Cocue, déprimée, après 22 ans de mariage

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateurs : Dom3, Sans Prétention, Nas

Avatar du membre

Topic author
moimeme
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 76
Enregistré le : jeu. 21 sept. 2017 18:58

Re: Cocue, déprimée, après 22 ans de mariage

Message par moimeme » mer. 28 mars 2018 09:53

Bonjour,

Je pensais avoir remonté la pente et puis hier j'ai eu un RV avec une assistante sociale. Elle a voulu faire une simulation de RSA sur ma CAF mais le nom de mon mari y figurant toujours, elle me dit que la demande n'aboutira pas, puisque ce sont bien sur ses revenus qui sont pris en compte. Il faut que mon nom apparaisse (je suis d'accord), et que le nom sur le bail soit le mien afin que je prenne en charge le loyer (pas possible) pour que je justifie être locataire et avoir droit à l'APL. Je lui explique que je ne peux pas payer 850€ par mois. Elle me dit : "Tant que le nom de votre mari figurera sur la CAF on ne pourra rien faire". Je lui dit : "Si l'agence immobilière me demande mes 3 dernières feuilles de paie ce sera non tout de suite. ils verront que je ne pourrais pas assumer le loyer. Et en plus, la dernière date de janvier 2017".

Je n'ai pas retravaillé depuis suite à mes soucis de santé et à mes opérations. L'année 2017 a été pour moi la plus pourrie sur tous les plans.

Elle m'a demandé si j'avais pensé à déménager. Oui, à me rapprocher de la ville. Le souci, c'est que mon agrément est fait pour la maison que j'habite actuellement, le fait de déménager, remettrait en cause mon agrément, je devrais tout reprendre de zéro, demander la visite d'une puéricultrice de secteur afin qu'elle vienne visiter l'appart, attendre la réponse du conseil général et pendant tout ce temps là, qui peut prendre plusieurs semaines, je ne pourrais pas travailler. Sans parler des parents employeurs actuels, qui pourraient ne pas me suivre au centre de la ville (à 10 mn seulement), et rompre les contrats. Les parents employeurs ne se trouvent pas si facilement que cela. Déménager dans l'Isère, c'est prévu mais à l'été 2019, lorsque ma fille aura eu son bac, je ne veux pas la perturber davantage en la changeant de lycée, de région, et lui faire perdre ses amis, tout ça avant l'année du bac. Elle a assez souffert comme ça. Heureusement elle était très compréhensive. Si je peux éviter ça, je le ferai.

La semaine précédente, je suis allée voir mon avocate. Je lui ait dit que mon mari m'avait parlé d'un courrier qu'elle avait envoyé à la partie adverse pour parler des montants de la pension et de l'indemnité compensatoire. Elle m'a dit :" je n'ai envoyé aucun courrier. Le dernier date de mi février et depuis pas de réponse. Pour être polie, votre mari vous raconte des conneries (ce n'est pas la première fois, malheureusement). Mais puisque la partie adverse attend mes propositions, et ne bouge pas, je vais les faire. Je m'occupe de tout, je ne leur ferai pas de cadeau. Vous et vos enfants avez assez soufferts".

Je me souviens, il y a plusieurs semaines de cela, mon mari m'avait dit qu'il fallait qu'il mette mon nom sur le bail. Je lui ait dit qu'il avait une aide d'EDF pour le loyer, et que moi, pas. Et que s'il fallait que je déménage, autant partir dans l'Isère tout de suite. Il n'a pas tardé à me répondre : "je crois que je vais continuer à payer le loyer alors". Ben, oui, il ne pourra plus venir nous saouler 3 à 4 fois dans la semaine comme il fait habituellement une fois qu'on sera à 3 heures de route de là. Il m'a dit aussi : "Payer le loyer et les pensions, je ne pourrais pas. Il faudra peut être baisser le montant des pensions."

Mais maintenant je me demande si cela est possible. Quand le divorce sera prononcé, pourra-t-il continuer à payer le loyer ? Ce qui implique que son adresse soit toujours chez nous je suppose. Ne devra-t-il pas déclarer habiter à l'adresse de sa pouffe ? Peut-il déclarer cette nouvelle adresse uniquement dans un an, quand on partira mes enfants et moi ? Là, pour l'instant, il me met dans une merde noire, et je ne sais pas comment je vais faire. Ne sachant pas non plus le montant des pensions alimentaires et de l'indemnité compensatoire, je ne fais que cogiter et ça me mine. Je ne sais pas comment je vais m'en sortir.

