je suis l'autre mais pas tout a fait

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Avatar du membre

Topic author
louloute48
Cornu
Cornu
Messages : 10
Enregistré le : ven. 28 déc. 2018 16:53

je suis l'autre mais pas tout a fait

Message par louloute48 » ven. 28 déc. 2018 18:36

Salut,

Bon beh je me lance, même si je sens que je vais pas me faire d'amis ici... m'enfin.

j'ai un ami depuis 4 ans maintenant, il m'a annoncé en février que la mère de ses deux enfants (4 ans et 7 mois) le trompait ...

Sur le coup j'ai essayé de comprendre, de savoir si il était sur, de le faire parler. Alors oui, il était sur, elle le trompait depuis plusieurs mois (on bosse tous dans la même boite c'est pratique) elle le prenait pour un con, Mr s'occupe de tout a la maison et elle sort et se fait belle, mais ça a tjrs été comme ça, pour lui ce n'était pas un problème.

Quoiqu'il en soit il a commencé sa descente aux enfers et j'étais là pour lui tenir la main et l'empêcher de sombrer. Il voulait qu'elle avoue sans lui dire qu'il savait tout, c'était pour lui la seule condition au pardon et a la reconstruction.

Sauf qu'elle n'a jamais avoué, au lieu de ça elle l'a accablé de tous les maux et mots, le rabaissant plus bas que terre. Elle a cherché a gagner du temps pour que son amant quitte sa femme, cette chère a l'ego surdimensionné (selon lui, je ne la connais pas, n'avait pas compris qu'elle n'était qu'un jeu pour cet amant... m'enfin) il a donc tout balancé. Elle, morte de honte, les pleurs, toussa toussa ... elle a quitté le domicile familial le temps que l'orage passe (quelques semaines) il voulait tuer le mec, trouver sa femme et tout déballé, j'ai réussi a le calmer systématiquement.

J'ai fait sortir mon ami, penser a autre chose, parfois penser a elle en ayant de longues discussions, il m'a présenté ses enfants, nous parlions beaucoup plus qu'avant, je l'ai soutenu, je l'ai relevé, lui ai redonné un ego, et paf .... en mai c'est arrivé. le premier baiser, magique, la première nuit, magique, j'étais sur mes gardes car l’année d'avant j'étais avec un homme qui avait quitté la mère de son fils (qui l'avait trompé aussi) et il m'a quitté pour retourné avec elle. M'enfin. Sur mes gardes mais je tombais amoureuse. Début juillet je panique, quelque chose semble m'échapper, et oui, quelque chose m'avait échappé, il recouchait avec elle depuis 2 semaines, je dis a Mr de reconstruire son couple. Il s’exécute. Mais je suis jamais loin pour le soutenir, le faire sourire, lui dire qu'il est beau et fort et qu'il y arrivera pour ses enfants. Mais j'ai mal, je pète un plomb, je craque. Mi août, il m'invite a passer une nuit dans sa maison de vacances avec ses enfants et sa mère. J'y vais. On se dit qu'on a mal, adieu mais pas vraiment. Fin septembre il me dit qu'il a pris une décision. Il veut se battre pour sa famille, il n'a pas besoin de moi. Ok, là je sombre. Il me récupère. et ça trotte dans ma tête ... comment je peux accepter ce qu'il accepte et que je hais par dessus tout? l’adultère. même si au fond il ne me doit rien. On se voit moins, mais je vois bien que je lui fait toujours autant de bien émotionnellement et moralement. Elle n'a pas changé, toujours centrée sur elle même. il sombre le soir avec elle et revit le jour avec moi. Début décembre je comprends qu'il ne me quittera jamais car je lui fait bcp trop de bien et lui donne de la force pour reconstruire son couple. Je le quitte et lui dis que de toute façon il n'a pas besoin de moi. Il m'appelle, on parle, on pleure,il me dit qu'il ne veut pas me perdre et qu'il a besoin de moi dans sa vie. Je lui dis que non, il a choisis une voie et je n'ai pas ma place dans sa vie. 24/12 on se voit, il me dit que c'est dur, qu'il n'arrive plus a avancer, qu'il craque, il pleure. Je reste forte en répétant qu'il a choisit un chemin sans moi.

