Le drame

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2900
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Le drame

Message par Sans Prétention »

Merci pour ce récit.

MB confirme t elle non pas sur le vécu qu'elle a eu de cette expérience, il est fort probablement différent. Mais sur les paroles dites...


Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

supersymetrie
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 101
Enregistré le : jeu. 2 nov. 2017 15:59

Re: Le drame

Message par supersymetrie »

Hello Loop

Le point commun que je trouve avec mon histoire et cette méchanceté. Je savais qu'il se passait quelque chose, je ne cherchais pas dans le bon cercle ni avec la bonne personne. Oui le fameux 6ème sens ...
J'avais traversé un deuil et c'est le moment où je suis revenu dans le monde réel. Je ne la reconnaissais plus. Je savais qu'il fallait que je propose quelque chose et sincérement je lui ai proposé une nouvelle vie ailleurs, autrement pour nous retrouver
J'ai eu le droit à des rires sarcastiques, des prises à partie en pleine soirée avec de la gens pour bien démonter le projet pour le ridiculiser (mais la vérité c'était ... si on partait comment allaient-ils se retrouver ? (chose que j'ai lu dans un sms par la suite)), le chantage: si tu veux réaliser ce projet c'est sans moi ni les enfants ... et le pire ... ce regard et se sourire de dégout.
On peut cacher beaucoup de sentiments (la joie, la haine, la colère etc) mais pas le dégout ... et je pense que quand vous voyais ce rictus de dégout ... ne cherchez plus ... c'est fini. Elle était méchante dans ses mots, ses paroles, ses attitudes. En effet, elle avait un plan d'avenir ... moi je n'étais plus que le plan B au cas où ...
Bon, le plan A est tombé à l'eau. Il l'a traité comme conne mais ... jamais de haine, de méchanceté ou de dégout envers lui ... c'était fini c'est tout et elle revenu bien gentiment à la niche retrouver son plan B qui visiblement était pas si mal que ça ... jusqu'à ce que le plan B découvre tout ;)
Là l'amour est revenu ... :))))))) la peur, le sado masochisme de payer pour ce qu'elle à fait etc ...
On a essayé ... c'est maintenant terminé ...
Alors on regrette un peu, on se dit ... Tiens est ce que j'ai bien tout pris en compte ?
Jusqu'à une nouvelle discussion on vous revoyez ce rictus incontrôlable .... je n'ai plus aucun scrupule de reprendre ma vie ne main et je serai un super père pour mes enfants ;)


Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2900
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Le drame

Message par Sans Prétention »

Salut Supersymétrie 🙂

Si je décode, vous êtes séparés ? (J'ai peut-être mal décodé 🤔)

Sinon pour le rictus pas facile à contrôler et le dégoût qui dégouline, les petites phrases assassines, pas besoin de PN derrière 😏. Dans mes histoires (au moins deux) de cocufiage, toujours le même scénario.😎

Je vais m'aligner avec ce que dit Supersymétrie : on peut tout simuler mais le dégoût, lui, est toujours très... Sincère. 😳


Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 395
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22

Re: Le drame

Message par Mitsou78 »

Re,
Il est des traits dans le fonctionnement naissant d'une nouvelle relation que le vrai manipulateur saura intensifier à son avantage tout en dévalorisant l'officiel (je parle au masculin parce que plus fréquent dans ce sens et que c'est le cas qui nous concerne mais une femme peut parfaitement être MPN et adopter un comportement similaire). Intelligemment le MPN dénigrera son concurrent qui peut parfaitement être la personne à détruire, n'oublions pas que ce dernier ne se nourri que du mal et de la destruction qu'il impose, que de façon indirecte, jamais il ne critiquera ouvertement et directement son rival autrement que par des injonctions indirectes, de situations proposées et apportées par sa nouvelle confidente. Dans mon cas pas de railleries, de moqueries, de dénigrements de mon épouse, elle se contentait et se satisfaisait je crois de son positionnement nouvellement hédoniste.
Je lis, mais est ce lié qu'au MPN, la colonisation de la vie d'autrui, le retournement de cerveau, l'infantilisation naissante, le sandwich devenant le point central, le nouveau référant de cette nouvelle vie qui s'annonce au point qu'aucune réelle décision ne peut être prise sans concertation de ce dernier.
J'avais l'impression de vivre, entendre, voire évoluer une adolescente. Pas de méchanceté mais je ne faisais plus parti de l'échiquier, le jeu était central autour d'eux au travers d'elle.
Je ne sais si je suis clair.
Comme précisé la lutte est impossible tellement l'autre a colonisé toute la personne, quasi continuellement, ne laissant aucun moment de répit, s'assurant de prendre possession et contrôle de tous les événements qui concerne son nouveau jouet sans omettre de profondément atteindre l'autre sans se mettre à découvert.
Tel le zombie, le MPN a peur de la lumière, de voir son image ternie.

