Le 8 novembre 2019 ma vie a basculé...

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Avatar du membre

supersymetrie
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 64
Enregistré le : jeu. 2 nov. 2017 15:59

Re: Le 8 novembre 2019 ma vie a basculé...

Message par supersymetrie »

Si il s'était attachée à elle .. elle t'aurait peut être laissé ... ou aurait continué sa relation ... ou aurait tout arrêté.
La fameuse phrase: "On ne saura jamais ... ce n'est pas ce qui s'est passé"
Désolé ... Ta femme n'est pas une pute ... tu es en colère, tu es déçu
Tu te demandes comment on peut faire tout ça avec un inconnu ... Rappel toi quand elle t'a rencontré, tu étais un inconnu et ....
Elle était amoureuse, elle a vibré avec lui, elle s'est sentie revivre et peut être, être ce qu'elle ne pouvait pas être avec toi ... par respect, peur du jugement etc...
Quand on s'est connu à 22, 23, 24 ans ... on grandit ensemble. On a une vision de l'autre construite avec son temps, ce qu'on croit qu'on pense de l'autre etc ...
C'est pas facile 20 ans après la première rencontre de dire .... chéri arrête toi là, je vais te faire une gatterie tu vas adorer
Et pourtant c'est ce qui devrait arriver si il y avait une confiance mutuelle, si il n'y avait aucun jugement etc etc
C'est plus facile avec un jeune amour qui ne connait pas la Dxxx d'il y a 20 ans et qui ne jugera pas (mais tu me diras que tu ne l'aurais pas jugé) .... mais visiblement il y a quelque chose qui a cloché.
Ta femme n'est pas une pute ... c'est ta femme, la mère de tes enfants ... qui a merdé ... et qui devrait réellement réfléchir après ce qu'elle a fait ... si de vivre avec toi en couple est un "problème" dans son épanouissement (je ne mets pas le sexe la dedans)
Oui toi .... tu es le dindon de la farce sur ce coup là. Mais tu n'es pas seule ... ton homologue féminin l'est tout autant que toi.
Je sais que c'est super facile à dire mais arrête de ressasser tout ça ... pour toi surtout
Sois constructif ... pour toi
Tu n'es pas obligé de rester avec elle parce que sinon la pauvre comment elle va faire ...
Tu n'es pas obligé de la quitter non plus
Les gens ne te regardent pas en se disant "Tiens c'est le cocu"
L'autre mec ne se réveille pas le matin en disant "Putain comment je l'ai cocufié l'autre" Lui, il est même déjà passé à autre chose et dans quelques semaines il ne se rappellera même pas de ce qu'il a fait car seul l'instant présent compte ... et la découverte n'a pas brisé un espoir d'être en couple avec ta femme.

Tu es dans un rare moment de ta vie où ... tu as les cartes en main.
On a décidé de tout sans toi, là , Tu sais tout et c'est toi qui à l'initiative du jeu.
Si tu repars avec ta femme, elle te sera reconnaissante je pense ... mais tu dois le faire sans arrière pensée, sans regret ...
As tu autre chose à lui "reprocher" ?
Imaginons qu'il ne se soit jamais rien passé mais que TOI .... tu rencontrer une femme exceptionnelle
Elle est belle, intelligente, drole, sympathique, étonnante, ennivrante et en plus .... elle n'est pas insensible à ta présence. Elle, elle ne te demande pas un petit coup dans la voiture de 17h à 17h30 ... mais elle te dit que tu es vraisemblablement l'homme qu'elle cherche depuis longtemps. Tout ça après des semaines et des semaines de discussions, de sourires, de taquineries (Pas à la va vite comme ça ...)
Tu rentres chez toi et là tu sais que tu dois faire un choix .... Qu'est ce que tu as a reprocher à ta femme ?
Visiblement des choses dans votre couple fonctionnait pas. Est ce que ça t'a affecté ? Est ce que tu te rends compte de ce qui n'a pas été ? Est ce que son comportement t'a petit à petit pousser à être celui que tu es ?
Ou ... non ... Tout était magnifique, trop bien ... alors ... le problème n'était que chez elle.
Quand j'ai tout découvert, je pouvais sortir une liste longue comme mon bras des choses qui ne me convenait pas avec ma moitié mais que j'acceptais ... à cause de la routine, des enfants et parce que je suis sympa aussi ... et qu'a force de vivre cela, petit à petit, ça devient presque "normal"
Quand tu refuses un super poste parce que ta femme te dis que jamais elle ne quittera son poste actuel pour déménager.. et que tu apprends que non en fait elle vivait une histoire avec quelqu'un ... et qu'il ne fallait donc pas déménager ... alors que quelques années avant elle disait ... "J'irai au bout du monde pour toi ...." ça ajoute au passif
Fais le bilan ... t'as de la chance, tu as tout ton temps


Avatar du membre

Auteur du sujet
Teken
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 27
Enregistré le : mer. 29 janv. 2020 22:34
Localisation : Auvergne-Rhône-Alpes

Re: Le 8 novembre 2019 ma vie a basculé...

Message par Teken »

Désolé ... Ta femme n'est pas une pute ... tu es en colère, tu es déçu
Tu te demandes comment on peut faire tout ça avec un inconnu ... Rappel toi quand elle t'a rencontré, tu étais un inconnu et ....
En fait je l'a connais depuis presque 30 ans et on a cette année 24 ans de vie commune dans le respect et une assez bonne harmonie donc non cela n'a pas été facile et tant mieux car je cautionne les relations qui prennent le temps de se mettre en place car elles durent plus longtemps. Il ne faut pas croquer la pomme trop tôt sinon elle est verte et amer…
Je la traite ouvertement de "pute" car c'est ce qu'elle a fait pendant 8 mois (je passe les détails) mais le paradoxe est que ce n'est pas du tout dans sa façon d'être. Elle est plutôt froide avec les hommes et pose rapidement des barrières et heureusement car dans son d'job il y a majoritairement que des hommes. Au fil du temps elle s'est forgée une carapace qui lui a amené un grand respect professionnel. Car nombreux ont été les prétendants de tous niveaux et de tous statuts (marié, célibataire, dragueur inconditionnel, beau gosse, proche…) mais elle n'en faisait aucun cas. Mais là, elle a pété un câble et d'ailleurs avec du recul elle n'explique pas rationnellement ce qui lui est arrivée!
C'est pas facile 20 ans après la première rencontre de dire .... chéri arrête toi là, je vais te faire une gatterie tu vas adorer
Cette phrase résume bien la vie de couple standard, car effectivement avec le temps on est dans une routine sexuelle qui nuit irrémédiablement au couple car temps est l'ennemi du couple ; vaste sujet !
Souvent on peut lire que la femme d'un mari s'est laissée aller à des ébats sexuels qu'elle n'aurait jamais voulu avec son mari! Car c'est difficile de dire non à son amant, bizarrement elles acceptent presque tout !!!
Mais visiblement il y a quelque chose qui a cloché.
Oui dû à cette routine sexuelle… Difficile de refaire le kamasoutra après tant d'années...
Oui toi .... tu es le dindon de la farce sur ce coup là. Mais tu n'es pas seule ... ton homologue féminin l'est tout autant que toi.
Nous sommes réciproquement anéantis, tout s'est effondré subitement, c'est dommage…
Les gens ne te regardent pas en se disant "Tiens c'est le cocu"