Pendant ce temps, mon mari part aux Etats Unis ce we avec sa pouffe pour une dizaine de jours. Ce qui je vous rassure me laisse de marbre, je vois plus le fait qu'on n'aura pas de visites pendant ce laps de temps. Mais on voit le niveau de souci qu'il a en ce moment. Et puis, il est en phase d'emprise avec elle, ensuite elle va vite retomber de son nuage quand elle connaitra enfin sa face cachée, ça me fait sourire. Ca va lui faire tout drôle. Et oui, on se remonte le moral comme on peut.



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2549
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Cocue, déprimée, après 22 ans de mariage

Message par Sans Prétention » mer. 28 mars 2018 21:53

Il n'a pas d'argent mais part en vacances aux States...

M'est avis qu'il lui paye également des petits cadeaux en "sus".

Mon père a fait pareil. Mais rassure-toi. Ça ne dure qu'un temps. Chassez le naturel et son insupportable galop va le faire revenir.

Par contre concernant les pensions et le reste, pas de sentiment. Tu ne lâches absolument RIEN.

Chaque centime concédé est perdu au double.
J'ai aidé ma mère dans ses démarches, les notaires et autres avocats sont devenus des "connaissances" (enfin surtout leurs bouquins de lois...)

Si question, ne pas hésiter (dans la mesure de mon possible, si ça se trouve j'ai une réponse, si ça se trouve pas...).


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
moimeme
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 76
Enregistré le : jeu. 21 sept. 2017 18:58

Re: Cocue, déprimée, après 22 ans de mariage

Message par moimeme » jeu. 29 mars 2018 09:14

Bonjour SP, et merci pour ton soutien.
Sans Prétention a écrit :
mer. 28 mars 2018 21:53
Il n'a pas d'argent mais part en vacances aux States...
Oui, tu as tout compris. Soit disant que c'est elle qui a payé le voyage. Il se peut qu'il ai ouvert un compte il y a quelques années et que je n'en ai rien su, et qu'il pioche dedans. Peut-être que ce n'est pas ça du tout, mais je découvre tellement de choses sur lui aujourd'hui, je le vois tellement avec son vrai visage maintenant, que je me dis que c'est tout à fait possible.
Sans Prétention a écrit :
mer. 28 mars 2018 21:53
M'est avis qu'il lui paye également des petits cadeaux en "sus".
Ah ben ça c'est sûr.
Sans Prétention a écrit :
mer. 28 mars 2018 21:53
Mon père a fait pareil. Mais rassure-toi. Ça ne dure qu'un temps. Chassez le naturel et son insupportable galop va le faire revenir.
Et bien d'un coté je languis ce moment. Et sa pouffe qui lui écrivait que c'était un homme "honnête et remarquable". :beurk: :mdr
Sans Prétention a écrit :
mer. 28 mars 2018 21:53
Par contre concernant les pensions et le reste, pas de sentiment. Tu ne lâches absolument RIEN.
Pour ce qui est de l'indemnité compensatoire, il est venu me dire, face à mes enfants, "qu'elle n'est pas obligatoire, que je l'avais acceptée alors que j'aurai pu la refuser. Que je le faisais uniquement pour prendre tout son argent." J'ai trouvé ça vraiment déplacé, maladroit et destructeur de dire ça devant ses enfants. Heureusement que mes enfants me soutiennent. Ils n'osent rien dire à leur père, car ils le craignent encore, mais quand il n'est pas là, ils me montrent leur soutien et ça fait chaud au coeur. Mais t'inquiète je ne lâcherai rien.
moimeme a écrit :
mer. 28 mars 2018 09:53
Si question, ne pas hésiter (dans la mesure de mon possible, si ça se trouve j'ai une réponse, si ça se trouve pas...).
Merci beaucoup, ça me touche énormément. :thx:



Avatar du membre

Topic author
moimeme
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 76
Enregistré le : jeu. 21 sept. 2017 18:58

Re: Cocue, déprimée, après 22 ans de mariage

Message par moimeme » mer. 25 avr. 2018 15:38

Bonjour à tous,

Dimanche après midi mon mari est venu pour faire la déclaration d’impôt. Une fois faite, je me suis dit : "chouette, il va partir." Mais non, il a voulu parler des dépenses, et selon lui, je dépenses trop, c'est à cause de moi qu'on se retrouve dans le rouge avant la fin du mois.