Je ne sais pas trop ce que j'attends en postant ici, je sais juste que je passe mes nuits a pleurer, mes soirées a boire, que je meurs de le voir malheureux mais je ne peux rien faire. Je sais qu'elle le manipule car c'est un homme exceptionnel, mais pour elle c'est une bonne pomme, la preuve elle l'as trompé, a défendu son amant et ne s'est pas remise en question. Je ne lui ai jamais demandé de quitter sa femme et je ne l'aurais jamais fais mais je sais que son histoire n'as pas d'issue heureuse. J'aurais surement voulu qu'il le fasse de lui même, parce qu'il ne mérite pas d’être traité ainsi ... moi non plus cela dit



Avatar du membre

Bison(tin) cornu
Cornu
Cornu
Messages : 7
Enregistré le : mar. 11 déc. 2018 21:49

Re: je suis l'autre mais pas tout a fait

Message par Bison(tin) cornu » ven. 28 déc. 2018 22:09

Bonsoir Louloute,
Bon tu as effectivement été la maîtresse de ton ami, mais personnellement, je ne vois pas en quoi ton attitude pourrait t'attirer les foudres des "adeptes" (bien malgré eux) de ce site...
D'après ce que tu dis, tu n'as pas lancé les hostilités : tu as simplement été là pour ton ami qui souffrait le martyr, comme nous sommes nombreux à l'avoir subi... dénégation, mensonges, attaques sournoises, alors qu'on attendait des excuses, des explications pour envisager de recoller les morceaux...
Craquer dans ce genre de situation, j'imagine que c'est humain, et pour toi et pour lui...
Tu as même été jusqu'à t'effacer dès que tu as su, pour lui permettre de donner une seconde chance à son couple et à sa famille. Très honorable et j'admire ta dévotion pour cet ami !
Après j'imagine bien que l'ayant ramassé à la petite cuillère à de nombreuses reprises, tu ne dois pas être très objective sur elle, mais bon, d'après ce que tu dis, ça n'a pas l'air la joie non plus...
Et comme souvent ici, la question est de savoir si une reconstruction est possible ? Fait-elle réellement amende honorable ? et lui pourra-t-il passer outre tout ça ?
Malheureusement, je suis encore trop frais ici pour avoir le recul nécessaire pour te conseiller... pour parler simplement de mon cas, je me prends encore à penser à elle avec tendresse, et à espérer la voir revenir en arrière (nous sommes séparés depuis 3 mois) mais dans le même temps, étant très rancunier, je sais pertinemment que je ne pourrai plus jamais lui faire confiance... et que rien ne pourra me faire oublier ses actes.

On peut voir avec ton cas que l'adultère affecte durement bien plus qu'un couple ou une famille...

Bon courage à toi, ça ne doit pas être facile d'être amoureux d'une personne qui est en plein doute, sans savoir où aller...
D'après ce que tu dis, tu as l'air d'être quelqu'un de bien, garde confiance en l'avenir et préserve toi.
Bison(tin)



Avatar du membre

Topic author
louloute48
Cornu
Cornu
Messages : 10
Enregistré le : ven. 28 déc. 2018 16:53

Re: je suis l'autre mais pas tout a fait

Message par louloute48 » sam. 29 déc. 2018 05:31

Merci d’avoir pris’le temps de lire et de me repondre.
Pour repondre a tes questions si une reconstruction est possible, c’est non. Mais ça c’est moi, je ne connais pas cette situation je n’ai pas d’enfants. Je sais juste que je ne pourrais passer une vie dans le doute. Fait-elle reellement amende honorable je dirais non, son comportement n’as pas changé, elle dejeune tous les midis avec un homme différent, je vois bien que c’est toujours lui qui va chercher les enfants, fait l’administratif, prends les rdv ... rien a changé c’est une diva et lui son valet. Je me dis qu’a sa place je ferais profil bas ... m’enfin je ne pense pas etre a sa place un jour. Est il prêt a passer outre ? Je ne sais pas. Il m’a avoué en pleurs qu’il pensait avoir oublié mais que ça le rattrapait ... il fut bien naïf de croire oublier cela. Je ne suis pas dans leurs couple, il ne me raconte plus rien. Je tire des conclusions par rapport a ce que j’observe, un homme malheureux au bord du gouffre qui dit avoir tout perdu depuis qu’il m’a perdu. Une femme belle et epanouie qui pavane avec une horde de prétendants a ses pieds.
Cette histoire m’a tué
Modifié en dernier par louloute48 le sam. 29 déc. 2018 14:19, modifié 1 fois.



