Sans scrupules

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateurs : Sans Prétention, Nas, Dom3

Répondre
Avatar du membre

Topic author
esme31
Nouvel Utilisateur
Messages : 2
Enregistré le : jeu. 11 janv. 2018 22:08

Sans scrupules

Message par esme31 » ven. 12 janv. 2018 17:55

Boujour,

Je me décide à vous raconter mon histoire, après avoir lu plusieurs témoignages, bien que la honte m'envahisse.

J'a rencontré B au mois de mars, il y a près de 8 ans via internet. J'ai par quelqu'un au bout de 4 mois qu'il vivait en couple, alors qu'il m'avait toujours dit être célibataire. J'ai voulu le quitter, mais je l'aimais déjà. Il s'est séparé d'elle début septembre, m'a dit vouloir officialiser notre couple pour faire la route ensemble, que tromper son ex était pour lui une bouffée d'oxygène lui permettant de continuer à avancer, pour sa fille, tant le conflit était grand entre eux.

Je l'ai suivi en décembre dans sa région à la rencontre de sa famille, fière de savoir que j'étais la 1ère femme qu'il emmenait là-bas.

Malheureusement pour moi, B n'arrivait pas à oublier cette femme et en parlait tout le temps en la mettant sur un piédestal. Il a gâché notre séjour, où j'ai découvert son enfance malheureuse. Cela m'a touché d'autant plus que je suis passée par la, et est en mesure de l'aider. Je comprenais nombre de ses comportements, fermais les yeux sur beaucoup de choses. Mon seul souhait était qu'il soit heureux, et lui donner tout ce qu'il n'avait jamais eu.

Mais, il y a 1 mois, le cyber-espace me donne la preuve de ce que je craignais tant mes doutes étaient grands : B multiplie les conquêtes via internet, et a en parallèle 1 relation suivie.

Il m'assure qu'il m'aime, et est resté avec moi par amour. Au vu de tout ce qu'il m'a fait (je vous ai épargné les détails, tant la liste est grande et concerne tout les domaines), j'en doute. Il ne montre aucun signe de remord. Il m'a toujours délaissé. Nous ne partageons rien.

Au jour d'aujourd'hui, je suis ambivalente. Je ne peux pas vivre sans lui, mais en même temps, je veux qu'il parte. Je me laisse aller, je ne surmonte pas du tout cela.

Merci de vos réponses.



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2384
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Sans scrupules

Message par Sans Prétention » sam. 13 janv. 2018 09:48

Bonjour Esmé...

esme31 a écrit :
ven. 12 janv. 2018 17:55
J'ai par quelqu'un au bout de 4 mois qu'il vivait en couple, alors qu'il m'avait toujours dit être célibataire.
Votre histoire commence donc par un mensonge... :bonk:


esme31 a écrit :
ven. 12 janv. 2018 17:55
J'ai voulu le quitter, mais je l'aimais déjà.


J'aime mes enfants plus que tout au monde et pourtant, quand viendra le moment, pour eux, comme pour moi, il faudra bien qu'on se quitte.
La logique n'est certes pas la même mais je voulais juste pointer le fait qu'on peut très bien quitter quelqu'un même si on l'aime encore.
Et ce pour plusieurs raisons : l'une d'entre elle étant, par exemple, le respect de soi.

Ce qui est perceptible dès le début de votre histoire c'est une forme de dépendance affective.
C'est une sorte d'amour, mais pas vraiment de l'amour.
Il peut ici être question de mal amour.


esme31 a écrit :
ven. 12 janv. 2018 17:55
Il s'est séparé d'elle début septembre, m'a dit vouloir officialiser notre couple pour faire la route ensemble, que tromper son ex était pour lui une bouffée d'oxygène lui permettant de continuer à avancer, pour sa fille, tant le conflit était grand entre eux.
Est-ce que tu crois que te tromper toi était pour lui une bouffée d'oxygène lui permettant de continuer à avancer pour sa fille, avec un grand conflit entre vous ?


