ailleurs n'empêche pas ce qui est arrivé. Maintenant ça peut marcher si tu as l'idée consciente ou inconsciente de te barrer (comme Super. C'est clairement une vengeance, d'ailleurs il le dit. Et l'utilise comme telle. Moi j'appelle ça la coucherie rupture) ou si tu veux "reprendre la main" en mode "un partout" mais bon ça fait un couple compétitif ou basé sur des rapports de dominations (notamment genre compétition avec d'autres hommes) Faut aimer. Y avait Pandore qui était comme ça, ça lui a convenu. D'ailleurs lui il dit "OUI faut aller voir ailleurs pour se sentir puissant" (bon en fait pas tout à fait mais pas loin). Moi je dis "ça dépend mec". Un peu comme Brassens si je confonds pas...

Avec qui : payer pour coucher... Ça aide pas je trouve. En tous cas j'ai vu zéro témoignage positif allant dans ce sens là. Peut-être avec une tournure d'esprit particulière, je sais pas... Mais pour un mec un peu romantique à la base par exemple... C'est pas bon pour le moral quoi.
Même effet avec une femme dite "facile"... Et puis dans ces cas là que tu le veuilles ou non, ça fait un peu vengeance... Donc...

Qui tu es : ben c'est tout le problème... Si t'as jamais fauté, y a une raison. Du coup te forcer à être qui tu n'es pas pourrait bien être plus délétère que réparateur... Faut être prêt à affronter ses côtés "sombres"...

A titre personnel, j'ai essayé d'éviter ces écueils là... J'ai pas voulu développer une mentalité de cf. Mais t'es quand même obligé de prendre conscience qu'il y a une part de vengeance, un part de domination et autre joyeuseté du genre, cachés sous des tapis de justifications... Comme pour le cocufiage de base en fait. Sauf que c'est inconscient la plupart du temps. Mais... Je me suis imposé des règles.

Et on voit bien la connection entre ces 3 éléments... T'es pas un boucher, tu vas pas tremper le biscuit avec la première venue juste pour équilibrer les plateaux...

Parenthèse : le "elle l'a fait pour elle pas contre toi", j'y crois moyen. Pourquoi ? A cause du "cétafote"... :deal:
Y a parfois une dimension même inconsciente de vengeance (parfois même les structurels se "vengent" de leurs parents alors bon... :bonk: ), réparation, récupération d'éléments de liberté derrière toute tromperie. Pour ça que j'abonde pas quand je vois cette formule un peu trop facile.
D'ailleurs, même si tu le fais "pour toi" y a quelque chose de cet ordre là planqué derrière. Mais au moins, si tu le sais, tu peux mettre à distance. C'est quand tu le sais pas que ça devient un piège... :roll:

Bien sûr, j'ai renoncé à certains idéaux pour rester debout, négocié avec ma conscience, mais en fait ma problématique était clairement ailleurs. Et surtout, je pense avoir trouvé ce que je cherchais. C'est terrible à dire mais je crois que j'ai trouvé ce que je cherchais avant toute cette saloperie. D'ailleurs, je fais partie de ceux pour qui c'est "mieux" que tout ça soit arrivé. Et je pense pas que ce soit généralisable. Mais pour moi c'est mieux.

Maintenant, je confirme que j'ai zéro trauma. Fill, série, roman, clip... Je vois ça avec un œil "medical". Analytique (sans vilain jeu de mot :lol:)
J'ai des coups de sang, parfois, mais placés sur du factuel. Et puis surtout il fallait mettre de l'ordre dans le bordel environnant qui était en train de me mener au cimetière et vérifier certains éléments mythos qui me pourrissaient l'existence. Fait.