Bizarrement c'est l'impression que j'ai !!!
L'autre mec ne se réveille pas le matin en disant "Putain comment je l'ai cocufié l'autre" Lui, il est même déjà passé à autre chose et dans quelques semaines il ne se rappellera même pas de ce qu'il a fait car seul l'instant présent compte ...
J'ai rencontré sa femme pour lui annoncer la bonne nouvelle mais elle se doutait de cela et finalement n'a été très surprise même si il a dû passer un mauvais quart d'heure en rentrant! J'espérais d'avantage... mais les femmes amoureuses sont un peu aveugles et stupides et malléable à la fois! Car elle pense qu'il a compris cette fois-ci et qu'il ne recommencera pas puis elle finit par m'avouer qu'il était comme son père un vrai coureur de jupon.
Lui je me le réserve pour plus tard... :+
Si tu repars avec ta femme, elle te sera reconnaissante je pense ... mais tu dois le faire sans arrière pensée, sans regret ...
As tu autre chose à lui "reprocher" ?
Le dilemme est là ! Que faire ?! "That is the question"
Non pour le reste, pas de reproche particulier, on s'entend très bien ; c'est dommage...


Ce qui rend la trahison abjecte est qu’elle n’est pas issue d’un tiers mais de votre moitié ! :evil:
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2886
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Le 8 novembre 2019 ma vie a basculé...

Message par Sans Prétention »

Bonjour Teken


Teken a écrit : lun. 6 avr. 2020 22:58 En fait je l'a connais depuis presque 30 ans et on a cette année 24 ans de vie commune dans le respect et une assez bonne harmonie donc non cela n'a pas été facile et tant mieux car je cautionne les relations qui prennent le temps de se mettre en place car elles durent plus longtemps. Il ne faut pas croquer la pomme trop tôt sinon elle est verte et amer…
Ainsi donc tu ne cautionnes pas la relation de Miss Teken avec son sandwich. Non seulement pour des raisons "morales" mais également pour des raisons liées à ta façon intime de voir le monde, et, probablement, ce qu'il y a de plus important dans le monde, de voir l'amour.
Le pire ? Vous sembl(i)ez partager cette vision !!!


Dans ton esprit, l'amour est le résultat d'une construction sur le long terme qui ressemble plus à l'incandescence d'une bonne bûche bien consistante dans l'âtre, qui dure toute la nuit, avec une flamme contenue mais efficace. Tu n'aimes pas les feux de paille à répétitions qui sont certes assez impressionnants aux premiers jaillissements de lumière mais qui meurent rapidement et au final réchauffent peu.
Ta femme a essayé le feu de paille, tenté plusieurs fois de le renouveler dans une course folle au confinement de la fumée que ça dégageait et a fini par déclencher un incendie.
Maintenant, tu es dans l'après. Pardonneras-tu à la personne qui l'a causé ?

Je vais te dire ce que révèlent les témoignages : il faut se donner (à soi, pas à l'autre) beaucoup plus de temps que quelques mois pour être sûr.
Je sens surtout la colère, la noirceur, l'odeur du cramé, l'urgence, la recherche de repères sûrs, mais pas encore le cerveau disponible pour prendre une décision rationnelle.

Ca sent encore le pompier chez toi. Viendra le temps de l'odeur de la blouse blanche qui soigne puis celle des produits de la "femme" de ménage.
Par contre, pas d'illusion, le ménage c'est pas définitif. La crasse revient toujours dans le couple.
Le feu, ça dépend. Si c'est une pyromane, il y a des risques. Si ce n'est pas le cas, le ménage devrait suffire, mais va falloir décrasser plus qu'ailleurs puisque la moindre trace pourrait être suspecte.

Teken a écrit : lun. 6 avr. 2020 22:58 Je la traite ouvertement de "pute" car c'est ce qu'elle a fait pendant 8 mois (je passe les détails)

S'il y a "prostitution", c'est qu'il y a transaction.
Si la nature de cette transaction est affective et/ou sexuelle (et, on peut l'affirmer dans certains cas, identitaire), il n'est pas entendable d'employer ce mot quand bien même elle serait allée "très loin" avec lui (ce n'est pas la quantité qui fait la nature d'une chose mais son but. Ce serait idiot de dire par exemple qu'un enfant se "prostitue" pour provoquer l'amour de sa mère. C'est assez frappant, mais néanmoins inexact). L'image est séduisante mais elle caricature souvent une réalité qui ne dit pas cela.

La reconquête d'une estime de soi, la restructuration d'un ego défaillant, une pulsion interne qui tente d'échapper à quelque chose, même dans une pratique débridée de la sexualité, ce n'est pas un comportement de p***.
Et cela n'enlève rien à sa responsabilité dans l'affaire, entendons-nous bien. C'est juste sur ta vision de la chose que je tique (en l'absence d'élément tangible).

Je ne dis pas ça pour disqualifier ton point de vue, je n'ai pas tout l'historique. Je dis ça pour que tu aies une vue plus ajustée sur la réalité de ce dont est capable l'humain en général dans certaines circonstances. En d'autres termes, ta femme n'est pas une perfection et sa place n'est pas sur un piédestal. C'est le fait qu'elle en soit tombée, et avec ce bruit là, qui fait mal.
C'est peut-être la pire femme au monde (mais là-dessus, pardon, après avoir lu et vécu des choses d'un autre calibre, non elle n'est pas pire...), c'est peut-être juste une femme "normale" ou une femme bien qui s'est laissée emporter par ses émotions, la situation, un contexte...

La question est de savoir si toi aussi en tant qu'humain avec ta colère et tes idéaux qui ont été brisés par cet épisode de merde tu peux assumer une proximité affective apaisée avec. Rester ou partir sont deux options qui ont leurs avantages propres et leurs inconvénients.

