Boite de pandore ou pas ?

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateurs : Sans Prétention, Nas, Dom3

Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2402
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Boite de pandore ou pas ?

Message par Sans Prétention » lun. 22 mai 2017 05:24

Pandore a écrit :
dim. 21 mai 2017 09:32
Je voudrai appuyer sur les boutons Erase/Rewind mais ça n'existe pas.
Surtout pas !
Vous étiez un couple qui fonctionnait de manière à vous amener dans cette situation. Même si tu ne sais pas quoi faire aujourd'hui, au moins maintenant tu sais avec qui tu es (tu sais mieux aussi par conséquent qui tu es).

Cela prend du temps, énormément de temps, mais quoiqu'il arrive, tu évolueras. Impossible sans avoir conscience de ce qui se tramait dans ton dos...


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
Pandore
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 83
Enregistré le : ven. 10 mars 2017 11:24
Mon histoire : https://www.soscocu.org/viewtopic.php?f=21&t=3969

Re: Boite de pandore ou pas ?

Message par Pandore » mer. 24 mai 2017 17:23

Merci les amis pour vos conseils.

Une belle entourloupe le fait de me pousser dans les bras d'une autre fille ? ça m'est resté dans la tête. Du coup, je me suis rendu compte aujourd'hui qu'elle avait mis son amant au congélo alors qu'elle devait l'avoir dézingué. Ils avaient un dej de prévu ce midi. Elle m'a prévenu 20 minutes avant car nous avions énormément échangé sur la transparence et l'honnêteté. J'ai vu rouge.

Bien que nous avions conclu d'être un couple ouvert, avec des règles que nous avions écrites ensemble, et malgré le fait que j'ai lancé de nombreuses perches pour lui faire comprendre que je comprenais que son amant lui manquait mais qu'il était hors de question qu'elle continue avec lui, qu'elle m'affirmait que c'était terminé pour notre couple, elle m'a soutenu qu'elle y allait juste pour déjeuner et annoncer que ça se terminait. Comme par hasard, c'était la même excuse pour sa soirée en Avril avec la 2e récidive. Elle me prend pour une truffe, elle se ment à elle même.

J'ai reprévenu la femme de l'amant et là c'est l'explosif. Ma femme m'en veut de lui avoir mis la honte au bureau, que de toute façon je ne pourrai jamais lui pardonner, qu'elle avait essayé de me le dire mais qu'il n'y arrivait pas (pourtant les perches étaient nombreuses), que le couple ouvert ne fonctionnerait pas car moi je n'arriverai pas aller voir une autre femme sans l'aimer.

C'est à nouveau la merdia. On doit partir dans 8 jours à Santorin pour se retrouver tous les 2. Je ne sais pas quoi faire.



Avatar du membre

djam
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 746
Enregistré le : ven. 21 janv. 2011 16:10

Re: Boite de pandore ou pas ?

Message par djam » mer. 24 mai 2017 20:22

Pandore a écrit :
mer. 24 mai 2017 17:23

C'est à nouveau la merdia. On doit partir dans 8 jours à Santorin pour se retrouver tous les 2. Je ne sais pas quoi faire.
Pourquoi ne pas envisager une partouze? Pour débloquer cette situation qui me semble bien confuse...Courage et bonne vacance :fleur



Avatar du membre

Topic author
Pandore
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 83
Enregistré le : ven. 10 mars 2017 11:24
Mon histoire : https://www.soscocu.org/viewtopic.php?f=21&t=3969

Re: Boite de pandore ou pas ?

Message par Pandore » mer. 31 mai 2017 10:31

Bon bah on part quand même en voyage tous les 2.

J'ai gueulé, pété des choses dans la maison. Elle m'a enfin reconnu qu'elle ne pouvait plus occulter qu'elle m'aimait moins (grosse claque mais je m'y attendais). J'ai pris sur moi mais j'ai mis plusieurs jours à lui faire prendre conscience qu'elle était aussi tombée amoureuse de son amant. Elle se le refusait. Pour elle, c'était une flirt, une aventure, rien de plus. Elle l'a enfin reconnu. Depuis mi-décembre c'était tous les jours des textos. ça a commencé à devenir plus orienté sexe à partir du mois de janvier. Elle a rompu une fois en disant à son amant qu'il n'y aurait rien d'autre que des messages. Pour recommencer une semaine après. La suite vous connaissez.

Bref, un jeu addictif deviennent des sentiments, des soirées à s'embrasser et des semaines à me mentir pour me garder bien au chaud à la maison.

Je crois qu'elle avance un peu plus maintenant. Elle a quasiment terminé de lire le livre "Est-ce que tu m'aimes encore" de Christophe FAURE. Par la lecture du témoignage des autres, elle prend conscience ou plutôt elle ressent le mal que j'ai souffert et que je souffre encore. Comme si le mal qu'elle m'avait fait subir jusqu'à présent n'était qu'un concept qu'elle pouvait appréhender intellectuellement mais pas physiquement.

Il est temps que nous quittions Paris. Cette histoire me rend dingue, m'épuise. La continuité du contact journalier avec son ex-amant (ou amant ?) pour le travail ne l'aide pas à être sereine et moi non plus.

Je m'accroche encore. Par amour pour elle. C'est tellement fragile. Tellement compliqué.



Avatar du membre

Jesaispas
Cornu
Cornu
Messages : 8
Enregistré le : ven. 2 juin 2017 16:27
Localisation : 95

Re: Boite de pandore ou pas ?

Message par Jesaispas » sam. 3 juin 2017 10:06

Pandore j ai lu tous tes messages d un trait. Tu dis à un moment qu elle t a trompe à un moment où tout allait bien pour vous. Mais si je reprends le message du départ vous avez échappé à là mort il y a pas si longtemps.
Es tu si sur que vous alliez bien ?

Pour ma part j ai tout découvert fin janvier mais j aurais pu en juin après leur premier acte. Il m aurait dit aussi qu il m aimait moi, qu elle ne comptait pas. Sauf que il y a eu récidive en octobre et début janvier. Et la il envisageait de vivre seul. C est seulement après la discussion avec son meilleur ami qui lui a dit en resume : ok je te couvre si besoin pour un rdv mais n oublie pas que si tu es avec ta femme depuis 10 ans c est pas du hasard .

Ce que je veux dire c'est que tu as découvert le histoire quand elle est encore en plein dedans et si je ne me trompe vous n'avez pas d aide extérieure ou de tiers objectif.
Tu n es pas son psy, tu ne peux pas tout entendre de son jardin secret et il faut bien qu elle vide son sac si elle veut repartir sur de nouvelles bases.
Vous y avez pensé ?



