Bonjour

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateurs : Sans Prétention, Nas, Dom3

Répondre
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2558
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Bonjour

Message par Sans Prétention » jeu. 13 juil. 2017 16:34

hugo a écrit :
jeu. 13 juil. 2017 15:04
Je sais "SP" que tu aurais mille paradoxes à démontrer, mais ils ne viendraient que des maladresses de mon récit.
Ah ben même pas !!! :lol:

Je te souhaite réellement de continuer dans cette direction.
Je ne sens pas de perversion dans votre couple, c'est le plus important.

Cela confirme au contraire mes remarques concernant les possibles "reconstructions"...

viewtopic.php?f=21&t=3712&p=57910&hilit=Thunder#p57910


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
hugo
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 154
Enregistré le : mar. 29 nov. 2016 11:16

Re: Bonjour

Message par hugo » jeu. 13 juil. 2017 17:27

:D ,

non il n'y en a pas, j'ai juste réussi à mettre mon égo de mec de côté pour écouter et comprendre en tant que meilleur pote et non en tant que compagnon, elle a réussi à se confier pleinement quand elle a senti que j'étais prêt à écouter ce qu'elle avait à dire, elle savait que c'était dur à admettre et à encaisser, que c'était blessant et humiliant, et difficile à avouer, mais elle m'a confirmé qu'elle ne pouvait rien me cacher, que c'était pour ça que je devinais tout avant, pendant et après, qu'elle était incapable de me manipuler de manière calculé... et je pense sincèrement qu'elle a morflé, comme j'ai morflé... Notre couple s'essoufflait c'est une certitude, mais juste notre couple, pas notre attachement ni notre complicité, et ce n'est pas passé loin, il aurait été un mec sain, ils seraient ensemble aujourd'hui, mais il ne l'était pas, et j’espérais qu'un jour elle le comprendrait d'elle même... aujourd'hui c'est fait et j'ai ressenti un réel détachement de sa part dans ses écrits, et la connaissant je sais que ce n'est pas des conneries....

Elle a même rajouté, je plains sa nana d'être tombé sur un type comme lui, car il ne sera jamais heureux il va se ruiner en psy toute sa vie.

On ne passe pas à côté d'une nana comme la mienne, tant pis pour lui.



Avatar du membre

brassens
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 356
Enregistré le : jeu. 1 sept. 2016 03:18

Re: Bonjour

Message par brassens » jeu. 13 juil. 2017 18:04

hugo a écrit :
jeu. 13 juil. 2017 16:30
Pourquoi merci ?
Parce que déjà :
hugo a écrit :
jeu. 13 juil. 2017 17:27
j'ai juste réussi à mettre mon égo de mec de côté pour écouter et comprendre en tant que meilleur pote
Ton récit était "pure", Zoch dirait d'une maturité exceptionnelle...il donne espoir....ici c'est assez rare de sentir une reconstruction possible...Un discours sincère, pas de mensonge envers toi-même, un regard le plus objectif qu'il peut-être face à une telle situation.
Parce que "ta compréhension" envers Mme Hugo ressemble à la mienne envers Mme Brassens. Mais nos deux cas sont différents. Mon chemin sera plus compliqué. En résumé et sans analyse ou interprétation, cela m'a simplement fait du bien de te lire...

Bonne continuation à toi Hugo.



Avatar du membre

Topic author
hugo
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 154
Enregistré le : mar. 29 nov. 2016 11:16

Re: Bonjour

Message par hugo » jeu. 13 juil. 2017 19:29

Je lis beaucoup de philo : Onfray, sponville, nietzsche, Jacquard

De la psychologie : Jung, Freud

Et des essais scientifiques, sur l'astronomie

Et tout un tas de bouquins sur la nature humaine

Un lien pour une liste de bouquins qui m'ont marqué :

https://www.babelio.com/liste/165/Compr ... r-les-nuls



Avatar du membre

brassens
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 356
Enregistré le : jeu. 1 sept. 2016 03:18

Re: Bonjour

Message par brassens » jeu. 13 juil. 2017 22:38

Lire des livres est une chose, mais ils ne sont que des outils, c'est toi qui reste l'artisan! Tu as une hauteur de vue sur ton cas personnel qui mérite d'être soulignée....certainement l'astrologie!