Il serait intéressant de savoir ce qu'est votre vie durant les 15 années qui viennent de s'écouler, si vous avez consulté.


L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel
Avatar du membre

supersymetrie
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 101
Enregistré le : jeu. 2 nov. 2017 15:59

Re: Le drame

Message par supersymetrie »

Hello Sans Prétention
On est en cours de séparation. Dans mon cas difficile de passer outre son incartade. Comme j'ai cherché, j'ai tout trouvé,les sms, les mails, les lettres d'amour ... c'est difficile d'oublier et de faire comme si de rien. Et en plus comme je me suis vengé de lui et d'elle ... ça n'aide en rien.
Je comprends que le choix de se séparer et difficile. Si nous n'avions pas d'enfants, je serai parti dans l'instant, sans réfléchir au pourquoi du comment. On fait ses choix de vie, on a des valeurs ... si il y avait eu des discussions avant, si je n'avais pas tenu compte de certains de ses désirs pour que notre couple puisse aller mieux ... peut être que cela se serait passer autrement. Mais non ... des mois et des mois de mensonge,qui m'ont obligé à chercher la vérité ... puis ne supportant pas ce que j'ai trouvé ... c'est mon Karma qui a morflé. :wink:
Puis l'impasse et on décide de se séparer pour reprendre une vie normale. Bien entendu ... elle, elle serait prête à passer l'éponge sur tout.
Un soir on discute de notre boulot en ce moment ... pour dépanner je suis revenu à un job technique le temps qu'on trouve une solution pour la suite et là ... le rictus est apparu "Quoi ? tu refais du technique !"
Moi je n'ai vu que ce rictus de dégout. Son mec avait un boulot de merde et gagnait de clopinettes ... ok je dépanne mais au même tarif, très loin des clopinettes de son débile ;)
C'est là que j'ai compris qu'en fait ... le coup d'éponge n'aurait pas été aussi simple que ça. Bien entendu elle à avalé de travers toutes mes vengeances (et c'était le but) ...
Puis j'ai réfléchi ... en étant honnête ce petit rictus je l'ai aussi ... donc je ne lui en veux pas
Ca ne m'empêche pas d'avoir de la tendresse pour elle et de tout faire pour que la suite se passe dans de bonnes conditions pour elle. Nous avons vécu des moments magiques. Elle m'a donné tout son amour ... je ne peux pas non plus effacer d'un revers de la main tout cela. Je peux être en colère, faché ... elle à fait les choix qu'elle pensait être les mieux pour elle. Et en effet, je comprends le terme d'échiquier ... je ne faisais plus parti du jeu ... ou au mieux j'étais devenu un pion, un fou mais plus le roi


Avatar du membre

Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 395
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22

Re: Le drame

Message par Mitsou78 »

MB, Pool, qu'est ce qui fait de X, appelons le ainsi, à votre avis chacun, un MPN ?


L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel
Avatar du membre

Loop
Cornu
Cornu
Messages : 19
Enregistré le : mar. 23 juil. 2019 11:58

Re: Le drame

Message par Loop »