Avatar du membre

Topic author
Pandore
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 83
Enregistré le : ven. 10 mars 2017 11:24
Mon histoire : https://www.soscocu.org/viewtopic.php?f=21&t=3969

Re: Boite de pandore ou pas ?

Message par Pandore » lun. 19 juin 2017 13:44

Jesaispas a écrit :
sam. 3 juin 2017 10:06
Pandore j ai lu tous tes messages d un trait. Tu dis à un moment qu elle t a trompe à un moment où tout allait bien pour vous. Mais si je reprends le message du départ vous avez échappé à là mort il y a pas si longtemps.
Es tu si sur que vous alliez bien ?
L'accident est dû au fait qu'elle pensait à son amant et à tous les messages envoyés. Elle faisait connerie sur connerie ce jour là (cette semaine là aussi en conduisant, elle me l'a avoué plus tard). J'avais conduit tout le trajet. Il ne restait plus qu'une heure 1/2. Trop perdue dans ses pensées amoureuses, elle n'a pas anticipé la vitesse du bus qui nous a percuté;
Suite à l'accident, elle s'en voulait énormément. Trop d'ailleurs. Elle a refoulé l'accident et moi j'ai tout géré.

Quelques jours plus tard, j'ai fait connaitre à nos amis sur Facebook l'accident mais que nous allions bien. Elle m'en a voulu énorment et nous nous sommes disputés. J'ai quitté la chambre (nous étions à l'hotel). Quand je suis revenu 2H plus tard, nous nous sommes réconciliés. Cette fois là, et pour la première fois en 10 ans, elle était excitée de se dire que j'étais allé me faire la serveuse du bar de l’hôtel. Elle était complètement en chaleur. Projection en fait. J'ai compris ça que quelques mois plus tard.

Elle s'en veut énormément pour l'accident. Paradoxalement, cela ne lui a pas suffit pour stopper l'histoire avec son amant.
Ce que je veux dire c'est que tu as découvert le histoire quand elle est encore en plein dedans et si je ne me trompe vous n'avez pas d aide extérieure ou de tiers objectif.
Tu n es pas son psy, tu ne peux pas tout entendre de son jardin secret et il faut bien qu elle vide son sac si elle veut repartir sur de nouvelles bases.
Vous y avez pensé ?
Vu l'effet que ça nous fait au niveau individuel les psy, je crains la thérapie à 2. Je lui avais déjà proposé, mais elle a refusé.

Les vacances nous ont fait beaucoup de bien. Nous étions dans un endroit de rêve et avons fait des activités d'amoureux. Il y a eu toutefois un soir où je suis revenu sur l'idée du couple libre et en quoi il me posait problème car elle avait quand même un problème avec l'honnêteté. Grosse dispute, cris, larmes puis discussion et enfin réconciliation. Elle veut avancer, mettre cette histoire derrière nous.

Nous sommes rentrés et là j'ai fait un bad trip. Je lui avais donné du rêve plein les yeux pendant quelques jours. Le retour à la réalité n'allait il pas la ramener à un ennui du quotidien ? Je ne dormais pas et je lui ai envoyé un email où je posais mes exigences qui étaient beaucoup plus restrictives. Colère de sa part à la lecture de l'email (je n'aurai pas dû l'envoyer) car c'était comme si j'effaçais toutes nos résolutions des vacances. Mea culpa de ma part le soir. Et là je me dis que je vais la perdre à force de la harceler comme ça. Elle n'en peut plus de ma rancoeur.

Enfin, la semaine se passe. Avec un besoin qu'elle me rassure à un moment dès que je me refais des films par rapport à des actes que j'interprète d'une manière trop paranoïaque. Le vendredi soir elle me dit qu'elle a retrouvé "son quotidien routinier au boulot" avec une petite moue désabusée, le lendemain je repars en stress en me disant qu'elle s'ennuiera toujours avec moi. Interprétation trop forte de ma part et elle voit que je ne suis pas bien. Elle me demande si on arrivera un jour à revenir à un équilibre tous les 2. Pour elle, son quotidien routinier au boulot est à voir dans son désir de quitter son job, d'en trouver un autre plus satisfaisant intellectuellement et qu'elle soit moins "désoeuvrée". Vu que je souhaite qu'elle ne soit plus en contact avec lui (20 contacts par jour minimum), je ne peux que la soutenir.

Je la vois bien, en forme, pas triste, pas excitée non plus, très attentive à moi. On a réussi à parler 2 fois calmement de l'autre. Pas de signe de mensonge, d'omission, ou même de tristesse dans ses yeux. Je garde l'espoir qu'elle est en train de se détacher de lui pleinement pour vraiment être pleinement avec moi.

J'ai décidé de prendre des médicaments (naturels) pour calmer mes variations d'humeur. (Synapsyl). Je sens déjà un peu plus de sérénité après 3 jours.
Cette semaine je découche 2 soirs et on s'est fixé une petite soirée en amoureux vendredi. :fleur



Avatar du membre

Topic author
Pandore
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 83
Enregistré le : ven. 10 mars 2017 11:24
Mon histoire : https://www.soscocu.org/viewtopic.php?f=21&t=3969

Re: Boite de pandore ou pas ?

Message par Pandore » jeu. 27 juil. 2017 17:34

Hello !

De passage pour donner quelques news car ce forum m'aide quand même énormément quand j'ai besoin d'avoir un peu de soutien.

Il y a eu quelques hauts et des bas sur ce dernier mois. Plus de hauts que de bas heureusement. Toutefois, je me lève de plus en plus souvent en me demandant ce que je fais avec cette femme qui a autant abîmé la confiance que je lui donnais.
J'ai eu le sentiment qu'elle avait recommencé, ce qu'elle a nié. Je n'ai pas de preuves, simplement son attitude est différente quand nous travaillons de quand elle est en vacances avec moi.

En vacances, elle était in love et très proche de moi. Elle a vu par 2 fois que j'avais des gros coups de mous (heureusement passagers) et elle en a pleuré à chaque fois car je refusais de lui en parler. Elle me dit regretter la souffrance qu'elle m'a causé. Cependant, j'entends dans son discours que ses regrets sont surtout que je l'ai découvert, pas de l'avoir fait.

Je suis toujours sur les applications de rencontre et quand ma femme me bat froid ou que je sens quelque chose de pas net, je "Tinderise". ça fait du bien de parler avec d'autres femmes dans un rapport de séduction et d’apparaître désirable. Cela reste du virtuel car en physique, je ne parviens pas à passer le cap d'un simple bon moment autour d'un verre.