Teken a écrit : lun. 6 avr. 2020 22:58 mais le paradoxe est que ce n'est pas du tout dans sa façon d'être. Elle est plutôt froide avec les hommes et pose rapidement des barrières et heureusement car dans son d'job il y a majoritairement que des hommes. Au fil du temps elle s'est forgée une carapace qui lui a amené un grand respect professionnel. Car nombreux ont été les prétendants de tous niveaux et de tous statuts (marié, célibataire, dragueur inconditionnel, beau gosse, proche…) mais elle n'en faisait aucun cas.

Son passif parle en sa faveur. Ce ne serait donc pas une "structurelle" totale.
8 mois c'est long. C'est vrai. Ce n'est pas un accident.
Mais ça ressemble plus à une affaire de prise de drogue dans une soirée qui a fini par créer une addiction.
Il y a des toxicos de longue date. Là, c'est plus proche de l'engrenage si et seulement si effectivement il n'y a pas de précédent.

La seule chose que tu sais maintenant avec certitude c'est qu'elle "en" est capable : c'est dans son répertoire de possibles.
Est-ce que pour autant elle peut être résumée à ça ?
C'est à cette question qu'il faut que tu répondes.

Teken a écrit : lun. 6 avr. 2020 22:58 Mais là, elle a pété un câble et d'ailleurs avec du recul elle n'explique pas rationnellement ce qui lui est arrivée!

Ca peut être un long pétage de câble.
Mais dans ce cas, savoir le pourquoi permet non pas d'interdire mais de freiner au cas où ça se représenterait.
Sauf si tu la largues, la question ne t'intéresse plus.

Teken a écrit : lun. 6 avr. 2020 22:58 avec le temps on est dans une routine sexuelle qui nuit irrémédiablement au couple car temps est l'ennemi du couple ; vaste sujet !

Vaste sujet comme tu dis.
Entre les clichés radicaux et les visions à la bisounours dégoulinants, difficile de se faire une opinion non biaisée.
De mon point de vue, il faut de la lucidité, c'est indispensable pour avancer dans la vie, mais, d'après certains travaux en psycho et sociologie, un peu (pas trop) d'idéalisation quand même (même si elle est un voile) ne fait pas de mal au couple. Pour ceux qui y ont accès (bah faut "perdre son temps par là bas") une étude montre que les femmes qui idéalisent leur conjoint sont plus amoureuses et ont moins de chance de voir leur amour décliner que dans les couples plus "réalistes" quant aux défauts de leur moitié. On parle de "positive illusion".
Quoi faire ?

Teken a écrit : lun. 6 avr. 2020 22:58
Les gens ne te regardent pas en se disant "Tiens c'est le cocu"

Bizarrement c'est l'impression que j'ai !!!

C'est une impression effectivement.
Ce n'est pas écrit sur le front.
En revanche, on peut avoir un comportement de nature à attirer l'attention inconsciemment sur ce fait.

Teken a écrit : lun. 6 avr. 2020 22:58
J'ai rencontré sa femme pour lui annoncer la bonne nouvelle mais elle se doutait de cela et finalement n'a été très surprise même si il a dû passer un mauvais quart d'heure en rentrant! J'espérais d'avantage...

C'est ça qui fait mal.
L'enchaînement de désillusions...

Teken a écrit : lun. 6 avr. 2020 22:58
mais les femmes amoureuses sont un peu aveugles et stupides et malléable à la fois! Car elle pense qu'il a compris cette fois-ci et qu'il ne recommencera pas puis elle finit par m'avouer qu'il était comme son père un vrai coureur de jupon.
Je tiens à te rassurer : les hommes illusionnés pensent pareil.

Teken a écrit : lun. 6 avr. 2020 22:58
Lui je me le réserve pour plus tard... :+

Bien avant que je n'atterrisse sur le forum, il y avait un cornu à l'esprit particulièrement perspicace dont le pseudo était "Gros". Voici ce qu'il disait :
Gros a écrit : défoncer le type qui a besogné ta dame : ça nécessite de pratiquer un sport de combat ou d'auto défense style kravmaga ou ju-jitsu, et surtout si le type porte plainte, il t'aura baisé deux fois! enfin une fois ta femme, et une fois toi au tribunal...
Simple mise en garde.

Teken a écrit : lun. 6 avr. 2020 22:58
Le dilemme est là ! Que faire ?! "That is the question"
Non pour le reste, pas de reproche particulier, on s'entend très bien ; c'est dommage...

Une chose est sûre cependant :
soit elles sont toutes les mêmes auquel cas elle ou une autre... :doute:
Soit il y en a d'autres, auquel cas pourquoi rester avec elle ? :doute:
Soit tu appliques le diction anglais "Better the devil you know", y a peut-être pire ailleurs mais là au moins, tu es plus lucide :doute:

Prends ton temps.
Et surtout, de la sérénité dans tout ça ne fait pas de mal.

Je t'envoie mes encouragements les plus sincères.


Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

supersymetrie
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 64
Enregistré le : jeu. 2 nov. 2017 15:59

Re: Le 8 novembre 2019 ma vie a basculé...

Message par supersymetrie »

Pour l'amant ... chacun sa paroisse ... chacun fait comme il peut et/ou veut. Moi je dirais pas ici ce que j'ai fait ;) Mais je pense que si un jour il me recroise ... il sera certain qu'il vit ses dernières secondes
En gros Teken ... tu es responsable que d'une chose ... d'avoir pas vu, pas compris, pas pu ... à un moment ... donner ce qu'il manquait à ta femme, et de la rassurer. Pour toi tout allait bien ... pas pour elle ... il y a un gap que tu dois comprendre.
Ok elle ne t'a pas parlé ... ou elle t'a parlé mais tu n'as pas entendu. Il n'y a pas que les mots ..
Ok elle s'est cachée pour tout faire .... mais tu n'as rien remarqué dans son comportement ... voire tu ne t'es même pas rendu compte que quelque chose avait changé, que ce n'était pas normal ... qu'il devait se tramer quelque chose.
Ta seule responsabilité est là et c'est la dessus que tu dois travailler pour l'avenir !
Maintenant tu n'as pas à avoir honte
Tu n'as rien fait d'honteux
Ta femme à surement honte de tout ce qu'elle a fait mais ce n'est pas une pute ... juste une femme amoureuse de la situation et/ou d'un garçon qui n'était pas toi.
Maintenant prends le temps pour toi. Prendre la décision qui est juste ... pour toi
Tu n'as pas à avoir honte de vouloir la quitter ou de la quitter.
Tu n'as pas à avoir honte de vouloir rester avec elle et de rester.
C'est ton (et donc votre bonheur) qui en découlera. Mais tu dois définir les bonnes raisons.
Rester alors que tu lui en veux pendant des années et des années ... juste pour finir de payer une baraque et la voiture ... vous vous exposerez à des problèmes psychologiques et physiques
Partir par orgueil parce que sinon les autres vont dire que je suis une c***lle molle ... on ne quitte pas par rapport à ce que peuvent dire les autres.
Si tu restes ou si tu pars ... tu dois pouvoir le dire et l'argumenter intelligiblement en regardant ta compagne droit dans les yeux:
1) Soit pour qu'elle soit certaine que tu veuilles bien continuer et dans quelles conditions ... en ne remettant pas ça sur la table à chaque fois ... Elle aura besoin de savoir avec certitude ce que l'avenir lui reserve si elle reste avec toi
2) Soit pour qu'elle comprenne bien que c'est fini et pourquoi ... pour que vous puissiez discuter ensuite de comment la suite s'organisera.