PS : Le message que tu as cité n'est pas exactement identique à celui du post, j'étais en train de compléter en même temps. Lol.
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

supersymetrie
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 155
Enregistré le : jeu. 2 nov. 2017 15:59

Re: Une rentrée des classes très spéciale

Message par supersymetrie »

Lactus Bifidus a écrit : ven. 9 avr. 2021 14:28 Oh, mais j'agis. Je déconstruis, je reconstruis, j'appuie où ça fait mal, j'essaie de créer des moments à nous, etc. etc. Je n'ai pas l'intention de me tourner les pouces non plus ça n'aurait pas de sens :doute:

Oui je suis sans doute encore dans le passé, mais si je peux me permettre, peut-être que tu l'es moins parce que tu es devenu cf toi-même (à moins que j'ai mal compris)…
Le fait d'être devenu cf c'était question de
1) Remettre les pendules à l'heure
2) Savoir ce qu'elle avait pu vivre
3) Redevenir vivant
4) Elle avait tendance à faire de cette histoire un truc un peu "pas grave" c'est passé, ça n'existe plus, seul l'avenir compte... quand elle a vécu la même chose elle a compris.
Je ne souhaite ça à personne et je me suis trouvé le dernier des connards de lui avoir fait vivre cela ... j'aurais dû partir ... point

Tu es dans le passé et tu le seras encore longtemps, c'est normal c'est un traumatisme fort. Quand on veut à tous prix maintenir tout à bout de bras oui le traumatisme sera toujours là. Bien entendu je ne suis pas dans la tête des gens mais quand tu regardais un film avec 2 personnes qui s'embrassaient tu ne te mettais pas obligatoirement dans la situation ... ça faisait parti de l'histoire. Si elle a tourné la page ... pourquoi se remémorer cela ? A mieux si c'était au même endroit pourquoi pas ...
Le vision des choses n'est plus la même quand on a détruit une situation qu'on aimait malgré tout. Ok elle a été voir ailleurs mais elle était toujours là ... et le truc magnifique qu'on vit caché dons son coin ... quand on final c'est découvert, qu'on discute et qu'on voit qu'en fait on s'est aussi menti à soi même et que c'était pas si beau que ça ... beaucoup font reset.
Bien entendu on ne sait pas ce que l'autre pense ... mais de là à penser que chaque chose qui se passe lui fait remémorer ces instants avec son ex amant, je ne sais pas si c'est crédible. Quand on a fait du mal à tout ceux qu'on aime et qui nous aime ... je doute. C'est croire que l'autre n'a dans la tête que des scènes de sexe et d'amour tout le temps ... :mdr
Ce que je voulais juste dire c'est qu'on pense et qu'on peut nous dire dans notre entourage que le temps va faire son oeuvre ... en gros en attendant ça passe ...
Moi je ne trouve pas surtout quand on a vécu ça comme un traumatisme. Si j'avais tout découvert 3 mois avant ça ne serait pas du tout passé comme ça. 3 mois avant je cherchais, je savais qu'il se passait quelque chose et si je l'avais capté (et j'étais à 2 doigts de la choper pour son train pour la province au lieu d'être au bureau) ... c'était fini sur le champ et 0 traumatisme ... en gros je n'attendais que ça pour régler nos comptes ...
3 mois après la situation n'était plus la même et j'ai découvert sans le chercher ... et là j'ai pris une claque dans la tronche.

Est ce que le fais d'avoir été cf à changé quelque chose à la perception ... non ... j'étais mort (mentalement et physiquement) et j'ai rencontré quelqu'un d'exceptionnel qui m'a juste montré qui j'étais et qui m'a permis de savoir ce que j'attendais d'une relation et je suis revenu à la vie.