Ma psy me dit que je pense trop, que j'ai une tendance au martyr et que je dois surtout investir sur moi-même. C'est ce que je fais de plus en plus. Je me suis mis à la voile pendant les vacances, la guitare que j'avais acheté et qui prenait la poussière est utilisée tous les jours, du coup ça me challenge et me fait du bien à la tête.

Ma situation a délié les langues auprès de mes ami(e)s et je découvre que pas un couple n'est à l'abri. Pourtant ils restent ensemble.

Du coup, est-ce que la capacité de résilience et d'acceptation de la réalité du couple moderne n'est pas l'objectif à atteindre ? Parvenir à vivre sans croire à la confiance absolue et vivre quand même au quotidien en ne retenant que le bon quand le mal a été introduit ?



Avatar du membre

Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 150
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22

Re: Boite de pandore ou pas ?

Message par Mitsou78 » jeu. 27 juil. 2017 18:38

Le couple éternel et sans faille n'existe pas, a t-il seulement existé autrement qu'en cachant l'adultère ?
Les moyens et le style de vie actuelle font que les tentations sont plus faciles, plus ouvertes, plus accessibles et les technologies modernes laissant des traces partout, plus identifiables par le cocu en réponse à des doutes; invérifiables autrement que par un fort investissement il y a quelques années encore....
Juste tout est moins dissimulable rapidement, je pense...
Les contes de fées et princes charmants n'ont jamais réellement existé...

:fleur :fleur


L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel

Avatar du membre

Topic author
Pandore
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 83
Enregistré le : ven. 10 mars 2017 11:24
Mon histoire : https://www.soscocu.org/viewtopic.php?f=21&t=3969

Re: Boite de pandore ou pas ?

Message par Pandore » mar. 3 oct. 2017 13:32

Hello

Bon, vu que la thérapie de couple n'apporte rien car l'honnêteté n'est pas possible, j'ai tergiversé plusieurs jours.

Quand je lui ai demandé si elle lui écrivait toujours, elle m'a avoué tout de suite que oui mais qu'il n'y avait rien de tendancieux. Malgré tout, j'ai de moins en moins envie de rentrer à la maison. Même si ça lui fait du bien d'avoir un petit truc à côté de notre couple qui ne dépasse pas le cadre du copinage, moi ça me bouffe de voir ce fantôme relationnel.

J'ai bien réfléchi et j'ai décidé de me rendre à son boulot afin de rencontrer l'amant. Pour passer le barrage de l'accueil (c'est une banque sécurisée quand même), j'ai pretexté que j'étais un cousin et j'ai mis l'hotesse d'accueil dans le coup. Elle m'a installé dans une salle et a appelé l'amant qui ne se doutait de rien.

Vous auriez dû voir sa tête quand la porte s'est ouverte et qu'il m'a vu. J'étais très calme et nous avons une longue discussion que j'ai enregistré à son insu.

Je lui ai montré les photos de nos filles et je lui ai expliqué l'avenir de chacune des filles s'il continuait ses blagounettes. Une projection du futur :
La séparation définitive pour ma femme avec ma première fille et la petite qui ne verrait plus son père qu'une semaine sur 2 alors qu'elle souffrait déjà de l'absence de sa soeur une semaine sur 2. Je lui ai dressé le quotidien dans notre village de banlieue où on se rencontrerait régulièrement dans la rue et la souffrance que ça provoquerait à tout le monde. Du coup, c'était beaucoup moins fun l'avenir.

Pour moi mon message était simple :

"
- ou tu veux juste te vider les coucougnettes
- ou tu l'aimes et tu veux l'avoir rien que pour toi
Dans les 2 cas, on va se revoir car il y a des enfants au milieu et des contraintes de logistique qui t'empêcheront de m'éviter."

Il me soutient que ce n'est ni l'un ni l'autre . Je lui ai demandé l'objectif de continuer à garder un lien avec elle. C'est vrai qu'ils étaient collègues/amis avant que ça ne bascule, sauf qu'ils ne peuvent plus continuer à l'être maintenant sans que cela ne créé un impact négatif sur notre couple.

Je lui ai demandé que s'il tenait vraiment à ce que ma femme se porte bien, il devait l'aider aussi à sortir de cette obsession de garder un lien qui n'amène à rien.

Au final, on s'est quitté cordialement en se serrant la main. Un dernier email pour lui rappeler gentiment que je ne viendrai pas la prochaine fois en paix et qu'il perdra définitivement la possibilité de faire un enfant et que je tenais toujours mes paroles.

Je pense que le message est passé. Bien sûr, certains me diront que ça ne règle pas le fait que ma femme le relance régulièrement.

J'ai prévu de ne pas en parler à ma femme. Lui n'a pas intérêt à lui en parler.

A défaut d'avoir réglé un problème structurel chez ma femme qui consiste à toujours essayer de me cacher la pleine vérité, j'aurai fait dégager le mec qui me hante l'esprit. Et ça ça fait du bien !!!



Avatar du membre

Topic author
Pandore
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 83
Enregistré le : ven. 10 mars 2017 11:24
Mon histoire : https://www.soscocu.org/viewtopic.php?f=21&t=3969

Re: Boite de pandore ou pas ?

Message par Pandore » mer. 3 janv. 2018 16:26

Hello !

Tout d'abord mes meilleurs voeux à toutes et à tous

J'avais fait un update sur un autre post que je vais résumer rapidement :

Après ma rencontre avec l'amant, l'histoire s'est calmée. Il a eu tellement peur qu'il ne retentera rien. Elle m'a avoué qu'il ne voulait plus "jouer" avec elle mais elle ne connait pas les raisons.

Les quelques jours qui ont suivi furent un vrai plaisir et un repos pour mon esprit. Elle m'a organisé un anniversaire surprise et nous étions à nouveau "in love" comme avant. J'ai cru que le plus dur était derrière nous, mais la réalité est que son désir s'est émoussé et les relations intimes, la tendresse avec moi s'est fanée rapidement. Quand on connait l'origine, c'est dur à vivre et à voir en face de soi.