Bon courage à vous deux ;) et on t'envoie plein d'ondes positives


Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2886
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Le 8 novembre 2019 ma vie a basculé...

Message par Sans Prétention »

supersymetrie a écrit : mer. 8 avr. 2020 10:30 Pour l'amant ... chacun sa paroisse ... chacun fait comme il peut et/ou veut. Moi je dirais pas ici ce que j'ai fait ;) Mais je pense que si un jour il me recroise ... il sera certain qu'il vit ses dernières secondes
Effectivement, j'ai du mal, pour ma part, à avoir une paroisse qui prêche la violence et surtout qui incite à être hors la loi (j'ai bien vu "il sera certain qu'il vit ses dernières secondes" ? :bonk: ).

Cela dit, j'ai déjà lu des manières intelligentes de confondre le sandwich (et ton option si tu trouves qu'elle en fait partie, on pourrait en discuter avant) si tant est que cela soit quelque peu efficace.

Petit rappel : nous sommes en confinement, les spécialistes s'accordent à dire que le climat est anxiogène, exacerber les tensions, c'est mignon mais pas très productif comme démarche.

supersymetrie a écrit : mer. 8 avr. 2020 10:30 En gros Teken ... tu es responsable que d'une chose ... d'avoir pas vu, pas compris, pas pu ... à un moment ...
Excellent sujet de philo pour le BAC 2020 : "Peut-on être responsable de ce qu'on ne sait pas ?"


supersymetrie a écrit : mer. 8 avr. 2020 10:30 donner ce qu'il manquait à ta femme, et de la rassurer. Pour toi tout allait bien ... pas pour elle ... il y a un gap que tu dois comprendre.

Second sujet : Faut-il avoir un doctorat en sciences comportementales pour être en couple ?

Autre point : Teken devait prendre plus soin de sa femme. Soit.
L'inverse n'est-il donc pas tout aussi important ?
En tous cas, si je me fie à la masse d'informations contenues sur le site, le "cocu" est souvent dans une situation tout aussi compliquée que celle du cocufieur. Le craquage n'est pas nécessairement proportionnel à l'épreuve traversée.

Cela n'annule en rien ta remarque. Elle la complète.

supersymetrie a écrit : mer. 8 avr. 2020 10:30 Ta seule responsabilité est là et c'est la dessus que tu dois travailler pour l'avenir !

Responsabilité n'est pas culpabilité. Je suis assez d'accord là dessus. :jap:

Cela dit, on ne peut prôner une meilleure communication au sein du couple comme remède à tous les maux qui le traversent et dans le même temps indiquer que le cocu serait responsable de ne pas avoir compris les signaux implicites. :kelkon:
La maladie n'est pas la lacune du cocu en sciences du langage non verbal mais la maladie du cocufieur à ne pas s'exprimer de manière fluide.
Cependant, cela exige bien sûr un travail des deux, mais pas dans le sens que je lis.
Cela dit, je peux avoir mal interprété.


supersymetrie a écrit : mer. 8 avr. 2020 10:30 Maintenant tu n'as pas à avoir honte
Tu n'as rien fait d'honteux
Ta femme à surement honte de tout ce qu'elle a fait mais ce n'est pas une pute ... juste une femme amoureuse de la situation et/ou d'un garçon qui n'était pas toi.
Maintenant prends le temps pour toi. Prendre la décision qui est juste ... pour toi
Tu n'as pas à avoir honte de vouloir la quitter ou de la quitter.
Tu n'as pas à avoir honte de vouloir rester avec elle et de rester.
C'est ton (et donc votre bonheur) qui en découlera. Mais tu dois définir les bonnes raisons.
Rester alors que tu lui en veux pendant des années et des années ... juste pour finir de payer une baraque et la voiture ... vous vous exposerez à des problèmes psychologiques et physiques
Partir par orgueil parce que sinon les autres vont dire que je suis une c***lle molle ... on ne quitte pas par rapport à ce que peuvent dire les autres.

Tout à fait juste. :super:

Etonnant cet appel à l'apaisement après avoir prêché l'éradication du sandwich qui constitue en réalité une tâche aveugle qui n'a d'autre but que de maintenir un certain niveau de "sainteté" du conjoint.
Gadget psychologique plus ou moins efficace. :doute:

supersymetrie a écrit : mer. 8 avr. 2020 10:30 Bon courage à vous deux ;) et on t'envoie plein d'ondes positives

Casser la gueule au sandwich n'est pas une onde positive.

Mais pour le reste, c'est oK.
:fleur


Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

supersymetrie
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 64
Enregistré le : jeu. 2 nov. 2017 15:59

Re: Le 8 novembre 2019 ma vie a basculé...

Message par supersymetrie »

Je ne raconterais pas ce que j'ai fait ... mais disons que je lui ai démontré que si j'avais encore des nouvelles de lui ... que je ne gesticulais pas dans le vide ;) et il l'a bien compris (au passage, je n'ai aucun problème avec la violence. Ce n'était pas une manière de rendre une forme se Sainteté à ma femme ..; mais de jouer le jeu du ... on va se marier et avoir des enfants pour bien ferrer la dame mariée alors que lui était célibataire ... puis lui manquer ensuite de respect à bien des égards) Il a voulu jouer ... sa douleur à durée beaucoup moins longtemps que la mienne.
Oui j'ai pris des risques ... mais à l'époque je m'en foutais pas mal ... je dirais ... chacun son histoire.

Je reprendrais la réplique du film Casino:
Il y a trois façon de faire les choses dans ce casino : la bonne façon, la mauvaise façon et ma façon.