Dans toutes ces histoires de trahison il y a des similitudes et des différences.
Ce dégoût je l'ai ressenti et plus encore bien compris, quand elle m'a dit un jour "ne m'approche pas à moins d'un mètre, écarte toi quand tu me croises , tu me dégoûtes ". Oui ça fait mal, on encaisse mais on ne digère pas facilement.
J'ai toujours pensé qu'un jour, ma femme pouvait rencontrer quelqu'un. Je pensais possible cette chose mais sans la craindre. Tous les jours des couples se séparent, ça arrive. Mais là où ça ne va plus c'est quand ce lui qui s'en va, s'acharne sur l'autre qui n'a rien demandé. C'est suffisamment difficile comme ça pour ne pas avoir besoin d'en rajouter "gratuitement ".
Et c'est là qu'intervient, dans notre histoire, le MPN.
Ce type est universitaire, docteur en .... des connaissances poussées en psycho, en management, en développement. C'est un gars, tout de suite vous accrochez, jovial, attentionné, sympa, avec de l'écoute et ,selon lui, un grand cœur. Toutes les personnes avec qui vous parlez de lui le trouvent vraiment sympa, dès la 1ère minute. Mais il y a quelque chose qui cloche. Quand il vous passe la main dans le dos vous me pouvez pas vous empêcher de vous raidir. Un peu comme si il tenait un couteau dans votre dos en même temps. Il y a quelque chose qui ne sonne pas juste mais vous ne savez pas quoi. Mais bon il est sympa alors vous l'invitez et puis au bout de quelques temps c'est lui qui s'invitent et qui s'incrustent. Mais bon il est sympa. Et puis au fur et à mesure il parle, il parle beaucoup après vous avoir écouté. Et il a une vie extraordinaire. Invérifiable mais extraordinaire. Et plein de points communs avec vous. Mais bon , il est sympa, mais moi perso, il commence à me gonfler. Il fait partie de l'équipe de France de triathlon, il est parti d'un cap plomberie pour arriver docteur à la fac (véridique et aucun dénigrement de ma part ), son père est un ancien coureur pro, à fait le Tour de France et a gagné sur les Champs Élysées. Alors là mon gars, tu pipotes. Non seulement je connaissais un peu le vélo mais en plus c'était vérifiable. A partir de là j'ai voulu qu'on prenne nos distances avec ce gars affabulateur. Nous étions étudiants à l'époque et nous lavons perdu de vue après. Tant mieux. Mais il a fallu que ma femme reprenne contact avec lui, parce bon, il était sympa. Et là ce fût l'erreur. Je n'étais pas chaud car je ne le sentais pas mais ma femme le trouvait tellement sympa. Alors il est revenu dans notre vie enfin surtout dans celle de MB. Ma femme a fait rentrer le diable chez nous.
Au début c'était pour discuter, pour avoir des relations "sociales", mais confiant, occupé par mon boulot et ma vie pépère j'ai laissé faire.
Et j'ai vu le changement de MB. Ses propos n'étaient plus les siens, on était dans une conspiration d'état, une philosophie hédoniste et égoïste, un cheminement spirituel que je ne lui connaissais pas, bref ça partait dans ton les sens et vous connaissez la suite.
Ma femme traversait une crise ou plutôt la poursuivait en l'aggravant et l'autre en a profité. A l'écoute au début, il était devenu son gourou au vrai sens du terme. MB consultait une psychiatre depuis quelques temps et quand elle est rentrée sous l'emprise de ce type j'ai demandé à aller voir cet psychiatre avec elle. Celle-ci a accepté en dérogeant à ses règles. Je lui ai exposé la situation c'était 2 mois après le fameux concert. Au bout d'un moment elle a demandé à ma femme de sortir pour parler avec moi. Elle m'a alors dit que ma femme était bien sous l'emprise de cet homme, elle m'a dit qu'il allait falloir être patient car son emprise était forte. En partant elle m'a dit qu'on ne pouvait pas l'attaquer de front et m'a souhaité bon courage. Sa propre psy me confirmait ce que je pensais.
Et là, je comprends ce que vive les personnes dont les proches sont embrigadés dans une secte.
Plus rien n'est rationnel, tout ce que vous dites est faux, vous ne comprenez pas, vous ne pouvez pas comprendre car nous ne sommes plus dans les mêmes dimensions. Même les preuves concrètes que vous apportez sont fausses, inacceptables pour l'autre. Et des preuves j'en avais. Des mails que cet abruti envoyait en démandant de ne surtout pas les montrer à quelqu'un (tu m'étonnes quand tu as les pieds sur terre tu trouves ça d'une telle débilité) ou de les effacer.
Quand je les ai lu, mon dieu le ramassis de conneries. Il lui demandait de ne plus aller voir le psy, ce qu'elle a fait, de ne plus prendre son traitement, car son médicament c'était lui avec la posologie qui allait avec. Il lui disait qu'il y avait une très grande force en elle , il la sentait et qu'il savait , qu'il pouvait la faire sortir. Il savait car il avait comprit le sens de la vie. Et là il part dans un truc mystique, un jour,une traversée du désert (une vraie par la métamorphose car il voyage pas mal, mais invérifiable quand même), plus d'eau, seul, perdu, il allait mourir et là , une révélation, une prise de conscience, il avait tout comprit, pourquoi, comment, vers où. Et oh miracle au moment où tout semblait perdu, l'oasis providentiel, le soleil rouge qui rendait le sable encore plus rouge, un mirage ? Non sa survie! C'était dune niaiserie! A en pleurer. J'ai voulu m'en assurer en le faisant lire à 2 collègues femmes. La 1ère était outrée par tant de bêtises, comment peut on croire en de telles conneries et l'autre éclata de rire, n'en pouvant plus et ne cessant de s'excuser tellement elle rigolait et trouvait ça niais. Je les remerciais de m'avoir confirmé ce que je pensais. Ce type profite de la crédulité des gens en souffrance.


Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2900
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Le drame

Message par Sans Prétention »

Mitsou78 a écrit : mer. 15 juil. 2020 16:36 Je lis, mais est ce lié qu'au MPN, la colonisation de la vie d'autrui, le retournement de cerveau, l'infantilisation naissante, le sandwich devenant le point central, le nouveau référant de cette nouvelle vie qui s'annonce au point qu'aucune réelle décision ne peut être prise sans concertation de ce dernier.
J'avais l'impression de vivre, entendre, voire évoluer une adolescente. Pas de méchanceté mais je ne faisais plus parti de l'échiquier, le jeu était central autour d'eux au travers d'elle.
Je ne sais si je suis clair.
Comme précisé la lutte est impossible tellement l'autre a colonisé toute la personne,
Au risque de me répéter, pas besoin de PN pour ça.
Tous les symptômes décrits sont partagés. Les histoires ne sont jamais tout à fait les mêmes, mais l'être humain ne s'exprime que dans des variations très limitées. Les émotions de base sont difficilement dépassables. Une sorte de constante macabre dans la plupart des témoignages. Un noyau de comportements assez incontournables avec des différences de "force".

Si vous reprenez les adultèmes, ça arrive aux hommes et femmes. Je ne sais pas en revanche la proportion.
Cela dit j'aurais tendance à penser, s'il fallait sexuer les événements, que la fascination semble plus grande lorsqu'elle vient d'une femme pour le sandwich homme (ce qui contredit mes impressions premières).

Par contre, j'attire l'attention sur le fait que cela concerne un type de couple particulier : les asymétriques (ou couples d'opposés dans lequel l'un est presque le parent de l'autre, la "voix de la raison" en quelque sorte opposée à une forme adulescence en furie). Les autres couples semblent moins touchés (en même temps, c'est un peu fatal : deux ados pas finis ensemble se déchirent et se séparent,- parfois se remettent ensemble et se reséparent puis se trompent mutuellement, deux personnalités plutôt adultes négocient ou prennent leurs responsabilités).


Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Loop
Cornu
Cornu
Messages : 19
Enregistré le : mar. 23 juil. 2019 11:58

Re: Le drame

Message par Loop »

Ah j'oubliais de dire, mais je pense que vous vous en doutiez, après vérification, ce type n'a jamais fait partie de l'équipe de France de triathlon et a inventé son cursus scolaire atypique et honorable.
Mythomane, mégalomane, ego surdimensionné, sans scrupule, immoral, dénué de tout amour propre et couard. Il couche toutes les cases.


Avatar du membre

Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 395
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22

Re: Le drame

Message par Mitsou78 »

Sans Prétention a écrit : mer. 15 juil. 2020 19:19
Mitsou78 a écrit : mer. 15 juil. 2020 16:36 Je lis, mais est ce lié qu'au MPN, la colonisation de la vie d'autrui, le retournement de cerveau, l'infantilisation naissante, le sandwich devenant le point central, le nouveau référant de cette nouvelle vie qui s'annonce au point qu'aucune réelle décision ne peut être prise sans concertation de ce dernier.
J'avais l'impression de vivre, entendre, voire évoluer une adolescente. Pas de méchanceté mais je ne faisais plus parti de l'échiquier, le jeu était central autour d'eux au travers d'elle.
Je ne sais si je suis clair.
Comme précisé la lutte est impossible tellement l'autre a colonisé toute la personne,
Au risque de me répéter, pas besoin de PN pour ça.
Tous les symptômes décrits sont partagés. Les histoires ne sont jamais tout à fait les mêmes, mais l'être humain ne s'exprime que dans des variations très limitées. Les émotions de base sont difficilement dépassables. Une sorte de constante macabre dans la plupart des témoignages. Un noyau de comportements assez incontournables avec des différences de "force".