Avatar du membre

Topic author
hugo
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 154
Enregistré le : mar. 29 nov. 2016 11:16

Re: Bonjour

Message par hugo » ven. 14 juil. 2017 08:25

Oui mais la lecture aide pas mal, c'est juste parfois un moyen de prendre du recul et de la hauteur, après il y a l'expérience de vie de chacun,
L'enfance etc...

Sinon l'astrologie... :D



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2558
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Bonjour

Message par Sans Prétention » ven. 14 juil. 2017 08:32

Perso je suis impressionné par tes références Hugo, c'est sincère... :jap:


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Topic author
hugo
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 154
Enregistré le : mar. 29 nov. 2016 11:16

Re: Bonjour

Message par hugo » ven. 14 juil. 2017 08:55

J'ai lu Twilight aussi... :D

Ce ne sont que des essais de vulgarisation... mais merci, les tiennes ne doivent pas être mal non plus...



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2558
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Bonjour

Message par Sans Prétention » ven. 14 juil. 2017 09:36

hugo a écrit :
ven. 14 juil. 2017 08:55
Ce ne sont que des essais de vulgarisation... mais merci, les tiennes ne doivent pas être mal non plus...
Grand fan de Jiro Taniguchi pour les romans graphiques.
Urazawa... Manga quoi.

Sinon je ne lis que du chiant et des inconnus du grand public...
Un peu d'ethno, un peu de philo, beaucoup de psycho et énormément de pédagogie... Bref, tout ce qui câble le cerveau ... :doute:


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

brassens
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 356
Enregistré le : jeu. 1 sept. 2016 03:18

Re: Bonjour

Message par brassens » ven. 14 juil. 2017 20:18

hugo a écrit :
ven. 14 juil. 2017 08:25
Sinon l'astrologie...
ou alors astronomie!!! j'avais la moitié des lettres de bonnes....



Avatar du membre

Topic author
hugo
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 154
Enregistré le : mar. 29 nov. 2016 11:16

Re: Bonjour

Message par hugo » mar. 13 mars 2018 11:23

Après une longue hésitation, je me suis dit que partager "l'après" me semblait une bonne expérience pour le commun des cocus dont fourmille tristement ce forum...

Que d'histoires d'une banalité désobligeante, poussant la majorité d'entre nous dans la déchéance sentimentale dont nous devenons les otages, malgré nous, malgré eux, mais malgré tout... On se retrouve dans une communauté virtuelle pour partager nos misères, qui du comte de fée se transforme en citrouille dont le soulier s'est égaré, mais le prince s'en est allé et nous voilà mal chaussé...

Dans ce contexte aussi bandant que malheureux, nous sombrons tout romantique et amoureux que nous sommes, la trahison fait mal au cul, et notre égo se morfond, les larmes se banalisent, c'est le bordel dans l’ambiguïté, et la tristesse déborde de vantardise poussant notre sourire à l'épuisement...

"Mais putain comment vais-je rebondir ? "

"Prendre soin de soi"

oui, mais dans l’immédiat : "mon cul..." là tout de suite j'ai besoin de sombrer tranquillou, la goutte au nez, une bouteille à la main, j'ai besoin d'un miracle aussi athée que je suis :

"dieu mon cher et tendre, entre deux misères, pourrais-tu prendre le temps de mon égoïsme pour effacer l'inimaginable banalité dont se régale ma vie ces derniers mois..."

Mais dieu n'écoute pas, préférant se miraculer la nouille dans les terres du libre arbitre, laissant ses moutons broutés l'herbe toujours plus vertes de l’Éden de son prochain...

J'ironise la chose, je me moque de ma fragilité qui m'a fait honte, mes yeux fixés sur mon nombril attendant un présent apaisé...