Avec les comptes à l'appui, je lui ai démontré que ce n'était pas moi qui allait au resto, commandait des pizzas, jouait au loto, ou aller aux USA. Mais non, c'est toujours moi la fautive, quelque soit le sujet. Il me dit ensuite, que s'il doit prendre en charge le loyer, les différentes assurances, etc jusqu'à notre départ en 2019, ça serait difficile. Alors je lui ait dit : "ben on peut partir dès cet été si tu le souhaites, comme ça tu auras plus de sous." Ca me gênerait un peu de partir, car comme vous le savez je voudrais que ma fille passe son bac dans son lycée, sa région et avec ses copains, je ne reste ici que pour ça, je ne veux pas la perturber davantage. Je lui ait dit : Ben tu vois, j'avais demandé à mon avocate s'il était possible de diminuer la pension de 20% pour compenser la baisse de participation d'EDF sur le loyer à partir de septembre, mais là, je me demande pourquoi ça serait encore à moi de faire des efforts, alors que toi, tu pars aux USA pendant 10 jours !!

Bref, après c'est parti en cacahuètes, bien évidemment.

Quand il parlait de sa pouffe, il disait son prénom, tout en sachant que sa fille ne supporte plus de l'entendre, elle le lui a dit à plusieurs reprises ces mois derniers, par écrit, à l'oral mais non. Ce dimanche, elle lui a dit de l'appeler "la chose" ou "la madame". Alors il l'a fait, mais juste une ou deux fois, après il a recommencé à dire son prénom. Je voyais ma fille se décomposer, elle respirait fort, son pouls est monté à plus de 200. Mais son père n'en avait rien à foutre. Moi, je lui tenais le poignet pour la rassurer et pour contrôler son pouls et ça cognait vite.

Ma file a eu du mal l'année dernière, lorsqu'elle a su que la pouffe était allée dans la maison de ses grands-parents, pour vider la maison. Elle m'avait avoué quelques semaines plus tard que tous les soirs elle pleurait et attendait que le sommeil vienne. Elle avait également demandé à son père, oralement, par écrit, de ne plus l'amener, et elle lui a dit ce dimanche qu'il n'avait pas respecté ce choix. Son père lui a répondu : "Mais t'es qui pour demander si je dois l'amener ou pas ?" Alors j'ai regardé mon mari et je lui ai dit : "Ben tu vois, en face, c'est ta fille, ta chair, ton sang, voilà qui c'est. L'autre c'est une pièce rapportée." Et ensuite, non content de la douleur qu'il infligeait à sa fille, il lui a dit que sa pouffe était aussi allée voir sa mère à l'ephad et à l'hôpital à la fin. Et ça, personne ne le savait, et ça a fait beaucoup de mal à ma fille, elle pleurait. J'ai dit à mon mari : "Non mais c'est ça, enfonce le clou encore !! T'es débile ou quoi ? "

Son père lui a dit : "A cause de toi, M..... s'est privée d'aller à l'enterrement de mamie en janvier, elle se prive aussi d'aller avec nous pour disperser ses cendres. Elle fait partie de ma vie maintenant." Ma fille lui a répondu : "Ben elle fera jamais partie de la mienne !!"

Moi aussi j'en ai pris pour mon grade, il m'a crié dessus passé un moment mais je lui ai répondu du tac au tac : "tu m'as toujours parlé sur ce ton, mais là, tu vois, tu ne fais plus partie de cette maison, alors tu vas te calmer tout de suite. Ne me parles plus jamais sur ce ton." Apparemment il ne s'attendait pas cette réponse.

Pour vous donner une idée il est arrivé vers 15h15 et est reparti vers 20h45. Mes amis, ma famille me disent que c'est de la pure méchanceté ce qu'il nous fait subir, que c'est du harcèlement de venir tous les 2 jours comme ça et qu'il cherche simplement à me détruire.

Le lundi matin, j'ai su que mes enfants n'avaient pas pu dormir de la nuit, comme moi d'ailleurs Je leur ai dit : "S'il doit venir régulièrement pour me dire que je dépense trop, alors que c'est archi faux, ou pour nous harceler et raconter que des mensonges, je ne vais pas tenir le coup jusqu'en 2019 et vous non plus. Il va falloir que l'on parte avant.

L'idée de partir cet été fait son chemin dans la tête de mes enfants. Pour ma fille, je pensais que ça serait difficile de quitter ses amis un an avant, mais elle commence à le leur dire, avant même de savoir si ça sera possible. Demain je vois mon avocate à 14h pour parler du comportement de mon mari ce dimanche, et lui dire aussi que pour la santé mentale de mes enfants, et la mienne, il est impératif que l'on parte cet été. Qu'elle mette tout en œuvre pour accélérer la procédure afin que l'on soit libérés et que l'on puisse partir loin de lui, car il est toxique pour nous.

