Mon parcours (ou les femmes et moi)

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Avatar du membre

Auteur du sujet
fg.playing
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 90
Enregistré le : lun. 3 févr. 2020 13:20

Re: Mon parcours (ou les femmes et moi)

Message par fg.playing »

sophit444 a écrit : lun. 30 mars 2020 15:05 Chilla - Si j'étais un homme
Magnifique chorégraphie au passage. Sincèrement. :ala:

Par contre pour le propos, pas faux hein mais c'est juste la caricature de l'homme faite par la femme (à l'air moderne...génération Chiappa post-femministe) même avec le couplet final sur les bons pères, bons frères. Cela entend nous expliquer ce que serait un homme aussi. Comment pourrait-elle le savoir ? C'est comme si nous prétendions nous aussi savoir ce qu'est d'être une femme.

Et donc, cette caricature est partiellement fausse ou avec des traits très très gros. Etre un homme, en vrai, dans la réalité, cela a plus à voir avec et je vais employer une formule choque : 75% de taux de suicides par rapport aux femmes. Je pourrais aller chercher pleins de caractéristiques mais celle-ci est très parlante, factuelle, indiscutable. Et on peut l'analyser en profondeur.

Cette caricature a, avait son pendant au féminin. Décrire la femme comme constamment une oie blanche, faite d'amour et de paix, ne faisant jamais la guerre, ne violant jamais, etc, etc....

Et là j'ai une autre formule choque en parallèle : 70% des infanticides sont commis par les femmes.

Non, notre réalité n'est ni une vision d'artiste aussi belle soit-elle, ni ce que les films à l'eau de rose nous racontes, ni ce que disent parfois les chansons, ni ce que les medias mainstreams racontent généralement sur les relations-hommes femmes.

Très joli clip ceci dit. Merci pour la partage.

FG.

PS : je vous laisse retrouver. C'est assez facile. La flemme de sourcer ce soir.


Avatar du membre

Auteur du sujet
fg.playing
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 90
Enregistré le : lun. 3 févr. 2020 13:20

Re: Mon parcours (ou les femmes et moi)

Message par fg.playing »

Bon sang. J'ai fini la relecture. Un de mes plus beau post lol (oui je sais c'est prétentieux :jap: ).

Le plus beau et il sera certainement le plus incompris.

Je vous quitte là dessus.

Conan, Tekken, Sophit, Sans_Prentetion, tous..... Sachez que soit directement avec vos conseils, soit juste avec vos témoignages, sois en essayant moi-même d'aider maldroitement ou pas, vous m'avez été d'un précieux secours.

Je vous dis au revoir et vous garde en souvenirs. Prenez soin de vous.

Bien à vous.

FG.


Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2886
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Mon parcours (ou les femmes et moi)

Message par Sans Prétention »

fg.playing a écrit : lun. 30 mars 2020 20:17 Par contre pour le propos, pas faux hein mais c'est juste la caricature de l'homme faite par la femme (à l'air moderne...génération Chiappa post-femministe) même avec le couplet final sur les bons pères, bons frères. Cela entend nous expliquer ce que serait un homme aussi. Comment pourrait-elle le savoir ? C'est comme si nous prétendions nous aussi savoir ce qu'est d'être une femme.
😳

Non rien.

Dommage.


Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Auteur du sujet
fg.playing
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 90
Enregistré le : lun. 3 févr. 2020 13:20

Re: Mon parcours (ou les femmes et moi)

Message par fg.playing »

Sans Prétention a écrit : lun. 30 mars 2020 21:00
fg.playing a écrit : lun. 30 mars 2020 20:17 Par contre pour le propos, pas faux hein mais c'est juste la caricature de l'homme faite par la femme (à l'air moderne...génération Chiappa post-femministe) même avec le couplet final sur les bons pères, bons frères. Cela entend nous expliquer ce que serait un homme aussi. Comment pourrait-elle le savoir ? C'est comme si nous prétendions nous aussi savoir ce qu'est d'être une femme.
😳

Non rien.