Ce que je dis c'est seulement si elle fait un réel effort et qu'elle est celle qui te convient ... tu dois faire cet effort d'aller chercher de l'aide pour améliorer la situation.
Personne n'a à te juger de savoir si c'est bien ou non ... si tu estimes que c'est la meilleure solution pour toi ... agis
Mais le bon vieil adage que le temps est le meilleur remède ... je suis moins certain ...
Donc si tu agis, avance, tente, test ... super ... c'est la meilleure solution
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3029
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Une rentrée des classes très spéciale

Message par Sans Prétention »

supersymetrie a écrit : ven. 9 avr. 2021 16:09 Elle avait tendance à faire de cette histoire un truc un peu "pas grave" c'est passé, ça n'existe plus, seul l'avenir compte... quand elle a vécu la même chose elle a compris.
C'est souvent le cas, je confirme : viewtopic.php?p=58034#p58034
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Auteur du sujet
Lactus Bifidus
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 84
Enregistré le : lun. 26 oct. 2020 05:17
Mon histoire : viewtopic.php?f=21&t=4405

Re: Une rentrée des classes très spéciale

Message par Lactus Bifidus »

Sans Prétention a écrit : ven. 9 avr. 2021 15:17 Parenthèse : le "elle l'a fait pour elle pas contre toi", j'y crois moyen. Pourquoi ? A cause du "cétafote"... :deal:
Y a parfois une dimension même inconsciente de vengeance (parfois même les structurels se "vengent" de leurs parents alors bon... :bonk: ), réparation, récupération d'éléments de liberté derrière toute tromperie. Pour ça que j'abonde pas quand je vois cette formule un peu trop facile.
D'ailleurs, même si tu le fais "pour toi" y a quelque chose de cet ordre là planqué derrière. Mais au moins, si tu le sais, tu peux mettre à distance. C'est quand tu le sais pas que ça devient un piège... :roll:
Très vrai, merci de me faire douter de cette maxime que j'avais presque fait mienne. A y réfléchir, oui ça a du sens. Ou en tout cas, "au début" c'est effectivement contre toi. Je pense que par la suite, c'est juste qu'ils/elles kiffent d'être sur leur petit nuage, et là plus personne n'existe à part eux.

Et maintenant que j'écris ça, je me dis que même dans ce cas-là, il faut quand même entretenir le mensonge, couvrir les mensonges avec d'autres mensonges, continuer à mentir les yeux dans les yeux, être capable de dire, les yeux dans les yeux "je t'aime" sans trembler, sans culpabiliser… c'est effectivement un peu plus qu'agir "pour elle" et pas "contre moi".

Quant à la question des prostituées, je pense que du moins pour le début, tu as raison dans ta logique. Je n'ai jamais réussi à retrouver ce post, mais j'avais lu un type qui avait raconté le début de son addiction aux escorts. En gros quand il avait découvert ça, avec sa femme ça n'allait plus, elle lui parlait mal, l'engueulait souvent, et ce type racontait : "j'avais pris l'habitude de supporter son attitude en choisissant de me détendre avec d'autres filles. Ah, tu m'as mal parlé aujourd'hui ? Et bien je vais me faire du bien dans les bras d'une jolie blonde de 25 ans qui me fera oublier ma mégère à la maison".
Sauf que comme il le décrivait, ce palliatif, s'il était bien une vengeance au début, a fini par détruire son couple, non pas parce qu'elle l'a découvert (elle n'a jamais rien su) mais parce qu'à force de fuir les problèmes sont devenus tellement insurmontables et la communication tellement impossible que le couple a explosé et le divorce est devenu inévitable.
Modifié en dernier par Lactus Bifidus le ven. 9 avr. 2021 16:18, modifié 1 fois.
De Pierre à Paul, en passant par Jules et Félicien,
Embrasse-les tous, Embrasse-les tous, Dieu reconnaîtra le sien !
Passe-les tous par tes armes, passe-les tous par tes charmes,
Jusqu'à ce que l'un d'eux les bras en croix, tourne de l'œil dans tes bras
Avatar du membre

supersymetrie
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 155
Enregistré le : jeu. 2 nov. 2017 15:59

Re: Une rentrée des classes très spéciale

Message par supersymetrie »