Pour info, ma fille n'a pas fait une nuit normale depuis dimanche. Elle commence à se faire à l'idée qu'elle va devoir passer le bac ailleurs, et se faire d'autres amis, je crois que c'est la meilleure solution, plutôt que de rester là, dans cette ambiance pourrie pendant encore 1an.

C'est ce départ dans quelques mois qui me fait tenir le coup, je vois le bout du tunnel, et quand il va savoir que l'on part bientôt, ça va lui faire tout drôle. Je persiste à penser que c'est un PN : rejette la faute sur les autres, n'assume pas ses actes ni ses propos, préfère abandonner quelqu'un que d'être abandonné, critique, dévalorise, se positionne en victime, ment tout le temps et sur tous les sujets, égocentrique, ne tient pas compte des autres, n'aime personne à part lui même.

Voilà, c'est difficile en ce moment. Je passe le CAP Petite Enfance début juin. C'est difficile de se concentrer sur les révisions. Ma fille passe le bac de français et mon deuxième fils passe le BTS CPI aussi. J'espère qu'on y arrivera tous malgré tout le mal qu'il nous fait. Mais il faut aller de l'avant.

Merci de m'avoir lu.



Avatar du membre

Brisee13
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 34
Enregistré le : ven. 16 févr. 2018 11:04

Re: Cocue, déprimée, après 22 ans de mariage

Message par Brisee13 » mer. 25 avr. 2018 16:20

Difficile ce que tu vis en ce moment Moi Même et c’est difficile de se dire que l’homme qu’on a aimé, le père de nos enfants puisse devenir comme cela . C’est dans ces périodes difficiles que l’on voit le vrai visage de l’autre .

Moi je cohabite avec mon mari car il ne veut pas partir de là maison et c’est de plus en plus difficile. Il me dit que c’est à moi de partir car je ne pourrais pas m’occuPer de la maison et des travaux en cours . Tout comme toi il y a des jours où j’ai envie de prendre mes enfants et de partir loin de lui et de tout ça car j’ai l’impression de mourir un peu chaque jour .... et puis je me dis pourquoi ce serait à moi de partir c’est trop facile pour lui mais j’apprende le jour où comme toi il aura une femme dans sa vie .... courage à toi en tout cas tu as déjà fait un beau parcours et je suis certaine que le bout du tunnel n’est pas loin et partir loin de lui surtout avec l’acceptation de tes enfants est je pense une bonne chose .... bises



Avatar du membre

hugo
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 153
Enregistré le : mar. 29 nov. 2016 11:16

Re: Cocue, déprimée, après 22 ans de mariage

Message par hugo » mer. 25 avr. 2018 17:04

Sacré spécimen, cela me surprendra toujours ce type de profil, surtout son comportement vis à vis de ses enfants, comme quoi...

Tu tiens le bon bout là, te laisse pas emmerder, rassure toi il y aura un moment ou tu seras complètement détachée et tu verras que ce qui te paraissait difficile à imaginer il y a quelques mois deviendra une évidence aujourd'hui.

Allez courage



Avatar du membre

Topic author
moimeme
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 76
Enregistré le : jeu. 21 sept. 2017 18:58