Si vous reprenez les adultèmes, ça arrive aux hommes et femmes. Je ne sais pas en revanche la proportion.
Cela dit j'aurais tendance à penser, s'il fallait sexuer les événements, que la fascination semble plus grande lorsqu'elle vient d'une femme pour le sandwich homme (ce qui contredit mes impressions premières).

Par contre, j'attire l'attention sur le fait que cela concerne un type de couple particulier : les asymétriques (ou couples d'opposés dans lequel l'un est presque le parent de l'autre, la "voix de la raison" en quelque sorte opposée à une forme adulescence en furie). Les autres couples semblent moins touchés (en même temps, c'est un peu fatal : deux ados pas finis ensemble se déchirent et se séparent,- parfois se remettent ensemble et se reséparent puis se trompent mutuellement, deux personnalités plutôt adultes négocient ou prennent leurs responsabilités).
J'entends et c'est ce que je dis.

Par contre la variable MPN se détecte dans la capacité à déceler les failles plus rapidement, à investir la personnalité de l'être choisi(e) dans un objectif pervers de s'approprier un bien qui appartient à la personne visée dans le but affirmé de la détruire.
Ce pendant n'existe pas dans une relation avec un sandwich qui tente juste sa chance qu'il soit célibataire ou non.
Dans le cas présent, la notion de manipulation en vue d'une perversion est la raison à séduire afin d'atteindre son but.
Dans un cas hors PN, la destruction n'est que la conséquence, pas la cause.

Dans le cas de MB et Pool, je ne serai pas surpris du désir de s'accaparer pour atteindre, détruire ou blessé.
Cela n'enlève rien aux failles existantes, au fait que vraisemblablement nous rencontrons bien un couple asymétrique.

Important de savoir si le couple s'est aujourd'hui construit autrement, ce qui ne semble pas forcément le cas, du moins me semble t-il et pourquoi ?

Là seuls eux deux peuvent s'ouvrir à cette période de leur vie, le potentiel MPN n'en faisant j'espère plus parti.

:wink: :wink: :wink:


L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel
Avatar du membre

Loop
Cornu
Cornu
Messages : 19
Enregistré le : mar. 23 juil. 2019 11:58

Re: Le drame

Message par Loop »

Bien vu Mitsou pour le général en ce qui concerne le.MP et pour le particulier en ce qui nous concerne. Et bien SP pour l'adulescence.


Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2900
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Le drame

Message par Sans Prétention »

Mitsou78 a écrit : mer. 15 juil. 2020 22:17 Par contre la variable MPN se détecte dans la capacité à déceler les failles plus rapidement, à investir la personnalité de l'être choisi(e) dans un objectif pervers de s'approprier un bien qui appartient à la personne visée dans le but affirmé de la détruire.
Un bon dragueur ou une femme fatale est capable d'autant de talent mais, je suis d'accord avec Mitsou, ce qu'on appelle le connard ou la connasse de base n'a pas pour but de détruire mais de se faire plaisir (ce qui par ailleurs n'empêche aucunement la destruction🙄). S'il peut laisser les choses en place, no prob, il profite de la situation et les vaches sont vachement bien gardées.

On va dire que les indices s'amoncèlent concernant la personnalité du sandwich. Mais j'ai envie de dire : et donc ? :doute:

Admettons un cas virtuel numéro 2 : hypothèse du sandwich queutard inofensif. Les mêmes phrases de merde seraient sorties, la même perte contrôle, le même vertige (mon exemple personnel, celui de Supersymétrie et d'autres). Les failles de MB qui ne me semblent pas être très présente à elle-même, (insatisfaite chronique ?), sont là de toutes façons. Et je maintiens que ça date d'avant votre relation. Une relation à deux ne fait que révéler des choses souvent...

