Moi aussi hélas

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Répondre
Avatar du membre

Auteur du sujet
moi11
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 43
Enregistré le : dim. 11 déc. 2016 21:08

Re: Moi aussi hélas

Message par moi11 »

Mitsou78 a écrit : ven. 4 sept. 2020 08:39 Maintenant c'est aussi dans le détail que se cache la personne que nous ne connaissions pas, même si c'est de circonstance, une personnalité est construite de plusieurs facettes et c'est bien plus la connaître que d'en connaître plusieurs.

Je ne dis pas en ces mots qu'il faut impérativement que tout trompé sache tout, mais il est certaines personnalités qui en ont également besoin pour avancer, parce que de la non connaissance des événements plus dans le détail naissent des questionnements, des doutes qui font place à des tergiversations mentales destructrices.
Il faut être en phase avec ce qui nous attends dans ce cas, celui qui veut savoir avec certitude et en droit, celui qui doute ne doit pas emprunter ce chemin. Enfin il faut que le trompeur soit en capacité d'accorder cette facette de lui-même qui n'est sûrement pas la plus flatteuse. De là, celui ou celle-ci doit accepter ces aveux comme un élément reconstructeur. Pas évident dans les deux sens !!!

Il appartient à chacun de savoir quel chemin il a besoin d'emprunter, là encore, il faut se connaître soit-même....
bonjourmitsou78
Je vois que tu m'a compris le fait de savoir et connaitre tout enlève ce doute qui es le frein a toute reconstruction .Je ne connait personne qui pourrait reconstruire sans connaitre la vérité ce ne serait a mon avis qu'une reconstruction éphémère .Dans la tromperie l'acte n'est pas la seule blessure pour ma part la plus grande blessure c'est la confiance qui est remis en cause .Pour pouvoir redonner confiance il faut repartir sur une vérité sans ca rien n'est possible


Avatar du membre

Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 387
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22

Re: Moi aussi hélas

Message par Mitsou78 »

souba a écrit : ven. 4 sept. 2020 16:07 Il te semble donc évident que sa première version serait la bonne??
Elle aurait donc eu des relations physiques avec lui...

Dur le mensonge...
Difficile de rebâtir un couple heureux sur ces bases là, non???
Je ne peux avoir plus de certitudes que toi, juste si je me mets en situation, il me semble fort peu entendable que deux adultes qui se cherchent et se trouvent, puissent passer huit mois à se rencontrer sans qu'il y ait rapprochement....
Maintenant ta moitié restant dans une forme de déni, il sui sera compliqué d'avouer, encore plus si à ses yeux il n'y a pas faute. Les limites de chacun étant différentes.
Si elle n'avance pas, il te faudra avancer seul mais en te faisant aider pour comprendre ton attachement profond à cette personne qui semble être câblée différemment de toi, pourquoi tu as ce besoin intense de savoir....

Le chemin se fait à deux ou seul, l'un grandi l'autre pas dans ce cas, ce qui a tendance à creuser les différences, mais il faut le faire, on se le doit à soi-même.

:wink: :wink:


L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel
Avatar du membre

Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 387
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22

Re: Moi aussi hélas

Message par Mitsou78 »

moi11 a écrit : ven. 4 sept. 2020 16:59
Mitsou78 a écrit : ven. 4 sept. 2020 08:39 Maintenant c'est aussi dans le détail que se cache la personne que nous ne connaissions pas, même si c'est de circonstance, une personnalité est construite de plusieurs facettes et c'est bien plus la connaître que d'en connaître plusieurs.

Je ne dis pas en ces mots qu'il faut impérativement que tout trompé sache tout, mais il est certaines personnalités qui en ont également besoin pour avancer, parce que de la non connaissance des événements plus dans le détail naissent des questionnements, des doutes qui font place à des tergiversations mentales destructrices.
Il faut être en phase avec ce qui nous attends dans ce cas, celui qui veut savoir avec certitude et en droit, celui qui doute ne doit pas emprunter ce chemin. Enfin il faut que le trompeur soit en capacité d'accorder cette facette de lui-même qui n'est sûrement pas la plus flatteuse. De là, celui ou celle-ci doit accepter ces aveux comme un élément reconstructeur. Pas évident dans les deux sens !!!

Il appartient à chacun de savoir quel chemin il a besoin d'emprunter, là encore, il faut se connaître soit-même....
bonjourmitsou78
Je vois que tu m'a compris le fait de savoir et connaitre tout enlève ce doute qui es le frein a toute reconstruction .Je ne connait personne qui pourrait reconstruire sans connaitre la vérité ce ne serait a mon avis qu'une reconstruction éphémère .Dans la tromperie l'acte n'est pas la seule blessure pour ma part la plus grande blessure c'est la confiance qui est remis en cause .Pour pouvoir redonner confiance il faut repartir sur une vérité sans ca rien n'est possible
Oui mais si l'autre, le CF, se refuse à s'ouvrir sur cette facette il faut tout de même avancer, apprendre à comprendre ce qui en son fort intérieur propre nous impose se besoin de savoir.
C'est parfois une transgression personnelle, un révélateur d'un complexe ou d'une blessure antérieure qu'il faut guérir pour se guérir, grandir et avancer. Je t'accorde que le chemin est parcouru seul, pas ensemble, c'est là aussi que peuvent se creuser, ou se révéler tout simplement des différences fondamentales qu'illusoirement nous avions placé en l'autre.... ou que l'autre, tout aussi illusoirement avait placé en nous !!!


L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel
Répondre