Dommage.
Quoi vas-y ? Je suis encore là ce soir.

Tu penses comme dans la chanson que tous les hommes (ou la majorité - c'est marrant parce que dans ce sens on peut généraliser....Dire toutes les femmes sont han han...pas bien....Mais #menaretrash....ouais bien) pelottent, forcent, violent, n'ont pas de sentiments....

En gros çà parle de masculinité toxique sauf quelques pères et frères qui de temps en temps cadrés par les femmes faut ce qu'il font correctement....

Vas-y dis moi....


Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2886
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Mon parcours (ou les femmes et moi)

Message par Sans Prétention »

FG

Tu es à des années lumières de ce que je peux penser, tes hypothèses sont toutes erronées : tu fais des liens logiques inopérants dans une binarité qui m'est totalement étrangère. A un point galactique...

Je n'ai jamais voulu rompre le dialogue (et à ce stade je fais très mal mon boulot de modérateur) mais là franchement, mettez-vous tous d'accord parce que vous semblez être beaucoup à vous battre dans ton cerveau et à ce que je vois, ça doit cogner fort.

Tu n'es plus cocu (et compte tenu de tes orientations, tu mets le risque de l'être à nouveau sous la barre du 10 sur une échelle de 100), tu as trouvé une voie qui semble te convenir, tu as réglé tes problèmes...
De plus, tu serais vraiment plus heureux avec des potes qui pensent exactement comme toi, en sirotant un apéro avec en guise de cacahouète des red pills jusqu'à l'overdose, loin des "safe space" en partageant une vérité extrêmement simple à comprendre permettant de résoudre 80% du malheur amoureux des hommes. Que cherches-tu ?

Tu veux que je te réponde ou pas ?
Et surtout pourquoi faire ?


Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Auteur du sujet
fg.playing
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 90
Enregistré le : lun. 3 févr. 2020 13:20

Re: Mon parcours (ou les femmes et moi)

Message par fg.playing »

Sans Prétention a écrit : lun. 30 mars 2020 22:01 FG

Tu es à des années lumières de ce que je peux penser, tes hypothèses sont toutes erronées : tu fais des liens logiques inopérants.

Je n'ai jamais voulu rompre le dialogue (et à ce stade je fais très mal mon boulot de modérateur) mais là franchement, mettez-vous tous d'accord parce que vous semblez être beaucoup à vous battre dans ton cerveau et à ce que je vois, ça doit cogner fort.

Tu n'es plus cocu (et compte tenu de tes orientations, tu mets le risque de l'être à nouveau sous la barre du 10 sur une échelle de 100), tu as trouvé une voie qui semble te convenir, tu as réglé tes problèmes...
De plus, tu serais vraiment plus heureux avec des potes qui pensent exactement comme toi, en sirotant un apéro avec en guise de cacahouète des red pills jusqu'à l'overdose, loin des "safe space" en partageant une vérité extrêmement simple à comprendre permettant de résoudre 80% du malheur amoureux des hommes. Que cherches-tu ?

Tu veux que je te réponde ou pas ?
Et surtout pourquoi faire ?
Je vais prendre çà comme ta charge finale.

Pour ta gouverne, je suis présentement encore cocu par deux fois en trois mois puisque encore marié. C'est quelque chose que j'ai mérité sûrement tu vas me dire avec mon profil si merdeux.

Je ne prétends rien résoudre. Je constate juste qu'avec "ma grille de compréhension du monde", tu as validé de :jap: et de :super: pas moins de trois ou quatre de mes conseils (pas envie de refaire tout le tour, peut-être plus).

La réalité semble bien complexe alors tout comme le sont les gens. On dirait bien.

Ce que je cherchais ici. Principalement témoigner. Et je crois l'avoir fait correctement (je parlerais pas du préambule à mon vrai post, le second de ce topic). C'est juste l'essentiel. Le reste, c'est de la littérature.

Tu peux répondre si tu veux mais ne t'oblige pas si cela te déplaît ou te débecte.