Avatar du membre

Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 232
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22

Re: je suis l'autre mais pas tout a fait

Message par Mitsou78 » sam. 29 déc. 2018 12:15

Bonjour,
Tu évoques simplement la complexité d'être un humain, la complexité des sentiments, la fragilité de nos certitudes, de nos engagements et démontres peut être finalement que le plus important doit être et rester la sincérité même dans l'erreur, la tromperie envers la personne qui est blessée, laissée pour compte afin qu'elle puisse elle seule se comprendre et se reconstruire. Pas sur d'être clair, alors, au delà de la tromperie, ce qui gêne, blesse et détruit le plus c'est bien l'irrespect de leurs instants et l'irrespect dû, à offrir au cocu(e) tous les éléments qu'il juge utile à sa compréhension et reconstruction. Le jardin secret n'a de valeur que lorsqu'il reste secret, découvert il me semble mieux de le partager si c'est un souhait pour peut-être finalement y retrouver une forme de complicité, de respect nouveau....
Personnellement, tout ne m'a pas été dit, clairement, comme j'entendais en avoir besoin, de fait, deux ans plus tard je constate que je n'ai pas de reproche à me faire, que je n'ai plus le même amour, que la passion n'existe plus, que la reine est déchue avec toutes les images, sentiments et ressentiments qui vont avec.
Et finalement, je crois bien mieux vivre ma vie personnelle sans cette "pu..." de dépendance affective, la vie de couple ayant une autre définition, dimension.


L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel

Avatar du membre

Topic author
louloute48
Cornu
Cornu
Messages : 10
Enregistré le : ven. 28 déc. 2018 16:53

Re: je suis l'autre mais pas tout a fait

Message par louloute48 » sam. 29 déc. 2018 13:03

Bonjour, merci pour ta réponse.
Ayant déjà ete avec un homme trahi l’année d’avant je sais que la reconstruction est longue et parfois elle n’arrive jamais.
Mais le connaissant je sais aussi qu’il n’y’arrivera pas seul et qu’il est trop fier (hum) pour se confier a sa famille.
Il m’a tellement répété que j’étais structurante dans le fait de ne pas perdre pied, qu’il n’y’arriverai pas sans moi, que je ne comprends pas sa decision (égoïstement j’en conviens) de me faire passer après elle. Il ne l’a pas seulement dit, je l’ai vu, un regard pour qu’il sourit, faire en sorte de se croiser dans un couloir, un afterwork ou il n’a rien a y faire, ce n’était pas du flan.
Je sais qu’elle recommencera, je suis une femme, une femme qui trompe ... nous sommes bien trop cérébrale pour que ce soit une erreur, d’autant plus quand c’est une relation suivie. Elle ne le respecte pas.
Suis je censée le laisser foncer dans le mur ? Suis je dans l’erreur de vouloir lui apporter la paix ? Peut etre que je ne fais que retarder l’inévitable puisque je lui donne de la force de tenir. Elle se doute de quelquechose pour nous, ca n’arrangera pas leurs affaires.
Aujourd’hui il souffre d’etre avec elle et il souffre de m’avoir perdu, est ce que je dois le regarder couler en partie par ma faute ?
Je ne sais plus quoi faire, je voudrais m’arracher la tête pour ne plus penser.
On s’est sortis mutuellement du vide pour se mettre dans le néant. Je tiendrais pas de le voir ainsi j’ai beaucoup trop mal



Avatar du membre

Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 232
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22

Re: je suis l'autre mais pas tout a fait

Message par Mitsou78 » sam. 29 déc. 2018 17:19

Que peux-tu y faire, il a les clés, tu lui as même donné les tiennes, il doit y trouver sa propre prise de conscience. Un truc l'attache à elle, dépendance affective qui trouve sa source dans son enfance, la peur de faire vivre ou perdre le lien avec ses enfants...
Tu es structurante, soit mais il est sous dépendance et ça tu ne pourras jamais le contrôler pour lui. Laisse le possiblement sombrer, qu'il réagisse, rebondisse avec ses acquis pour se défaire de ce lien trop affectif et qui lui obstrue la perception réelle et adéquate...
Tu n'y peux rien d'autre que te protéger toi...
Tu vois nous ne te jugeons pas comme tu as pu le craindre, nous trouvons dans ta situation des similitudes à nos propres destins !!!
A te lire ou si tu ne reviens pas de suite, tente de passer de bonnes fêtes de fin d'année.