Ce n'est pas une solution, je l'accorde ... mais c'était la mienne

Est ce qu'on est responsable de ce qu'on ne sait pas ? Ca dépend, quelque fois on n' a pas voulu entendre ou savoir. C'est un moment ou il faut être honnête avec soi. Une fois je l'avais surprise au téléphone. J'étais certain que ce n'était pas une de ses amies au vu de sa tête ... Au lieu de questionner et de prendre le téléphone pour relancer le dernier appel, je n'ai rien fait en me disant, c'est certain c'est une amie ... alors qu'au fond de moi, je savais ... et pourtant je cherchais la preuve ... mais j'avais peur de ce que j'allais découvrir.
Mais en effet, on ne peut réellement ne rien avoir vu ou compris. Juste voir les signes qu'on a peut être loupé. Peut être que lors d'une conversation un mot à titillé ... mais ... on a décidé de ne pas le prendre en compte

Tu peux discuter avec ta femme de tout ce qui s'est passé ... il y aura des mensonges, des "oublis", des "je ne savais pas ce que je faisais, j'ai été pris dans un tourbillon de sentiments contradictoires" etc etc ... ça va pas te faire avancer ... et tout ça c'est vrai et faux en même temps.
Ma femme a rencontré quelqu'un car je ne m'occupais plus d'elle et je n'étais visiblement plus amoureux ...
De mon côté j'étais plutôt triste et j'avais du mal à faire le deuil d'une personne qui m'était très cher. Au travail j'étais en plus pollué par un chef un peu con qui a ébranlé ma confiance durant cette période. J'attendais comme un enfant qu'on vienne s'occuper de moi ... et elle s'est occupé d'un autre. Elle lui donnait des conseils sur ses projets et s'interressait à son quotidien au travail et dans ses associations. Moi, elle m'a laissé au bout d'un canapé à attendre qu'on me réconforte.
Je me suis réveillé quand j'ai compris que quelque chose n'allait pas et que tous les efforts entrepris n'étaient pas pour moi ;)
J'ai cherché ... pas au bon endroit et pas avec la bonne personne. Mais j'ai compris que quelque chose se tramait.
J'ai tout découvert quelques semaines après ... et j'ai eu le droit à toutes ces excuses ... du côté irrationnel de la chose !
Désolé mais j'étais là et bien là durant cette période, je faisais attention aux faits et gestes et comportements ... et elle n'avait pas un comportement si irrationnelle que ça ... j'étais juste embêtant à a tous prix vouloir repartir sur des meilleurs bases ... ailleurs ;)
Donc oui il y a un côté irrationnel à posteriori ... mais lorsque hommes et femmes vivent cela ... leur comportement de tous les jours n'est pas si irrationnel que ça ... au contraire. Ils ou elles savent très bien ce qu'ils font ... ils se disent juste ... j'en profite, c'est bon, elle mon ou ma conjointe n'en saura jamais rien ... donc je ne brise rien et comme il ou elle ne le saura pas ... je ne mens pas et on aura toujours le même regard sur moi ;)

Ne te retourne sur le passé que par rapport à ce que tu as "loupé"

Depuis mon travail n'a plus aucune influence sur mon "humeur" au quotidien . Quand je ferme la porte de mon bureau, je passe à ma vie quotidienne en un instant. J'ai pu avoir une journée compliquée ... quand je sors j'ai un sourire jusqu'aux oreilles ... je passe à autre chose.
Idem, j'ai vécu un deuil encore plus dramatique ... je peux t'assurer que j'ai assuré et eu besoin de personne. Je suis triste, extrêmement triste même mais ... au quotidien ... cela n'a aucune influence sur mon humeur et je n'attends plus au bout d'un canapé qu'on daigne me donner du réconfort. Je suis présent dans tous les domaines de la vie de tous les jours
C'est à ça que tu dois arriver ... comprendre pour proposer une meilleure version de toi même .. .après continuer ou pas avec ta femme ... ce n'est que ton choix ... mais dans tous les cas tu dois prendre les informations pour te transformer et t'assurer un avenir "sans failles" car tu ne répéteras pas les mêmes erreurs


Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2886
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Le 8 novembre 2019 ma vie a basculé...

Message par Sans Prétention »

Re,
supersymetrie a écrit : mer. 8 avr. 2020 12:10 Je ne raconterais pas ce que j'ai fait ...
C'était donc une anecdote, incomplète de surcroit, mais pas un conseil.
Etendons-le comme cela. :jap:

supersymetrie a écrit : mer. 8 avr. 2020 12:10 au passage, je n'ai aucun problème avec la violence.
Très bien.
C'est un trait de caractère individuel, pas une incitation à généraliser un comportement.

supersymetrie a écrit : mer. 8 avr. 2020 12:10 Ce n'était pas une manière de rendre une forme se Sainteté à ma femme ..; mais de jouer le jeu du ... on va se marier et avoir des enfants pour bien ferrer la dame mariée alors que lui était célibataire ... puis lui manquer ensuite de respect à bien des égards) Il a voulu jouer ... sa douleur à durée beaucoup moins longtemps que la mienne.
Oui j'ai pris des risques ... mais à l'époque je m'en foutais pas mal ... je dirais ... chacun son histoire.
Certes.
Mais ce que tu relates ne fait que confirmer ce que je disais plus haut.
Tu es bien rentré dans le jeu de la tierce personne pour laver l'affront fait à madame.
Dans l'absolu, l'amant est étranger au couple sauf s'il s'agit d'un ami proche ou d'un membre de la famille.
Le sandwich, factuellement, n'a pas d'engagement auprès de toi (un ami ou un membre de la famille, même si ce n'est que sous-entendu si). C'est ta femme qui en a.
Déplacer le problème sur lui permet, entre autres choses, de faire passer madame (ou monsieur) pour, au moins en partie, SA victime et donc de mécaniquement déconcentrer la haine, colère, appelle-ça comme tu veux, sur une autre personne. L'"énergie négative" se disperse, voire se polarise sur "l'autre".
Or, sauf en cas de viol ou de manipulation grave (type lavage de cerveau), c'est bien madame ou monsieur qui rompt le contrat.
Enfin bref. C'est sans doute un autre débat.


supersymetrie a écrit : mer. 8 avr. 2020 12:10 Je reprendrais la réplique du film Casino:
Il y a trois façon de faire les choses dans ce casino : la bonne façon, la mauvaise façon et ma façon.