Pourquoi ? Juste pour savoir jusqu’où tu vas aller pour me descendre.

Je pense que je ne répondrais pas çà ne serait pas la peine. Ou alors extrêmement brièvement.

Je tirerai ma révérence à minuit.

Franchement de mon côté, c'est sans animosité.

FG.


Avatar du membre

Auteur du sujet
fg.playing
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 90
Enregistré le : lun. 3 févr. 2020 13:20

Re: Mon parcours (ou les femmes et moi)

Message par fg.playing »

Le plus beau et il sera certainement le plus incompris.
Comme une prophétie....

J'attends ta réponse, si tu le souhaites.


Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2886
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Mon parcours (ou les femmes et moi)

Message par Sans Prétention »

fg.playing a écrit : lun. 30 mars 2020 22:14 Pour ta gouverne, je suis présentement encore cocu par deux fois en trois mois puisque encore marié. C'est quelque chose que je ai mérité sûrement tu vas me dire avec mon profil si merdeux.
T'es encore en train de fabriquer un stéréotype qui ne correspond pas à ma façon de penser. Je ne suis pas là pour te descendre.
Et oui je mets des "pouces" et "respect" parce que le monde est complexe et que je me refuse à tomber dans la facilité, la généralisation outrancière, qui est sans doute la pire de toutes les pires voies du monde pour décrire une personne. Je m'attache aux idées, si tu en as des sympas, je vais pas me retenir juste pour te faire chier de manière puérile. Si tu débloques, je vais pas me gêner pour te le signifier (par exemple refuser de se faire caricaturer, demander de la nuance, en caricaturant soi-même notamment les femmes et de manière outrancière c'est complètement vrillé comme attitude, pour ne pas dire franchement schizo).

Concernant ta "femme", pour ma part, à partir du moment où le contrat symbolique a été rompu, de cette manière là, je considère qu'il n'y a plus de lien. Par conséquent, ce n'est pas un morceau de papier signé en mairie qui décide de la validité de votre attachement. Même en y mettant toute sa foi, si on en a, force est de constater que le voile de la mariée n'est plus blanc et le costume du marié est bon à foutre à la poubelle. Pourquoi se contraindre dans des obligations qui ne valent plus rien ? Cocu c'est quand on est censé être ensemble. Là, vous êtes des extra terrestres l'un pout l'autre. Mais ce n'est qu'un avis.


Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Auteur du sujet
fg.playing
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 90
Enregistré le : lun. 3 févr. 2020 13:20

Re: Mon parcours (ou les femmes et moi)

Message par fg.playing »

Sans Prétention a écrit : lun. 30 mars 2020 22:32
fg.playing a écrit : lun. 30 mars 2020 22:14 Pour ta gouverne, je suis présentement encore cocu par deux fois en trois mois puisque encore marié. C'est quelque chose que je ai mérité sûrement tu vas me dire avec mon profil si merdeux.
T'es encore en train de fabriquer un stéréotype qui ne correspond pas à ma façon de penser. Je ne suis pas là pour te descendre.
Et oui je mets des "pouces" et "respect" parce que le monde est complexe et que je me refuse à tomber dans la facilité, la généralisation outrancière, qui est sans doute la pire de toutes les pires voies du monde pour décrire une personne. Je m'attache aux idées, si tu en as des sympas, je vais pas me retenir juste pour te faire chier de manière puérile. Si tu débloques, je vais pas me gêner pour te le signifier.
Mais justement, toutes ces réponses, toutes ces idées viennent profondément de cette "vision" du monde. Du coup, c'est paradoxal de valider les unes et pas l'autre. Enfin je ne sais pas....bref..
Sans Prétention a écrit : lun. 30 mars 2020 22:32 Concernant ta "femme", pour ma part, à partir du moment où le contrat symbolique a été rompu, de cette manière là, je considère qu'il n'y a plus de lien. Par conséquent, ce n'est pas un morceau de papier signé en mairie qui décide de la validité de votre attachement. Même en y mettant toute sa foi, si on en a, force est de constater que le voile de la mariée n'est plus blanc et le costume du marié est bon à foutre à la poubelle. Pourquoi se contraindre dans des obligations qui ne valent plus rien ? Cocu c'est quand on est censé être ensemble. Là, vous êtes des extra terrestres l'un pout l'autre. Mais ce n'est qu'un avis.
C'est bien le problème. Le contrat n'avait pas été rompu (enfin pour moi). Et du coup, je le fais, il y a trois jours quand j'apprends son adultère technique avéré. Nous étions séparés avec le champs des possibles : divorce, amitié, réconciliation. Bon tout çà était très fluctuant. Mais, on devait se laisser le temps. Bon j'avais déjà un a priori sur l'issue fatale, mais bon. Et donc, il y a trois jours là tout récemment : je la quitte. Je romps ma promesse, mes engagements de soutien (hors ceux légaux dus aux enfants, même si aux yeux de la loi je dois encore assistance à mon "épouse" - au moins dans le discours). Elle ne comprends pas et se met juste en colère. Maintenant, oui si tu veux. Je ne suis plus cocu, effectivement....C'est ironique parce que j'ai été bien le seul à rester sur l'importance de cette promesse alors que c'est bien elle qui m'emmène à l'église.