Re: Cocue, déprimée, après 22 ans de mariage

Message par moimeme » jeu. 26 avr. 2018 10:02

Salut Brisee13 et Hugo, et merci pour votre soutien,
Brisee13 a écrit :
mer. 25 avr. 2018 16:20
c’est difficile de se dire que l’homme qu’on a aimé, le père de nos enfants puisse devenir comme cela
Oui, tu as tout à fait raison Brisee13. Il n'a jamais été facile à vivre, toujours à balancer des pics à ses enfants ou à moi, mais on passait l'éponge à chaque fois pour oublier et continuer à vivre. Parce que derrière on savait qu'on allait avoir droit à un monologue de plusieurs heures si on osait dire quelque chose, alors on préférait se la fermer. Oui, parce que des fois, on osait s'opposait à lui, lui dire qu'il avait tort, même quand c'était vrai !! Oh mon Dieu, qu'est ce qu'on n'avait pas dit là. Mais de là à devenir aussi peu empathique, aussi méprisant avec ses enfants ces derniers mois, je ne pensais pas. Il m’écœure.
Brisee13 a écrit :
mer. 25 avr. 2018 16:20
Moi je cohabite avec mon mari car il ne veut pas partir de là maison et c’est de plus en plus difficile. Il me dit que c’est à moi de partir car je ne pourrais pas m’occuPer de la maison et des travaux en cours . Tout comme toi il y a des jours où j’ai envie de prendre mes enfants et de partir loin de lui et de tout ça car j’ai l’impression de mourir un peu chaque jour .... et puis je me dis pourquoi ce serait à moi de partir c’est trop facile pour lui mais j’apprende le jour où comme toi il aura une femme dans sa vie .... courage à toi en tout cas tu as déjà fait un beau parcours et je suis certaine que le bout du tunnel n’est pas loin et partir loin de lui surtout avec l’acceptation de tes enfants est je pense une bonne chose .... bises
Tu es vraiment forte pour pouvoir cohabiter avec ton mari. Le mien je ne peux plus le voir en peinture. Je comprends que tu sois tiraillée entre rester et partir, ce n'est pas facile pour toi non plus. Je pense que l'excuse qu'il prend pour rester, dire que tu ne pourrais pas t'occuper de la maison et des travaux à faire est bidon. Il a peut-être peur de se retrouver tout seul, tout simplement. Je te souhaite beaucoup de courage, je suis de tout cœur avec toi.
hugo a écrit :
mer. 25 avr. 2018 17:04
Tu tiens le bon bout là, te laisse pas emmerder, rassure toi il y aura un moment ou tu seras complètement détachée et tu verras que ce qui te paraissait difficile à imaginer il y a quelques mois deviendra une évidence aujourd'hui.
Ah ben ça c'est sûr, qu'il y a quelques mois je ne voulais absolument pas divorcer, mais alors là, je te jure que c'est ma priorité principale. Je languis d'être partie d'ici avec mes enfants, libre comme l'air, même si je me demande comment va être l'avenir. Il me laisse dans une merde noire. Heureusement que ma famille est là pour m'aider financièrement, car sinon je serais sous les ponts avec mes enfants. Mais bon, il faut penser au positif, et se dire que lorsque l'on sera loin de lui, ça sera déjà un grand pas en avant. Une chose après l'autre.

Je te rassure, je ne me laisse plus emmerder par cet énergumène, il nous en a trop fait baver. Maintenant c'est fini.

Merci encore pour vos messages de soutien, ça me permet de tenir le coup. Vous êtes ma bouée de sauvetage. :thx:



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2549
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Cocue, déprimée, après 22 ans de mariage

Message par Sans Prétention » ven. 27 avr. 2018 03:12

Hé bien... On tient un joli spécimen...

J'avais vu juste dès le début : le PN c'est bien monsieur Soimême... Heureux que tu sortes de ses griffes. Jamais trop tard pour bien faire avec ce genre d'individu.
moimeme a écrit :
mer. 25 avr. 2018 15:38
Je passe le CAP Petite Enfance début juin. C'est difficile de se concentrer sur les révisions. Ma fille passe le bac de français et mon deuxième fils passe le BTS CPI aussi. J'espère qu'on y arrivera tous malgré tout le mal qu'il nous fait.
C'est vraiment tout ce que je vous souhaite. À toi et à tes enfants.
Toute mon énergie vous accompagne dans cette conquête.

Je connais un peu les ressorts de ton histoire pour avoir vécu sensiblement la même avec mes parents. Je trouve que t'en sors plutôt bien compte tenu de l'individu qui t'a servi de mari pendant tant d'années. Même si certains moments sont difficiles, le "moi" profond n'est pas détruit.
Quel bonheur de te voir te battre ainsi pour ta famille...

C'est courageux et digne de respect.
:jap:

Hauts les cœurs !


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
moimeme
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 76
Enregistré le : jeu. 21 sept. 2017 18:58

Re: Cocue, déprimée, après 22 ans de mariage

Message par moimeme » ven. 6 juil. 2018 11:46

Bonjour,

Je reviens vers vous pour les dernières nouvelles.

Nous déménageons fin Juillet dans l'Isère avec mes enfants. Je languis de partir de là, l'ambiance est vraiment pourrie. Le père de mes enfants vient régulièrement la bouche en coeur, et donne l'impression d'avoir découvert qu'il a des enfants ces derniers mois, mais personne n'est dupe. Ce qui ne l'empêche pas de balancer des méchancetés à ma fille de temps en temps. Quelle pourriture !!