Donc oui en général tu morfles : tu restes, tu morfles, tu pars tu morfles, tu te tripotes l’hésitation tu morfles aussi, ça c'est le pot commun... Ensuite nos histoires s'émancipent suivant le passé, l'éducation, et le caractère de chacun, cocus ou cocufieurs, nos chemins se séparent et chacun va se retrouver face à toute sa désillusion, son déni, sa naïveté et surtout à la réalité...

Ensuite va falloir gérer, apprendre à gérer, ou apprendre à apprivoiser cette souffrance, elle ne va pas passer, on parle souvent de confiance, aujourd'hui je me ris au nez, la confiance justifie la trahison, alors à quoi bon se leurrer, pas de pessimisme à deux balles, c'est juste que pour ma part j'ai appris à m'en passer, elle ne m'est plus indispensable, pas de fatalisme foireux, sincèrement je m'en branle entre deux feuilles de sopalin... dieu que c'est bon... ne perdons pas le gout des bonnes choses...et puis un jour il y a un truc qui se passe et tu reprends le cours de ta vie... celle que tu croyais égarée à durée indéterminée...

Un an pour que je lui dise : OK c'est bon maintenant que chacun a fait son chemin, moi et ma compréhension, nous sommes prêt à te laisser dériver avec ton ambiguïté"

Ouais un an de potassage, psychologie, sociologie, témoignages, bref un an pour sortir de cette spirale à la con qui fait chier tout le monde, un an pour la faire tomber de son piédestal sur lequel j'avais érigé mon illusion... puis un projet commun sincère, tout est dit finalement, nous avons cette chance d'être meilleur potes, permettant une certaine sérénité pour l'avenir... Rien de simple, aucune euphorie de part et d'autre, on marche sur la pointe des pieds, timides, maladroits, on s'apprivoise doucement... pas de "cétafote, enculé, salope", non rien de tout ça, un peu d'amertume, sans violence ni effusion de colère...

Pas de Happy-end à la con, je me protège, elle est hésitante, pour ma part je vais bien, j'ai bien revalorisé ma petite personne, j'ai rangé mon nombril, repris le cours de ma vie, bien bossé, je profite au jour le jour, je pourrais me séparer d'elle, mais on s'entend bien, et elle me manquerait...

il me manque encore beaucoup pour atteindre la complicité et la tendresse d'antan, et même moi aujourd'hui je n'arrive plus à lui dire "je t'aime", pas l'envie, essayant de me convaincre quotidiennement que c'est le cas, ou pas, je m'en fou, la reconstruction est pénible et douloureuse, rien ne disparait, c'est une autre histoire qui commence, mal certes mais je veux aller jusqu'au bout des choses car j'ai tellement appris sur moi, sur elle, sur la maturité en général, que je ne retomberais pas dans la dépendance étouffante, dans la fusionalité naïve, dans le déni amoureux, nous sommes deux adultes qui se leurraient d'une perfection révolue...

C'est bien parti pour que l'on s'en sorte, sans garantie, à nous d'entretenir ce qui nous unis de nouveau, que cela marche ou pas, il ne faut surtout pas perdre ce petit espoir de sourire à nouveau.



Avatar du membre

Ananké
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 63
Enregistré le : dim. 14 mai 2017 00:51

Re: Bonjour

Message par Ananké » mar. 13 mars 2018 16:59

hugo a écrit :
mar. 13 mars 2018 11:23
Pas de Happy-end à la con, je me protège, elle est hésitante, pour ma part je vais bien, j'ai bien revalorisé ma petite personne, j'ai rangé mon nombril, repris le cours de ma vie, bien bossé, je profite au jour le jour, je pourrais me séparer d'elle, mais on s'entend bien, et elle me manquerait...

il me manque encore beaucoup pour atteindre la complicité et la tendresse d'antan,
J' aurai pu écrire la même chose.
7 ans après la complicité et la tendresse sont revenus, sans les arrières pensées.

:fleur


Le plus difficile c'est de décider d'agir, le reste ne tient qu'à la persévérance.