Et je rappelle que dans la Séparation de Corps, ce que nous avions convenus comme statut officiel de notre état actuel transitoire et en connaissance de cause (on avait regardé les textes ensemble), les époux se doivent encore fidélité et assistance. Ca me semblait clair. Ca ne l'était pas autant pour elle. J'ai donc tout clarifié, il y a trois jours (c'était intenable pour moi). Et cela a été violent...elle l'a pris d'une façon incroyable alors qu'elle était en train de me tromper en live tout en me demandant des tas de services et tout en me faisant culpabiliser à cause de sa vie de mère "célibataire" trop difficile avec trois enfants. Non, sérieux.......Un truc infernal......

Je me retrouve juste avec mes enfants, ayant de plus en plus de mal avec leur maman, complètement déroutés (euphémisme). Je suis peut-être re-méchamment redpillé si tu veux.......mais putain....c'est juste très dur. Après peut-être que comme la première phase, ceci va passer et juste me permettre de passer ces cinquantièmes hurlants après les quarantièmes rugissants.

Bref voilà....ceci expliquant sûrement mon état d'esprit actuel. Je quitte donc Sos Cocu puisque dans ma tête au moins, je ne peux plus l'être.

En espérant, une seconde renaissance....

Bien à vous tous.

Frédéric.


Avatar du membre

sophit444
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 279
Enregistré le : mar. 21 juil. 2015 15:19

Re: Mon parcours (ou les femmes et moi)

Message par sophit444 »

FG

Imaginons, Frederique, imaginons que tu ai raison...Au fond peut être qu'il y a une part de vrai dans tout ce que tu énonces...? Peut être as tu tout lu, tout étudié pendant des jours et des nuits pour arriver à cette constatations ?
Personnellement je n'ai pas envie d'en chercher d'avantages... "heureux les simples d'esprits" non ? Je pourrais décortiquer mais sincèrement je n en ai pas envie...

Imaginons... Oui tu as raison ! Et alors ? Ça se passe comment après ? Tu en fait quoi ?

Ton avenir amoureux avec de tels donnes ça donnera quoi ?... Peur de l engagement, phobique des nanas !

Tu sais parfois je crois qu'il faut savoir faire des choix... Soit tu choisis de regarder le côté sombre soit tu choisis la lumière...

Perso, je suis peut être naïve ou Conne mais je m'en tape ! Je préfère penser qu'il existe en ce monde tout sexe confondu des personnes qui comme moi on envie d'aimer et d être aimer entièrement... En confiance, sans arrière penser glauque, sereinement.

J'ai besoin de croire en L'HUMAIN, sinon je crois que je meurs....

Pour moi c est une petite mort ce que tu t'inflige la!

Tu n'es pas obligé de penser cela pour survivre....