Fin Juin, j'ai décidé avec l'accord de mes enfants de lui dire qu'on partait. Au mois de mai, mon avocate m'avait dit qu'il l'apprendrait par son avocat, comme on avait découvert qu'il partait aux USA, par l'intermédiaire de quelqu'un d'autre. Mais comme ça trainait un peu, j'ai préféré jouer la transparence et pas me comporter comme lui. Il a été surpris et a évoqué le fait que j'obligeais mes enfants à me suivre. La dessus, ma fille lui a répondu que c'est elle qui avait pris la décision, qu'elle avait dit à ses amis, à ses profs et au proviseur que l'année prochaine elle ne serait pas là, et ce, avant que la décision soit officielle. Soit dit en passant, l'infirmière du lycée et le psychologue que voyait ma fille ont tous les deux dit que son père était quelqu'un de dangereux, et que lorsqu'il va apprendre qu'on allait partir, il allait tout tenter, et qui ma fille sentait que son père s'énervait, devenait agressif, il fallait qu'elle appelle les flics. Ca veut tout dire sur le personnage !!

Il est bien emmerdé car je l'ai pris au mot. Il m'a dit que j'étais venue sans rien, très bien, je repars qu'avec mes affaires, du coup, il se retrouve avec une maison et un garage remplis qu'il va devoir débarrasser et stocker le tout je ne sais où, et il y en a du bazar. Il m'a dit : mais qu'est-ce que je vais faire de tous ces meubles ? Je lui ai répondu : tu te démerdes.

Comme à son habitude, il déblatérait des mensonges, pour se sortir grandi de cette histoire et me faire porter le chapeau sur toute la ligne, alors je lui ai balancé : Essuie ta bouche, il y a tous tes mensonges qui débordent !!

Hier soir, il est venu pour nous parler à tous les trois, heureusement ma fille était au ciné avec des amis. En fait, il voulait me démonter face à ses enfants et se faire plaindre, car il avait eu un rv avec son avocat qui lui a dit les montants des pensions alimentaires et celui de l'indemnité compensatoire. Il m'a dit : Où je vais trouver cette argent ? Je lui ai répondu : c'est pas mon problème, tu te démerdes. T'as fait le con, on divorce, maintenant tu assumes.

Il me dit : tu te rends compte des montants que tu as demandé ? Je lui ait dit : d'abord ce n'est pas moi qui demande, c'est l'avocate qui fait des propositions. Il me dit : non elle est là pour te représenter, elle note ce que tu lui dit. Je lui répond : les montants se font suivant plusieurs critères (nombre d'années de mariage, ages des enfants, tes revenus), l'avocate n'a pas fait pic et pic et colégram pour connaitre les montants.

Il me dit : tu n'as jamais voulu rien faire, tu as compris maintenant qu'il fallait te sortir les doigts du c... ? Je lui réponds : c'est toi qui n'a jamais voulu que je travaille, tu disais qu'on allait dépasser le plafond des impôts, et d'ailleurs une personne m'a dit dernièrement qu'en effet, vous aviez eu une discussion il y a bien longtemps où tu justifiais le fait que tu ne voulais pas que je travaille. Et une autre m'a appris que si tu avais évolué dans la boite, c'était juste parce que tu étais odieux et qu'ils voulaient se débarrasser de toi. Au début, ça m'a choqué, car tu disais haut et fort que tu étais presque quelqu'un d'irremplaçable, mais après réflexion tu te comportais au boulot comme à la maison !! J'aime bien quand les personnes se confient comme ça, pas toi ?

Et puis un divorce pour faute t'aurai couté plus cher, alors arrête de pleurnicher. Il me répond : et bien justement, on réfléchit pour faire un divorce pour faute, ça me coutera surement moins cher. Je lui dit : il te faut des éléments, des preuves, ça ne se fait pas comme ça. Il me dit : non pas obligé et de toute façon j'ai un courrier d'un médecin (il était allé voir un urologue il y a quelques années parce qu'il avait des problèmes de "mollesse" parfois, et maintenant il veut se servir de ça pour dire que ce problème viendrait du fait qu'il n'avait pas ce qu'il voulait régulièrement ? Je lui ai répondu : quand tu t'en prenais aux enfants et que le soir tu venais vers moi, non merci !! Pour info, j'ai appris dernièrement que les brimades dont j'étais victimes depuis tant d'années s'appelaient des violences conjugales. Dur dur..