:fleur


L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel

Avatar du membre

Topic author
louloute48
Cornu
Cornu
Messages : 10
Enregistré le : ven. 28 déc. 2018 16:53

Re: je suis l'autre mais pas tout a fait

Message par louloute48 » sam. 29 déc. 2018 21:59

Merci beaucoup pour tes réponses Mitsou.
Bonnes fêtes a toi, et a tout ceux qui liront



Avatar du membre

gountar
Nouvel Utilisateur
Messages : 1
Enregistré le : dim. 23 déc. 2018 10:46

Re: je suis l'autre mais pas tout a fait

Message par gountar » dim. 30 déc. 2018 09:57

Louloute,

l'homme dont tu parles a quelque ressemblance avec moi...
A la seule différence près que je n'ai trouvé, ne trouve aucune amie pour m'aider. Et de toute façon je n'en ai pas envie pour l'instant. C'est trop frais.
Si elle ne change pas, et elle ne changera pas d'après tes propos, il la quittera. Il lui faut juste comprendre que son lien avec ses enfants ne dépendra pas de sa relation avec elle.
Garde ta main près de la sienne. Le temps fera le reste.



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2635
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: je suis l'autre mais pas tout a fait

Message par Sans Prétention » dim. 30 déc. 2018 16:14

Mitsou78 a écrit :
sam. 29 déc. 2018 17:19
Que peux-tu y faire, il a les clés, tu lui as même donné les tiennes, il doit y trouver sa propre prise de conscience. Un truc l'attache à elle, dépendance affective qui trouve sa source dans son enfance, la peur de faire vivre ou perdre le lien avec ses enfants...
Tu es structurante, soit mais il est sous dépendance et ça tu ne pourras jamais le contrôler pour lui. Laisse le possiblement sombrer, qu'il réagisse, rebondisse avec ses acquis pour se défaire de ce lien trop affectif et qui lui obstrue la perception réelle et adéquate...
Tu n'y peux rien d'autre que te protéger toi...
Mitsou mon ami, chapeau bas :jap:

Louloute, je ne saurais quoi ajouter... Tant de bons conseils ont déjà été donnés.
Et pour la situation de ton ami... Que de déjà vu... Et que de possibles ouverts :doute:

Ton absence est la seule manière qu'il aura de trouver une issue. Tu l'as sauvé déjà d'une certaine manière. Laisse le maintenant nager, affronter réellement la tempête, sûr d'être digne de respect et d'amour. Tu lui as fait ce magnifique cadeau ... Mais tu es responsable de toi, pas de son malheur.

On ne trouve pas la paix, on la construit.
On ne tombe pas amoureux, on s'élève dans l'amour, quitte à délaisser la passion un temps, le temps de trouver la raison du cœur qui aurait soit disant ses raisons...

De bonnes fêtes à tou.te.s...


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

brassens
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 358
Enregistré le : jeu. 1 sept. 2016 03:18

Re: je suis l'autre mais pas tout a fait

Message par brassens » dim. 30 déc. 2018 18:01

Bonjour louloute48,


Ah non, tu n'es pas l'autre et encore moins structurante (c'est plus sympa que les mots qui suivent cela dit, mais moins séduisant s'il les avait utilisées)….mais tu es sa béquille, sa bouée....le rôle du sauveur en analyse transactionelle...même ici tu parles de lui, de son histoire avec elle et un peu de la vôtre. Tu vas même jusqu'au rôle de martyr....en lui disant de se concentrer sur sa famille. Tu te sens utile...ce n'est pas cela l'amour...

Tu es utile, pas aimé...ou pas "bien aimé" ...et pourquoi te contenter de ce rôle? Pourquoi croire que ton épanouissement passe par le fait de sauver l'autre? Comme souvent le passé familial...certainement....le problème ce n'est ni lui, ni sa femme....c'est toi.

Cet homme est juste lâche, et dans le domaine, je ne donne pas de leçon, je constate. La sémantique que tu utilises est sans équivoque :
louloute48 a écrit :
sam. 29 déc. 2018 13:03
Suis je censée le laisser foncer dans le mur ? Suis je dans l’erreur de vouloir lui apporter la paix ? Peut etre que je ne fais que retarder l’inévitable puisque je lui donne de la force de tenir.
Tu te satisfais inconsciemment de cette situation où tu es utile mais dont nécessairement tu souffres...et la culpabilité de ne pas aider justifie ton attitude pour ne pas trop entraver le respect de toi-même. Son épanouissement est plus important que le tien...?


J'espère ne pas être trop brutal dans mes mots ce n'est pas le but. Tu ne changeras ni cet homme, ni sa situation. Essayes déjà de te chnager toi, cela nécessite bcp de courage et du temps.


Je vous souhaite à toutes et tous un excellent réveillon et profite de ma "revenue" pour remercier tout particulièrement SP pour son investissement ici depuis de nombreuses années.