Nous nous étions donné comme objectif de faire une activité à 2 au moins une fois par mois. Ce fut un atelier de cuisine le premier mois (elle avait organisé) et le 2e mois c'était un cours de salsa particulier d'une heure avant un resto. J'adore la voir danser et je voulais que nous puissions apprendre à danser à 2. Mais elle n'a pas apprécié plus que cela car elle aime danser mais toute seule et ce fut plus pénible qu'autre chose. Surtout au moment où elle m'a dit que c'était une danse de pays où les hommes étaient naturellement macho et que je ne la dirigeais pas assez et que c'était pour ça que n'allait pas. J'ai vu rouge ! Comment diriger une danse avec une femme qui ne se laisse pas faire.

Après au restaurant, elle m'a appris qu'elle avait reprise contact sur Facebook avec son ex et qu'elle ne comprenait pas techniquement comment c'était possible (prends moi pour une truffe) et elle avait un peu échangé sympathiquement et amicalement avec lui.
Son ex la cocufiait toutes les semaines et l'a frappé à plusieurs reprises. Depuis elle a un léger déboitement de la machoire....
Elle a parlé de comment on pourrait se séparer même si elle ne le désirait pas....
Le retour fut tendu car elle m'a donné un ordre au restaurant que je n'ai pas accepté et je lui ai fait la remarque que je n'avais pas besoin d'elle pour gérer ma relation avec un restaurateur vu que je faisais ça tous les jours.

Au retour à la maison, je me plaignais de son attitude et elle m'a sorti un "ooooh, tu es vraiment une pauvre victime"... :+

Elle avait été beaucoup trop loin.

J'étais en colère et triste à la fois de voir ainsi s'achever une soirée qui devait être positive pour nous 2.

J'ai décidé d'enterrer le Pandore que j'étais. Un type droit, intègre, romantique et visionnaire du couple que j'étais. J'ai lu le livre "Le Guide pratique de l'infidèle" de Ladynacci (dispo sur Kindle) qui m'a révélé que de par mes valeurs trop fortes, j'étais forcément aussi un super cocu en puissance car la part d'ombre de ma femme ne pouvait pas être révélée que par d'autres amants et non par moi. Ma femme m'ayant rangé dans la case "mari parfait, père parfait" et ne parvient pas à enlever cet étiquetage, l'épée de Damocles va vraiment tomber à nouveau. Tout est une question de temps.

Je vous explique ça pour vous donner le contexte de la suite.

2 jours plus tard, alors que je décidais de tirer un trait sur ma vie sentimentale et d'accepter de vivre dans un couple qui ne marcherait jamais plus correctement, je me suis désinscrit de tous les sites de rencontre. J'ai reçu une invitation au même moment sur l'un d'entre eux et vu qu'il me restait des crédits, je me suis dit "autant les utiliser". Là, j'ai commencé à conversé sympathiquement avec une fille drôle et intelligente. Je ne faisais rien pour la draguer...Etonnament, c'est elle qui a insisté pour aller boire un café. Je me suis dit "pourquoi pas". J'ai annulé une première fois, mais j'ai accepté la 2e fois car elle me faisait vraiment rire. Pourtant sur les photos, ce n'était pas mon style.

Elle était très jolie en fait, intelligente et attachante. Notre rencontre fut très agréable. Je déjeunais avec elle le surlendemain et quand nous nous sommes embrassés, j'ai mes pieds qui ont décollé terre. J'ai été en suspension pendant 2 heures. Nous faisions l'amour le surlendemain. Je ne vais pas vous mentir en vous disant que ce fut facile pour moi de bander. Trop de pression psychologique mais j'y suis arrivé à la fin, ce qui m'a grandement soulagé et ce fut un moment très tendre et agréable.

En rentrant à la maison, je n'avais aucune honte, aucune gêne. Mais aussi aucune envie d'en parler. Je reprenais le contrôle de mon corps et des pensées positives émargeaient enfin. Je n'avais plus peur de perdre ma femme car je m'étais retrouvé et j'étais capable de trouver aussi une autre belle femme malgré mes quelques défauts physiques (evidemment que je grossis dans ma tête comme tout le monde)

Nous nous sommes revus plusieurs fois depuis avec ma "maitresse", même si je n'aime pas ce mot là, et j'ai senti une grande partie de ma colère partir. Dès que les idées noires me revenaient par rapport à ma femme, je pense à ma maitresse qui me désire, m'envoie des messages enflammés et se conduit au lit avec moi comme ma femme l'a fait/le fera avec ses amants, c'est à dire sans tabou.

Paradoxalement, le comportement de ma femme a changé. Son radar a détecté que j'avais quelqu'un. Et bien, depuis elle est redevenue caliente, tendre, excitée comme une folle de me retrouver au lit.

Quel bilan j'en tire après 1 mois ?

Le positif fut d'être aimé, de se sentir vivre à nouveau, de recommencer à vraiment sourire et rire et puis surtout d'avoir une amante fantastique au lit et pas qu'au lit. Oui, c'est très agréable de faire l'amour à sa maîtresse l'après-midi et de remettre le couvert avec sa femme le soir. ça décuple la satisfaction physique animale et j'ai pu me passer des pilules que je prenais jusqu'à présent et ma consommation d'alcool a bien diminuée...
Mon énergie est revenue. En comparant aussi les 2, j'ai pu aussi revoir à nouveau certaines qualités que j'aime chez ma femme mais que mon cocufiage et les mensonges répétés m'empêchaient de voir.

Je pense donc, quand on est un homme de très sensible aux questions de justice et que ça nous bouffe la tête d'avoir été cocufié, qu'il ne faut pas hésiter à se laisser aller aux sentiments amoureux et au désir sexuel que quelqu'un veut nous donner pour pouvoir passer à autre chose. Tant que j'étais dans une logique " je vais te rendre la monnaie de ta pièce", ça ne marchait pas. Quand j'ai accepté de me faire du bien à moi-même, sans penser à ce que pouvait penser mon conjoint, j'ai pu franchir un cap psychologique et ne plus être enfermé dans ce sas de la rancoeur. :+

La colère ne disparaît pas complètement mais à 90 %. Oui, faire l'amour avec quelqu'un d'autre est très agréable mais quand on ne vit pas avec cette personne, il suffit de quelques jours pour que le souvenir de ces ébats soient aussi prénant qu'un bon repas de Noel l'année précédente (on y pense en se disant que c'était bon, mais on ne ressent plus la sensation physique au fond de nous)

Le plus dur est de se projeter et de déterminer ce que je fais de ma 2e relation qui désire aller plus loin avec moi et prendre la place de ma femme.

J'avoue que c'est très pratique et bénéfique quand je prends la tête avec ma femme (qui a une capacité fantastique à casser mes joies en 2 phrases assassines), d'avoir quelqu'un avec qui parler en parallèle et qui vous comprends, vous soutient. Même si je suis incapable de me projeter une vie avec mon amante, elle est cet oasis rafraîchissante qui m'est nécessaire à ce jour et me permet de vivre au quotidien avec ma femme.