Tu penses que je vais me servir de l'argent pour m'acheter une Porsche et une maison avec piscine ? Non, ça va me servir aussi pour les enfants. Tu n'as jamais assumé tes enfants. A chaque fois que tu achetais quelque chose c'était pour toi : la grande télé pour tes jeux vidéos, tes armes pour le tir ou la chasse, mais jamais pour les enfants. Non mais tu veux que je compatisse ? Tu as compatis quand j'étais au plus mal et que tes enfants se levaient le jour, la nuit, pour voir comment j'allais ? Non, alors je ne compatis pas non plus, c'est fini. Et mon fils qui répond : Non mais se lever jour et nuit ne vaut pas cette somme. (Merci Alex de ton soutien, ça fait plaisir, ça me va droit au coeur). Alors je lui répond : non mais quand ton père n'est pas là tu le descends, et là tu le soutiens !!

Son père me dit : Tu te rends compte, tu as tel compte, puis celui là, avec tels montants dessus, tu peux tenir 2 ans avec, et toi tu demandes un indemnité compensatoire. Et le 4x4 que tu ne veux pas prendre, l'avocate parle de calculer sa valeur, mais elle n'est plus côtée, ça fait bien longtemps. Tu ne vas rien gagner dessus.

En ce moment, je travaille de 6h à 14h, je garde un petit bout super mignon, mais je suis pas mal fatiguée, je ne dors pas super bien les nuits, je ressasse, alors tout ça ne pas s'arranger. Lui qui disait que j'ai toujours pris les enfants à témoins lors de nos disputes (ce qui est faux), ce qu'il ne fallait pas faire, et bien là, il a bien démontré que les protéger n'était pas sa priorité principale.

Voilà où on en est de cette situation pourrie. Ca fait du bien de vider son sac.



Avatar du membre

Topic author
moimeme
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 76
Enregistré le : jeu. 21 sept. 2017 18:58

Re: Cocue, déprimée, après 22 ans de mariage

Message par moimeme » sam. 7 juil. 2018 16:49

Hier soir mes 3 enfants sont allés mangés en ville avec leur père. Il paraît qu il m a habillé pour l hiver (dixit mes enfants). Il leur a parlé du montant de la pension et de l indemnité compensatoire. En quoi nos enfants ont ils besoin d être mêlés à tout ça !! Quelle pourriture !!



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2549
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Cocue, déprimée, après 22 ans de mariage

Message par Sans Prétention » dim. 8 juil. 2018 07:58

Quand on relit ce qu'il y a écrit juste au-dessus, on a envie de rire ou pleurer... C'est selon.

Monsieur qui accuse de mêler les enfants aux problèmes des parents... Lol.


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

sophit444
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 259
Enregistré le : mar. 21 juil. 2015 15:19

Re: Cocue, déprimée, après 22 ans de mariage

Message par sophit444 » lun. 9 juil. 2018 09:00

Monsieur est obligé de prendre ses responsabilites ...du moins on risque de lui contraindre a les prendre !!!!
Comme d habitude ,il veut les avantages sans les inconvénients .
C est un enfant... Il voulait le beurre ,l argent du beurre , la cremiere ,le magasin et l argent de la caisse !
Cela vient souvent de l enfance ,on leur a toujours appris qu' il pouvait tout avoir ,ils ont un sentiments de toute puissance et n' ont aucune limites .

Tout est permis ,le tout est de ne pas se faire prendre .

Il a pas pensé a ça quand il batifolait avec sa pouffe ou alor il y a pensé mais il s est dit que ca ne lui arriverait pas ! Ils ne sont pas dans la réalité !!!!

La ,la réalité le rattrape ! Ne Cede devant aucune de ses intimidations ! Il essaie par tout les moyens y compris par le biais de tes enfants d' obtenir ce qu' il veut lui !!!! Il fera tout comme un enfant capricieux .
Ben oui ,il se dit qu' il sera peut être obligé d enmenner sa belle dans le Larzac plutôt qu' au states !!! Attend ça l inquiète le gars !!!!
Ça peut chiffrer sec pour lui !



Avatar du membre

Topic author
moimeme
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 76
Enregistré le : jeu. 21 sept. 2017 18:58