La vie est belle malgré tout! :-)



Avatar du membre

Topic author
louloute48
Cornu
Cornu
Messages : 10
Enregistré le : ven. 28 déc. 2018 16:53

Re: je suis l'autre mais pas tout a fait

Message par louloute48 » dim. 30 déc. 2018 18:38

Merci Gountar et Sans Pretention
Merci egalement Brassens ... tes mots sont durs effectivement, mais je vais tenter d’y reflechir.
Finalement la conclusion est que je dois prendre de la distance et penser a moi.



Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2635
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: je suis l'autre mais pas tout a fait

Message par Sans Prétention » dim. 30 déc. 2018 20:10

louloute48 a écrit :
dim. 30 déc. 2018 18:38
Finalement la conclusion est que je dois prendre de la distance et penser a moi.
:jap:


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 2635
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: je suis l'autre mais pas tout a fait

Message par Sans Prétention » dim. 30 déc. 2018 20:17

brassens a écrit :
dim. 30 déc. 2018 18:01
Je vous souhaite à toutes et tous un excellent réveillon et profite de ma "revenue" pour remercier tout particulièrement SP pour son investissement ici depuis de nombreuses années.

La vie est belle malgré tout! :-)
Merci à toi aussi Brassens. Tes interventions complètent toujours avec justesse celles des autres.

On revient de loin je trouve et le temps passant, rien ne change vraiment. Avec l'habitude on voit, on sent...
Que la transmission se fasse avec sagesse.

Je pense que tu as les cartes en main Louloute. Mais c'est vrai qu'il te faudra aussi t'interroger sur ton rôle de "sauveur"... C'est souvent des problèmes mal réglés dit-on dans l'enfance (et c'est plus lié un "habitus affectif" qu'à la psychanalyse puisque les évènements adolescents peuvent aussi peser lourdement).

En tous cas, tu as bien fait de venir nous parler en cette période où on a besoin d'échanges...


Voler, c'est quand on a trouvé un objet qui a pas encore été perdu...

Avatar du membre

Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 232
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22

Re: je suis l'autre mais pas tout a fait

Message par Mitsou78 » lun. 31 déc. 2018 16:38

Sans Prétention a écrit :
dim. 30 déc. 2018 16:14
Mitsou78 a écrit :
sam. 29 déc. 2018 17:19
Que peux-tu y faire, il a les clés, tu lui as même donné les tiennes, il doit y trouver sa propre prise de conscience. Un truc l'attache à elle, dépendance affective qui trouve sa source dans son enfance, la peur de faire vivre ou perdre le lien avec ses enfants...
Tu es structurante, soit mais il est sous dépendance et ça tu ne pourras jamais le contrôler pour lui. Laisse le possiblement sombrer, qu'il réagisse, rebondisse avec ses acquis pour se défaire de ce lien trop affectif et qui lui obstrue la perception réelle et adéquate...
Tu n'y peux rien d'autre que te protéger toi...
Mitsou mon ami, chapeau bas :jap:

Louloute, je ne saurais quoi ajouter... Tant de bons conseils ont déjà été donnés.
Et pour la situation de ton ami... Que de déjà vu... Et que de possibles ouverts :doute:

Ton absence est la seule manière qu'il aura de trouver une issue. Tu l'as sauvé déjà d'une certaine manière. Laisse le maintenant nager, affronter réellement la tempête, sûr d'être digne de respect et d'amour. Tu lui as fait ce magnifique cadeau ... Mais tu es responsable de toi, pas de son malheur.

On ne trouve pas la paix, on la construit.
On ne tombe pas amoureux, on s'élève dans l'amour, quitte à délaisser la passion un temps, le temps de trouver la raison du cœur qui aurait soit disant ses raisons...

De bonnes fêtes à tou.te.s...
Merci à toi, nous apprenons de nos "non" erreurs ou également des erreurs de nos................ cocufieurs !!!


L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel

Avatar du membre

Topic author
louloute48
Cornu
Cornu
Messages : 10
Enregistré le : ven. 28 déc. 2018 16:53

Re: je suis l'autre mais pas tout a fait

Message par louloute48 » dim. 19 mai 2019 10:59

Bonjour les bienveillants,

Et bien nous avons re-fauté. Il y’a quelques semaines.
Lui pour me donner du reconfort dit-il, et moi parce que je ne lui resiste pas.
Après faute je vis très mal cet episode. Il l’a vu et m’a demandé si je voulais qu’il dise tout a sa legitime pour me soulager de ce poids, 2 fois. Je ne l’ai jamais trouvé aussi lâche qu’après cette demande.
Me donner la responsabilité de la fin de son couple.
J’ai peur de comprendre que finalement il est tout ce que je n’aime pas, lâche, dans le déni, fuyant.
Je ne sais pas si je vais reussir a tourner la page.



Répondre