D'autres questions continuent de se poser mais l'angoisse de la perte, de l'abandon n'est plus aussi forte qu'avant.

J'admets aujourd'hui il y a une forme de mensonge ou plutôt d'omission de la vérité des 2 côtés. Je ne dis pas toute la vérité mais on ne me l'a demandé pas non plus. Mais est-ce si grave ? Aujourd'hui j'ai remis en question cette idée. Mon honnêteté et intégrité m'a coûté un premier mariage, un quasi bannissement familial et aussi des déboires au niveau de mon parcours professionnel. L'exigence de vérité absolue que j'ai me font oublier que la majorité des hommes et les femmes aiment aussi s'illusionner et vivre dans le déni de la réalité. 2 enterrements à gérer au mois de décembre (non pas d'Ormesson ni Haliday) m'ont fait comprendre aussi que les paroles ditent dans les moments de souffrance s'envolaient dès que chacun revenait dans son train train quotidien.

Pour le moment, je fais miennes les paroles de Sacha Guitry : "Il faut s'amuser à mentir aux femmes : On a l'impression qu'on se rembourse"

Oui, je suis allé de l'autre côté du miroir. Oui, j'ai franchi le rubicon. Oui, le potentiel de séparation avec ma femme augmente mais qui connait l'avenir :? . En tout cas, c'est un plaisir innéfable de pouvoir à nouveau être celui qui décide de son état d'esprit et ne plus être dépendant émotionnellement d'une personne.



Avatar du membre

jaguarboy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 3537
Enregistré le : mer. 7 janv. 2009 20:43
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Boite de pandore ou pas ?

Message par jaguarboy » jeu. 4 janv. 2018 09:05

Pandore a écrit :
mer. 3 janv. 2018 16:26
En rentrant à la maison, je n'avais aucune honte, aucune gêne. Mais aussi aucune envie d'en parler. Je reprenais le contrôle de mon corps et des pensées positives émargeaient enfin. Je n'avais plus peur de perdre ma femme car je m'étais retrouvé et j'étais capable de trouver aussi une autre belle femme malgré mes quelques défauts physiques (evidemment que je grossis dans ma tête comme tout le monde)

Paradoxalement, le comportement de ma femme a changé. Son radar a détecté que j'avais quelqu'un. Et bien, depuis elle est redevenue caliente, tendre, excitée comme une folle de me retrouver au lit.

Je pense donc, quand on est un homme de très sensible aux questions de justice et que ça nous bouffe la tête d'avoir été cocufié, qu'il ne faut pas hésiter à se laisser aller aux sentiments amoureux et au désir sexuel que quelqu'un veut nous donner pour pouvoir passer à autre chose. Tant que j'étais dans une logique " je vais te rendre la monnaie de ta pièce", ça ne marchait pas. Quand j'ai accepté de me faire du bien à moi-même, sans penser à ce que pouvait penser mon conjoint, j'ai pu franchir un cap psychologique et ne plus être enfermé dans ce sas de la rancoeur. :+
Tiens donc ! ca me rappelle de vieux souvenirs ! 100 % d'accord.
Pandore a écrit :
mer. 3 janv. 2018 16:26
D'autres questions continuent de se poser mais l'angoisse de la perte, de l'abandon n'est plus aussi forte qu'avant. Pour le moment, je fais miennes les paroles de Sacha Guitry : "Il faut s'amuser à mentir aux femmes : On a l'impression qu'on se rembourse"
Ce fut également une sorte de rédemption pour moi. Se rendre compte que l'on est pas totalement sur la touche et que l'autre a pris plusieurs longueurs d'avance.

Voici huit ans ( déja ), ce fut salvateur. J'ai agis de la même façon. Je me suis sentis bien mieux.

Bon courage à toi.


Les 200 chevaux parqués sous le capot sont bien moins dangereux que l'âne derrière le volant.

Avatar du membre

Mr Pomme
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 28
Enregistré le : dim. 2 juil. 2017 18:51

Re: Boite de pandore ou pas ?

Message par Mr Pomme » ven. 5 janv. 2018 11:30

Merci chef j ai tout lu !
Je vais m inspirer de ton histoire comme un prêtre s'inspire de la bible. 😁



Avatar du membre

Topic author
Pandore
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 83
Enregistré le : ven. 10 mars 2017 11:24
Mon histoire : https://www.soscocu.org/viewtopic.php?f=21&t=3969

Re: Boite de pandore ou pas ?

Message par Pandore » lun. 8 janv. 2018 13:33

Hello les amis !

Quelques news.

J'allais mettre un terme à la relation avec ma "maitresse" aujourd'hui après 2 semaines de séparation car je n'étais pas vraiment amoureux et cette relation était plus un moyen de panser mes blessures narcissiques qu'autre chose. Comme elle désirait passer plus de temps avec moi, ce qui impliquait une montée dans le mensonge (organiser des nuits et des week-ends d'absence avec des motifs bidons), ce qui me posait un vrai cas de conscience, j'allais terminer cette relation.

Les femmes ont un 6e sens et elle l'a senti pourtant ce n'était pas faute de mettre les formes et de vouloir faire ça autour d'un déjeuner. Mais bon, une femme qui ne dort pas et qui vous cherche toute la nuit sur les réseaux sociaux fini par trouver de la matière. (on appelle ça le stalking)

Elle me disait qu'elle était tombée amoureuse de moi. Je la croyais moyennement car dire ça après 6 rencontres qui furent assez courtes, je trouvais le terme osé.

Je l'ai pourtant vérifié ce matin car elle a tout déballé à ma femme via un message Linkedin en vengeance. Autant vous dire que le petit déjeuner fut mouvementé.