Ce n'est pas une solution, je l'accorde ... mais c'était la mienne
Je respecte cela.
Il n'y a aucun souci.
Encore une fois, c'est de la diversité des solutions que l'on retire un bénéfice.
Cependant, mon intervention ne visait pas autre chose que de faire clignoter la petite lumière rouge.
Il me semble que Teken est un peu "tendu" en confinement.
Je le sais assez responsable pour bien comprendre qu'une option n'est nullement une incitation mais j'attire l'attention sur le fait que le site ne prône pas le déboulonnage de qui que ce soit.
Suffit d'un niveau élevé de nervosité et ça peut rapidement partir en c****...
Or, il ne me semble pas que l'on puisse appeler cela une "aide".

supersymetrie a écrit : mer. 8 avr. 2020 12:10 Est ce qu'on est responsable de ce qu'on ne sait pas ? Ca dépend
Je pense pareil.


supersymetrie a écrit : mer. 8 avr. 2020 12:10Une fois je l'avais surprise au téléphone. J'étais certain que ce n'était pas une de ses amies au vu de sa tête ... Au lieu de questionner et de prendre le téléphone pour relancer le dernier appel, je n'ai rien fait en me disant, c'est certain c'est une amie ... alors qu'au fond de moi, je savais ... et pourtant je cherchais la preuve ... mais j'avais peur de ce que j'allais découvrir.
Mais en effet, on ne peut réellement ne rien avoir vu ou compris. Juste voir les signes qu'on a peut être loupé. Peut être que lors d'une conversation un mot à titillé ... mais ... on a décidé de ne pas le prendre en compte
Ce n'est donc pas un problème de communication mais de dissimulation, mensonge et accessoirement manipulation d'un côté et d'écoute plus attentive de soi de l'autre côté.
Si je reformule il s'agit pour Teken non pas de "deviner" les "besoins" non exprimés de sa femme mais d'être moins dans l'angélisme ce qui n'a rien à voir. C'est même deux options diamétralement opposées si on les prend par les extrêmes.


supersymetrie a écrit : mer. 8 avr. 2020 12:10 Tu peux discuter avec ta femme de tout ce qui s'est passé ... il y aura des mensonges, des "oublis", des "je ne savais pas ce que je faisais, j'ai été pris dans un tourbillon de sentiments contradictoires" etc etc ... ça va pas te faire avancer ... et tout ça c'est vrai et faux en même temps.
Ma femme a rencontré quelqu'un car je ne m'occupais plus d'elle et je n'étais visiblement plus amoureux ...
De mon côté j'étais plutôt triste et j'avais du mal à faire le deuil d'une personne qui m'était très cher. Au travail j'étais en plus pollué par un chef un peu con qui a ébranlé ma confiance durant cette période. J'attendais comme un enfant qu'on vienne s'occuper de moi ... et elle s'est occupé d'un autre. Elle lui donnait des conseils sur ses projets et s'interressait à son quotidien au travail et dans ses associations. Moi, elle m'a laissé au bout d'un canapé à attendre qu'on me réconforte.
Tu confirmes encore ce que je disais plus haut.

Sans Prétention a écrit : mer. 8 avr. 2020 11:18 En tous cas, si je me fie à la masse d'informations contenues sur le site, le "cocu" est souvent dans une situation tout aussi compliquée que celle du cocufieur. Le craquage n'est pas nécessairement proportionnel à l'épreuve traversée.

Cela n'annule en rien ta remarque. Elle la complète.


supersymetrie a écrit : mer. 8 avr. 2020 12:10 Depuis mon travail n'a plus aucune influence sur mon "humeur" au quotidien . Quand je ferme la porte de mon bureau, je passe à ma vie quotidienne en un instant. J'ai pu avoir une journée compliquée ... quand je sors j'ai un sourire jusqu'aux oreilles ... je passe à autre chose.
Idem, j'ai vécu un deuil encore plus dramatique ... je peux t'assurer que j'ai assuré et eu besoin de personne. Je suis triste, extrêmement triste même mais ... au quotidien ... cela n'a aucune influence sur mon humeur et je n'attends plus au bout d'un canapé qu'on daigne me donner du réconfort. Je suis présent dans tous les domaines de la vie de tous les jours
C'est à ça que tu dois arriver ... comprendre pour proposer une meilleure version de toi même .. .après continuer ou pas avec ta femme ... ce n'est que ton choix ... mais dans tous les cas tu dois prendre les informations pour te transformer et t'assurer un avenir "sans failles" car tu ne répéteras pas les mêmes erreurs
Bonne philosophie. :super:
Reste à savoir si elle est applicable à l'identique à chacun.


Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

supersymetrie
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 64
Enregistré le : jeu. 2 nov. 2017 15:59

Re: Le 8 novembre 2019 ma vie a basculé...

Message par supersymetrie »

Bien entendu la violence n'est pas un conseil. Dans l'histoire il y avait un manque de respect pour quelqu'un que j'aime. Si ma meilleure amie, célibataire ou mariée, était venue me raconter la même histoire, j'aurais fait exactement pareil pour elle. (Bon si elle avait été mariée, je lui aurait dis ce que je pense de tout ça. Mais personne ne mérite de mettre en danger son couple par amour pour un mec qui manque ensuite profondément de respect.)
D'ailleurs le terme sandwich je ne l'aime pas trop. Ca met l'autre personne en position d'objet. Dans le cas personnes infidèles régulièrement, l'autre est un objet de consommation je pense. Dans les autres cas, même si le conjoint dit qu'il n'aimait pas l'autre autant que son ou sa conjointe, que c'était juste comme ça ... non ... cette personne à plu, il y avait même généralement des sentiments.
Comme le ou la conjointe infidèle n'est pas une "pute" ... l'autre n'est pas non plus un pantin. Il y a une alchimie qui s'est produite .
Et de dédouaner la tierce personne qui ne nous doit donc rien ... pas d'accord non plus. L'autre personne connait la situation (si elle n'a pas été cachée), sait aussi ce qu'il peu en couter si tout est découvert ... fait le choix de passer un cap dans l'histoire, qu'il fasse les avances ou accepte les avances pour cela ...
La seule chose qu'on peut se rendre compte c'est que ce soit un sandwich ou une histoire d'amour ... au final ça ne change rien... et l'accepter ou non et le choix individuel de chacun suivant son vécu


Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2886
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Le 8 novembre 2019 ma vie a basculé...