Sans Prétention a écrit : ven. 9 avr. 2021 16:12
supersymetrie a écrit : ven. 9 avr. 2021 16:09 Elle avait tendance à faire de cette histoire un truc un peu "pas grave" c'est passé, ça n'existe plus, seul l'avenir compte... quand elle a vécu la même chose elle a compris.
C'est souvent le cas, je confirme : viewtopic.php?p=58034#p58034
C'est normal le but est de repartir à 0 car on sait qu'on a merdé :)
Donc non ce n'était pas grave que ça ... d'ailleurs c'était nul ... j'ai même pas joui !
C'était tellement nul que tu y es retourné plusieurs fois !
Oui mais bon il ne se serait rien passé ensuite, c'était pareil
:mdr
Sa meilleure défense ... Tu me poses des questions, tu essayes de me faire remémorer des sentiments d'un moment qui n'existe plus et que je regrette. Je ne suis plus dans ce moment.
Et je pense que ça c'est vrai ... le flot de sentiments et au top à ce moment là ... quand on s'est fait chopé et qu'on énumère la situation et que le conte de fée est moche ... c'est plus pareil.
Avatar du membre

Auteur du sujet
Lactus Bifidus
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 84
Enregistré le : lun. 26 oct. 2020 05:17
Mon histoire : viewtopic.php?f=21&t=4405

Re: Une rentrée des classes très spéciale

Message par Lactus Bifidus »

supersymetrie a écrit : ven. 9 avr. 2021 16:18 C'est normal le but est de repartir à 0 car on sait qu'on a merdé :)
Donc non ce n'était pas grave que ça ... d'ailleurs c'était nul ... j'ai même pas joui !
C'était tellement nul que tu y es retourné plusieurs fois !
Mince, serait-il possible que nos femmes soient une seule et même personne ? :lol:
Elles ont cet avantage sur nous : si je la trompe et que je lui dis que je n'ai jamais joui, elle risque d'avoir du mal à me croire…
De Pierre à Paul, en passant par Jules et Félicien,
Embrasse-les tous, Embrasse-les tous, Dieu reconnaîtra le sien !
Passe-les tous par tes armes, passe-les tous par tes charmes,
Jusqu'à ce que l'un d'eux les bras en croix, tourne de l'œil dans tes bras
Avatar du membre

supersymetrie
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 155
Enregistré le : jeu. 2 nov. 2017 15:59

Re: Une rentrée des classes très spéciale

Message par supersymetrie »

Lactus Bifidus a écrit : ven. 9 avr. 2021 16:15
Sans Prétention a écrit : ven. 9 avr. 2021 15:17 Parenthèse : le "elle l'a fait pour elle pas contre toi", j'y crois moyen. Pourquoi ? A cause du "cétafote"... :deal:
Alors elle l'a fait pour elle et bien entendu le choix ne s'est pas orienté avec toi. Moi elle m'avait expliqué qu'elle m'avait exprimé son mal être en me demandant un enfant.
La il faut quand même faire le lien
Et comme j'avais du mal à revenir dans le monde réel après un deuil et que je lui ai dit d'aller se faire aider par un psy car moi j'en étais pas capable, ça réponse
J'ai pris ça comme un abandon, tu ne voulais plus m'aider ... alors quand je l'ai vu je me suis tourné vers lui.
Donc oui cette histoire est pour le cf et bien entendu contre toi qui n'est pas
1) là
2) compris
3) toujours au travail
4) tu t'occupes plus des enfants
5) t'arrêtes pas de faire du sport
etc etc
tu allonges la liste comme tu veux et tu coches les cases. Bien entendu s'est pour soi et contre l'autre dans la notion de couple ...
Lactus Bifidus a écrit : ven. 9 avr. 2021 16:20
supersymetrie a écrit : ven. 9 avr. 2021 16:18 C'est normal le but est de repartir à 0 car on sait qu'on a merdé :)
Donc non ce n'était pas grave que ça ... d'ailleurs c'était nul ... j'ai même pas joui !
C'était tellement nul que tu y es retourné plusieurs fois !
Mince, serait-il possible que nos femmes soient une seule et même personne ? :lol:
Elles ont cet avantage sur nous : si je la trompe et que je lui dis que je n'ai jamais joui, elle risque d'avoir du mal à me croire…
Elle ne va pas te dire "Lactus ... je me suis fais défoncer comme jamais ... de la folie ... je ne savais plus ou j'étais tellement il m'a baisé comme une reine"
Tu comprends que là c'est mort tout de suite :wink:
Et j'ai eu la chance ou la malchance de voir un sms pour se remémorer cette superbe journée ... je lui ai dit
- C'est marrant le cocu c'est moi mais je baise comme un amant et l'amant c'est lui et il baise comme un vieux mari ... intéressant
Avatar du membre