Avatar du membre

Topic author
hugo
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 154
Enregistré le : mar. 29 nov. 2016 11:16

Re: Bonjour

Message par hugo » mar. 13 mars 2018 17:10

Ananké a écrit :
mar. 13 mars 2018 16:59
hugo a écrit :
mar. 13 mars 2018 11:23
Pas de Happy-end à la con, je me protège, elle est hésitante, pour ma part je vais bien, j'ai bien revalorisé ma petite personne, j'ai rangé mon nombril, repris le cours de ma vie, bien bossé, je profite au jour le jour, je pourrais me séparer d'elle, mais on s'entend bien, et elle me manquerait...

il me manque encore beaucoup pour atteindre la complicité et la tendresse d'antan,
J' aurai pu écrire la même chose.
7 ans après la complicité et la tendresse sont revenus, sans les arrières pensées.

:fleur
Oui je pense que c'est le plus long, et c'est justement ça le challenge, sans certitude, on réapprend, gentiment, parfois c'est pesant car on sait qu'il y a un malaise, mais quand tu es bien dans ta tête, c'est supportable et au fil des mois, on s'améliore... :wink:



Avatar du membre

brassens
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 356
Enregistré le : jeu. 1 sept. 2016 03:18

Re: Bonjour

Message par brassens » mar. 13 mars 2018 22:30

Salut Hugo,


Merci, moi je m'y retrouve surtout sur ce passage :
hugo a écrit :
mar. 13 mars 2018 11:23
il me manque encore beaucoup pour atteindre la complicité et la tendresse d'antan, et même moi aujourd'hui je n'arrive plus à lui dire "je t'aime", pas l'envie, essayant de me convaincre quotidiennement que c'est le cas, ou pas, je m'en fou, la reconstruction est pénible et douloureuse, rien ne disparait, c'est une autre histoire qui commence, mal certes mais je veux aller jusqu'au bout des choses car j'ai tellement appris sur moi,



Avatar du membre

Encasdemalheur
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 260
Enregistré le : lun. 16 mars 2015 14:07
Mon histoire : https://www.soscocu.org/viewtopic.php?f ... 212#p53212
Localisation : BOURGOGNE

Re: Bonjour

Message par Encasdemalheur » ven. 16 mars 2018 11:03

brassens a écrit :
mar. 13 mars 2018 22:30
Salut Hugo,


Merci, moi je m'y retrouve surtout sur ce passage :
hugo a écrit :
mar. 13 mars 2018 11:23
il me manque encore beaucoup pour atteindre la complicité et la tendresse d'antan, et même moi aujourd'hui je n'arrive plus à lui dire "je t'aime", pas l'envie, essayant de me convaincre quotidiennement que c'est le cas, ou pas, je m'en fou, la reconstruction est pénible et douloureuse, rien ne disparait, c'est une autre histoire qui commence, mal certes mais je veux aller jusqu'au bout des choses car j'ai tellement appris sur moi,
Bonjour Hugo, Bonjour Brassens,

Je me retrouve également pleinement dans ce passage. J'ai encore beaucoup de mal, 3 ans après la découverte, à lui dire je t'aime sans avoir un pincement au cœur, je pense plutôt " j'ai eu pitié de toi, de nos filles, pour ne pas leur imposer cette image de toi et ne pas provoquer leur rejet". La reconstruction, je ne l'ai donc pas choisie librement, mais je n'avais pas d'autre choix, car il y avait seulement 6 personnes au courant de l'affaire: les deux amants, les deux cocus ( moi et la femme du coucou), mon associé dans ma société (il avait eu le même problème que moi quelques années auparavant)et notre médecin de famille à qui j'ai suggéré que la dépression de ma femme en 2017 avait certainement un lien avec son aventure. Je ne sais pas s'il a mis le psy au parfum, mais je ne pouvais pas aller plus loin sans que l'affaire éclate sur la place publique.


Ce qui ressemble au hasard ........Souvent est un rendez vous...... ( Cabrel: Mlle l'AVENTURE )

Répondre