Message par Sans Prétention »

supersymetrie a écrit : mer. 8 avr. 2020 17:16 Bien entendu la violence n'est pas un conseil.
:jap:

supersymetrie a écrit : mer. 8 avr. 2020 17:16 Dans l'histoire il y avait un manque de respect pour quelqu'un que j'aime. Si ma meilleure amie, célibataire ou mariée, était venue me raconter la même histoire, j'aurais fait exactement pareil pour elle.
C'est un argument intéressant.
Remarque au passage : les exemples que tu cites sont genrés (ta copine une amie).
J'en prends note. C'est un angle que je n'avais pas envisagé. Merci de cette proposition.
Donc si la tierce a fait mal à la moitié, c'est de la défense d'intérêt. La question reste posée si la moitié s'est "fait du bien" avec l'autre qui ne lui a pas fait de mal.
Autre questionnement : comment considérer une participation active de la trompeuse ou du trompeur dans son propre malheur final ?


supersymetrie a écrit : mer. 8 avr. 2020 17:16 D'ailleurs le terme sandwich je ne l'aime pas trop. Ca met l'autre personne en position d'objet.
J'entends.
C'est tout à fait juste.

Il arrive que l'on fasse des raccourcis : "c" = cocu; "cf" = cocufieur ; "sandwich" = celui ou celle qui "nourrit" entre deux repas mais qui n'a pas la même consistance qu'un vrai repas (du coup on n'a pas faim à table quoi). C'était une image. On ne fera pas de révolution lexicale ici mais j'accepte ton idée. :)

supersymetrie a écrit : mer. 8 avr. 2020 17:16 Dans le cas personnes infidèles régulièrement, l'autre est un objet de consommation je pense.
Si c'est une histoire "d'amour", non.

supersymetrie a écrit : mer. 8 avr. 2020 17:16 Dans les autres cas, même si le conjoint dit qu'il n'aimait pas l'autre autant que son ou sa conjointe, que c'était juste comme ça ... non ... cette personne à plu, il y avait même généralement des sentiments.
Ca arrive.
La réalité en tous cas montre que ce n'est pas si exceptionnel.

supersymetrie a écrit : mer. 8 avr. 2020 17:16 Comme le ou la conjointe infidèle n'est pas une "pute" ... l'autre n'est pas non plus un pantin.
C'est plus compliqué que cela; je le pense aussi.
Généraliser aide à supporter. Ca donne des repères faciles et solides.


supersymetrie a écrit : mer. 8 avr. 2020 17:16 Et de dédouaner la tierce personne qui ne nous doit donc rien ... pas d'accord non plus. L'autre personne connait la situation (si elle n'a pas été cachée), sait aussi ce qu'il peu en couter si tout est découvert ... fait le choix de passer un cap dans l'histoire, qu'il fasse les avances ou accepte les avances pour cela ...
Vois ça comme tu veux.
Tant que le ou la conjointe n'a pas été forcé.e, c'est bien lui ou elle qui s'autorise à taillader l'unité du couple, dans le secret ou non.
La tierce ne te doit rien à toi sauf si bien sûr c'est un ami, un frère (il te doit le respect).
Il y a eu aussi des cas où la tierce personne était le confident. Là c'est du haut vol : ayant connaissance des petits secrets du couple, le ou la voilà à jouer les chevaliers ou les anges blancs. Une forme de perversion qui ne dit pas son nom.

Le lointain collègue de bureau, lui, a une morale ou n'en n'a pas. Toi, il ne te connaît pas. Son action n'est donc pas dirigée contre toi. Sauf si, de manière obsessive, il "adore" piquer les femmes des autres mais là ça relève du trouble psy.
C'est donner bien du poids à la tierce que de l'imaginer dans une commune éthique partagée entre ta femme et toi, pour le bien de l'humanité.
Mais soit, je comprends ton point de vue.

supersymetrie a écrit : mer. 8 avr. 2020 17:16 La seule chose qu'on peut se rendre compte c'est que ce soit un sandwich ou une histoire d'amour ... au final ça ne change rien... et l'accepter ou non et le choix individuel de chacun suivant son vécu
C'est interactif oui.
En fait, il y a une juste mesure entre "tous les mêmes" et "chaque cas est différent".

Bien à toi.


Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Auteur du sujet
Teken
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 27
Enregistré le : mer. 29 janv. 2020 22:34
Localisation : Auvergne-Rhône-Alpes

Re: Le 8 novembre 2019 ma vie a basculé...

Message par Teken »

La nuit du 8 avril... 5 mois après :
Voilà nous y sommes 5 mois et pour moi rien n’a changé la même rage, la même colère, le même dégout, la même honte, la même tristesse, les mêmes images dans ma tête ces images de ma femme avec ce type... Cette nuit, j’ai zappé la télé sans regarder vraiment quelque chose mais j’ai passé toute cette nuit à les insulter comme si ils étaient en face de moi. Je parlais à mi-voix presque toutes les minutes et Je les traitais de tous les noms inlassablement : Bande d’enculés, tu t’es bien foutu de ma gueule, sale putain, allez-vous faire enculés, sale pute, j’ai rien vu, j’étais complétement aveugle, salope, trainée, crève, sale chienne, c’est fini, tout est fini, je ne vais pas vous louper, sale connard, sale péquenot, sale con, etc., etc... Impossible de dormir mes mains tremblaient, mon cœur battait fort, j’étais très nerveux ! Ma désillusion est immense !
Finalement à 5 heures j’ai pris mon deuxième tranxène 10mg et j’ai dû m’endormir vers 6h du matin jusqu’à midi!
La journée je prends du Prozac 20mg (antidépresseur) pour essayer de me calmer mais j’ai vraiment la haine et je lui en veux beaucoup peut-être beaucoup trop... Mais c’est dans ma nature, je n’aime pas et ne supporte pas d’avoir été pris pour un con !
Car en dehors du fait que votre femme se fait baiser par un autre, ce qui fait très mal c’est ce double jeu, ce long double jeu et je m’en veux beaucoup de n’avoir rien vu ! Il y avait quelques indices et je n’ai pas su les exploiter à temps, des choses insignifiantes comme le siège passager de sa voiture qui était dans une position très reculé et ... je n’ai pas compris pourquoi comme un con que je suis !!! Des prétextes bidons pour soi-disant aller à son travail pour une urgence, des rentrées tardives le soir, son portable inaccessible, etc., etc...
Là encore je tiens à témoigner car il faut être comme « Columbo » le moindre indice doit être exploité et avoir une explication rationnelle sinon...
Teken :evil:


Ce qui rend la trahison abjecte est qu’elle n’est pas issue d’un tiers mais de votre moitié ! :evil:
Avatar du membre

supersymetrie
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 64
Enregistré le : jeu. 2 nov. 2017 15:59

Re: Le 8 novembre 2019 ma vie a basculé...