Dnj
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 103
Enregistré le : lun. 26 oct. 2020 08:59

Re: Une rentrée des classes très spéciale

Message par Dnj »

si je la trompe et que je lui dis que je n'ai jamais joui, elle risque d'avoir du mal à me croire…
C'est parce qu'il faut le dire de façon convaincante
Image
Modifié en dernier par Dnj le ven. 9 avr. 2021 16:32, modifié 1 fois.
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3029
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Une rentrée des classes très spéciale

Message par Sans Prétention »

Lactus Bifidus a écrit : ven. 9 avr. 2021 16:15 Très vrai, merci de me faire douter de cette maxime que j'avais presque fait mienne. A y réfléchir, oui ça a du sens. Ou en tout cas, "au début" c'est effectivement contre toi. Je pense que par la suite, c'est juste qu'ils/elles kiffent d'être sur leur petit nuage, et là plus personne n'existe à part eux.
Je me suis mal fait comprendre : pas de binarisme.
Je dis pas qu'ils se réveillent un matin en disant : "Oula, aujourd'hui, je vais me venger de ma vie de merde avec ce con et je vais le tromper vu qu'il prend pas assez soin de moi !" :bonk: C'est pas comme ça non plus.
Je dis juste qu'il y a des mélanges émotionnels et contextuels qui éliminent la possibilité du zéro vengeance. Rien de plus. Y a pas de théorie de la vengeance systématique derrière le cocufiage. Mais c'est pas si clair. On en retrouve des traces un peu partout dans les écrits des cf.

Lactus Bifidus a écrit : ven. 9 avr. 2021 16:15 Et maintenant que j'écris ça, je me dis que même dans ce cas-là, il faut quand même entretenir le mensonge, couvrir les mensonges avec d'autres mensonges, continuer à mentir les yeux dans les yeux, être capable de dire, les yeux dans les yeux "je t'aime" sans trembler, sans culpabiliser… c'est effectivement un peu plus qu'agir "pour elle" et pas "contre moi".
Bah je dirais que c'est agir pour elle dans un premier temps : elle se protège puis contre toi éventuellement dans un second temps.
Exemple clair (j'espère)
A - Tu me trompes ?
B - Mais non mon chéri, qu'est-ce qui te fait penser ça ? (Mensonge. Elle le fait "pour elle")
A - Tu me trompes, j'ai des preuves !
B - Je le jure sur la tête des enfants (Mensonge + reniement à des valeurs élémentaires de la vie à deux. Elle le fait encore "pour elle")
A - J'ai vu un SMS de Paul sur ton téléphone !
B - T'es malade ou quoi ? Espèce de paranoïaque ! (Accusation : elle le fait contre toi.)

Etc... C'est des glissements.
Lactus Bifidus a écrit : ven. 9 avr. 2021 16:15 Quant à la question des prostituées, je pense que du moins pour le début, tu as raison dans ta logique.
Moi j'ai pas de logique, chacun a sa logique comme je disais plus haut.
Je ne fais que faire état de cette diversité.
Vu ton tempérament a priori, t'es pas du genre à aller voir les péripathétiques. Il y a de grandes chances que tu te fasses plus de mal que de bien.
Maintenant pour d'autres, ça peut marcher.
Par contre, bye, bye couple modèle après ça...

Vois qui tu es et ce que tu veux pour toi.
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Répondre