Tu te penses peut être... "mais elle est complètement barré cette nana ?"

Tu sais une femme libre et indépendante est tout le contraire d'une femme légère. Certaines en ont confondus les contours comme ta femme par exemple mais Non non et non cela ne représente pas la majorité de celles ci.Je le refuse

Comme je refuse de penser que le majorité des hommes ne pensent qu'avec leurs queues...

Peut-être que je me trompe mais c'est ce que je choisis d'être... C'est ce que je choisis de voir ! Peut être qu un jour je me brûlerai à nouveau les ailes et alors ? Je recommencerai jusqu a mon dernier souffle.

"on ne née pas femme, on le devient..." Merci Simone !

Mais ça s appliquerai pour les hommes...

Bref, je ne pense pas que tu sois une mauvaise personne. Juste une personne qui souffre énormément et qui cherche des réponses... Je ne suis pas sure que ces réponses t'apportent d'avantage de bien être ? Car éventuellement l intérêt serait la non ? Sérieux Frederique... A quoi bon? On s en fou finalement de savoir qui a raison ou tord ?

Recentre le débat sur toi... Que veux tu a l avenir ? Laisse ouverte toutes les portes...

Courage...

Tout le monde est là pour toi.


Avatar du membre

Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 387
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22

Re: Mon parcours (ou les femmes et moi)

Message par Mitsou78 »

FG si dans le fonctionnement de votre couple tu te sentais encore engagé alors je comprends certaines envolées de ton raisonnement.
Non pas que tu ais tort et d'autres raisons ou l'inverse, juste qu'il m'explique ta catégorisation formelle des personnes, du moins ce que j'en ou l'on ait ressent ici.
Bref, je crois simplement que tu navigues en pleine tourmente affective, qu'il ne peut t'être possible d'avoir un recul suffisant, que tes rendus ici en sont viciés.
Je crois que le temps d'après va commencer simplement maintenant pour toi, car un choix vient d'être érigé dans votre situation, jusque là vous aviez une vision différente du "séparé de corps", pour toi avec encore des obligations l'un vers l'autre, pour elle, libertaire.
Depuis trois jours, un équilibre nouveau s'installe, déstabilisant certains acquis de l'un et l'autre, affirmé pour tes enfants qui doivent y sentir la fin de la dernière lueur d'espoir de vous revoir en couple unis....
Je crois, aucune certitude, qu'un nouveau jour va s'ouvrir à toi et à tes enfants, qu'un choix s'est avéré...
Ceci dit bon courage.

:fleur


L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel
Avatar du membre

Auteur du sujet
fg.playing
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 90
Enregistré le : lun. 3 févr. 2020 13:20

Re: Mon parcours (ou les femmes et moi)

Message par fg.playing »

Juste merci. Merci à tous.

:thx:

Frédéric.


Avatar du membre

Papillon
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 100
Enregistré le : sam. 5 mars 2016 14:40

Re: Mon parcours (ou les femmes et moi)

Message par Papillon »

En tout cas vous avez tres bien résumé les étapes de ce long calvaire avant la délivrance amére mais délivrance tout de meme. Je n en veux pas à tous les hommes pour les blessures d un seul. Ça m a permis de rencontrer un homme plus terre à terre avec qui je peux parler de tout, des hommes surtout. J apprends encore et encore.....à me détacher de toutes ces croyances qui m ont éloignée de la dure réalité de la vie. On peut etre heureux sans amour sublime.
En s apportant soutien, tendresse, présence, une forme de sagesse.
Le plus dur est de ne pas voir le mal partout lorsqu on a souffert. Mais on s habitue à la normalité, alors bonne chance


Les gens ne pleurent pas parce qu'ils sont faibles mais parce qu' ils ont été courageux trop longtemps. :heart:
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2886
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Mon parcours (ou les femmes et moi)

Message par Sans Prétention »

Papillon a écrit : lun. 6 juil. 2020 22:06 Je n en veux pas à tous les hommes pour les blessures d un seul.
:jap:


Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Répondre