Dans un premier temps, la culpabilité m'a envahi (je n'avais pas encore pris mon thé) et quand les reproches ont commencé, j'ai repris du poil de la bête en la renvoyant à chaque fois avec son histoire. Extrait :

- c'était mieux avec elle au lit qu'avec moi ?
- tu connais la réponse car tu l'as expérimenté avec T.
- ça n'a rien à voir, nous c'était resté au niveau des baisers
- et alors, tu m'as dit que vos baisers étaient plus intenses et plus excitants que les notres. Tu as eu aussi cette sensation de planer, d'être comme sous l'effet de l'alcool après avoir passé la soirée à l'embrasser. Tu es revenue et tu m'as embrassé. Donc tu connais la réponse
- oui, mais je n'ai pas été plus loin
- parce-qu'il fallait que j'attende que ce soit toi qui ait une longueur d'avance à ce sujet ? je devais te demander l'autorisation de passer au lit alors que depuis des mois je rentre tous les soirs en me demandant si tu ne l'as pas fait pendant la journée et si je suis encore le couillon de service ?
- ...
(blanc de quelques secondes)
- maintenant, si c'était très agréable cela n'avait pas la même saveur qu'avec toi car c'est toi que j'aime. Aujourd'hui, si elle se venge c'est parce-que c'est toi que j'ai choisi et que je n'irai pas plus loin avec elle
- tu l'aimes ?
- j'ai des sentiments et cela commençait à se transformer en de l'amour. C'est pour ça que j'ai arrêté.



Elle a eu finalement une réaction incroyable d'honnêteté où elle a reconnu qu'elle était la fautive principale et qu'à force, elle m'avait poussé dans les bras d'une autre femme. Qu'en arrivant à 40 ans, on ne pouvait pas être naïf non plus sur le devenir des relations et qu'elle ne voulait pas m'entendre m'excuser à répétition car ça, ça allait l'énerver. Ce qui l'attristait c'est qu'elle n'arrivait pas à me rendre vraiment heureux depuis ses incartades répétées (enfin, ça c'est le terme que j'emploie)

Elle m'a dit ce matin qu'elle n'allait pas la contacter pour avoir plus de détails, qu'on devait avancer ensemble et qu'elle était là avec moi. Nous nous sommes pris dans les bras et j'avoue vouloir croire sur la poursuite possible de notre couple.

Mais autant de résilience en aussi peu de temps me fascine et m'interroge.

Est-elle vraiment objective sur la situation ? Est-ce que ce type de réaction, même si c'est adulte, ne dénote pas une réelle disparition de l'amour que nous avions l'un pour l'autre avant toute cette histoire ? Ou autre chose ?

Si vraiment, elle n'a pas été techniquement pénétré par son amant, et qu'elle n'osait pas passer le cap par "respect" pour moi ou par crainte de préférer le sexe avec lui qu'avec moi, je viens de lui donner un feu vert pour y aller jusqu'au bout maintenant. Même si je me dis que lui a les chocottes de moi dorénavant et qu'il préfère l'éviter.

Bref,l'infidélité, c'est comme les conditions générales de vente d'un super produit sexy chez Darty. Sur le papier, le produit fait rêver, mais il faut pas qu'il y ait un pépin sinon c'est la merde noire !



Avatar du membre

Mr Pomme
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 28
Enregistré le : dim. 2 juil. 2017 18:51

Re: Boite de pandore ou pas ?

Message par Mr Pomme » mar. 9 janv. 2018 12:37

Pandore a écrit :
lun. 8 janv. 2018 13:33
Dans un premier temps, la culpabilité m'a envahi (je n'avais pas encore pris mon thé) et quand les reproches ont commencé, j'ai repris du poil de la bête en la renvoyant à chaque fois avec son histoire
Pardon mais j'ai ri en imaginant avec quel flegme tu as du écrire cela :mdr1:

Pandore a écrit :
lun. 8 janv. 2018 13:33
- c'était mieux avec elle au lit qu'avec moi ?
- tu connais la réponse car tu l'as expérimenté avec T.
- ça n'a rien à voir, nous c'était resté au niveau des baisers
- et alors, tu m'as dit que vos baisers étaient plus intenses et plus excitants que les notres. Tu as eu aussi cette sensation de planer, d'être comme sous l'effet de l'alcool après avoir passé la soirée à l'embrasser. Tu es revenue et tu m'as embrassé. Donc tu connais la réponse
- oui, mais je n'ai pas été plus loin
- parce-qu'il fallait que j'attende que ce soit toi qui ait une longueur d'avance à ce sujet ? je devais te demander l'autorisation de passer au lit alors que depuis des mois je rentre tous les soirs en me demandant si tu ne l'as pas fait pendant la journée et si je suis encore le couillon de service ?
- ...
(blanc de quelques secondes)
- maintenant, si c'était très agréable cela n'avait pas la même saveur qu'avec toi car c'est toi que j'aime. Aujourd'hui, si elle se venge c'est parce-que c'est toi que j'ai choisi et que je n'irai pas plus loin avec elle
- tu l'aimes ?
- j'ai des sentiments et cela commençait à se transformer en de l'amour. C'est pour ça que j'ai arrêté.
Pas étonnant, le thé est plus excitant que le café.
T'as géré :super:

Pandore a écrit :
lun. 8 janv. 2018 13:33
Elle a eu finalement une réaction incroyable d'honnêteté où elle a reconnu qu'elle était la fautive principale et qu'à force, elle m'avait poussé dans les bras d'une autre femme. Qu'en arrivant à 40 ans, on ne pouvait pas être naïf non plus sur le devenir des relations et qu'elle ne voulait pas m'entendre m'excuser à répétition car ça, ça allait l'énerver. Ce qui l'attristait c'est qu'elle n'arrivait pas à me rendre vraiment heureux depuis ses incartades répétées (enfin, ça c'est le terme que j'emploie)
Génétiquement on est tous programmés pour se reproduire, donc ce que ta femme a fait, tout le monde, je dis bien TOUT LE MONDE peut le faire. Qui n'apprécie pas l'adrénaline d'une rencontre ? C'est l'éducation et le vécu qui canalise tout ça j'ai l'impression.

Pandore a écrit :
lun. 8 janv. 2018 13:33
Mais autant de résilience en aussi peu de temps me fascine et m'interroge.
L’instinct de survie, l'éviction de certaines craintes au profit d'une nouvelle assurance "génétique" ou je sais pas trop quoi :petard:

Pandore a écrit :
lun. 8 janv. 2018 13:33
Est-elle vraiment objective sur la situation ? Est-ce que ce type de réaction, même si c'est adulte, ne dénote pas une réelle disparition de l'amour que nous avions l'un pour l'autre avant toute cette histoire ? Ou autre chose ?
J'aurais tendance à croire que quand ta femme t'a limite poussé pour l'adultère, elle, dans sa tête c'était quelque chose qu'elle a envisagé un jour, peut être qu'elle a travaillé sur elle des années et qu'aujourd'hui. L'image de ses parents à elle qui vieillissent "tristement" seuls ça la terrorise et elle n'a pas envie de vieillir enfermée. Dans sa tête, ca doit être bien cloisonné : l'amour familial vs l'amour physique ponctuée de fringales, exacerbée par le monde. Elle le rapelle, nous ne sommes que des être humains, c'est à dire l'organisme le moins bien placé pour juger du comportement de nos semblables, et qu'en fin de compte, la vie me semble du haut de mes 26 ans, un ensemble de compromis. Avec les autres, avec les proches, avec sa femme, avec soi, sa conscience, et au final, avec Dieu.