Re: Cocue, déprimée, après 22 ans de mariage

Message par moimeme » lun. 9 juil. 2018 18:00

sophit444 a écrit :
lun. 9 juil. 2018 09:00
Comme d habitude ,il veut les avantages sans les inconvénients .
C est un enfant... Il voulait le beurre ,l argent du beurre , la cremiere ,le magasin et l argent de la caisse !
Cela vient souvent de l enfance ,on leur a toujours appris qu' il pouvait tout avoir ,ils ont un sentiments de toute puissance et n' ont aucune limites .
Oui Sophit444, tu as tout à fait raison.
sophit444 a écrit :
lun. 9 juil. 2018 09:00
Il a pas pensé a ça quand il batifolait avec sa pouffe ou alor il y a pensé mais il s est dit que ca ne lui arriverait pas ! Ils ne sont pas dans la réalité !!!!
Quand j'étais en dépression, il ne se souciait pas de comment j'allais, il attendait qu'on lui apprenne la nouvelle de ma disparition. Mais malheureusement, comme je le lui ai dit dernièrement : vous avez tout fait pour que je passe l'arme à gauche, mais malheureusement, je suis encore là. C'est dommage, non ?
sophit444 a écrit :
lun. 9 juil. 2018 09:00
La ,la réalité le rattrape ! Ne Cede devant aucune de ses intimidations ! Il essaie par tout les moyens y compris par le biais de tes enfants d' obtenir ce qu' il veut lui !!!! Il fera tout comme un enfant capricieux .
Ben oui ,il se dit qu' il sera peut être obligé d enmenner sa belle dans le Larzac plutôt qu' au states !!! Attend ça l inquiète le gars !!!!
Ça peut chiffrer sec pour lui !
Oui, malheureusement, je pense qu'il va me rhabiller pour l'hiver auprès de pas mal de monde. Mon fils ainé m'a dit après leur repas avec leur père : "Ce que tu fais n'est pas bien, tu vas le foutre sur la paille. C'est une grosse somme !!" Dur dur d'entendre ça de la bouche d'un de tes enfants, alors que lui-même a subi les brimades de son père, a pas mal souffert de tout ça, mais il oublie vite. Mais de toute façon, je ne me sens absolument pas coupable de faire payer mon futur ex-mari maintenant.

Pour finir sur une note positive, j'ai eu mon CAP Petite Enfance, mon ainé a eu sa licence en chimie, le deuxième, son BTS CPI (Conception Produits Industriels) et ma fille a plus de 40 points d'avance au bac, avec les épreuves anticipées de français qu'elle a passé il y a quelques semaines.

Je suis super contente et fière de mes enfants. Un nouveau départ s'offre à nous, une nouvelle vie....



Avatar du membre

sophit444
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 259
Enregistré le : mar. 21 juil. 2015 15:19

Re: Cocue, déprimée, après 22 ans de mariage

Message par sophit444 » ven. 13 juil. 2018 08:14

Il avait bien l' argent pour enmenner sa pouffe au STates !!!!
si tes enfants t en reparle dis leur qu ils n ont rien a voir la dedant que c est entre leur père et toi point barre ,reste ferme ,ne les mêle pas a tout ça ,leur père devrait en faire autant ,protéger ses enfants ,ne pas leurs ajouter des préoccupations qui ne leurs appartiennent pas .

Reste sur ta ligne ,pour lui tout les moyens sont bon y compris utiliser tes enfants pour payer moins ...
Le but des juges n est pas de le mettre sur la paille ,c est d équilibrer les choses ,de te protéger au regard des sacrifices que tu as consenti pour ta famille ,je trouves cela au contraire juste . s il était honnête et intelligent ,il approuverait également ...

Et oui merde tu n as rien demandé ,c est lui qui a merdé ,a lui d en payer les conséquences !



Avatar du membre

Topic author
moimeme
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 76
Enregistré le : jeu. 21 sept. 2017 18:58

Re: Cocue, déprimée, après 22 ans de mariage

Message par moimeme » dim. 29 juil. 2018 13:49

Bonjour à tous et toutes,

On a déménagé hier.

Journée longue et harassante, mais contente avec mes enfants d'être partis. Il est venu aider le jour J sans qu'on lui demande, histoire de dire face aux voisins "je ne suis pas aussi pourri que vous le pensais ou qu'on vous le fait croire", ou je ne sais pas quel message il voulait faire passer, parce qu'en attendant, pour le démontage des meubles (lits, armoires), les jours précédents, il ne s'est pas proposé. Moi avec hanche parfois douloureuse et son fils qui a évité une luxation d'épaule quelques semaines auparavant, épaule encore douloureuse, c'était pas évident tous les jours. Il ne s'est pas proposé et on ne l'a surement pas appelé pour un coup de mains, on a préféré faire appel aux voisins, toujours prêts à rendre service, et je ne les remercierai jamais assez.

Une nouvelle vie qui commence.

Ca ne sera surement pas facile tous les jours, mais mes enfants et moi, on se soutient mutuellement, ils savent que je les aime et réciproquement, donc ça devrait aller. Et ma famille est toujours là au cas où, et ça c'est super.

A bientôt.



Répondre