Message par supersymetrie »

Ce que tu ressens est tout à fait normal. Lorsqu'on a des valeurs et des idéaux ... la trahison passe très mal.
Personne ne t'a pris pour un con. Ils n'ont pas fait ça pour te faire du mal. Tu n'es pas la cible de ce qu'ils ont fait. Ils n'ont pas fait ça contre toi mais pour eux.
Bien entendu tu ne vois que maintenant les "indices". C'est normal tu avais confiance donc pourquoi aurais tu posé ces questions.
Encore une fois tu dois te dédouaner de tout.
C'est normal que tu insultes, que tu sois en colère ... mais ça ne changera rien. Ce qui est fait est fait !
Tu n"'as pas a te reprocher d'avoir eu confiance ... c'est la base du couple.
Tu as beaucoup de rancunes et ce n'est pas un allié pour avancer. Tu as vu tout ce que tu as "loupé" comme information et si tu n'as pas agis c'est juste pas confiance.Tu es un homme avec de valeurs et ce genre d'histoire n'est pas fait pour un homme comme toi.
Pendant cette période de confinement essaye de ne plus penser ou inventer ce qui a pu se passer pendant ces moments là. Généralement on se fait plus de mal que du bien. Pense à des personnes que tu aimes (tes parents, des amis, tes enfants) Essaye de t'apaiser comme tu apaiserais un ami dans cette situationl. Tu n'es pas mort, tu as tes bras, tes jambes, tu marches, tu as un job ... c'est bête à dire ... le seul deuil que tu as à faire c'est celui de tes idéaux. A partir de maintenant tu as plein de routes et l'avenir tu l'as dans tes mains. Fantasme sur ton avenir, réapprend à rêver et je t'assure que la vie ne te surprendra plus que tu ne le crois. Ne cherche pas à pardonner, c'est trop tôt et peut être n'y arriveras tu jamais. Ne cherche pas une "solution" à tout ça ... aujourd"hui il n'y en a pas.
Le mec n'était rien avant, il est toujours rien aujourd'hui et sera moins que rien demain.
Je ne sais pas si tu as des enfants. Si oui ... arrête d'être un mari pendant cette période et soit LE papa ... tu auras l'amour qu'il te manque en ce moment ;)
Si tu n'as pas d'enfants, rapproche toi de tes parents ou tes amis (ou je sais c'est le confinement) ... appelle les, fais des apéros par skype ... ne te renferme pas sur toi à laisser ton imagination divaguer ... partage et prend l'amour qu'on te donne ;)


Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2886
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Le 8 novembre 2019 ma vie a basculé...

Message par Sans Prétention »

Bonjour Teken.

Teken a écrit : jeu. 9 avr. 2020 21:23 La nuit du 8 avril... 5 mois après

5 mois, c'est court.
Cela vaut ce que ça vaut mais j'étais exactement dans le même état que toi à la même période.

Je te souhaite bien du courage et bien entendu je sais que certains, même s'ils ne se manifestent pas, te soutiennent.
Cet espace est tiens. Ecrire ne guérit pas, mais soulage.

:fleur


Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 386
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22

Re: Le 8 novembre 2019 ma vie a basculé...

Message par Mitsou78 »

Oui c'est court, très, trop court...
Tu dois te faire aider c'est impératif pour une reconstruction personnelle réussie. Tu dois !! Cela me semble urgent...

Ensuite et seulement ensuite tu sauras statuer sur ton, votre avenir...

Tout le reste a bien été débattu, j'aurais aussi des choses à dire, mais l'urgence pour toi et ailleurs.... TOI :fleur :fleur


L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel
Avatar du membre

ouiounon
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 40
Enregistré le : lun. 5 mars 2012 14:42

Re: Le 8 novembre 2019 ma vie a basculé...

Message par ouiounon »

Histoire sans précédent, dis-tu...

Au vu de la facilité avec laquelle elle a craqué et le nombre d'années que vous êtes ensemble et si en + on tient compte des expériences personnelles de chacun et des statistiques... je suis prêt à parier que ce type n'a pas été son seul amant durant votre relation.

Ce type de femme a une facilité a dissimuler ses émotions...

De part ma profession, je suis "ami" et "confident" de nombreuses femmes de différents milieux, du plus huppé jusqu'à la femme au foyer en passant par tous les intermédiaires... et une jolie femme avec + de 20 années de vie commune dans des jobs différents et avec au moins une activité différente du mari, cela signifie avec certitude plusieurs amants... Mais pas d'inquiétude, dans notre société, ce n'est que la normalité...

Bienvenue dans la réalité.


Avatar du membre

Auteur du sujet
Teken
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 27
Enregistré le : mer. 29 janv. 2020 22:34
Localisation : Auvergne-Rhône-Alpes

Re: Le 8 novembre 2019 ma vie a basculé...

Message par Teken »

Bonjour ouiounon,
Je comprends ton analyse basée sur ta propre expérience, tes relations féminines et les statistiques. Bien sûr c’est une éventualité que j’ai envisagée et j’ai longuement réfléchi à cette possibilité. Cela peut surprendre au vu des derniers évènements mais je ne pense pas que cela ait eu lieu précédemment. Je veux dire physiquement car en revanche l’idée devait lui trotter dans la tête surement depuis quelques années... Mais elle n’osait pas franchir le cap !
Puis l’occasion est arrivée suite à un incroyable concours de circonstances et elle a « sauté » sur l’occasion sans vraiment réfléchir, preuve de son manque d'expérience, ce qui explique que cela ait été si rapide. Comme on dit : L’occasion fait le larron !
Une femme expérimentée se serait fait désirer d’avantage afin de mieux gérer son amant marié.
Teken :evil:
ouiounon a écrit : dim. 12 avr. 2020 17:24 Histoire sans précédent, dis-tu...
Au vu de la facilité avec laquelle elle a craqué et le nombre d'années que vous êtes ensemble et si en + on tient compte des expériences personnelles de chacun et des statistiques... je suis prêt à parier que ce type n'a pas été son seul amant durant votre relation.
Ce type de femme a une facilité a dissimuler ses émotions...
De part ma profession, je suis "ami" et "confident" de nombreuses femmes de différents milieux, du plus huppé jusqu'à la femme au foyer en passant par tous les intermédiaires... et une jolie femme avec + de 20 années de vie commune dans des jobs différents et avec au moins une activité différente du mari, cela signifie avec certitude plusieurs amants... Mais pas d'inquiétude, dans notre société, ce n'est que la normalité...
Bienvenue dans la réalité.


Ce qui rend la trahison abjecte est qu’elle n’est pas issue d’un tiers mais de votre moitié ! :evil:
Répondre