La différence avec le PN ? Le but, je suis "re-dac" avec Mitsou : détruire le mec à l'autre bout de la chaîne (et jouer au chat et à la souris avec la femme). Vous en avez un vibrant exemple en tête de témoignages avec le sandwich de la femme d'Emorej et on sait comment cela s'est terminé. Sans pouvoir toutefois affirmer la véracité du post, on sent bien que le peut-être troll (ou pas) a particulièrement étudié la question.

Cas virtuel numéro 3 : l'amoureux transi et sincère. Vous seriez plus ensemble. Mais vous auriez eu droit aux mêmes scènes et aux mêmes remarques (parce que le PN donne une forme à la destruction : il la veut "grandiose", à son image). Mais le fond, lui, reste : avec un homme qui avait "autre chose" à proposer, MB aurait eu la même impression que sa vie ne lui convenait pas (faut pas se gourer : le PN n'a pas mis dans la tête de MB que sa vie ne valait rien, ça c'était déjà là. Ce qu'il lui a mis dans la tête, c'est que c'est de la faute de son mari si tout va mal. Et que lui SEUL avait LA solution).

La différence entre l'amoureux et le PN ? Ben en fait rabaisser le légitime. L' amoureux transi n'a pas besoin de passer par cette étape : il débarque quand le partenaire officiel est réellement défaillant OU quand le cf s'est mis à rêver de longue date à autre chose quand il est victime, pour reprendre l'expression d'un certain Ehrenberg, de "La fatigue d'être soi" (son apparition arrive en bout de chaîne d'un processus. Très difficilement au début d'un parcours, sauf bien sûr si on lui ouvre la porte... )

Sans PN, dans un couple solide, tout cela ça n'arrive pas. Ce qui me fait dire que de nos jours les couples solides ben y a po beaucoup vu le nombre de divorces. Et pour ceux qui restent, impossible de savoir le pourcentage de cas pathologiques, c'est à dire soit pas heureux ensemble, soit qui n'ont rien à faire ensemble mais qui s'accrochent pour des raisons psy et parfois sociales et pratiques.
Pardon mais vous avez passé 15 ans ensemble depuis cette histoire et on ne sait pas de quelle manière, mais surtout deux points, sans préjuger de rien : ça parle pas beaucoup d'amour (je me répète) et c'est pas passé à autre chose, malgré le fait que vous ayez un alibi en béton armé susceptible de mettre tout le monde d'accord... Le fameux PN. S'il a manipulé à ce point, alors c'est pas de la "faute" à MB. Dans ce cas que cherchez vous de plus ? MB l'a désavoué, normalement tout devrait être "rentré dans l'ordre". Or ce n'est pas le cas et bien sûr, ce n'est pas "normal".

Mon hypothèse est que PN ou pas, il y avait quelque chose d'inévitable derrière tout ça et c'est certainement ce qui rend la chose insupportable et pose cet épisode comme étant un irrésolu.

Moi ma question n'est pas "pourquoi le PN a-t-il voulu tout détruire ?" pas la peine d'y passer des heures : c'est son métier de détruire, comme le peintre peint, le masseur masse et le porc salue🐷.
Ma question est plutôt : "d'où viennent les failles de MB et qu'est-ce que elle a voulu détruire ?"
Bah en fait, excusez-moi mais si on parle de PN, alors il faut impérativement parler des crevasses affectives de sa victime. Tous les descriptifs le montrent (et j'en ai lu je peux vous dire. Certains sont même contradictoires) et Mitsou a mis le doigt dessus : la victime est choisie non pas au hasard mais pour les failles détectées. :deal:

Vous comprenez que pour moi brosser indéfiniment l'affligeant portrait robot 🤖 du PN qui tire les ficelles revient à dire que l'eau finalement ça mouille 💦 (bon à la vérité, ce genre de personnage ne m'impressionne guère. Il m'afflige... Mon géniteur étant de cette espèce, ça vaccine)
Tous ceux qui ont étudié la question le savent : ce sombre personnage a pour objectif de faire parler de lui. Et longtemps après qu'il ait disparu des radars. Je vois qu'il y parvient à merveille, quinze ans après, c'est ce qui me fait dire que probablement c'est un PN (pour ma part je préfère les notions d'adulte roi beaucoup plus clair en termes de descriptif ou de narcisse pathologique).
Mais tous ceux qui se sont penchés sur la question le savent également : la "victime" doit se libérer et guérir de quelque chose une fois le nuisible évacué. Est-ce que ce travail a été fait ? On dirait que nan. Alors parlons de vous maintenant.

