Quand ton corps quitte le sol...

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateurs : Sans Prétention, Nas, Dom3

Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2558
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Quand ton corps quitte le sol...

Message par Sans Prétention » dim. 15 avr. 2018 02:34

Zoch a écrit :
sam. 14 avr. 2018 18:25
:fleur
Tu as vraiment cette intelligence du coeur qui réconforte Fishbone.
:super:


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

persephone75
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 129
Enregistré le : mar. 26 juil. 2016 16:10
Localisation : hainaut

Re: Quand ton corps quitte le sol...

Message par persephone75 » lun. 16 avr. 2018 13:04

ce sont exactement les mots justes. On ne se quitte pas uniquement parce que l'autre parent à commis une faute, un péché. On est plus amoureux tout simplement. Les coups tordus, c'est une autre histoire et il vaut mieux y impliquer les enfants le moins possible.



Avatar du membre

guilal
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 28
Enregistré le : mer. 26 avr. 2017 16:16
Localisation : 42

Re: Quand ton corps quitte le sol...

Message par guilal » lun. 2 juil. 2018 03:04

Et aujourd'hui où en es-tu?



Avatar du membre

Topic author
Fishbone
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 269
Enregistré le : dim. 14 déc. 2014 19:31

Re: Quand ton corps quitte le sol...

Message par Fishbone » lun. 2 juil. 2018 11:40

Salut les amis,
guilal a écrit :
lun. 2 juil. 2018 03:04
Et aujourd'hui où en es-tu?
Oups! Ca va si vite que j'ai même plus le temps de vous écrire.

Nous voici donc au mois de juillet.

Que tout a été si vite, woahou! En relisant mes posts, tellement de chemin a été parcouru, fou!

Une des conditions pour que je prenne un autre appartement, donc que je partes, était d'en trouver un à maximum 5 minutes à pieds d'où sont mes enfants. Problème, là où je vis, le marché du logement est juste infernal.

Donc, d'avoir pu en trouver un, à 3 minutes, en 3 semaines, me conforta dans ma décision (un joli signe du destin).

Au 15 mai, j'ai donc emménagé.

Depuis, la vie a repris gentiment son cours. Ou plutôt est en train de reprendre son cours.

Les relations avec mon ex sont cordiales, quoique parfois tendues. Bah oui! Normal! Le nouveau moi ne se laisse plus marcher sur le haricot si docilement.

Les nains se portent bien. Même très bien. Un de mes baromètre pour elles étant l'école, force est de constater que les notes sont très très bonnes et le comportement impeccable. Elles sont, avec moi en tout cas, nettement plus détendues et à l'écoute. Je suis moi-même tellement plus en phase avec elles. Une nouvelle relation filles-papa est en train de se nouer. De nouvelles habitudes se prennent. Bref, la vie reprend ses droits
.

Sûr que parfois, c'est pas si facile. Ces pu..... de démarches administratives, repartir de zéro niveau ameublement, apprendre certaines choses jamais faites auparavant (oui, 20 minutes pour 2 chemises à repasser, j'ai une bonne marge de progression :lol: ) est enrichissant mais tellement épuisant. Pas grave, je me sens libre! Les cernes sont cachées par mon sourire. Le positif l'emporte sur le négativisme. Bref, je revis.

Je comprends mieux maintenant les encouragements qui pouvaient parfois m'énerver du style "mais barre-toi! Divorce! etc.". Oui! Vous aviez raison.

Un mot sur mon ex? Elle a (comme par hasard) déjà rencontré quelqu'un. En réalité, elle allait "boire un verre" avec déjà 4 jours après notre rupture. Comme quoi.... Il vient même dormir dans mon ancien lit, mais le truc chouette, qui me fait me sentir bien est que ça ne me fait rien du tout. Je suis même bien content pour elle. Le seul truc qui me fait marrer, c'est que les tares qu'elles me reprochait, ben lui les a, mais en pire. Elle me l'a dit. Comme quoi, avec un tantinet d'honnêteté, elle aurait pu simplement me dire qu'elle ne m'aimait plus.

Par contre, elle est toujours aussi sur les nerfs, continue de me materner alors que c'est moi qui ai clairement l'agenda le mieux tenu. Malgré notre bonne entente/communication, je suis à chaque couac tenu pour responsable de la situation. Sauf que maintenant, je commence à avoir les armes pour me battre d'égal à égal avec elle et lui prouver qu'elle n'a pas la science infuse. Elle réalise petit-à-petit que j'assure, je gère et je suis heureux. Et ça, ça lui fait bien chier. C'est ma petite vengeance perso. Pas besoin de l'inventer, la vie se charge de lui faire payer son dû.

Bref, la vie après un cocufiage continue! Donnez-vous du temps. Chacun avance à sa manière, à sa vitesse. Croyez en vous! Même pour le plus "faible" de ce site, c'est faisable.

Même si tout n'est pas rose, je dirais... vive la vie!

:fleur :A+


« On a deux vies, et la deuxième commence quand on se rend compte qu’on n’en a qu’une », Confucius.

Répondre