Pandore a écrit :
lun. 8 janv. 2018 13:33
Si vraiment, elle n'a pas été techniquement pénétré par son amant, et qu'elle n'osait pas passer le cap par "respect" pour moi ou par crainte de préférer le sexe avec lui qu'avec moi, je viens de lui donner un feu vert pour y aller jusqu'au bout maintenant. Même si je me dis que lui a les chocottes de moi dorénavant et qu'il préfère l'éviter.
Au bout du compte, je me demande si de tout cela, tu ne t'en serais pas tiré comme un chef :wink:



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2402
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Boite de pandore ou pas ?

Message par Sans Prétention » mar. 9 janv. 2018 14:42

Bonjour Pandore

Je te remercie de ton post sincère qui me permet de (re)mettre à jour certaines remarques maintes fois faites ici... :petard:

Pandore a écrit :
mer. 3 janv. 2018 16:26
Elle m'a organisé un anniversaire surprise et nous étions à nouveau "in love" comme avant. J'ai cru que le plus dur était derrière nous, mais la réalité est que son désir s'est émoussé et les relations intimes, la tendresse avec moi s'est fanée rapidement. Quand on connait l'origine, c'est dur à vivre et à voir en face de soi.
Bon déjà, quand elle t'offre quelque chose, tu acceptes et tout va.
Lorsque tu as quelque chose à lui offrir, ça va pas.
Pandore a écrit :
mer. 3 janv. 2018 16:26
Nous nous étions donné comme objectif de faire une activité à 2 au moins une fois par mois. Ce fut un atelier de cuisine le premier mois (elle avait organisé)
Visiblement ça s'est bien passé.

Pandore a écrit :
mer. 3 janv. 2018 16:26
et le 2e mois c'était un cours de salsa particulier d'une heure avant un resto. J'adore la voir danser et je voulais que nous puissions apprendre à danser à 2. Mais elle n'a pas apprécié plus que cela car elle aime danser mais toute seule et ce fut plus pénible qu'autre chose. Surtout au moment où elle m'a dit que c'était une danse de pays où les hommes étaient naturellement macho et que je ne la dirigeais pas assez et que c'était pour ça que n'allait pas. J'ai vu rouge ! Comment diriger une danse avec une femme qui ne se laisse pas faire.
Et hop !
Tu as remarqué comme elle rejette ce que tu lui donnes ?
Et cette manière de dire que les hommes "machos" dirigent mieux... Pfffff....

Anecdote : nous avions aussi commencé des cours de danse (salsa et un peu de rock). J'ai eu droit à la même chose.
Je voudrais juste signaler que cette histoire de "macho qui dirige" est une vue de l'esprit : le prof était sans doute gai.

Pandore a écrit :
mer. 3 janv. 2018 16:26
Après au restaurant, elle m'a appris qu'elle avait reprise contact sur Facebook avec son ex et qu'elle ne comprenait pas techniquement comment c'était possible (prends moi pour une truffe)
Elle est psychotique madame Pandore.
Mais ça, je te l'ai déjà dit.
J'espère que tu sais qu'elle ne représente pas à elle seule toute la gente féminine.


Pandore a écrit :
mer. 3 janv. 2018 16:26
et elle avait un peu échangé sympathiquement et amicalement avec lui.
Son ex la cocufiait toutes les semaines et l'a frappé à plusieurs reprises. Depuis elle a un léger déboitement de la machoire....
Elle a parlé de comment on pourrait se séparer même si elle ne le désirait pas....
Elle t'impose souvent des triangulations.
Je te laisse relire : viewtopic.php?p=65822#p65822

Sinon, charmant passif.
Tu vois que le concept de vengeance n'est jamais très loin.

Pandore a écrit :
mer. 3 janv. 2018 16:26
Le retour fut tendu car elle m'a donné un ordre au restaurant que je n'ai pas accepté et je lui ai fait la remarque que je n'avais pas besoin d'elle pour gérer ma relation avec un restaurateur vu que je faisais ça tous les jours.
Je sais pas pourquoi, mais ça me paraît bien naturel pour une personnalité contrôlante (cf. l'épisode de la danse...)


Pandore a écrit :
mer. 3 janv. 2018 16:26
Au retour à la maison, je me plaignais de son attitude et elle m'a sorti un "ooooh, tu es vraiment une pauvre victime"... :+
Toujours la même rengaine.

Pandore a écrit :
mer. 3 janv. 2018 16:26
J'ai décidé d'enterrer le Pandore que j'étais. Un type droit, intègre, romantique et visionnaire du couple que j'étais. J'ai lu le livre "Le Guide pratique de l'infidèle" de Ladynacci (dispo sur Kindle) qui m'a révélé que de par mes valeurs trop fortes, j'étais forcément aussi un super cocu en puissance car la part d'ombre de ma femme ne pouvait pas être révélée que par d'autres amants et non par moi. Ma femme m'ayant rangé dans la case "mari parfait, père parfait" et ne parvient pas à enlever cet étiquetage, l'épée de Damocles va vraiment tomber à nouveau. Tout est une question de temps.
Ou pas.
Ce type de bouquin (très empirique mais pas du tout documenté scientifiquement) a un fond de vrai, forcément, mais je peux te prouver que les "alphas" se font cocufier aussi.
Ca sert juste à foutre les jetons et à provoquer des concours de quéquette sans fin, reposant sur un capitalisme sexuel des plus débridés.
Mais je répète, il y a un fond de vrai dans tout ça, mais c'est incomplet : on ne te dit pas dans ce livre, par exemple, que seules les structures de type psychotique ont ce type de comportement.


Pandore a écrit :
mer. 3 janv. 2018 16:26
2 jours plus tard, alors que je décidais de tirer un trait sur ma vie sentimentale et d'accepter de vivre dans un couple qui ne marcherait jamais plus correctement, je me suis désinscrit de tous les sites de rencontre. J'ai reçu une invitation au même moment sur l'un d'entre eux et vu qu'il me restait des crédits, je me suis dit "autant les utiliser". Là, j'ai commencé à conversé sympathiquement avec une fille drôle et intelligente.
(...)
Elle était très jolie en fait, intelligente et attachante. Notre rencontre fut très agréable. Je déjeunais avec elle le surlendemain et quand nous nous sommes embrassés, j'ai mes pieds qui ont décollé terre. J'ai été en suspension pendant 2 heures. Nous faisions l'amour le surlendemain. Je ne vais pas vous mentir en vous disant que ce fut facile pour moi de bander. Trop de pression psychologique mais j'y suis arrivé à la fin, ce qui m'a grandement soulagé et ce fut un moment très tendre et agréable.