esme31 a écrit :
ven. 12 janv. 2018 17:55
Je l'ai suivi en décembre dans sa région à la rencontre de sa famille, fière de savoir que j'étais la 1ère femme qu'il emmenait là-bas.
C'est un signe.
Mais es-tu réellement LA première femme qu'il amène là-bas ?

esme31 a écrit :
ven. 12 janv. 2018 17:55
Malheureusement pour moi, B n'arrivait pas à oublier cette femme et en parlait tout le temps en la mettant sur un piédestal.
Il te place donc dans une situation triangulaire.
C'est quoi une situation triangulaire ?
Voir ici...


esme31 a écrit :
ven. 12 janv. 2018 17:55
j'ai découvert son enfance malheureuse.
Et je pense que toi aussi.

esme31 a écrit :
ven. 12 janv. 2018 17:55
Cela m'a touché d'autant plus que je suis passée par la, et est en mesure de l'aider.
Syndrôme de l'infirmière.
C'est très courant.
Je pense qu'il faut réellement que tu te penches sur cette problématique. Ta faille concernant ta dépendance affective semble se trouver précisément à cet endroit.

A lire : http://www.psychologies.com/Couple/Vie- ... i-vont-mal


esme31 a écrit :
ven. 12 janv. 2018 17:55
Je comprenais nombre de ses comportements, fermais les yeux sur beaucoup de choses. Mon seul souhait était qu'il soit heureux, et lui donner tout ce qu'il n'avait jamais eu.
Hé bien j'ai une mauvaise nouvelle : tu ne peux pas lui donner ce dont il a manqué, parce que c'est passé.
Tu ne peux pas non plus lui donner ce dont il manque : il manque de tout ET son contraire. Or toi, tu ne sembles disposée qu'à lui donner qu'une chose : ton amour.
Vous avez tous les deux un passif assez lourd, mais vous ne réagissez pas du tout de manière égale face à ce trou affectif.

Il me semble que vous êtes un vrai couple d'opposés.


esme31 a écrit :
ven. 12 janv. 2018 17:55
Mais, il y a 1 mois, le cyber-espace me donne la preuve de ce que je craignais tant mes doutes étaient grands : B multiplie les conquêtes via internet, et a en parallèle 1 relation suivie.
Quel type de "dragueur" est-il ?


esme31 a écrit :
ven. 12 janv. 2018 17:55
Il m'assure qu'il m'aime, et est resté avec moi par amour.
Peut-être. Mais c'est amour de type polygame.
Il garantit son attachement à toi, voire même une dépendance à ta personne sans pour autant te garantir que tu seras la SEULE.
Tu peux être sa "favorite", mais à aucun moment "l'unique".

Il souffre du syndrome de la madone et la putain, ce qui est très logique vu son parcours amoureux particulièrement chaotique.
Il présente les troubles d'un phobique de l'engagement par ailleurs.


esme31 a écrit :
ven. 12 janv. 2018 17:55
Au vu de tout ce qu'il m'a fait (je vous ai épargné les détails, tant la liste est grande et concerne tout les domaines), j'en doute.
Arrête de douter, sois sûre : il t'aime (peut-être) mais un peu comme un pervers aime sa chose.
Ce qui n'est pas sain.

esme31 a écrit :
ven. 12 janv. 2018 17:55
Il ne montre aucun signe de remord. Il m'a toujours délaissé. Nous ne partageons rien.
Ce n'est pas ce qu'on peut appeler une "belle histoire d'amour".
Cet homme est un boulet affectif. Un Quasimodo ayant viré du côté obscur, Esméralda.

esme31 a écrit :
ven. 12 janv. 2018 17:55
Au jour d'aujourd'hui, je suis ambivalente. Je ne peux pas vivre sans lui, mais en même temps, je veux qu'il parte. Je me laisse aller, je ne surmonte pas du tout cela.
Il n'y avait pas de question...
Je n'ai donc pas de réponse. Cependant, relis bien mes écrits en suivant les liens donnés et indique-moi si ça te parle ou non.

Je te souhaite du courage et reviens nous voir, tu es chez toi ici... :super:


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Répondre