J'ai dans l'idée un non dit de MB. Une fissure dans son histoire, que je relate dès mes premières hypothèses (posts précédents) et qui s'avèrent être de moins en moins foireuses finalement ...

J'aimerais également souligner que le fait qu'elle réponde peu sur un post qu'elle a elle-même initié est pour moi signifiant... 🤔🤔🤔


Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

supersymetrie
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 101
Enregistré le : jeu. 2 nov. 2017 15:59

Re: Le drame

Message par supersymetrie »

Quand j'ai tout découvert la version officielle fut:
"Je ne sais pas ce qu'il s'est passé ? Tu sais il a prit des cours de théatre, il a joué dans des pièces ... je pense qu'il à réussi à utiliser ces compétences pour jouer l'amoureux !" C'est aussi ce qu'elle a dit à notre conseiller de couple
J'ai cherché ... j'ai trouvé les sms où il fut étonné de savoir qu'il représentait tout par elle. Il avait craqué sue elle, il l'avait trouvé jolie mais ne pensait pas que c'était réciproque ... il fut étonné. Il a pris des cours de théatre ... avec des potes et sa seule pièce c'était devant des collégiens pendant qui était surveillant là bas. En gros ... il n'a pas le talent de Francis Huster ;) Ce n'est pas un grand acteur qui peut feindre des émotions et jouer avec cela.
C'est elle qui s'emmerdait dans sa vie. C'est elle qui a refusé de reconstruire quelque chose de nouveau avec moi, c'est elle qui a initié leur aventure, c'est elle qui l'a aimé plus que tout ...
Manipulation ou non ... il y a quand même une volonté latente. Il y a quand même une part de libre arbitre pour réaliser ça, une attirance si grande (sans être obligé de "désaimer" son conjoint d'ailleurs). Je comprends ceux qui vivent avec un manipulateur 24h/24 7j/7 , le travaille de sape se fait à n'en plus finir mais il y a aussi les sentiments qui accrochent la "victime" et elle ne peut rien faire. Quand ça vient du dehors ... c'est qu'il y a un problème avec l'intérieur (de soi et du couple) pour s'y accrocher corps et âme


Avatar du membre

Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 395
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22

Re: Le drame

Message par Mitsou78 »

Je crois que nous avons tous situé, MPN, Adulte roi, Narcisse pathologique, failles, choix de victime(s), adulescence, connard ou connasse, tout ceci étant le constat de l'histoire de 15 ans en arrière qui trouve sa source en MB. & Pool, pourquoi ?
C'est le "et maintenant" de SP et sûrement ce qui vous amène ici l'un et l'autre qui doit prendre sens aujourd'hui.
Ce qui s'est passé, même s'il est pertinent de comprendre pourquoi, a eu lieu il y a 15 ans maintenant. Pourquoi ce drame reste aussi présent aujourd'hui encore ?
Alors je pense que c'est là que se trouve le désir de Pool que MB. nous parle ici, dans quel but ? Quelle finalité ?
Pourquoi, nulle attaque, je livre un ressenti, j'y perçois une notion "d'obligation" ?

Je pense qu'il est urgent aujourd'hui de faire le constat de vos quinze dernières années, mais surtout de vos sentiments, de vos affects, de vos désirs. C'est un premier pas vers la possibilité d'une construction nouvelle qui ne saura se faire, au risque de me répéter, comme pour Phabou dans son histoire, sans une aide importante, individuellement et en couple.
15 ans après je ne peux croire qu'il n'y ait de failles que chez l'un !!!!

Vous pouvez commencer le chemin ici, personne ne jugera ni l'un, ni l'autre mais faites sortir les cadavres du placard, ils répandent la poussière dont vous parlez qui vous aveugle et vous nuit !!!!!


L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel
Avatar du membre

Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 395
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22

Re: Le drame

Message par Mitsou78 »

Pool dit : J'étais responsable de tous ses maux, ce qui n'était pas nouvveau mais ça prenait des proportions énormes.

Il y avait donc bien déjà des failles, chez MB. cela est évident de par son passage à l'acte, et chez vous ??!!!


L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel
Répondre