En rentrant à la maison, je n'avais aucune honte, aucune gêne. Mais aussi aucune envie d'en parler. Je reprenais le contrôle de mon corps et des pensées positives émargeaient enfin. Je n'avais plus peur de perdre ma femme car je m'étais retrouvé et j'étais capable de trouver aussi une autre belle femme malgré mes quelques défauts physiques (evidemment que je grossis dans ma tête comme tout le monde)

Nous nous sommes revus plusieurs fois depuis avec ma "maitresse", même si je n'aime pas ce mot là, et j'ai senti une grande partie de ma colère partir. Dès que les idées noires me revenaient par rapport à ma femme, je pense à ma maitresse qui me désire, m'envoie des messages enflammés et se conduit au lit avec moi comme ma femme l'a fait/le fera avec ses amants, c'est à dire sans tabou.
Personnellement je ne conseille pas l'écart par vengeance (même si de toutes façons nos actions à partir d'un tel coup de poignard dans le dos en sont pétris).
Je déconseille également les coups d'un soir : s'ils sont ratés, l'ego ne se renforce pas ("Je suis une merde sexuelle")
Je déconseille de le faire avec des pauvres filles (si vous êtes plutôt attiré.e.s par la gente féminine) ou encore un gros macho si vous êtes éventuellement une femme : ça vous rabaisse à leur niveau.
Au final, tu sembles avoir fait une "bonne" pioche.
Maintenant, je ne sais pas ce que ça va donner pour la suite. Je ne peux que parler de ce qui est écrit sur le site. Le reste appartient à des théories projectives que je ne maîtrise pas.

Pandore a écrit :
mer. 3 janv. 2018 16:26
Paradoxalement, le comportement de ma femme a changé. Son radar a détecté que j'avais quelqu'un. Et bien, depuis elle est redevenue caliente, tendre, excitée comme une folle de me retrouver au lit.
Le "cocu" sent que quelque chose ne va pas...
Pas de raison que le cocufieur ne le sente pas.
Ce qui fout en l'air de toutes les façons la théorie "quand on ne sait pas on ne souffre pas". C'est ignorer la nature même de l'être humain.


Pandore a écrit :
mer. 3 janv. 2018 16:26
quand on est un homme de très sensible aux questions de justice et que ça nous bouffe la tête d'avoir été cocufié, qu'il ne faut pas hésiter à se laisser aller aux sentiments amoureux et au désir sexuel que quelqu'un veut nous donner pour pouvoir passer à autre chose.
Un homme ou une femme ou que un homme ?


Pandore a écrit :
mer. 3 janv. 2018 16:26
Tant que j'étais dans une logique " je vais te rendre la monnaie de ta pièce", ça ne marchait pas.
Merci de le reconnaître quelques mois plus tard :deal:


Pandore a écrit :
mer. 3 janv. 2018 16:26
Quand j'ai accepté de me faire du bien à moi-même, sans penser à ce que pouvait penser mon conjoint, j'ai pu franchir un cap psychologique et ne plus être enfermé dans ce sas de la rancoeur. :+
Après faudra ressortir du sas d'infidélité. Parce que structurellement, certains ne sont pas faits pour.


Pandore a écrit :
mer. 3 janv. 2018 16:26
J'avoue que c'est très pratique et bénéfique quand je prends la tête avec ma femme (qui a une capacité fantastique à casser mes joies en 2 phrases assassines), d'avoir quelqu'un avec qui parler en parallèle et qui vous comprends, vous soutient. Même si je suis incapable de me projeter une vie avec mon amante, elle est cet oasis rafraîchissante qui m'est nécessaire à ce jour et me permet de vivre au quotidien avec ma femme.
Et voilà toute la mécanique découverte.
Lorsque votre cf vous dit : "Mais je t'aime, si j'avais voulu partir, je l'aurais fait" et bien, c'est du FLANC !
IL/elle veut les DEUX, exactement pour les raisons que tu évoques.
Les "cocus" ont du mal à comprendre cette logique : "S'il / elle me quitte pas c'est qu'il/elle m'aime" Mais "aimer", pour un cocu, c'est être monogame (dans la plupart des cas). D''où un grand malentendu sans fin qui se créé dans les situations de non communication.
Non, pour certains "aimer" une personne, ce n'est pas nécessairement lui donner TOUTE la place, mais UNE place.
Cela dit, lorsque que ce type d'amour cache une tierce personne sous le tapis, il y a pathologie. Si tout est dit, et concerté, no problemo, on est en présence d'un couple qui fait un choix et qui l'assume, pas d'une prise d'otage affective comme c'est trop souvent le cas.

Pandore a écrit :
mer. 3 janv. 2018 16:26
l'angoisse de la perte, de l'abandon n'est plus aussi forte qu'avant.
Ce qui a nécessairement transformé le type d'amour que tu avais pour elle. Et c'est tant mieux.


Pandore a écrit :
mer. 3 janv. 2018 16:26
Mon honnêteté et intégrité m'a coûté un premier mariage, un quasi bannissement familial et aussi des déboires au niveau de mon parcours professionnel. L'exigence de vérité absolue que j'ai me font oublier que la majorité des hommes et les femmes aiment aussi s'illusionner et vivre dans le déni de la réalité. 2 enterrements à gérer au mois de décembre (non pas d'Ormesson ni Haliday) m'ont fait comprendre aussi que les paroles ditent dans les moments de souffrance s'envolaient dès que chacun revenait dans son train train quotidien.
Si je peux me permettre, Pandore, tu l'expliques très bien dans ce paragraphe tout en étant paradoxal.
Ce n'est pas ton honnêteté qui t'a tant coûté mais bien plutôt la folie des gens, souvent égoïste.


Pandore a écrit :
mer. 3 janv. 2018 16:26
"Il faut s'amuser à mentir aux femmes : On a l'impression qu'on se rembourse"
Il n'y avait que des cf femmes à l'époque de Guitry ?


En tous cas merci mille fois Pandore pour ce précieux témoignage et tu es toujours le bienvenu ici.
:fleur


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Répondre